L’échec de Sylvie Goulard : l’arrogance de Macron sanctionnée

Sylvie Goulard a été écartée du portefeuille stratégique de commissaire en charge du marché intérieur. Le président Macron est froissé par cette décision. Mais tout cela n’était-il pas prévisible ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’échec de Sylvie Goulard : l’arrogance de Macron sanctionnée

Publié le 16 octobre 2019
- A +

Par Thierry Benne.
Un article de l’Iref-Europe

 

La candidature de Sylvie Goulard rejetée

Ainsi, au terme de deux auditions successives et après un vote sans appel, le Parlement européen vient d’écarter définitivement Sylvie Goulard du portefeuille stratégique de commissaire en charge du marché intérieur.

Même si le poste semble être présentement encore réservé à la France, c’est quand même la première fois dans l’histoire de l’Union européenne qu’une candidature française se trouve ainsi frontalement rejetée.

Visiblement meurtri dans la haute conception qu’il a de lui-même et de la sûreté de ses choix, le Président français a beau interpeller la présidente de la Commission, prétendre qu’il ne comprend pas et que cet affront provient en réalité de basses manœuvres politiciennes, l’échec, qui retentit malheureusement aussi sur la France, était pourtant parfaitement prévisible.

Un échec prévisible

En effet, on ne se présente pas comme le nouveau phénix d’une Union qui se fissure, celui qui allait tout changer ou presque, on n’écarte pas de la présidence de la Commission une candidature majoritaire selon la règle jusqu’alors en vigueur, on n’œuvre pas en sous-main pour le rejet des candidatures hongroises et roumaines, on ne bat pas froid à ceux qui ne participent pas à l’alliance franco-allemande, sans provoquer quelques violents remous, ni sans nourrir quelques solides rancœurs au sein d’une Europe qui a eu le tort de pas tomber en pâmoison lors de la rocambolesque élection du nouvel arrivant.

Alors :

  • quand le maître de céans se permet de proposer comme commissaire européen une proche qui, en dépit de ses qualités évidentes, se trouve avoir dû être exfiltrée du gouvernement français parce que la justice de son pays a ouvert une enquête sur de possibles infractions tenant au dévoiement partisan de l’assistance parlementaire
  • quand on apprend en plus que la dame ne dédaignait pas d’arrondir son traitement de député européen avec de confortables compléments provenant d’une collaboration fort juteuse avec un cercle de réflexion américain,

le nouveau Parlement européen, qui entend asseoir son autorité, a sainement considéré que l’Europe n’était pas une instance de récupération des ministres déchus de la République française.

Il a ainsi clairement signifié que ce qui n’était plus bon pour faire un ministre français – ou de toute autre nationalité – ne l’était a fortiori pas pour faire un éminent commissaire européen et qu’il n’entendait pas de plus qu’un élu ou un commissaire s’expose à un risque sérieux de se trouver en conflit d’intérêts.

Donc rien de très surprenant, rien que de très logique qu’un esprit fort moins brillant que celui de notre Président ne puisse aisément comprendre.

La sanction du Parlement européen

Il reste que ce camouflet appelle réflexion. Le président Macron s’est lourdement trompé quand il a cru qu’il pouvait disposer du Parlement européen comme de notre Assemblée nationale, dont le président se trouve actuellement dans les rets de la justice. Car en fait, loin de disposer de l’Assemblée européenne, il l’a indisposée et les vieilles pratiques françaises ont suscité à Bruxelles beaucoup plus de procureurs que de défenseurs.

Malgré les annonces solennelles d’une nouvelle moralité infiniment plus exigeante que l’ancienne, les recasements de proches, les rythmes fort contrastés et la vigilance très sélective de notre justice selon la teneur et les tenants des affaires ont clairement montré au peuple français que les anciennes pratiques n’étaient nullement révolues et que, si le pouvoir vante à l’envi les vertus de sa nouvelle lessive, elle est plus onéreuse (parquet financier + autres autorités de contrôle) et elle ne lave pourtant pas forcément plus blanc.

C’est cette hypocrisie, cette tartufferie que les députés européens ont entendu sanctionner.

Et pour peu qu’au lieu de regimber contre un refus parfaitement justifié, le chef de l’État prenne sereinement le temps d’analyser posément les causes de son échec et de réfléchir à ce qu’il faut résolument changer tant à son comportement personnel qu’à ses décisions, ce revers pourrait être bénéfique aussi bien pour sa vision européenne que pour la place de la France auprès de ses partenaires, comme pour la conduite de ses propres affaires.

Sur le web

Voir les commentaires (28)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (28)
  • le president français propose, les élus européens disposent..
    ah c’est sur çà doit le changer de l’assemblée nationale sur laquelle l’exécutif règne en maître.. ou l’on peut voir des gens mis en examen siéger a la tète de l’institution en toute impunité..

    Apparemment , l’europe ce n’est pas la meme limonade , la déliquescence des personnels de la politique française n’est plus a prouver , il suffit d’observer..
    La chute est pour bientôt , la grande lessive va commencer

    • J’aimerais que vous auez raison. La macronie est en train de confisquer tout l’appareil d’Etat…

      • La macronie comme vous dites est comme un caca attirant les mouches ,tout le monde veut en etre et si vous n’en etes pas vous mangerez des pâtes au lieu du homard !
        Notre jeune dictateur n’a pas froid aux yeux ,il aime la racaille , il s’entoure de racailles.

    • Vous oubliez que Macron est un « no life » : ce type n’a aucune expérience de la vie, sa fierté est sans égale et sa méconnaissance de « l’homme » est effarante ! l’intelligence (parce qu’il paraît qu’il est intelligent !!), ce n’est pas de savoir gérer son avenir (la banque, la politique . . .), l’intelligence, c’est savoir se démerder, à poil, tout seul en pleine nature « hostile » ! je suis sûr qu’il se ferait « sod…iser » par le premier lapinou qu’il croiserait !

  • Confondre Président de la France (et d’une toute petite partie des Français) ce n’est pas Président du Monde, il faudrait quand même se le mettre en tête !
    Nous représentons 1 % de la population mondiale à nous TOUS, alors que représente le faible pourcentage de voix qui ont sanctionné cette élection ?
    Mais au nom de cela on envoie des ordres et des messages au reste du monde : le CO2 ! il faut réduire impérativement leurs émissions, taux et date fixés. Les pays en voie de développement se moquent de ces impératifs, ils n’ont pas les moyens de résoudre ce genre de problèmes.
    Il faut accueillir tous les immigrés : faire tenir le contenu d’une barrique dans un dé à coudre… ???
    Il nous FAUT ce poste à l’UE et hop on envoie une copine et ça va marcher !
    Le président de l’A.N. est-il mis en examen ? Aucun problème ! Quelle logique ?
    De logique, de raison aucune, seul le bon vouloir du monarque doit prévaloir. Pourquoi avoir proposé Sylvie Goulard ? N’y avait-il pas d’autre alternative ? (j’ai privilégié le singulier car apparemment la réponse serait non !)
    Triste France !

  • La France ne pourra plus fournir de l’élu bien frais à l’EU ? Et christine alors ? Etre corrompu, incompétent et couter une blinde ne suffit donc plus ? Que faut il désormais comme qualité?

  • Il commence à ridiculiser la France, pire que FH.

  • Excellent article, tant sur la forme que sur le fond… Ce qui m’a fait rire dans cette affaire, c’est la gueule de Macron quand il s’est fait poliment rejeter sa candidate ! Il est tellement imbu de sa petite personne qu’il n’imaginait même pas que cela puisse arriver.
    Mais d’une manière générale, si on prend un peu de recul, la France a pris l’habitude d’envoyer en Europe des recalés de la politique Française… Déjà, le niveau n’est pas vraiment brillant, alors quand on envoie les plus mauvais de la classe en Europe, on a ce qu’on mérite. C’est bien pour ça que l’Europe est aujourd’hui complètement noyautée par les Allemands et leurs comparses des pays du Nord. C’est très con pour Macron, car depuis longtemps, la France n’avait pas eu la fenêtre de tir qu’elle a actuellement pour orienter l’Europe dans notre sens (l’Europe est un jeu d’alliances).
    Bon, en même temps, quand on voit la politique que mène le petit Marquis chez nous, reproduire ça en Europe n’aurait pas forcément été très heureux !
    La seule chose rassurante finalement dans cette affaire, c’est que le Parlement Européen a un vrai pouvoir, et qu’il serait bien que la Commission en tienne compte.

