Le fascisme vert qui monte

L’écologisme est une religion en expansion qui se « khmérise » chaque jour un peu plus. Il est temps de se poser les vraies questions : qui tire les ficelles ? Qui s’enrichit grâce au capitalisme vert ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le fascisme vert qui monte

Publié le 18 octobre 2019
- A +

Par Thierry Levent.

Un siècle, deux religions

Le XXIe siècle devient sévèrement religieux. Deux religions se livrent une course à l’échalote effrénée.

L’islamisme radical, avec au compteur en France 260 morts en moins de 10 ans, possède pour l’instant une longueur d’avance sur l’écologisme, l’autre religion en expansion qui se « khmérise » chaque jour un peu plus.

Devant ce phénomène, l’héritage des Lumières et du scepticisme éclairé de Montaigne sont rayés de la carte et rangés au rayon des inepties.

Il faut dire que tout est fait pour que l’inculture scientifique devienne la norme et ce dès le plus jeune âge. Le combat de la rationalité basée sur des arguments factuels et scientifiques est noyé dans un tsunami lacrymal et apocalyptique.

Les générations montantes sont clairement formatées dans le sens voulu et incapables de la moindre analyse critique sur les sujets clivants comme la climatologie, la toxicologie, l’économie, etc.

Gavées au programme scolaire, copier-coller littéral des âneries d’EELV (cf. le programme de SVT de terminale), assommées par la propagande médiatique verte de plus en plus foncée, l’écologisme hard peut prospérer maintenant sans aucune limite.

Le folklore écolo

Le résultat d’un tel délire se concrétise quotidiennement.

Entre une diva à couettes nouvelle Bernadette Soubirous gazophobe, nous devons supporter les adolescents pré-pubères grévicophiles panurgiques très attachés à leur petit confort.

Ces soixante-huitards en devenir sont associés au recyclage des zadistes et autres bobos décroissants dans la nébuleuse Extinction-Rebellion qui élève la tartuferie à des niveaux inégalés.

Le folklore des écolos du Larzac a fait place à une idéologie authentiquement totalitaire qui métastase dangereusement dans les esprits savamment préparés.

L’étape actuelle de la libération de la parole devrait logiquement précéder le passage à l’acte vers le terrorisme vert dont les prémices sont de plus en plus tangibles.

Le fascisme vert qui monte…

Pour illustrer la montée de ce fascisme vert qui vient, apprécions la prose (fautes d’orthographes inclues) d’un certain Polemos.

Il propose de tout interdire, de stériliser les récalcitrants, de déplacer de force les citadins vers la campagne, de favoriser l’euthanasie des vieux… Un mélange de nazisme et de khmers rouges.
Notons deux choses : le modérateur du site roupille gentiment et les internautes partagent sans réserve ce délire nauséabond.

Qui tire les ficelles ?

Curieusement, aucun lanceur d’alerte du Camp du Bien ne s’indigne de tels propos. Ne comptons évidemment pas sur les médias pour s’intéresser de plus près à l’envers du décor de l’extrémisme vert dont Extinction-Rebellion est le nouveau symbole.

Pourtant les liens incestueux entre oligarchie financière mondiale, ONG environnementales, lobby des renouvelables, avocats malins, mériteraient une couverture médiatique digne de ce nom en posant les vraies questions : qui tire les ficelles, qui s’enrichit via le capitalisme vert débridé, existe-t-il des conflits d’intérêts entre business vert, ONG, partis politiques, politiciens (par exemple Josep Borrell arrosé par Iberdrola leader de l’éolien) et/ou médias ?

La curiosité étant un vilain défaut, les citoyens sont priés de consacrer leur temps de cerveau libre à ingurgiter la bouillie éco-conscientisée et la pensée magique débitées au kilomètre.

L’anesthésie idéologique passée, le réveil risque d’être rude.

Voir les commentaires (107)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (107)
  • L’ecologie etant une religion comment peut elle s’integrer dans un etat laïc comme la france où meme un voile ou un crucifix fait scandale !
    Bref , qui de l’islam ou de l’ecologie sortira vainqueur …ou les cathos en embuscades depuis la mise au vert du pape ?
    Doit on s’attendre a des guerres de religions dans un futur proche ou tout ca n’est qu’un pretexte pour supprimer la liberte offerte par la voiture la machine a laver et le micro onde….pas internet ce machin rend esclave , c’est mettre des chaines a chaque individu.

    • @reac même remarque qu’à claude plus bas

    • Bonjour – Mélange des genres qui ne traitent en rien le fond du problème. L’écologie n’est pas une religion et encore moins un parti politique (à mon sens), mais une prise de conscience bien tardive.

    • L’écologie est une religion à part entière, mais point important, une religion de Gauche, donc du CampDuBien, et par conséquent qui a une place tout à fait légitime dans notre beau pays socialiste

  • Les religions demandent de croire , pas de réfléchir.. çà tombe bien car le peuple est très con (il n’y a qu’a voir les résultats électoraux des 40 derrières années pour s’en rendre compte)

    Le principe et simple ; déterminer la bonne attitude permet de stigmatiser la mauvaise , a qui on réserve l’apocalypse…

    Le clergé étant chargé de flécher le circuit de l’argent vers les bénéficiaires du concept se sert au passage car il aime le homard et les traversées des océans en bateaux de luxe sont réservés aux saints..

    Et les gueux de voter, les bobos de recycler, les marchands de moulins de s’enrichir, et les fortunés a la française (+ de 2000 euros par mois (mazette!)) de casquer

    Par contre une difficulté se pointe , le vert c’est la couleur de l’islam, a quand le premier
    attentat pour usurpation de drapeau?
    A quand le leader des verts émasculé en direct sur BFM?
    A quand l’interdiction du porc non _bio?

    perso , je me marre

    • @claude j’adore les commentaires à l’emporte pièce de gens qui ne connaissent rien à un sujet. Allez donc suivre une formation à la catho (lieu de votre choix) et vous pourrez constater de visu que votre esprit ne chômera pas et qu’aucun prêt à penser ne vous sera proposé … facepalm

      • Je doute qu’il existat sur terre une seule personne comprennant le fonctionnement du cerveau d’un ecolo et ce qu’il en sort….et il y a aucun remede a part sans doute une cellulle capitonnée pour eux et une ile vierge pour etre entre nous

      • @val , le probleme avec moi c’est que je ne crois pas aux carabistouilles élaborées pour des QI a 2 chiffres il y a 2 millénaires, ou le péché garantissait la maladie comme punition divine.. et la prière un paradis hypothétique , car on croyait que les étoiles étaient des trous dans la voûte qui laissaient passer la lumière (du paradis)

        ah les antibiotiques ont fait beaucoup de mal ;)) aux dogmes et les deux hérétiques Galilée et Copernic aussi..
        Bref , je suis un scientifique , honte a moi

        • @claude le problème est que vous n’y connaissez rien et que vous en restez là. Moi aussi je suis scientifique . Et donc avant de me faire une idée j’expérimente et j’étudie . L’obscurantisme (le vôtre) est d’avoir une pensée arrêtée sans avoir fait le tour de la question (à supposer qu’il soit possible d’en faire le tour car la question est vaste).

          • j’ai subi le catéchisme , moi aussi.. mais ils n’ont pas réussi a me
            patcher le cerveau… au grand désespoir de ma famille (sauf mes sœurs qui se pissaient dessus de rire pendant les repas de famille
            avec le préfet et l’archevêque)

            • @claude je dois reconnaître que le catéchisme m’a également fait fuir, c’est plutôt un signe de bonne santé de votre part, maintenant ce n’est pas parce que l’on a mangé toute son enfance à la cantine puis au resto U qu il faut se détourner de la bouffe jusqu’à la fin de ses jours.

    • Croire n’empêche pas de réfléchir…
      Vous confondez la soumission à des dogmes et la relation à Dieu. Comme si vous réduisiez votre relation avec vos enfants à un traité de pédagogie.

  • Mots rares, néologismes, ton arrogant et agressif, caractéristiques communes d’un certain courant politique populiste pas typé gauche.

    • vous voulez une liste des propositions simplement antidémocratiques dictatoriales faites par des verts??????
      vous voulez une explication du caractère totalitaires d’ne controle de fait de l’énergie

      protéger l’environnement n’est pas préserver la vie humaine point barre.

      • mais bon..les verts( parti) ne sont pas « écolo »..
        ils sont juste antinucleaire et autre.. sans AUCUNE possibilité de démontrer un avantage objectif pour l’environnement…

        quand un vert veut protéger l’environnement il devient antihumain.
        le parti vert est juste hypocrite et arbitraire…..

    • Attaquer le contradicteur ne fait pas avancer le débat.

      • Il n’est pas contradicteur, il est d’un niveau trollesque. Sortir un commentaire d’un tartempion lambda, l’ériger en modèle représentatif de tous les écolos pour mettre tout le monde dans la même petite boîte, c’est malhonnête et stupide.
        Que diriez-vous si quelqu’un disait « aahh tous les libéraux veulent faire des camps de concentration pour tous les musulmans », vous diriez « naaan, c’est faux ». Ben pareil ici.
        Vous dites qu’attaquer le contradicteur ne fait pas avancer le débat ? Mais il n’y a pas de débat avec ce genre de personne; il fait ce que je reproche à beaucoup de gens ici : du simplisme binaire. Les libéraux qui ont compris la source du bonheur, et les horribles « autres » (la petite boite citée plus haut) avec pèle-mêle écolos-communistes-collectivistes-musulmans-nazis-végan-etc.

        • Rappel : la limitation des vols en avion par personne est un débat largement adopté par les écologistes (et pas que).
          Rappel : les taxes sur les carburants sont bel et bien mis en place pour changer les comportements et faire adopter des comportements plus écolo-compatibles.
          Rappel : tous les régimes totalitaires jusqu’à présent ont prétendu être obligés de faire usage de la force pour convaincre les récalcitrants « pour le bien général ».
          Etc, etc.
          Le troll, c’est vous.

          • 1) Je trouve sur le Figaro le chiffre de 59% des gens qui disent être PRETS à préférer le train à l’avion pour raison écologique. Prêts ne veut pas dire qu’ils le font. Et à vous entendre, quasi 100% de ces 59% sont des écologistes alors… hop gouvernement écolo. Ah ben non, c’est pas ça. C’est quoi un écologiste alors ? Celui qui vote pour EELV ? Un libéral ne peut pas être écolo ? Ya que les socialos qui peuvent être écolo ? Vous ignorez alors que le socialisme actuel est productiviste au même titre que le libéralisme, d’où sa défense du pouvoir d’achat.
            2) Oui, ya des taxes pour changer les comportements. Peut-être pas la meilleure idée, pas un levier suffisant, ou (quasi) inutile si on ne propose pas d’alternatives comme le train. C’est comme limiter les voitures en ville sans offrir une offre correcte de transports en commun et sans pistes cyclables.
            3) Bravo pour votre lapalissade. Vous avez presque compris ce qu’était le totalitarisme. Je dis presque parce qu’on parle de système totalitaire, pas de régime.
            Etc, etc…
            Toujours pas l’ombre d’un troll dans mes messages, que des arguments construits, des réflexions, des idées, et une ouverture au débat que je vous encourage à avoir. Je n’ai pas toujours raison bien heureusement.
            Vous savez qu’on pourrait discuter tranquillement si vous arrêtiez de me traiter de troll ?

            • « Toujours pas l’ombre d’un troll dans mes messages »
              Le -20 doit venir de là, alors 😀

              Vous n’arrivez toujours pas à comprendre qu’il y a une différence entre accepter de changer les comportements (ce que l’humanité a toujours fait, sinon elle n’en serait pas là) et imposer ces changements d’en haut. Je peux rien pour vous.
              Et je vous signale que c’est vous qui avez introduit le troll dans les échanges 😉

    • -14 à 13:20, joli score. Mais peu encore faire un effort pour atteindre le -20 :mrgreen:

      • Luther en 1525 rédigeait un véritable appel au massacre des paysans qui s’étaient révoltés contre les abus des seigneurs et de l’église. Plus tard, il soutiendra le dogme de la soumission aux autorités et écrira même sur la fin de sa vie « des Juifs et de leurs mensonges » en appelant à brûler les synagogues et égorger les rabbins.
        Pseudo bien choisi pour troller ici.

    • @Luther
      Bonjour,
      « Save the planet kill yourself » inscrit sur des panneaux d’écolo conscientisés, vous ne trouvez pas que c’est « arrogant et agressif » ?
      Les écolo appellent à réduire la population mondiale par la régulation des naissances, et certains par la réduction des personnes âgées (les moyens ne sont pas clairement définis) ce qui se nomme « GENOCIDE ».
      L’exemple type de ‘Polemos’ pris par l’auteur de l’article n’est pas le seul à édicter ce genre de mesures. Ce commentateur les compile juste dans un post, comme par exemple cette phrase : « Donc mon point de vu c’est malheuresent que le plus souhaitable est qu’au niveau de l’E.U se mette en place une économie administrée de rationnement : soit un régime totalitaire ». Ce qui rappelle la phrase d’Aurélien Barrau qui lui aussi serait pour un totalitarisme : « J’exécrerais évidemment l’avènement d’une dictature, mais si on continue à dire que chacun peut faire ce qu’il veut, on oublie le commun. » (Aurélien Barrau, Le Point, 17 juin 2019)
      ‘Polemos’ indique comme mesure :
      « Objectif 1 millard avant re-stabilisation du système TERRE » … soit rayer de la planète 86% de la poplation mondiale actuelle de 7 milliards d’individus. C’est deux fois plus que ne l’indiquait le Club de Rome à la fin des années 60, qui pensait que le nombre d’êtres humains optimal sur la planète était de 500 millions.
      Polemos souhaiterait que les armées chinoise, américaine, et européenne se coordonnent pour aller punir les récalcitrants,et quelques uns sont d’accord avec lui :
      « Intervention militaire de la coalition E.U/USA/CHINE contre les autres pays récalcitrants ». En gros, faire la guerre à d’autres pays ! Très « peace and love » n’est-ce pas ?

      Les éradications de population ont été perpétrées majoritairement par les courants politiques très « typés gauche » pour reprendre votre expression : Staline, Mao, Pol Pot, pour ne citer que les plus « connus » et « prolifiques ».

      Au passage, le terme « populisme » est un néologisme. Ce terme est un euphémisme pour « facho » et « nazi » et « d’extrême-droite ». Son pendant religieux est : « hérésie ». Je vous laisse vous référer à ceux qui ont été marqués par le terme « hérétique » et ce qui leur est arrivé (cf les Protestants, les Cathares, poutant de religion chrétienne, et la belle période de l’Iquisition.)

      • Bonjour STF, ça faisait longtemps.
        Un génocide étant, selon un le Larousse, « un crime contre l’humanité tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux », ce que proposent/défendent CERTAINS écolos n’est pas un génocide.
        Je n’ai rien à secouer de Polemos. Il a un avis personnel, je prends connaissance de son avis personnel, je tente de comprendre si son avis personnel est représentatif d’une majorité de la population (pour info, ce n’est pas le cas) ou représentatif de la majorité d’un groupe de population. Là, ya un souci : comment définir ce groupe ? Par simplisme, vous (et vos camarades) disent « les écolos ». Mais… c’est quoi un écolo ? Celui qui a abandonné la voiture pour les transports en commun ? Celui qui a installé une pompe à chaleur et privilégie les circuits courts pour se nourrir ? Celui qui recycle ses déchets ? Celui qui mange bio ? Celui qui est passé au végan ? Tout ceux qui fabriquent des panneaux solaires et éoliennes ?
        Ya un gros souci de définition là.
        Vous agitez Polemos comme un épouvantail, en disant « regardez comme il est vilain ». Pratique n’est ce pas ?
        Oui, ya des gens qui pensent comme lui, bien sûr. Et d’autres qui ne pensent pas comme lui, et qui souhaitent un capitalisme vert, ou d’autres formes de société plus respectueuses de l’environnement. En parlez-vous ? Non bien sûr.
        Aurélien Barreau ? J’ai dû lire un article de lui, il m’emballe pas.
        Un totalitarisme étant totalitaire (c’est clair) est forcément prompt à éradiquer ses ennemis… c’est parfaitement logique. Que les totalitarismes se revendiquent « de gauche » (encore faut-il que cela ait du sens) est logique aussi : impossible de faire un totalitarisme avec des individus dispersés ne constituant pas un corps social homogène…

        • En effet, les écolos ne sélectionnent pas de groupe ethnique ou religieux particulier. Seule la baisse du nombre d’individus compte.
          Par contre ceux qui instrumentent l’écologie ont quelques idées de « sélection »…

        • @Luther
          Bonsoir,
          Vous avez donc un nouveau pseudo Ama-Morris-du bocal.

          La définition du Larousse n’a pas de portée juridique, contrairement à celle de l’O.N.U :
          « Article II
          Dans la présente Convention, le génocide s’entend de l’un quelconque des actes ci-après, commis dans l’intention de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel :
          a) Meurtre de membres du groupe ;
          b) Atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe ;
          c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle ;
          d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe ;
          e) Transfert forcé d’enfants du groupe à un autre groupe.
          Article III
          Seront punis les actes suivants :
          a) Le génocide ;
          b) L’entente en vue de commettre le génocide ;
          c) L’incitation directe et publique à commettre le génocide ;
          d) La tentative de génocide ;
          e) La complicité dans le génocide.
          Article IV
          Les personnes ayant commis le génocide ou l’un quelconque des autres actes énumérés à l’article III seront punies, qu’elles soient des gouvernants, des fonctionnaires ou des particuliers. »
          J’attends la réaction de l’O.N.U, qui ne viendra pas vu que l’Organisation est pro-écolo, et qu’elle a un but qui n’est pas très rassaurant, même si flou à dessein. Elle ne veut pas désarmer TOUS les citoyens des TOUS les pays du monde pour rien.

          « Vous agitez Polemos comme un épouvantail, en disant « regardez comme il est vilain ». Pratique n’est ce pas ? »
          C’est un peu ce que vous faites dans nombre de vos posts, et ce que font les écolos en montrant du doigt ceux qui ne pensent pas comme eux (i.e de la « bonne façon »).

          « c’est quoi un écolo ? Celui qui a abandonné la voiture pour les transports en commun ? Celui qui a installé une pompe à chaleur et privilégie les circuits courts pour se nourrir ? Celui qui recycle ses déchets ? Celui qui mange bio ? Celui qui est passé au végan ? Tous ceux qui fabriquent des panneaux solaires et éoliennes ? »
          La personne qui fait toutes ces démarches est une personne qui fait ce qui lui chante tant que ses pratiques ne sont pas imposées à autrui, et que ne lui soit pas refusé le droit de faire autrement (tant qu’il ne nuit pas à autrui pour être précis)
          Les écolos sont des sbires militants aux idées totalitaires. Ils sont ceux qu’on entend le plus, les plus visibles et voyant, et contrairement à ce que vous pensez, ils sont fort nombreux, bien que minoritaires pour l’instant. Ce que vous ne voyez pas, c’est que ces sbires sont poussés par la classe politique, laquelle se contref..t du climat, de l’écologie, de sauver la planète, et qui n’a que deux missions : sauver ses fesses ainsi que garder le trône et les privilèges à tout prix. C’est pourquoi toutes les mesures politiques impliquent un volet « amendes » lequel ne s’appliquera ni à eux ni aux copains.
          Quand des politiciens, les nôtres à l’Assemblée Nationale, et ceux des Nations Unies, accueillent en grandes pompes sous des applaudissements et reçoivent celle qui symbolise (que vous, Ama-Morris-du bocal-Luther, soyez d’accord ou non) le mouvement écolo, et qu’aucun ne lui renvoie que ce qu’elle préconise est tout simplement interdit, ne voyez-vous pas ce qui se profile ?

          « impossible de faire un totalitarisme avec des individus dispersés ne constituant pas un corps social homogène… »
          C’est à cela qu’ont servi et que servent les purges de toutes sortes.

          • Toujours pas de génocide en vue, vu que « un groupe national, ethnique, racial ou religieux » n’est pas visé. Mais bon.. là j’avoue je cherche la petite bête.
            Tout le reste de votre message s’écrase contre trois mots : « LE mouvement écolo ». Encore une fois, manque de nuance. Ce n’est pas un mouvement monolithique, un mouvement avec un chef.. Si vous croyez vraiment que Greta Thunberg est vue par tout ceux qui se revendiquent écolo comme étant la détentrice de la vérité ou comme égérie, ou même symbole, vous vous mettez votre 9mm dans l’oeil.
            Les écolos ne sont pas tous des sbires militants aux idées totalitaires. Une flopée d’entre eux ne demandent qu’à faire pousser des tomates bio sur le plateau du Larzac en autonomie, en autogestion, bref, des libertaires, des anarchistes… Plus ceux appelés « bobos » qui ont une démarche écolo en faisant du capitalisme vert.

            • @Luther
              Ah vous ne voyez pas le génocide ? Vous avez une poutre dans l’oeil alors !
              La « décroissance » appelée par les écolo, vise surtout les occidentaux. Pour le moment ils n’osent pas dire que les asiatiques ou les africains sont trop nombreux quand ils évoquent la « surpopulation » ; ils ne se le permettent pas. Par contre, dire que l’Occident doit faire moins d’enfants, que les Etats doivent instaurer des mesures regulant les naissances (là c’est le point d)) ils se le permettent. Ce à quoi les Etats répondent qu’ils faut faire venir le surplus (tiens !? un surplus) d’habitants africains en Europe qui en a grand besoin pour payer les retraites. Donc dans quelques territoires qui tendent à réguler leur population tout seuls, on fait venir des millions d’êtres pour continuer la croissance démographique, pour payer des retraites (le système en lui-même n’est pas remis en cause), tout en scandant qu’il y a trop de monde sur la planète, en particulier en Occident.
              La décroissance et la réduction de la population mondiale, vous ne voyez pas le génocide ?
              La décroissance est aussi économique. EN particulier sur l’agriculture qui doit se passer de trucs chimiques. Là, ça va être folklorique : vous connaissez les rendements sur un hectare de semis avec et sans trucs chimiques ? Je n’ai pas encore cherché de données, mais de ce que je sais, ayant eu des parents dans le milieu agricole, ce n’est pas en faveur du non-chimique.

              « Si vous croyez vraiment que Greta Thunberg est vue par tout ceux qui se revendiquent écolo comme étant la détentrice de la vérité ou comme égérie, ou même symbole, vous vous mettez votre 9mm dans l’oeil. »
              [Au fait, je ne possède aucune arme à feu]
              Le truc avec Greta, c’est que ce n’est pas la première fois qu’on a une ado portée en égérie, entendue par des responsables politiques. Mlle Severn Cullis-Suzuki avait fait un discours sensiblement identique à celui de Greta, à Rio en 1992 à l’âge de 13 ans.
              Ces deux adolescentes ont été entendues par des responsables politiques avec des pouvoirs aussi politiques. Que tous les écologistes ne les considèrent pas comme des symboles ou égéries, (détentrice(s) de la vérité, je ne l’ai pas écrit, ni vaguement évoqué) me fait une belle paire de jambes. Ce qui importe est que ces politiciens les ont entendues, alors qu’ils refusent d’entendre leurs propres citoyens (majeurs donc) sur d’autres sujets.
              Quant à votre « C’est quoi un écolo » et ce qui suit, je vous informerais que nos brillants politiciens français ont émis l’idée de taxer les pieds de tomates et que l’eau de pluie est déjà taxée. Quand il remettra le couvert avec l’idée de passer par la loi pour s’approprier tous les terrains construits, l’indépendance recherchée par les écolos du Larzac ou d’ailleurs sera un peu plus entamée. Aux States, dans l’état du Massachussets je crois, l’eau de pluie est aussi taxée, même si on ne la récupère pas. Le fait qu’elle s’écoule sur un toit est passible d’une taxe. C’est pour l’écologie vous comprenez. Je ne sais ce qu’il en est en Belgique, mais je ne serai pas surpris que ce genre de taxes tombe un jour dans le carquois législatif de l’Union Européenne.

              « … sur le plateau du Larzac … » Si c’est sur leur terrain personnel, grand bien leur fasse. Ces mêmes écolos du Larzac sont aussi à même d’aller détruire des plants plus conventionnels, et demandent de manière véhémente à un représentant de l’Etat que les agriculteurs conventionnels se mettent au Bio, ou qu’il leur soit interdit de poursuire leur activité, quitte à les faire couler économiquement parlant.

              • Vu le gaspillage alimentaire à tous les étages de la chaine de production, vente, consommation, ya facile 20% de sauvé. Je ne prône pas le bio à tous les étages etc, mais c’est un autre débat.
                Pour les taxes sur l’eau de pluie, c’est moins stupide qu’il n’y parait. :
                https://www.lemoniteur.fr/article/eau-de-pluie-une-taxe-incitant-les-proprietaires-a-s-equiper-de-systemes-de-recuperation.1490534
                https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024323381&dateTexte=&categorieLien=id
                https://en.wikipedia.org/wiki/Stormwater_fee
                Le premier et troisième lien sont les plus intéressants. J’étais tombé tout d’abord sur un article de Breibart, mais vous vous doutez que je ne peux faire confiance à ce genre de source.

                • @Luther
                  Le premier article, de 2011,t la taxe, sentent bon le capitalisme de connivence.
                  La compagnie prise en exemple dans l’article n’a pas l’air d’avoir fait long feu malgré le bon gros coup de pouce des législateurs… ah non , du gouvernement. Créée en 2009, il n’y a pas grand-chose à son sujet après 2014. La compagnie aura-t-elle été victime de la maladie qui touche 4 entreprises sur 5 ? (une seule survit après 5 ans d’activité, le FISC arrêtant d’être sympa, en cessant de pratiquer des taxes et impôts soldés et promotionnels.)
                  La taxe sur l’eau de pluie est stupide. « quand l’eau ne provient pas d’un robinet classique, donc d’un compteur, elle échappe à toute taxation alors même qu’elle est réinjectée, une fois utilisée, dans le réseau d’assainissement collectif. » (https://www.ledauphine.com/france-monde/2018/11/19/puits-eau-de-pluie-non-l-eau-gratuite-n-existe-pas)
                  Pour le troisième, c’était donc le Maryland, pas le Massachussets, j’ai confondu. La loi du Maryland et celle de France se ressemblent beaucoup sur le fond, pas sur la forme.
                  La loi sur l’eau de pluie permet à des experts en taxation de pondre des textes et de récolter de la taxe pour leurs lubies.

              • « vous connaissez les rendements sur un hectare de semis avec et sans trucs chimiques ? »
                Blé en agriculture moderne avec intrants chimiques: de 70 à 100q/hectare suivant le type de blé.
                Blé biologique: 29q/hectare au maximum.
                Si on passe au tout bio, il faudra défricher. Et les prix augmenteront.

                • Selon une étude de Franceagrimer de 2012 (j’ai cherché en vitesse), le rendement du blé bio peut atteindre 45 q/h. Il est noté dans l’étude qu’il existe une grande disparité de rendement selon les régions, donc il arrive que cela soit 29 q/h en effet, mais pas au maximum. Ca fait une belle différence.
                  Suis-je partisan du tout bio ? Non pas du tout.

  • « Ecologie = croyance = religion » : cet amalgame me paraît un peu facile.
    Entre croire en l’existence d’un être suprême à l’origine de tout, et faire à priori confiance en des affirmations de scientifiques ou politiques, il y a tout de même une différence de taille.
    Cet amalgame est d’ailleurs utilisé par certains religieux eux-mêmes lorqu’ils affirment qu’être athée c’est quand même croire en quelque chose, ce renversement de la charge de la preuve étant évidemment parfaitement ridicule.
    Ceci n’enlève rien à sa dangerosité, au contraire ce constructivisme des écologistes n’est pas sans rappeler celui des bases des socialismes de toutes natures, autant internationaliste que nationaliste.

    • « faire à priori confiance en des affirmations de scientifiques ou politiques »
      Vous vous êtes trompé de sujet : la question n’est pas de faire confiance ou pas, mais il s’agit là d’une confiance aveugle, sans discussion possible, avec anathèmes à la clé.
      Rappelez-vous l’éviction de Philippe Verdier. Rappelez-vous les levées de boucliers suite à la mise en scène de Claire Nouvian lors d’une émission de « débat ». Etc, etc.
      Il y a les dogmes aussi, tellement nombreuses que je n’ai même pas envie d’en parler.
      Le fait qu’il manque l’Être Suprême est aussi une erreur, vu qu’il y a Gaïa qu’on mélange à toutes les sauces.

      Pour ce qui est des athées, vous êtes également dans l’erreur, et c’est un agnostique qui vous le dit (pas un religieux, donc). Un athée croit (sans preuve matérielle aucune, lui aussi) qu’il n’y a pas d’être supérieur dont l’humanité n’arrive pas à saisir l’existence et les capacités.

      Un peu d’effort intellectuel devrait permettre de faire le lien entre toutes ces manifestations et l’idée de religion.

      • 1 – J’ai utilisé le terme « à priori » dans ce sens d’une confiance aveugle.
        2 – Je fais une différence entre ne pas croire une affirmation et croire une négation.
        3 – L’imagination demande un peu d’effort intellectuel, mais un peu seulement.

        • « Dieu n’existe pas » est une affirmation, pas une négation… L’affirmation d’une conviction profonde, absolue, mais sans support physique.
          Rien à faire, de ce point de vue l’athéisme n’est pas différent d’une religion, car il fait appel à la foi de l’individu.

      • Vous ne reculez devant aucun amalgame :-). Gaïa… N’oubliez pas de dire que tous les écolos dorment à même sol pour être en contact avec mère Nature.
        Un troll n’a aucune nuance, vous n’en avez pas, vous êtes un troll.

        • Vous me donnez un seul exemple de prêche écolo-compatible où on n’évoque pas la nécessité d’agir pour « sauver la planète » (qu’on emploie le terme Gaïa ou pas, c’est accessoire) et je suis d’accord avec vous.

          • La planète est le sujet de l’écologie… , votre requête est ridicule…

            • @Luther
              « La planète est le sujet de l’écologie »
              … la planétologie ? Le planétologisme ? Le planétosocialisme ?
              Ecologie définitions :
              « Sciences : Étude des milieux où vivent les êtres vivants, ainsi que des rapports de ces êtres avec le milieu.
              « Courant : Doctrine visant à un meilleur équilibre entre l’homme et son environnement naturel ainsi qu’à la protection de ce dernier. »
              Ecologiste :
              « Sciences : Spécialiste de l’écologie.
              Courant : Partisan de la défense de la nature, de la qualité de l’environnement. »
              Ecologue :
              « Pour se distinguer nettement des écologistes environnementalistes et des adhérents des partis écologistes, les écologistes scientifiques préfèrent souvent se nommer écologues. »
              Le terme « biologue » est désuet lui. Il désignait, en 1932, pour l’Académie Française, « celui qui étudie la biologie ».
              « Biologiste » est un spécialiste de la biologie. (Académie Française, 1986)

  • Le poste de polemos est quand même génial et représentatif de la course au plus extreme chez des gaucho-ecolo.

    Le type propose quand même en toute décontraction de génocider 6 milliards de personnes (dont lui et toute sa famille ne font pas parti d’imagine).

    On revir vraiment un renouveau de tous les délires marxistes/communistes/génocidaires du 20eme siècle, le tout sous un tonnere d’applaudissements.

    • vous acceptez que tu vous pouvez avoir le beurre est l’argent du beurre..
      vous arrivez à la conclusion LOGIQUE que pour sauver l’humanité il suffit de la massacrer..
      et ce de la part de gens éduqués..
      il suffit d’admettre que
      protéger l’environnement est bon pour l’humanité…

    • @ machin
      Vous oubliez le nazisme! D’ailleurs le plus drôle est que Hitler était un écolo, végétarien et fan de la nature sauvage!

      • Staline n’était pas végétarien, et vous n’êtes pas non plus végétarien. Seriez-vous communiste ou bien le lien que vous faites (et que je reprends pour me moquer) n’a aucun sens ?

  • « tsunami lacrymal et apocalyptique

    Joli!
    Puis-je vous l’emprunter?

  • Nous n’avons pas affaire à une religion mais à une idéologie (ou hérésie pour rester dans le lexique de l’article) . Notre religion chrétienne que l’on égratigne volontiers au passage (figure de style obligée de nos jours -politiquement correct oblige- , pas de problème elle a bon dos, c’est même sa marque de fabrique) parle à l’intime, n’est pas politique par essence . L’écologisme et ses adeptes ont un projet politique . Ils ont bien l’intention de faire advenir leur vision -leur paradis- sur terre . Ce n’est évidemment pas la cas de la chrétienne qui sait que le paradis n’est pas terrestre , c’est ce type de garde-fou (quel beau mot) qui différencie les idéologies, les hérésies des religions .

    • Vous oubliez que le pape François pour ne pas être en reste a inventé le péché contre l’écologie, contre la nature.

      • L’Eglise est, hélas, infiltrée au plus haut niveau. La loge P2 est seulement la pointe de l’iceberg.

        • Ouais, mais l’église (je ne mets pas de majuscule à dessein) ce sont les représentants du fils de dieu sur Terre, les mots du divin sortent de leurs bouches, ils n’inventent rien.
          Le christianisme était déjà une religion en l’an 33 de notre ère et elle a survécu à 2 millénaires malheureusement. Tout comme le réchauffisme est une religion depuis quelques années et qu’on espère que ça durera moins longtemps.

      • L’Eglise catholique étant universelle, le pape actuel n’est-il pas le mieux placé pour devenir le chef de la nouvelle « religion »écologiste en s’appuyant sur les jeunesses vertes?

      • @lapaladine je me fous de ce que pense et dit le pape françois comme tout bon chrétien je n’ai pas de chef

        • @Val
          Bonjour,
          « comme tout bon chrétien je n’ai pas de chef »
          Ne serait-ce pas un crédo protestant plutôt ?
          L’Eglise chrétienne, en sa partie catholique, a un chef incarné par le pape.

    • La religion chrétienne que je respecte énormément, c’est plus de 15 siècles d’immixtion dans la politique. L’église, ou plutôt les églises ont été très riche et très influentes jusqu’à leur éviction du pouvoir temporel, mais ça n’a pas été sans mal.

      L’écologisme à toutes les caractéristiques d’une religion : la déesse Gaïa, le paradis originel corrompu par l’homme, l’apocalypse, l’enfer brulant, les prébendes, les indulgences, (marché carbone), les prêcheurs, saintes Greta, la rédemptions.

      • @Guillaume 15 siècles d’hérésie c’est vrai que c’est long . Ca va mieux aujourd’hui et on ne lui a jamais autant cassé de sucre sur le dos.

        • Détail amusant: Les médias font leurs choux gras des 8,5 cas de pédophilie dans l’église alors qu’il existe actuellement un très forte institution qui travail avec 12 millions d’enfants et ou l’omerta sur le sujet est quasi totale.
          Mais comme l’église à l’époque, on ne touche pas à l’éducation nationale.

  • Dans le programme de Polemos du forum climatique, j’aime bien le « 10000km d’avion tous les 15ans, +1 voyage de plus pour tous les binationaux (car j’en suis un :)) »… Cette phrase veut tout dire de leur intention « égalitaire »…

    • La consommation par passager avion est entre 4 et 5 litres au 100km. Pour être équitable, il faudrait limiter les automobilistes à 1000 km par an.
      Chiche! Que les verts essayent de faire passer cela. (Je prévoie une extinction massive des martiens)

    • en fait..non seulement is vous rationnent mais en plus ils vous disent comment manger…

  • Le problème c’est qu’actuellement en France, tout le système est aux mains de ces olibrius: l’enseignement où désormais les profs-bobos-écolos font du prosélytisme dèe le plus jeune âge de leurs élèves, les medias quels qu’ils soient ou presque (Contrepoints est un des rares poles de libre pensée), le gouvernement qui est complètement sous influence du glaciologue Jouzel, le Lyssenko du climat… Les voix qui tentent de raisonner sont muselées, censurées et il n’y a plus, matin midi et soir, que la vulgate réchauffiste voire collapsologiste! Très très inquiétant

  • Question bien posée dans le dernier paragraphe. Et on peut ajouter l’islamisme – évoqué en début d’article – à la liste.
    Tous les sujets dont il est interdit de débattre sont liés à l’idéologie mondialiste (utopie d’un gouvernement mondial en vidant les Etats-nations de leur souveraineté et en instaurant un déracinement et un métissage généralisé des populations). Une idéologie portée – depuis fort longtemps – par une élite financière qui a peu à peu agrégé autour d’elle des puissances économiques, subverti des politiciens, acheté les médias et autres vecteurs d’influence.
    C’est cette idéologie qui a porté le nazisme et le communisme…

  • J’avais toujours un gros problème, à savoir la vitesse avec laquelle les idées du nazisme s’étaient rependues en Allemagne, surtout qu »elles reposaient sur une pseudo science raciale jamais prouvée mais crue et supportée par de pseudo scientifiques.
    Avec les verts on observe le même phénomène, aussi incompréhensible, porté par de pseudos experts et qui est devenu une croyance. Ce n’est plus une analyse pseudo scientifique, mais un credo qui ne peut être, même légèrement, critiqué sous peine d’être mis au banc des bien pensants.

    • Très juste. Jadis déjà, je me demandais comment tous ces allemands, pas tous idiots, avaient pu croire à l’idéologie totalitaire nazie. Nous voyons, sous nos yeux, se développer une idéologie de même nature. Il faut donc se battre avec la plus grande énergie avant que ce cancer ne devienne l’hydre qui nous engoufrera tous.

      • Il y a beaucoup eu dans les années 1930 en Allemagne et ailleurs, la croyance que Hitler et le national-socialisme étaient des loufoques et ne présentaient aucun danger ‘ »Nous savons désormais que Mr Hitler est un pacifiste, un socialiste et un prolétaire comme nous et qui a connu les horreurs de la guerre. L’Allemagne n’est pas menaçante et nous pouvons donc baisser notre budget militaire… » (Leon Blum à l’Assemblée Nationale en 1936)

        • Ce qui explique la défaite de 1940. Au lieu de se préparer, le Front populaire a baissé le budget, d’où le manque d’avions modernes à opposer à la Lufwaffe!

      • @Gerald555
        Bonjour,
        « je me demandais comment tous ces allemands, pas tous idiots, avaient pu croire à l’idéologie totalitaire nazie. »
        En fait :
        – quand on vous empêche d’exprimer une idée autre que celle officielle ;
        – qu’on vous gave à longueur de temps de la « bonne conscience » ; – qu’on vous empêche légalement d’être contre le dogme, avec évidemment des sanctions ;
        – que vous avez quelques guignols vêtus de noirs qui matraquent quiconque leur déplaît, avec l’appui des officiels pour éviter les retombées judiciaires ;
        vous arrivez à ce que l’idéologie aussi nauséabonde qu’elle soit, devienne accepter (tant bien que mal) par la population.

    • Pour un passionné d’histoire l’époque est passionnante. Observer in-vivo comment une société bascule aide à comprendre énormément de choses sur le passé.

      • quand on a entendu que le nazisme s’est implanté en allemagne..à cause que c’était les allemands..vous comprenez une chose vous avez devant vous des imbéciles qui ne réalisent pas que ces idéologies sont facilement populaires..et qui sont prêts à tomber dans le piège..

        rester civilisé demande un effort…le nazisme en somme c’est « facile »..de façon générale la stratégie du bouc émissaire est peu exigeante..

    • Pour faire simple, je dirais plutôt :
      En Allemagne nationale-socialiste, les lois de Mendel – pour prendre un exemple –, n’étaient pas, pour elles-mêmes, remises en question.
      En revanche, la hiérarchisation des races – supérieures / inférieures – n’est plus qu’une pseudo-science qui s’appuie sur un jugement de valeur servant à l’exécution d’un projet politique.
      À noter qu’à la même époque et à l’inverse, en ex-Urss, les lois de Mendel sont combattues en tant que science bourgeoise et réactionnaire. Et c’est ainsi que Lyssenko s’appuiera sur une (fausse) science prolétarienne compatible, selon lui et approuvée par Staline, avec le marxisme-léninisme ».

    • @ Tany
      Le nazisme a eu comme les religions ses prophètes. Le comte de Gobineau avec son essai sur l’inégalité des races humaines, Francis Galton cousin de Charles Darwin avec l’eugénisme, Kossinna avec le pangermanisme, Ernst Haeckel la supériorité de la race aryenne, etc…
      Les fausses sciences ne sont pas nouvelles, puisque ce racisme était comme le RCA prétendument basé sur la science!

  • Faudrait pas qu’il monte plus.
    Ils parasitent déjà la majorité des esprits. Par leur inculture scientifique totale et leur idéologie qui ignore le « Rationnel » ils ont déjà rendu cons des millions d’individus « GRETA-Tudisé ».
    Celui qui votera encore une fois Ecolo pour soit disant éviter
    « l’Ultra Douaaaatte popppuliste » est un criminel inconscient, Comme les négationnistes de l’invasion nazislamique.

    • D’un autre côté le « marché » est sans appel: aucun de ces sombres idiots ne lâche son iphone ou ne compte faire le moindre geste qui soit réellement à la hauteur de l’idéologie pastèque.

      Comme le socialisme 2.0 qui avait promis la richesse sans avoir à ce lever le matin, l’écologisme leur fait croire que quelques louches d’EnR leur permettrons de « sauver la planète » sans efforts.

      Le fait que le catastrophisme passe en mode hystérique avec des prédictions stupide sur des temps parfaitement vérifiable n’est pas une bonne nouvelle pour cette idéologie.

      J’oscille toujours entre le pessimisme et l’optimisme suivant les jours.

  • La seule question à se poser est : à qui profite le crime ?
    La nouvelle écologie : extermination des personnes âges – privation de tout ce qui a pu apporté du confort : (progrès) énergies fossiles, puis rationnement obligatoire via les EnR (non suffisantes pour permettre un niveau de vie au minimum égal mais rapportant des sommes astronomiques aux profiteurs de la propaganda = nous ne sommes qu’au début des augmentations des tarifs !), interdiction programmée de consommer de la viande… plus tard ce sera l’huile, et après ?
    Faudra-t-il se contenter de boire de l’eau de pluie ? (pour accompagner l’alimentation en granulés que nous prépareront les firmes industrielles de l’alimentation qui actuellement financent le mouvement L214)
    Ensuite métissage des peuples : pour tirer vers le bas 1) le niveau intellectuel – déjà bien amoché par l’ED + le conditionnement des jeunes
    2) former ainsi un nouveau peuplement sans repères, sans lois, sans droits. Une jungle autrement dit.
    Oui il s’agit bien d’un plan de crétinisation des masses pour mieux les asservir et les contrôler !
    Oui c’est identique au nazisme.
    C’est le même processus d’embrigadement puisque c’est le prolongement de cette belle propaganda ayant pris naissance au US pour créer une belle guerre engendrant de gros profits. Ce grand manipulateur est mort mais il a fait école et ses élèves poussent le curseur vers une dictature mondiale.

  • Et ras le bol des Nagui et de ses sbires, des donneurs de leçons n’ayant aucune notion scientifique. Qu’il soit végan ne lui octroie aucun savoir !
    Idem pour ses leçons de morale concernant l’islamisme actuel.
    Qu’il amuse le bon peuple, c’est sa mission royalement rémunérée et qu’il s’y tienne !

    • Quand Nagui lit, nous on rit 😉

    • vous appelez à nagui que ce qui détermine votre consommation d’energie en France est essentiellement le niveau de vos revenus.

      si une personne décide de faire des choix qui lui font économiser ici…il reportera ailleurs..ou ne saura pas quoi foutre de son argent…

      il est beaucoup plus simple de faire l’inverse..
      faire en sorte que vos revenus diminuent.. et vous serez OBLIGÉ de faire des gestes de pauvre .
      dites à vos parents d’aller bosser un jour sur deux et de gagner mi salaire…allez les enfants..c’est facile voyons..bon plus de vacances de smartphone ou de cours de je ne sais quoi..

    • Excusez-moi mais c’est qui ce Nagui?

  • Le nerf de la guerre étant toujours l’argent, dans ce domaine comme dans les autres il faut se poser la question : qui finance l’intense propagande écolo-décroissante à laquelle nous sommes soumis ?
    Capitalisme vert certes, en précisant bien : capitalisme de connivence (et corruption des politiciens).
    Mais aussi, très probablement, des gens comme G. Soros, dont l’objectif est de pousser à un gouvernement mondial de type totalitaire-orwellien ; or les problématiques de climat, de décroissance… sont présentées comme des problématiques globales qui ne pourront être résolues qu’au niveau mondial et de façon coercitive… CQFD.
    Une enquête poussée sur les financements soutenant cette propagande massive serait effectivement indispensable.

  • Pourquoi toujours cette référence au fachisme?on pourrait dire aussi le stalinisme vert ou le pol potisme vert c’est largement aussi parlant!

  • A Gerald555 et comment le communisme a t-il pu convaincre et peut encore des millions de gens « pas tous idiots » quoique?dont nos « zélites » dans le monde politico artistique entre autres mais habitant pour beaucoup le 6 ième ?

    • Pour croire des idioties charlatanesques il faut être idiot. Les gens confondent instruction et intelligence, car la première ne requière qu’une bonne mémoire, ce qui n’a rien à voir avec l’intelligence!

    • ce n’est pas le communisme qui a convaincu les gens mais la possibilité de spolier légalement les plus riches que soi.

      rien de bien différent par nature de ce qui est toujours à l’oeuvre..

      tout le monde sait qu’au moins une partie des richesses acquise par un individu relève de son seul mérite.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par David Zaruk. Un article de Risk-Monger

Le monde est fait de soleil et de papillons, de roses et d'arcs-en-ciel. Si nous pouvons empêcher le Père Profit de violer Mère Nature, nous aurons ce monde dont nous avons rêvé... merveilleux, sans produits toxiques, plein d'amour, de paix, d'espoir et de bonheur.

C'est la maladie du rêveur qui sous-tend l'idéologie de l'agro-écologie. Tout ce que nous avons à faire est de nous débarrasser du mal, de l'humain, et la nature nous fournira en abondance toute la nourriture et la subsistanc... Poursuivre la lecture

Nous y sommes ! Après une campagne pleine de rebondissements et d’un suspense encore jamais vu sous la Cinquième République, notre cher président a - enfin ! - été réélu face à l’ignoble menace fasciste !

Si vous avez lu cette première phrase au premier degré, désolé pour vous. Il était temps que cela prenne fin. Après une campagne d’un ennui sublimé par l’insipide débat de mercredi, Emmanuel Macron a été réélu à près de 58 % des voix face à une candidate piteuse qui a encore une fois été incapable de rassurer sur sa stature présidenti... Poursuivre la lecture

Programmatiquement, les partis écologistes les plus extrémistes d’Europe sont les belges Ecolo & Groen et le parti allemand Die grünen. Ces partis ont en commun d’être au pouvoir au niveau fédéral de leur pays respectif, avec des partis socialistes et libéraux.

En Belgique

La Belgique est, avec la France, l’un des pays d’Europe dont le mix énergétique est le moins émetteur de CO2. Cette vertu est entièrement due à sept réacteurs nucléaires parfaitement opérationnels. Las ! Les écologistes, dont le moteur idéologique premier est et ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles