Nancy Pelosi lance une procédure de destitution contre Donald Trump

Congressman Nancy Pelosi By: Global Climate Action Summit 2018 - CC BY 2.0

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a annoncé le lancement d’une procédure d’impeachment contre le président Donald Trump, suite à des accusations portées à son encontre.

Par Billy Binion.
Un article de Reason.com

Nancy Pelosi annonce l’ouverture d’une procédure d’impeachment (destitution) à l’encontre de Trump suite au scandale ukrainien. Cette décision intervient au moment où des accusations sont portées contre le président Trump soupçonné d’avoir fait pression sur l’Ukraine pour qu’elle enquête de façon à nuire à Joe Biden.

Une grave violation de la Constitution

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a annoncé le lancement d’une procédure d’impeachment contre le président Donald Trump, suite à des accusations portées à son encontre. Il aurait fait pression sur le président Ukrainien Volodymyr Zelensky visant à compromettre l’ancien vice-président Joe Biden, candidat démocrate probable à l’élection présidentielle de 2020.

« Les mesures prises à ce jour par le président constituent une grave violation de la Constitution », a-t-elle déclaré.

Même si Peter Suderman de Reason avait souligné que certaines accusations ne paraissaient guère fondées, des éléments de plus en plus nombreux semblent incriminer le président. Rudy Giuliani, l’avocat personnel de Trump, a fait machine arrière à la télévision nationale. Après avoir nié dans un premier temps, il a ensuite avoué avoir exhorté Zelensky à enquêter sur Biden et sa famille.

De plus, Trump aurait réitéré cette demande à huit reprises lors d’un appel téléphonique au président ukrainien au mois de juillet. Quelques jours avant cette conversation, le chef d’état-major par intérim de la Maison-Blanche, Mick Mulvaney, avait suspendu 400 millions de dollars d’aide militaire de l’Ukraine à la demande de Trump.

Le président ne peut légalement empêcher le versement de fonds votés par le Congrès. Pourtant, il semble que Trump ait tenté de suspendre illégalement ce soutien à l’Ukraine, dans l’espoir d’inciter ce pays à nuire à un de ces opposants politiques.

Le revirement des démocrates

Trump a déclaré lundi qu’il avait mis en attente les fonds en raison de la « corruption » régnant dans le pays. Il s’est contredit mardi, disant aux Nations Unies qu’il retenait l’argent car déçu par le manque de soutien financier de la part des Européens.

Le revirement de Pelosi sur l’impeachment représente un changement majeur pour la représentante, qui affirmait jusqu’ici qu’une telle procédure serait politiquement désastreuse pour les démocrates. Mais elle n’est pas la seule à avoir changé d’avis. De nombreux représentants de gauche qui s’opposaient jusqu’à présent à cette idée ont fait volte-face à la lumière des dernières révélations. Leur nombre dépasse maintenant 150 sur 235. La présidente de la Chambre va proposer la création d’une commission spéciale pour enquêter sur le sujet.

Un président au-dessus des lois ?

Trump a lancé des accusations similaires contre Biden. Il prétend que l’ancien vice-président a refusé d’accorder des fonds à l’Ukraine afin d’aider son fils Hunter, mais  Trump n’a pas encore été en mesure de fournir la moindre preuve à l’appui de cette affirmation.

En 2016, Biden a menacé de suspendre un milliard de dollars d’aide américaine si un procureur – accusé de corruption par plusieurs agences internationales – n’était pas démis de ses fonctions. Certains membres de l’entourage de Trump prétendent que l’ancien vice-président l’a fait pour protéger son fils de toute investigation à propos de son rôle au sein du conseil d’administration d’une société de gaz ukrainienne, compromise dans un scandale.

Lors d’une conférence de presse tenue ce 24 septembre, Biden a critiqué le président et l’a accusé d’avoir abusé de ses fonctions pour son bénéfice personnel. « Nous avons un président qui croit qu’il n’y a pas de limite à son pouvoir », a déclaré Biden. « Nous avons un président qui croit qu’il peut tout se permettre et s’en sortir. Nous avons un président qui croit qu’il est au-dessus de la loi. »

Article initialement publié en septembre 2019

Traduction pour Contrepoints par Gérard-Michel Thermeau de « Nancy Pelosi Announces Trump Impeachment Inquiry Over Ukraine Scandal »

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.