    • Il n’y a pas que la France qui envoie ses recalés politiques poursuivre leurs tristes carrières en Europe : Ursula von der Leyen en est un exemple représentatif, elle a été exfiltrée car elle était une très mauvaise ministre allemande de la Défense

    • Le but des gouvernements nationaux est que l’exécutif européen ne leur fasse pas trop d’ombre. C’est pour cette raion que tous, sans exception, s’arrangent pour y envoyer des personnes surtout pas trop brillantes. Et c’est encore pire pour les 2 postes spéciaux prévus par le Traité de Lisbonne : on s’assure pour eux de leur plus parfaite transparence.
      Test : qui, sans faire une recherche complémentaire, est capable de nommer le Ministre des Affaires Étrangères de l’UE…?

  • De toute manière, affaire ou pas affaire autour de cette femme, je me méfie des politiques dont tout le monde vante intelligence et compétences et qui se succèdent depuis 40 ans avec le franc succès que l’ on connait.

  • Ce qui est stupéfiant, c’est que Macron ne comprend pas. Il ne comprend pas qu’à vouloir imposer sa volonté à toute l’Europe, il se fait détester (il n’y a que les Français – en partie – pour apprécier de se faire insulter, sermonner, contraindre…). Narcissique et autoritaire, incapable de se mettre à la place des autres, il ne peut pas comprendre.
    Enfin, il ne comprend pas non plus que le grand destin auquel il se croyait promis est mis en péril par des évolutions rapides de l’opinion publique et dinc, au moins en partie, des parlementaires européens. Les parlementaires français sont si soumis, eux…
    Je crains que ce genre de personnage ne comprenne que l’affrontement direct. Il y a eu des précédents dans l’histoire.

    • la soumission des parlementaires est payante , ils vont palper 300 euros en plus par mois pour payer leur logement ;quand à macron , son arrogance et son aveuglement le perdront ; sachez qu’il est très occupé , avec sa clique , à préparer la campagne présidentielle de 2022 ; je ne sais pas dans quel état sera notre pays d’ici là , mais je crains le pire ;

      • S’il mène cette campagne 2022 comme celle de cette commissaire européenne qu’il vient de perdre, sûr que le camp d’en face gagnera.

      • Alors que sur les médias on nous bassine que Trump doit forcément avoir de la croissance et surtout pas de récession pour être élu, en France, on s’en moque 🙂

    • l’humilité n’est pas la caractéristique des politiques français (voire des français tout court).

    • D’accord avec vos dans les grandes lignes, sauf pour le début.
      Pour moi, il n’y a rien de « stupéfiant » (enfin, on parle pas de produits là) à ce que Macron ne comprenne pas. Il est dans l’incapacité la plus totale de comprendre quoi que ce soit qui sort de sa zone de confort narcissique. Depuis qu’il est apparu sur la scène publique, je n’ai eu la moindre occasion de douter de cette évidence (pour moi).

      « Je crains que ce genre de personnage ne comprenne que l’affrontement direct. »
      Vous êtes dans le vrai là, absolument. Malheureusement pour nous tous.

      • Ce qui est stupéfiant, c’est que cette incapacité soit celle du président de la République (qu’on nous a vanté comme super intelligent!!!)

  • L’important dans cette histoire est bien plus grave !
    La Goularde est vendue a un Think-Tank ou on trouve le président de la Goldman Sachs. Elle devrait déjà être passée en cour martiale.
    Et Macrouille, au courant, qui l’avait nommé ministre de la défense avec !

  • ce rejet de la candidature de Sylvie Goulard justifie enfin l’existence de ce parlement européen.

    il faudrait maintenant qu’il fasse la même chose avec la majorité des directives proposées par la commission et qui sont imbuvables !!!

  • Article très bien écrit et qui sonne juste, pas comme le son que donnent les cloches au pouvoir, cloches qui d’ailleurs semblent fêlées…

  • Dans les institutions européennes, le parlement pèse lourd face à la Commission. Dans les institutions françaises, l’exécutif pèse lourd face au Parlement. Il semble que Macron découvre cela avec étonnement. Il apprend.

  • * Pour 1 fois que la démocratie fonctionne normalement ; personne ne va s’en plaindre ! Sylvie Goulard collectionne vraiment les casseroles à ses basques …mais elle a été très vite consolée par Macron : recasée à la Banque de France pour 24000€/mois ! https://www.facebook.com/LanceurdAlerteOfficial/photos/a.2471939119500813/2911644075530313/?type=3&theater&ifg=1
    NB: * 1 poste de special advisor («conseillère spéciale») au sein de l’Institut Berggruen, entre octobre 2013 et fin 2015. Une fonction rémunérée, selon ses déclarations d’intérêts financiers figurant sur le site du Parlement européen, «plus de 10 000 euros bruts» par mois…Et, selon la direction de l’Institut Berggruen, «à la participation à l’organisation» – d’un town hall à Madrid, «d’une table ronde à Bruxelles et de plusieurs autres réunions». Le tout, donc, pour quelque 324 000 à 350 000 euros sur la période concernée..
    https://www.liberation.fr/checknews/2019/09/03/que-faisait-sylvie-goulard-pour-etre-payee-12-000-euros-par-mois-par-un-think-tank-americain_1748083
    * l’entregent chez Macron : lol !
    https://www.facebook.com/410144769809676/videos/404673363447709/UzpfSTEwMDAzNzI1Njg2Mzc3MzoxNDU3NDU0MzAwMTA2ODU/

  • en fait, vous voulez dire que la commission n’a pas besoin d’une corrompue? c’est ce qu’il me semble en voyant les infractions qu’elle ait pu commises.

  • En remplacement de Sylvie Goulot, pardon, Sylvie Goulard, Macron peut toujours proposer la grosse cruche de Schiappa !!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La formation du nouveau gouvernement entraîne son lot habituel de révélations sur la vie des ministres. La dernière d’entre elles vise Damien Abad pour de présumées violences sexuelles… datant de plus d’une décennie, et déjà classées sans suite par la justice.

Malgré le rapport d’octobre 2021 de l’ancienne garde des Sceaux Élisabeth Guigou sur la protection de la présomption d’innocence mise à mal par la presse, ce principe est de nouveau piétiné quelques jours après la formation du gouvernement avec la mise en cause d’un nouveau minis... Poursuivre la lecture

 

Lors de sa confirmation comme ministre de l’Économie et des Finances du nouveau quinquennat du Président Macron, Bruno Le Maire a déclaré que la priorité du nouveau gouvernement sera la "protection des Français contre l'inflation", proche de 5 % sur un an en avril 2022.

"Dès demain nous allons donc nous atteler à la préparation du projet de loi sur le pouvoir d’achat », a affirmé le ministre de l'Économie et des Finances, reconduit vendredi 20 mai 2022 dans ses fonctions. "Je recevrai dès lundi les acteurs économiques pour étu... Poursuivre la lecture

L'Élysée maintient la consigne déjà édictée par Emmanuel Macron il y a cinq ans, et héritée de Nicolas Sarkozy en 2007. Les ministres défaits lors du scrutin des 12 et 19 juin devront quitter le gouvernement, a confirmé le palais présidentiel ce dimanche. Élisabeth Borne, fraîchement nommée à Matignon, ne dérogera pas à la règle. La moitié du gouvernement est concernée.

Bien que la situation soit nettement différente de celle de 2017 - ils n'étaient que six concernés -, l'Élysée a décidé de maintenir la consigne déjà édictée par Emmanu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles