La lutte contre l’insécurité bat son plein

Macron l'a dit : fini de rire, on va combattre l'hydre islamiste. Un jour sans doute. Pas demain, cependant, car il a poney.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
L'Etat islamique recule-t-il vraiment ?By: Day Donaldson - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La lutte contre l’insécurité bat son plein

Publié le 30 octobre 2019
- A +

Par h16

Certes, ces dernières années, le pays a été bousculé par des actes immondes de terrorisme abject. Certes, depuis quelques décennies, le sentiment d’insécurité s’est quelque peu cristallisé pour précipiter en insécurité palpable et quantifiable. Certes. Ce n’est pas une raison pour sombrer dans le pessimisme, et ce d’autant plus que les élites du pays ont pris la mesure du problème.

À tel point que le président de la République lui-même est monté au créneau pour bien mettre ses petits poings musclés sur les I de « méchanzislamistes » : dans un discours qui – on en est sûr – marquera l’Histoire de la France, Emmanuel Macron a fermement dénoncé l' »hydre islamiste » que tout le pays va maintenant s’employer à combattre pied-à-pied.

Évidemment, cela ne veut pas sous-entendre qu’avant, la République, ses administrations, sa Justice, ses forces de police et ses importants ministres faisaient du baby-foot en fumant des pétards, mais bien que l’ampleur de la tâche n’a pas échappé à nos dirigeants qui, avec cet affichage clair et ce verbe haut, entendent bien passer à la vitesse supérieure, au cran supérieur de fermeté et tout le tralala.

À présent, fini de rire ! On va s’attaquer à l’hydre et la découper façon puzzle ! Terminé les compromis ! Fini les atermoiements ! Allons Enfants de la Patrie, envoyez les forces spéciales, le Charles-De-Gaulle et BHL ! Chaaaaaargez !

Mais avant ça, on va tout de même prendre quelques mesures indispensables et vigoureuses pour que la Loi, toute la Loi, rien que la Loi soient enfin appliquée en France.

D’abord, on va (enfin !) créer un poste d’officier de liaison LGBT à la Préfecture de Police. Indispensable, surtout en cette période, ce nouveau poste permettra d’orienter et d’accompagner les victimes d’actes LGBTphobes dans leur dépôt de plainte.

Voilà au moins une chose que l’hydre n’aura pas !

Ensuite, on va (enfin !) mobiliser la gendarmerie pour en finir une fois pour toutes avec l’insécurité, le vol, la rapine, voire le braconnage qui gangrène nos forêts, nos bois et nos campagnes : grâce à l’action musclée de nos forces de l’Ordre au plus près des exigences de la population qu’elle sert avec un dévouement jamais démenti (notamment aux abords des radars), d’immondes réseaux de trafics de champignons sont enfin démantelés.

Voilà encore une autre chose dont l’hydre ne pourra pas profiter !

Enfin, toute cette fermeté, tout ce retour à l’Ordre Républicain musclé et tous ces discours ne seraient pas aussi efficaces sans des Lois décisives, une législation adaptée et, véritablement, un agenda législatif finement affûté pour enfin terrasser l’hydre.

C’est ainsi qu’on va (enfin !) mettre en place une taxe sur le Rosé-pamplemousse et les vins aromatisés.

Non seulement l’hydre ne pourra plus se vautrer dans la LGTBphobie sans se prendre des mains courantes dans l’une de ses nombreuses têtes, non seulement l’hydre ne pourra plus manger de petits bolets goûtus, mais en plus, c’en est fini pour l’hydre du petit apéro rosé-pamplemousse.

Vraiment, la guerre est déclarée, et Macron, notre grand président, est indubitablement devenu l’incarnation du Général menant ses troupes vers la victoire.

Cependant, après ces descentes de gendarmerie pour choper des cueilleurs de muguet fou, de ramasseurs de champignons déséquilibrés ou la taxation sévère de ces buveurs de rosé-pamplemousse radicalisés, il existe d’autres missions possibles, d’autres actions envisageables et d’autres domaines où la République pourrait utilement combattre l’hydre.

On sent par exemple confusément que les problèmes d’insécurité et de territoires perdus de la République pourraient avantageusement être compris dans cette lutte contre l’hydre précisément parce que celle-ci se nourrit de la démission complète, lamentable et coûteuse de tout l’appareil d’État dans ces zones.

Pendant que les forces de l’Ordre fondent sur les cueilleurs de champignons dont on se doute qu’ils n’ont pas dû opposer de résistance farouche, les mêmes forces de l’Ordre se dispersent piteusement alors qu’elles subissent de véritables guet-apens dans certaines cités. Embuscades dont le nombre et la violence augmentent chaque jour un peu plus et dont le traitement par les autorités est parfaitement lamentable : comme le rapporte un consternant article de presse, malgré ces embuscades, malgré des blessés dans les rangs de la police, non seulement la force ne reste pas à la Loi qui semble sagement empaquetée dans un papier alu avec les restes du repas du dimanche, mais en plus « aucun individu n’a été interpellé », montrant s’il était nécessaire que la volonté de rétablir l’ordre n’existe que dans les petits coups de menton du gouvernement et dans les discours creux d’un Macron parfaitement inutile.

La République, qui entend pourtant ramener l’ordre bien loin de ses frontières, qui prétend pacifier certaines zones lointaines, est rigoureusement infoutue de seulement garantir que ses forces de police sauront se faire entendre.

Rares sont les pays où l’absence aussi flagrante de tout courage politique aura duré aussi longtemps, des décennies mêmes, au point qu’il est à présent parfaitement inutile de réclamer un retour de l’ordre et de la loi dans certaines zones : des années de laxisme, de compromissions voire de corruption, d’électoralisme gluant, d’abandon complet au prétexte qu' »après moi le déluge » pour chaque clown adoubé par le suffrage universel, des décennies d’idéologie mortifère où les bourreaux deviennent des victimes et les victimes des pénibleries que le système tente d’oublier aussi vite que possible, tout aura concouru à cette situation.

Le territoire est maintenant morcelé, entre d’un côté, les zones où la maréchaussée peut intervenir de façon musclée pour pruner le père de famille en Doblo qui fait du 83 km/h sur une départementale toute droite, ou pour choper sans ménagement des cueilleurs de bolets en bande organisée, et d’un autre côté, les zones où la moindre présence d’une vague autorité (pompiers, ambulances, polices) est immédiatement pilonnée au mortier et où les suites légales sont microscopiques voire nulles.

Seuls les plus naïfs pourraient encore croire au discours « musclé » de Macron qui ne démontre que sa totale incompétence, son courage lilliputien et sa déconnexion décontractée avec la réalité dont, il faut bien le dire, nos élites se foutent complètement.

L’islamisme est apparu, a grandi et s’est développé en France précisément sur cette incompétence, cette absence de courage, cette déconnexion et ce jmenfoutisme total. À présent que les services de l’État lui-même sont gangrenés, que ces dirigeants sentent, confusément, que les cibles se rapprochent dangereusement d’eux-mêmes, on les retrouve, comme des lapins dans des phares de voiture, à constater l’ampleur des dégâts et à bégayer des discours ineptes en zozotant sur l’hydre.

L’État français est foutu.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (29)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (29)
  • Cerise sur le gâteau: le gouvernement a annoncé la suppression de deux instituts régaliens : l’INHESJ (Institut National des Hautes Etudes de Sécurité et de Justice) et l’ONDRP (l’Office National de la Délinquance et des Réponses Pénales). Une décision sous le prétexte d’économie budgétaire (défense de rire) alors que l’ONDRP représente un budget annuel de 8 millions d’euros, soit autant que le festival d’Avignon. En vérité, ces organismes indépendants étaient une source indispensable de constatation et d’analyse de la réalité. Mais voilà, ils étaient indépendants, et la réalité, c’est contrariant…
    Ce sont donc dorénavant les ministères de l’Intérieur et de la Justice qui fourniront (gracieusement?) les statistiques. Tout comme l’INSEE – dépendant de Bercy – fournit maintenant ses statistiques du chômage à la place des chiffres de Pôle Emploi.
    Ce n’est pas l’Etat qui est foutu, c’est la France…

  • j’adore les billets de H16,un vrai régal à lire ….à diffuser partout et en grosse quantité histoire de réveiller les consciences (j’ai un doute soudain)

  • Heureusement que le responsable de tout ce désordre a maintenant été clairement identifié en la personne d’Eric Zemmour. La vigilance des journalistes a permis qu’il ne soit plus en direct de manière à pouvoir couper tout propos portant atteinte à l’harmonie du merveilleusementvivrensemble et on va pouvoir revenir tranquillement à nos commémorations avec leur cortège de nounours, de bougies et de bisous inclusifs.

  • euh.. chef? mèche courte ou mèche lente ?
    Intéressant de le savoir avant la déflagration finale.

  • Le président Macron n’est absolument pas calibré pour résoudre ces problèmes. Il veut plaire à tout le monde (franche réussite..), ne froisser personne et se forger, avec sa grandiloquence, une « image » pour les (em)manuels d’histoire officielle. Sa personnalité est donc à l’opposé de celle nécessaire voire indispensable pour affronter la situation actuelle de la France.
    Deux exemples dans l’histoire de France pour illustrer cette assertion:
    Philippe le Bel (certes roi autoritaire et violent) n’a pas hésité à écorner sa postérité pour liquider (notamment à l’aide de faux procès, soulignons-le..) les puissants réseaux de Templiers qui menaçait de faire sécession à tout moment.
    Louis XIV (certes roi orgueilleux et dispendieux) a senti revenir les relents de guerre civile entre catholiques et protestants, et a ainsi pris ses responsabilités devant la postérité pour « chasser » les protestants de France afin d’éviter toute nouvelle guerre civile.

    Les décisions difficiles ne se prennent pas à l’aide d’expressions alambiquées à la limite de l’arrogance et qui en plus sonnent faux.

    Ce n’est pourtant pas la volonté qui manque chez la plupart des policiers et des gendarmes. Mais la volonté et le courage hiérarchique et politique n’y sont pas ou sont étouffés.

    • Je ne sais pas si vos exemples sont vraiment…exemplaires:
      – Philippe le Bel? Avec ses problèmes de fin de mois (déjà!), il a trouvé l’astuce en trucidant ses prêteurs, trop riches à ses yeux.
      -Louis XIV ? Richelieu avait déjà calmé les velléités de certains protestants. Ils ne représentaient qu’une gène politique pour son absolutisme. En les expulsant, il a fait fuir les plus entreprenants.
      Remarquez, faire fuir les plus entreprenants, ça doit être une spécialité française.

      • Mais je vous donne entièrement raison. Seulement quand je parle d' »exemple » je fais simplement référence au désintéressement pris par rapport à leur postérité. Et que justement ils n’ont pas hésité à passer pour peu exemplaires pour ce qui, à leur sens, passait pour une bonne solution.
        Après d’un point de vue historique, Philippe le Bel a fait pour son compte d’une pierre deux coups: renflouer ses caisses et supprimer quelques dettes (comme vous l’avez dit) mais aussi supprimer une puissance concurrente qui s’affirmait dans son royaume.
        Ensuite pour Louis XIV et Richelieu. Tout est question de politique. Richelieu et Louis XIII estimaient que l’édit de Nantes mettrait à mal l’unité du royaume sur le long terme, notamment en accordant des places fortes aux protestants et une armée protestante autonome pour se défendre. D’où une guerre particulièrement atroce..
        Louis XIV a certainement affaibli la France en chassant les protestants, leurs capitaux et leurs savoir-faire. Mais, à l’époque, il leur a peut-être aussi sauvé la vie qui sait?

        Dans tous les cas, comme vous l’avez justement souligné, si on peut retenir deux choses de ces deux « exemples » c’est que la France a toujours eu du mal à avoir un budget à l’équilibre et que ceux qui entreprennent sont rarement bien vus…

        Après, mon point principal était surtout d’affirmer que les décisions difficiles se prennent sans considération pour son image ou pour sa postérité.

        • Surtout que les entreprenants Huguenots ont participé ensuite à l’essor du royaume de Prusse, qui nous a mis la pâté plus tard…

    • Louis XIV a fait la guerre pendant la totalité de son regne, contre les espagnols, les autrichiens, les hollandais, les danois, les britanniques. Forcément on peut comprendre que tant de conflits laissent les finances exangues. En vérité sa gestion des finances, compte tenu des guerres perpétuelles qu’il a du mener, était exemplaire. Les actuels fonctionnaires ne sont en guerre contre personne – sauf leur propre peuple, mais surtout pas les peuples d’Afrique – et volent deux a trois fois plus d’argent que ne le faisait Louis XIV. Louis XIV a peut etre laissé de grosses dettes mais un territoire consolidé, qui a également affaibli les Provinces Unis et l’Autriche et l’Espagnol. Les socialistes nous laissent de grosses dettes et nous sommes au bord de la guerre civile, et pour le plus grand bonheur des étrangers qui apprécient notre dette publique abondante.

      Louis XIV n’avait sans doute pas du tout envie d’expulser les protestants, mais avec la guerre d’Espagne et celle contre les Habsbourgs sur les bras il avait sans doute pensé qu’expulser cette population pour ne pas craindre de guerre civile serait la meilleure solution pour maintenir une certaine cohésion. Si les socialistes s’inspiraient vraiment de lui ils essaieraient de faire de meme avec certaines populations dangereuses n’est-ce pas ? :-}

      • Après Louis XIV, avec le mercantilisme de Colbert, ne peut pas être considéré comme un bon économiste. Sans parler de la pression fiscale. La France dominait à peu près l’Europe surtout grâce à son poids démographique, sa culture et son armée. Pour ce qui est de l’économie.. ça laisse un peu plus à désirer.
        Après effectivement sur le plan géopolitique c’est lui qui a réussi à briser l’encerclement Habsbourg.

        • claude henry de chasne
          31 octobre 2019 at 6 h 19 min

          il n’empêche qu’a cet époque .. toutes les productions françaises étaient recherchées sur toute la planete comme un ‘must »
          c’est grâce a çà qu’on est les meilleurs dans le luxe aujourd’hui

    • Em plus c’est assez bizarre de dire que Louis XIV fut odieux avec les protestants alors qu’ils les a expulsé pendant une grande période de troubles pour les envoyer des dans pays ou ils seraient bien plus en sécurité. Je rappelle que les irlandais et les écossais eux-aussi subisssaient des persécutions récurrentes, mais personne de Contrepoints pour s’en émouvoir et pester contre les méchant Henri VIII. Je suppose que l’extermination c’est pas grave quand c’est commis par les anglais mais que les expulsions en revanche c’est un scandale ?

      • Moi je fait plutôt le pari que les gens sont bien moins au courant de l’histoire et de la situation des autres pays.
        Rien que dans l’actualité, je peux de mémoire citer une dizaine de pays ou la situation est réellement dramatique sans qu’aucun moraliste ne s’en émeuve non plus.

  • Si l’etat combat la delinquance , la delinquance va s’armer, va salir les routes du sang des français et l’etat n’aura plus les mains blanches , c’est important d’avoir les mains propres quand on a la tête sale et qu’on veut se faire élire !
    Pour les champignons..c’est reelement en bandes organisees ,y a pas loin a prendre les armes pour defendre son territoire , 20€ le kg de cepes…en auvergne , on est mal vu si on ramasse sur la route des noix. on peut etre etranger meme dans son pays (vecu) !

  • LEFEF mais aussi surtout CPEF 🙁

  • L’hydre Etatique et son administration. En ce moment c’est TF puis TH. Bah oui car le droit de propriété d’un terrain fait que si vous y posez une maison celle ci sera aussi taxée. Puis les cons qui y habitent. La taxe c’est un peu cette poupée Russe. Alors je ne sais pas comment ils font les étrangers car à priori le sol Français est hors de prix pour nous déjà. Le passeport ou la CI ne donnent pas le droit de vivre en France. Il faudrait plutôt une carte de Bercy. Ainsi cela simplifierait grandement les choses. C’est du reste le principe Suédois. Mais il est vrai que le système y est plus vertueux. Donc nous avons différentes lois, différentes taxes, pour différentes personnes. Ainsi la fatma que je croise régulièrement devant l’école de mes enfants roulant en Q7 doit probablement avoir des règles du jeu différentes. Par conséquent il est illogique de s’attaquer aux musulmans sans s’attaquer au système lui même qui est injuste. Mais le en même temps est tellement important. Chirac, sarko, molande, macro. Que des couilles molles.

  • il n’empêche , j’ai rarement vu un président ramper avec tant de hauteur devant tout ce qui représente l’islam ( futures élections oblige , je présume ) …..citoyens , policiers , pompiers etc se font agresser 365 jours par an et mais là chuuuut , pas d’amalgame ; au moins , à ce jour , je peux prédire l’avenir de notre douce France : un bordel monstre nous attend ;

  •  » créer un poste d’officier de liaison LGBT à la Préfecture de Police »
    C’est ça lutter contre le communautarisme ?
    Comment le choisir, Actif ? Passif ? Trans ?

  • « créer un poste d’officier de liaison LGBT à la Préfecture de Police.  »
    Un doute m’angoisse qui va vérifier, contrôler et attester des compétences techniques et pratiques en « LGBT-ude » de cette personne ouverte aux incidents Intra communautaire LGBT ?

  • Sans voix ! Subjuguée ! Bravo et merci d’avoir récapitulé, souligné, résumé toute l’imbécile inutilité, l’incompétence,l’ hypocrisie, la lâcheté, la tromperie de nos politiques depuis au moins 40 ans !
    Verrait-on enfin, maintenant qu’il est trop tard, que l’hydre s’est confortablement installée dans notre pays, grâce à la bienveillance des niais, des idiots utiles ?
    Il ne suffit plus de discours olé-olé, mais d’actions, et d’engager les forces de police là où elles devraient, et n’auraient jamais dû cessé d’exercer leurs missions !
    Muguet, cèpes ou bolets, radars, c’est juste tenter de soutirer du fric d’innocents bien incapables de se défendre ! Ils ne partent pas en forêt ou au volant de leur voiture, armés de bazoukas, EUX !

  • Mais oui h16, c’est ça qui est désespérant : tous ces machins que l’Etat prétend gérer, qui nous pompent notre argent et ne lui en laissent plus à lui-même pour gérer ce qui dépend de lui.

  • faire plaisir à toutle monde n’est pas possible. A un moment il faut trancher.

    • Trancher les représentants de l’Occident comme sur la photo de l’article. Ne pas oublier de dire merci à tous les idiots utiles. La situation est désespérante…

  • « Indispensable, surtout en cette période, ce nouveau poste permettra d’orienter et d’accompagner les victimes d’actes LGBTphobes dans leur dépôt de plainte. »
    La plainte des LGBT sera-t-elle transformée en « main courante » comme tout dépôt de plainte des extra-LGBT ?
    Il n’a pas entendu un policier dire clairement à une victime qu’elle devait faire une main courante plutôt que de porter plainte ,

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par h16.

S'il faut bien sûr reconnaître qu'être pris en otage est une circonstance éminemment douloureuse, elle permet parfois de mettre le nom de certains dans tous les médias.

Et s'il est vrai que cette médiatisation peut être utile pour permettre un dénouement heureux de la séquestration, il ne faut pas trop se leurrer : dans le cadre de la République française, cette médiatisation permet surtout d'engendrer soutien diplomatique et financier. Eh oui : si, en général, la France se tamponne allègrement de ses ressortissants à l... Poursuivre la lecture

Par Raphaël Roger.

2022 arrive et chaque candidat rivalise en matière de populisme pénal, promettant monts et merveilles à ses électeurs. L’idée commune, à la fois chez Marine Le Pen, Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse, est celle de l’aggravation des peines, de manière générale ou plus spécifique, pour les banlieues par exemple. Le problème qui se pose ici est de savoir si, du point de vue de la criminologie, l’aggravation des peines est réellement la solution et si plus globalement, en matière pénale, on ne ferait pas fausse route.Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Pourrons-nous un jour aborder sérieusement les questions politiques et économiques de fond dont dépend intimement l'avenir de la France ? Rien n'est moins sûr.

La campagne pour l'élection présidentielle de 2022 mobilise clairement toutes les attentions, on entend même de loin en loin quelques constats fort pertinents, mais la surenchère dans le coup médiatique reste hélas dominante dans le débat public, ainsi qu'en témoigne la passe d'armes Zemmour Schiappa qui s'est déroulée mercredi dernier dans la foulé... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles