Énergie : pourquoi arrêter 14 réacteurs d’ici 2035 ?

Le narratif : « on arrête le nucléaire au fur et à mesure de l’augmentation des ENR » est simple, compréhensible par tous, donc satisfaisant pour l’esprit. Peu importe qu’il soit une fable.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
France, de Moulins à Paris : Autoroute et Paysages, une traversée du territoire : " centrale nucléaire " Belleville-sur-Loire (Cher) By: (vincent desjardins) - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Énergie : pourquoi arrêter 14 réacteurs d’ici 2035 ?

Publié le 12 octobre 2019
- A +

Par Michel Negynas.

En écrivant mon dernier billet sur cette folie du programme énergétique français, en particulier le volet électrique, une question toute bête m’est venue à l’esprit : comment diantre a-t-on déterminé le chiffre de 14 réacteurs à arrêter d’ici 2035 ?

Alors j’ai cherché, dans les documents publiés tous azimuts par le gouvernement et ses agences, où il pouvait y avoir une justification du calcul. Eh bien il semble qu’il n’y en ait pas.

RTE, le Réseau Électrique de France, filiale d’EDF, a fait un certain nombre de scenarii type pour l’évolution du réseau. Sous un aspect « scientifique », les calculs sont sujets à caution et les conclusions confuses : RTE montre que tout est possible, sauf qu’il faut ajouter des tas d’hypothèses improbables pour que ce le soit. Et il n’est écrit nulle part que cela ne pose pas de problèmes d’arrêter 14 réacteurs nucléaires.

Alors, j’ai essayé de me mettre dans la tête d’un homme ou d’une femme politique qui a une formation standard : juriste ou licence d’histoire, sciences po, puis ENA ou Normale sup lettre. Il ou elle n’a pas le temps de lire des documents techniques, et de toute façon il ou elle a oublié même la physique élémentaire enseignée avant le baccalauréat. Le seul outil scientifique à sa disposition est la règle de trois, et encore il ou elle ne l’applique pas assez.

Par ailleurs, à propos de l’électricité, un classique indémodable dans les media et chez la plupart des politiques, est de confondre ou de mélanger des KW, unité de puissance, et des KWh, unité d’énergie.

Première méthode

Quelles sont les données de base :

Nous allons augmenter la puissance installée des énergies renouvelables de 30 GW pour l’éolien, soit une équivalence de 7 GW compte tenu du taux de capacité de l’éolien de 25 % car le vent ne souffle pas toujours. Pour le solaire, c’est environ 30 GW également, soit 3 GW en équivalence avec un taux de capacité de 11 %, car le soleil se cache parfois.

Cela fait environ 10 GW.

On va baisser le nucléaire d’un équivalent de 12 réacteurs après démarrage de l’EPR et fermeture de Fessenheim, soit environ 10 GW.

Génial, ça colle parfaitement !

Deuxième méthode

On veut faire passer la part du nucléaire de 75 % à 50 % du mix. Supposons qu’on soit à consommation constante. On baisse de 25 %.

Nous avons 58 réacteurs en service,  nous allons arrêter en arrêter 14. Il en restera 75 % du chiffre initial : moins 25 %.

Bon sang ! Cela colle encore parfaitement !

Finalement, je pencherais plutôt pour la première méthode. En effet, on trouve partout, dans les textes, qu’on « arrêtera du nucléaire en fonction de la montée en puissance des ENR… » Par exemple, Euractiv, reportant un discours d’Emmanuel Macron fin novembre 2018, lors de la présentation du projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie : « Le président de la République a confirmé la baisse de la part du nucléaire à 50 % d’ici 2035. Pour y parvenir, 14 réacteurs seront fermés, a-t-il annoncé. Les deux réacteurs de Fessenheim seront fermés d’ici 2020, quatre à six autres réacteurs le seront entre 2025 et 2030. Le rythme de fermeture sera déterminé en fonction de la sécurité d’approvisionnement, des interconnexions avec les voisins européens et de la montée en puissance des énergies renouvelables. »

Lorsqu’on lit les études sur la sécurité d’approvisionnement de RTE, seules études « officielles », on n’est pas vraiment rassurés.

Et la dernière partie de la phrase confirmerait mes craintes : l’arrêt du nucléaire serait juste un problème d’ignorance totale du sujet par les décideurs, considérant qu’un KW délivré de façon aléatoire et intermittente est équivalent à un KW pilotable à la demande. Ou qu’ils confondent KW et KWh.

Un doute m’assaille : dirigerait-on la France vers une catastrophe, juste parce que nos décideurs sont des littéraires post-modernes, considérant dépassé de tenir compte des contingences techniques ? Nous sommes effectivement dans le monde des « éléments de langage » et des « narratifs ». Le narratif : « on arrête le nucléaire au fur et à mesure de l’augmentation des ENR » est simple, compréhensible par tous, donc satisfaisant pour l’esprit. Peu importe qu’il soit une fable.

Réveillez-moi de ce cauchemar.

 

Voir les commentaires (56)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (56)
  • Les francais n’ont pas besoin de calculer , l’UE calcule pour elle. Le but etant d’absorber les surplus du renouvellable allemand .l’allemagne etant le support principal de l’euro elle doit etre exportatrice d’energie..renouvellable et gaz….l’urss est en marche.

  • Quand la démagogie et l’ignorance se donnent la main ….. sauve qui peut.

    • Voici la réponse avec toutes les explications nécessaires et même plus : PARCE QUE !
      ps si vous n’avez pas compris demandez aux pem et autres sinistres

  • Satisfaire les écolos-bobos-trottineteurs le seul objectif du gouvernement. N’oublions que ces énergumènes sont les décideurs ou leur descendance !
    Quelles sont les revendications de ces pseudo écolos ? La PMA, la GPA et l’arrêt du nucléaire !
    Après avoir obtenu le mariage pour tous… la reconnaissance de leur différence et même la valorisation de cette différence au point que Mme Bergé « autorisera » quand même la procréation naturelle ! Oui je vous l’affirme ce ne sera pas interdit !
    Mais on pourra quand même laisser des savants créer des chimères = mi-humain mi-animal ! dixit Mme Buzyn.
    A partir de là, puisque tout doit fonctionner de travers, en dépit du bon sens, on ne peut que conclure qu’il existe des cerveaux détraqués, et qu’il faut espérer la fin de l’espèce !

  • parce que c’est l’etat qui décide….

    tiens… le bidule alimentation.. lisez l’article de H16 à venir sur le sujet..du moins je présume…

    assez rigolotement au moment m^me où l’etat se rend compte que les mesures qu’il a prise pour augmenter le revenu des agriculteurs sont contre productives
    il cogite sur comment réduire nos emissions de fossiles…

  • https://www.lepoint.fr/societe/le-reseau-electrique-francais-a-t-il-frole-le-black-out-11-10-2019-2340808_23.php
    Info du jour ,une seule centrale en moins et paf tout disjoncte…..il est peut probable que l’etat mette en oeuvre cette idiotie de sortie du nucleaire .

    • équilibrer un budget ..trop difficile..
      changer radicalement notre mode de vie..fastoche.

      c’est le propos de Jordan peterson si tu veux changer le monde commence par ranger ta chambre.

      il existe dans ce pays une classe de gens éduquée, sûre de sa supériorité intellectuelle convaincue que c’est la politique, donc par le verbe et non par la productivité que les gens vivent mieux…toujours en recherche d’idées différentes donc « progressistes » pour marquer sa supériorité ..en général de formation littéraire ou de science non expérimentale, le monde moderne ne leur convient pas trop, ils sont déclassés par rapport aux commerçants et vulgaires matheux donc ne reçoivent pas la reconnaissance qu’ils méritent. ELLE a adoré la psychanalyse.

      cette classe a gobé l’idée « ecolo »…elle a affiché un rejet du nucleaire depuis toujours,.. comme elle a aimé le marxisme…

      SON SEUL SALUT est de ne jamais formellement renier ses idées pour ne pas perdre son statut de phare de l’humanité et revenir à celui de simple crétin qui a fait des études….

      elle veut conserver son statut et donc politiquement mettre bas le nucleaire…

      elle défend toujours le chavisme..admire toujours castro…s’oppose au nucleaire, parce qu’elle ne veut pas voir…parce que si elle admet…elle perd toute crédibilité..

      Les plus caricaturaux sont les postmodernistes…qui tentent de faire rejeter l’idée de raisonnement logique..
      Ils prônent désormais la dictature ouvertement sans m^me s’en rendre compte…
      Ils ont par touts les moyens évité de faire le procès de leur soutien passé aux idées extrémistes..

      Ils mentent…ils prétendent vouloir le progrès alors que la seule chose qui compte pour eux est leur position sociale. Quoiqu’ils soit techniquement incompétents.. ils font des propositions d’ordre technique car ils doivent montrer la voie…

      la discussion et l’argumentation technique sont vaines…

      tient au fait.. »écoutons les scientifiques qu’ils disent..que dit le giec au sujet du nucleaire..

      • si cette classe échoue…ce n’est pas sa faute…ce n’est JAMAIS sa faute..car avant tout il est impossible que ce le soit. Un black out??? ma foi c’est la PREUVE qu’il faut hâter le changement PUISQUE le système déconne…

        • puis…les black out seront vus comme souhaitables.. et un courant reliable l’anomalie.. en somme on doit souhaiter les black out..

        • Quand tu dis position sociale j’espere que tu penses au pognon ,le pouvoir ne les interessent plus ,ils ne l’ont plus , c’est ue les us la chine mais pas eux .nous sommes les payants eux sont des cochons affamés pouvant même se manger entre eux.

      • désolé je sais que c’est foutrac..mais une longue longue longue exaspération…

        • Ne vous en faites pas Jacques, nous avons parfaitement compris…

          Moi même, pour soutenir mes (petits) enfants dans leur combat écolo-thunbergien, j’ai coupé le chauffage dans leur chambre 😉

    • les sites industriels déconnectés ont dû apprécié !!!

      • Si cela est amené à se reproduire, il ne faudra pas s’étonner que certaines industries déménagent vers des cieux énergétiquement plus cléments.

  • Mais le solaire et l’éolien ne sont pas pilotables, jusqu’à preuve du contraire et nous allons nous exposer, à l’avenir, à des risques de plus en plus importants de black-out : https://www.capital.fr/entreprises-marches/electricite-on-a-frole-le-black-out-lundi-dernier-1352543

  • Un tweet d’hier d’EDF annonce une « révolution » dans le stockage à grande échelle avec les batteries Zinc-Air. Qu’en pensez-vous ?

    • annoncer une révolution..une chose est certaine si on sait stocker l’électricité à très bas coût ça change TOUT…et c’est une révolution.. sinon … bof…

    • C’est edf…donc …..ca parait etre une belle escroquerie .lu qu’elle est longue a charger et surtout longue a decharger ,ce n’est pas la caracteristique d’une batterie de qualite !

      • Ce qu’ils disent est qu’elle serait composée de matériaux abondants et recyclable, donc avec un coût potentiellement très inférieur aux batteries Lithium. La charge « consomme » de l’oxygène de l’air, restitué pendant la décharge. Mais quel est le problème d’une « longue » charge / décharge ? Par rapport à une STEP, ça donne quoi en comparatif ?

        • Une longue decharge signifie qu’il faut enormement de batteries pour utiliser l’energie stockée .un batterie de bagnole peut te fournir des centaines d’amperes si nécessaire ,celle la ne pourrait meme pas faire touner ton demarreur..mais comme’les carateristiques sont cachees , je parle dans le vide ..mais c’est sans doute un gros caca .

        • ça signifie qu’elle peut stocker « pas mal » mais ne peut fournir qu’une puissance « relativement « modeste..façon de dire pour fournir une demande de puissance il en faut un « grand » parc..
          ça peut difficilement suppléer à des variations brutale de production ou de demande.. que des batteries qui chargeraient moins mais plus vite…

          sans chiffres de toutes façons..

        • Ca dépend des chiffres, qui ne semblent pas publics, mais une longue charge signifie qu’il faut que l’énergie à stocker soit excédentaire sur une longue durée, donc plutôt l’énergie nucléaire la nuit que les ENR dans les pics de soleil et de vent…

    • A voir…
      Mais je ne peux m’empêcher au Sodium-Soufre que l’on a présenté à la fin du siècle dernier comme la révolution qui allait permettre de généraliser les voitures électriques.
      Qui s’en souvient encore ? Mais entretemps, il y a eu une vraie révolution avec le lithium-ion dont, après généralisation, on connaît bien les limites.

      • m’empêcher de penser… (2 mots ont sauté)

        • Sauf que là, ce seront des installations qui restent au sol, donc le poids n’est plus le problème principal. Vu le gain en masse avec le Lithium, plutôt normal qu’il ait gagné la partie pour les batteries « embarquées », mais vu les problèmes qu’il pose (notamment sur le recyclage), normal qu’il soit débouté pour d’autres technologies

          • Le poids signifie que le cout ne sera pas anodin ,en gros et sans rien connaitre de cette merveille qui n’est pas tombée chez les specialistes des batteries , etrange, c’est une daube comme beaucoup d’autres

        • A priori, les NaS sont inflammables au contact de l’eau …

    • Un simple calcul théorique montre qu’il faudrait 3,19 millions de tonnes de batteries Zinc-Air pour stocker un seul jour d’électricité en France.
      En hiver, les hautes pressions (très froid, sans vent et peu de soleil) peuvent durer 10 jours.

      La densité énergétique pratique des zinc-Air est de 470 Wh/kg et le coût est de $100 par KWh.

  • Comme disait Coluche, la politique, c’est 5 ans de droit et tout le reste de travers!

  • Quel est le conseiller qui va dire au Président ou au Ministre: « tout ce que vous avez raconté jusqu’ici sont des âneries qui ne tiennent pas la route sur le plan scientifique »? Il est certain d’être viré ou envoyé en Lozère s’il est fonctionnaire.
    C’est pourquoi les imbécillités continuent d’être versées à flots par des ignares qui se prennent pour Jupiter.

    • Les gens se mettent a la portee du puissant ,si il est bete et bien on lui raconte ce qu’il peut comprendre..notre jupiter , j’espere que rien n’est sorti de sa cuisse parcequ’il nous en a raconté des aneries et ca continue ,meme l’europe n’en peut plus !

  • Ah ah, une douche glaciale avec de l’eau à 4 degrés à la montagne, cela va vous réveiller net. Imposons leur ce traitement, cela leur fera le plus grand bien à ces écolos-bobos-parigots :mrgreen:

    • Ca vient tout doucement avec la penurie programmée de l’énergie meme pas besoin de passer pour un mechant en supprimant l’eau chaude ,y en aura plus !

  • avec l’ aviation, on a inventé l’ hélice en bois associée au moteur à piston puis au turboprop’, hélice en alu et puis le réacteur. Avec l’ état, on fait machine arrière, je pense que vue la difficulté de recycler de vieilles pales d’ éoliennes en fibro machin, on reviendra très vite aux éoliennes en bois.

  • nos élites étant énarques et non polytechniciennes, elles n’ont aucune rationalité, aucune connaissance technique.

    • De toute façon, quand on est rationnel, on évite de s’orienter vers les élites politiciennes et on ne manque pas de propositions pour valoriser ses connaissances techniques.

      • il faut reconnaître que si une décision doit se faire sur le plan rationnel..ça ne sert à rien de voter..
        SI on pense qu’un gouvernement est fondé à a gouverner le mode de production, c’est son droit le plus strict d’abandonner e nucléaire si le peuple qu’il représente et l’a élu n’en veut pas..m^me pour de mauvaises raisons…

        mais je ne crois jamais avoir vu des trucs comme la transition écologique ou energetique… c’est INCOMPRÉHENSIBLE…
        le but semble être le moyen…

        on va faire du renouvelable..et on va arrêter des réacteurs .pourquoi? ben c’est pas clair..

        A la rigueur je préférerais qu’ils n’essayent pas de donner des raisons… mais qu’ils disent juste ma foi parce que je suis au pouvoir..que la mode est à l’ecologie.. et que sans non plus de raisons précises…les écolos veulent des éoliennes et pas de nucléaires..

  • Avant les maths, les politiques sont surtout confrontés aux propositions inconciliables qui sont devenus des dogmes communs. Arrivés au pouvoir, soit ils ne font rien (Chirac), soit ils commencent des chantiers qui ne se termineront jamais…

  • est ce que l’auteur a bien lu la declaration du president « Le rythme de fermeture sera déterminé en fonction de la sécurité d’approvisionnement, des interconnexions avec les voisins européens et de la montée en puissance des énergies renouvelables. » »

    pour ma part les politiques se donnent la possibilité de conserver le parc nucléaire si les ENR ne donnent pas satisfaction en terme de sécurité énergétique. Donc pas de panique à bord.
    pour preuve le dernier rapport 03/2019 remis au gouvernement prouve que rien n’est fait:
    https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/cge/Rapports/Rap2019/CGE_stockage_elec_synthese_et_recommandations.pdf

    • A 7827

      Bien sûr que j’ ai lu ce que j’ai moi même écrit…

      Mais comme on est sûrs que les ENR ne peuvent participer à la sécurité énergétique, puisse qu’elles sont intermittentes, la phrase est d’autant plus absurde.

    • @78: Et combien de fois faudra-t-il remplacer des batteries à 120 milliards (à minima) pour économiser un % minuscule de CO2 (si tant est que cela ait de l’effet), en prévoyant la fin du gaz ?

  • « juriste ou licence d’histoire, sciences po, puis ENA ou Normale sup lettre. Il ou elle n’a pas le temps de lire des documents techniques, et de toute façon il ou elle a oublié même la physique élémentaire enseignée avant le baccalauréat.  »
    Les personnes ayant suivi ces formations n’ont jamais eu les notions scientifiques élémentaires ! Ne parlons pas du bac actuel !!

  • Effectivement je pense malheureusement que la plupart des décideurs ont très mal compris qu’un Watt non pilotable ne remplace pas un Watt pilotable.
    RTE s’est largement penché sur la question, en particulier avec le scénario Ampère. Ce scénario compte sur :
    – une stagnation de la conso, mais avec 15 millions de véhicules électriques qui peuvent attendre le bon moment pour se recharger
    – 700 000 rénovations de logement par an , on en rénove 300 000 alors que l’objectif depuis 2012 est 500 000.
    – des importations , en espérant que nos voisins puissent nous vendre quand nous manquons.

    Malgré cela, RTE précise que « l’équilibre offre-demande durant les situations de consommation forte repose nécessairement sur une contribution de l’éolien », que la probabilité de défaillance peut atteindre 30 % pour des puissances appelées supérieures à 94 GW et de 60 % pour une consommation supérieure à 101 GW. Or la pointe de l’année 2017 a été de 94 GW et la pointe historique française à 102 GW ne date que de 2012.
    RTE confirme d’ailleurs qu’il y aura des coupures d’électricité et que « le système électrique français n’est plus en situation de « passer » une vague de froid comme celle de février 2012 sans appel aux leviers exceptionnels voire au délestage. » On peut également lire qu’« en 2035, sur les 1000 cas simulés, 44 % présentent au moins une heure de défaillance et 5 % contiennent plus de 10h de défaillance ».
    Pas sur que tous les politiques aient bien pris conscience de tout ça.
    https://theconversation.com/50-de-nucleaire-sans-coupures-delectricite-cest-possible-98212

  • Imaginons que nos gouvernants si mal aimés des gilets jaunes aient mis tous les milliards qu’ils ont gâché, selon l’inutile Cour des Comptes, pour le seul et unique bénéfice, de promoteurs d’énergies alternatives à l’électricité nucléaire, rien que pour revenir comme en Allemagne au charbon et au fuel, judicieusement supprimés en son temps par De Gaule. Enrichissant du même coup de très gros fraudeurs à la TVA friands des échanges internationaux des fameux « droits à polluer » tellement aimés d’Al Gore, sans lesquels nous aurions évité :
    – la faillite organisée d’EDF, première entreprise de France et meilleure entreprise d’électricité du monde dont l’action en bourse est passée VOLONTAIREMENT de 80 € à 9€ ! après la méticuleuse destruction de cette entreprise publique, sur des années morceau par morceau pour éviter le scandale, avec l’aide généreuse de L’Europe qui devrait au minimum reconnaitre son erreur…
    – Laquelle a aussi scandaleusement contraint la vertueuse EDF à faire financer par ses clients non prévenus et contre toutes les règles connues du commerce, des concurrents incapables mais privilégiés par nos nouveaux rois, bien que déjà en cours de faillite comme en Allemagne, après y avoir fait doubler le prix de l’électricité ! Soit un fiasco qui a ramené l’Allemagne à la décroissance et fait perdre le pouvoir à Merckel …Il en sera certainement de même en France …
    Peut-on dire que nos élus aient au moins pris soins de nous informer correctement avant de tout chambouler ?
    – que le nucléaire a sauvé des millions de vie en France et ailleurs en éliminant, pour le chauffage des locaux, tous les morts tant dans les mines que dans les villes, dus aux COMBUSTIBLES à CO2 (charbon, fuel, bois , lignite et biomasse, et où l’on veut aussi rendre la voiture électrique obligatoire. !
    – que les pompes à chaleur permettent avantageusement de consommer 3kWh, en payant 1 SEUL kWh nucléaire NON POLLUANT à EDF et enmêmetemps 2 kWh GRATUITS pompés dans l’air, l’eau ou le sol de l’environnement ! Sans impacter la productibilité annuelle de Gaya malgré ce que pensent quelques personnes n’ayant pas reçu assez d’instruction …
    Aujourd’hui plus personne ne peut nier que la Suède, la France et la discrète Suisse, (par laquelle transite discrètement notre courant nucléaire au secours de la « vertueuse » Allemagne), sont devenus les modèles mondiaux de dépollution réussie, rien qu’en ayant conservé leurs réacteurs nucléaires en bon état de marche et rentables, en dépit des fous de l’Ecologisme du Dieu de la sinistre secte du Temple Solaire interdite depuis longtemps. Les Japonais après le bilan de Fukushima, n’hésitent plus à remettre en marche progressivement leurs anciennes centrales nucléaires, comme l’a toujours recommandé le GIEC, le vent et le soleil étant désormais hors course. Contrairement aux deux d’AREVA, les Quatre EPR construits en collaboration EDF/Chine se portent à merveille et dans les temps prévus : les deux EDF sans Areva y sont en service, sans les problèmes rencontrés en France, dus essentiellement à AREVA bien protégée par on ne sait qui ? Comme les commanditaires de Geta qui l’ forcé à quitter l’école trop tôt…
    Problème :Imaginons que nos gouvernants si mal aimés des gilets jaunes aient mis tous les milliards qu’ils ont gâché, selon l’inutile Cour des Comptes, pour le seul et unique bénéfice, de promoteurs d’énergies alternatives à l’électricité nucléaire, rien que pour revenir comme en Allemagne au charbon et au fuel, judicieusement supprimés en son temps par De Gaule. Enrichissant du même coup de très gros fraudeurs à la TVA friands des échanges internationaux des fameux « droits à polluer » tellement aimés d’Al Gore, sans lesquels nous aurions évité :
    – la faillite organisée d’EDF, première entreprise de France et meilleure entreprise d’électricité du monde dont l’action en bourse est passée VOLONTAIREMENT de 80 € à 9€ ! après la méticuleuse destruction de cette entreprise publique, sur des années morceau par morceau pour éviter le scandale, avec l’aide généreuse de L’Europe qui devrait au minimum reconnaitre son erreur…
    – Laquelle a aussi scandaleusement contraint la vertueuse EDF à faire financer par ses clients non prévenus et contre toutes les règles connues du commerce, des concurrents incapables mais privilégiés par nos nouveaux rois, bien que déjà en cours de faillite comme en Allemagne, après y avoir fait doubler le prix de l’électricité ! Soit un fiasco qui a ramené l’Allemagne à la décroissance et fait perdre le pouvoir à Merckel …Il en sera certainement de même en France …
    Peut-on dire que nos élus aient au moins pris soins de nous informer correctement avant de tout chambouler ?
    – que le nucléaire a sauvé des millions de vie en France et ailleurs en éliminant, pour le chauffage des locaux, tous les morts tant dans les mines que dans les villes, dus aux COMBUSTIBLES à CO2 (charbon, fuel, bois , lignite et biomasse, et où l’on veut aussi rendre la voiture électrique obligatoire. !
    – que les pompes à chaleur permettent avantageusement de consommer 3kWh, en payant 1 SEUL kWh nucléaire NON POLLUANT à EDF et enmêmetemps 2 kWh GRATUITS pompés dans l’air, l’eau ou le sol de l’environnement ! Sans impacter la productibilité annuelle de Gaya malgré ce que pensent quelques personnes n’ayant pas reçu assez d’instruction …
    Aujourd’hui plus personne ne peut nier que la Suède, la France et la discrète Suisse, (par laquelle transite discrètement notre courant nucléaire au secours de la « vertueuse » Allemagne), sont devenus les modèles mondiaux de dépollution réussie, rien qu’en ayant conservé leurs réacteurs nucléaires en bon état de marche et rentables, en dépit des fous de l’Ecologisme du Dieu de la sinistre secte du Temple Solaire interdite depuis longtemps. Les Japonais après le bilan de Fukushima, n’hésitent plus à remettre en marche progressivement leurs anciennes centrales nucléaires, comme l’a toujours recommandé le GIEC, le vent et le soleil étant désormais hors course. Contrairement aux deux d’AREVA, les Quatre EPR construits en collaboration EDF/Chine se portent à merveille et dans les temps prévus : les deux EDF sans Areva y sont en service, sans les problèmes rencontrés en France, dus essentiellement à AREVA bien protégée par on ne sait qui ? Comme les commanditaires de Geta qui l’ forcé à quitter l’école trop tôt…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
8
Sauvegarder cet article

L'information n'a surpris que ceux qui refusent de regarder la réalité en face : Élisabeth Borne l'a annoncé lors de son discours de politique générale mercredi dernier, l'État va donc reprendre la totalité du capital d'EDF. On peut déjà entendre d'ici le contribuable soupirer d'aise.

Car entre deux petits ronflements repus que le discours palpitant et somnogène de Borne n'aura pas manqué de susciter, l'actuel Premier ministre a ainsi déclaré :

Je vous confirme aujourd’hui l’intention de l’État de détenir 100 % du capital d’EDF.... Poursuivre la lecture

Lors de son discours de politique générale à l'Assemblée nationale, la Première ministre a confirmé que la France devait « prendre des décisions fortes, radicales » pour « gagner la bataille de l'énergie et de la production ». Le gouvernement souhaite donc « détenir 100 % du capital d’EDF », a annoncé Élisabeth Borne.

Pour prendre le contrôle total d’EDF la somme à débourser est importante.

En effet, dans un communiqué publié mardi 19 juillet le ministère de l'Économie a annoncé que l'État compte débourser 9,7 milliards d'euros ... Poursuivre la lecture

Nous avons sans doute un peu tendance à l’oublier, mais dans notre Ve République, nous vivons en grande proximité avec la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 (texte intégral en fin d’article). Par exemple, il y a deux ans, lorsque les juges du Conseil constitutionnel ont dû se prononcer sur la constitutionnalité de la loi Avia contre les contenus haineux sur internet, c’est à son article 11 qu’ils se sont référés pour la censurer très sévèrement.

DDHC 1789 – Art. 11 : « La libre communication des pensées et des opin... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles