Climat : le leurre et l’argent du leurre

Il est parfois des intérêts ironiquement conjoints : le business du climat se chiffrerait actuellement à 1500 milliards de dollars par an et les perspectives s’élèveraient à 7000 milliards. Juteux !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Climate 2 by Brett Davis(CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Climat : le leurre et l’argent du leurre

Publié le 1 juillet 2019
- A +

Par Thierry Godefridi.

Lors d’une récente présentation d’un fonds d’investissement à laquelle nous assistions l’un et l’autre, un financier me prétendit avec aplomb que la fonte de la banquise arctique était « un fait avéré » et que la fonte trouvait bien entendu son origine dans l’activité humaine, ce qui justifiait sans doute à ses yeux l’engouement des investisseurs pour les fonds de type « écologique ».

Choc des photos, poids des mots et grand frisson. Des photos et des infos relayées par The Guardian et quelques autres médias concernant la fonte de la calotte glacière du Groenland où l’on voyait des chiens de traineau patauger dans l’eau, la disparition du permafrost des îles arctiques du Canada, « menaçant d’immersion les zones côtières de la planète », et la fonte des glaciers de l’Himalaya ont, pour autant que de besoin, réactivé l’alarme et suscité l’affolement quant à ce que François Gervais a qualifié de « leurre de l’urgence climatique » dans le dernier livre qu’il a publié.

« À l’examen, indique The Guardian à propos de la situation dans l’Himalaya, ce sont 8 milliards de tonnes de glace qui sont perdues chaque année et qui ne sont pas remplacées par de la neige, avec les glaciers en basse altitude se réduisant d’une hauteur de 5 mètres annuellement. L’étude montre que seul le réchauffement global d’origine anthropique peut expliquer cette fonte brutale. Dans des études antérieures, des considérations météorologiques et relatives à l’impact de la pollution de l’air avaient suscité la confusion. »

Autrement dit, le coupable, c’est indubitablement l’Homme, à l’exclusion de toute autre cause possible, même si l’Homme ne compte en définitive, le GIEC lui-même le reconnaît, que pour 4 % des émissions globales de CO2 !

Revenons-en à la banquise. D’après François Gervais, les banquises boréale et australe couvrent en moyenne 12 % de la surface des océans. Pour l’Arctique, c’étaient 5 millions de kilomètres carrés au minimum estival en 2014, soit 50 % de plus qu’en 2012 (3,3 millions de km2), et, à 4,6 millions de km2, son niveau se maintint plus près de 5 millions que de 3,3 en 2017 et 2018, en tout cas loin de la prédiction de l’homme aux vérités qui dérangent, Al Gore, pour lequel l’Arctique eût déjà dû être libre de glaces depuis 2014.

Pour ce qui est de l’Antarctique par contre, l’augmentation de la banquise serait constante, à tel point que si la tendance se maintenait, la banquise rejoindrait la Terre de Feu à l’extrême sud du continent américain pendant l’hiver austral, d’ici quelques décennies, ce qui serait du jamais vu depuis que les navigateurs empruntent le détroit de Drake !

Plusieurs dizaines d’articles corroborent, selon François Gervais, l’idée que les cycles océaniques, en particulier l’oscillation atlantique multi-décennale, dont l’origine est solaire, expliquent, bien mieux que ne le permet le CO2, le réchauffement et le refroidissement de la banquise et du climat. Mais, « celui qui contrôle le CO2, contrôle la vie », comme le dit le physicien américain Richard Lindzen, cité par Drieu Godefridi dans son essai sur « L’écologisme, nouveau totalitarisme », car c’est bien de ça qu’il s’agit.

François Gervais dans « L’urgence climatique est un leurre », écrit :

« L’apocalypse climatique a été choisie par les altermondialistes et ceux prônant la décroissance comme une allégorie à fort contenu émotionnel dans leur lutte contre le capitalisme. »

« Le but des activistes de l’environnement n’est pas de sauver le monde d’une calamité écologique, mais bien de détruire le capitalisme ! » : c’est une ancienne secrétaire générale de la CCNUCC (l’organe suprême de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui chapeaute le GIEC et la COP) qui l’a affirmé !

Il est parfois des intérêts ironiquement conjoints : le business du climat se chiffrerait actuellement à 1500 milliards de dollars par an et les perspectives s’élèveraient à 7000 milliards. Juteux ! Ce n’est pas l’ancien vice-président des États-Unis qui le contredira, lui qui déclara une fortune nette de 1,7 million de dollars, principalement détenue en actifs agricoles familiaux, lorsqu’il était candidat à la présidence des États-Unis en 2000, et qui de pionnier de la lutte pour le climat est devenu un magnat des médias et un titan financier en une décennie, avec une fortune personnelle évaluée à plus de 200 millions de dollars. Le Huffington Post révélait en août 2017 qu’il s’était acheté une propriété en bordure de mer en Californie pour la coquette somme de 8,8 millions de dollars.

Le marketing de la peur est rémunérateur ! « Nous devons susciter la peur ! » : c’est, rapporte Hans Rosling dans Factfulness, la première chose qu’Al Gore lui aurait déclarée lors de leur premier entretien sur la façon d’enseigner le changement climatique. Hans Rosling se déclare persuadé du réchauffement du climat et de son origine anthropique, et pourtant : « Al Gore insista au cours de plusieurs entretiens pour que nous lui donnions des graphiques à bulles effrayants qui aillent au-delà des prévisions des experts, jusqu’à ce que je mette fin à la discussion : Monsieur le vice-président. Pas de chiffres, pas de bulles. »

Nombreux sont ceux qui ont tout intérêt à ne pas tuer cette poule aux œufs d’or ! Selon la Banque mondiale, la lutte contre le changement climatique impliquerait de multiplier la dette souveraine du monde par 2,5. Faut-il s’étonner de ce que « le monde de la finance appelait instamment à signer l’accord de Paris » sur le climat (comme l’a relevé François Gervais dans son essai) et, revenant à la conversation évoquée au début de cet article, s’étonner de ce qu’un éminent chief economist déclare – dans un débat l’opposant à un professeur de géopolitique de l’énergie qui s’insurgeait contre le prélèvement d’une taxe sur le transport aérien, compte-tenu de ce que ledit transport ne représentait que 2 % des émissions de CO2 d’origine humaine, soit huit dix-millièmes des émissions globales de CO2 – qu’il fallait taxer toutes les activités humaines sans exception ?

À moins que – pour reprendre l’allégorie de la Ferme aux animaux de George Orwell – l’éminent chief economist n’estime qu’il y a trop de « sans dents » (suivant l’expression d’un ancien président socialiste de la République française) à bord lorsque les nantis du pouvoir et de la finance prennent l’avion ?

Sur le web

Voir les commentaires (90)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (90)
  • la fonte de la glace est un fait avéré..en effet..en ce sens que la glace ça fond.. mais l’eau ça gèle..
    donc ça fond et sa gèle..
    et le bilan de masse du Groenland? il fait quoi?

    lutter contre la liberté économique pas le « capitalisme » d’ailleurs mal défini.

  • Les verts ont fait 13% aux européennes avec une abstention de 50%, ils ne représentent rien . Le premier qui voudra mettre tout ça dans la poubelle de l’histoire aura vaisemblablement un boulevard devant lui mais supprimer toutes les taxes que génére cette escroquerie ne sera pas chose facile sans changer de paradigme .

    • Quand j’étais enfant, dans mon bourg de moins de 5000 âmes, les éboueurs passaient chaque matin. Dans ma ville, ils passent une fois par semaine, et seulement les semaines paires pour le bac jaune. Les poubelles de l’histoire, ça doit être une fois par siècle, et encore !

    • C’est devenu l’enfer, dans les grandes villes où le pouvoir est tombé aux mains des écolos . Grenoble était autrefois une ville très agréable.
      Aujourd’hui, avec le maire EELV Mr Piolle, c’est devenu une ville de très forte criminalité, une ville polluée malgré des règlements liberticides, une plaque tournante du commerce des drogues, une ville qui voit des affrontements fréquents entre les communautés ethniques, une ville où l’islam radical fait trop ouvertement du prosélytisme (affaire des femmes en burkinis dans une piscine),

    • @pabizou, oui, vous avez raison, ils ne représentent rien sur le plan électoral. Mais les verts se contrefichent de la démocratie. Ils manifestent autorisés ou pas, ils cassent le cas échéant, ils menacent. Ils bénéficient d’un point essentiel : le soutien des grands médias, dont les journalistes sont à 80% de gauche ou d’extrême gauche. Et ils bénéficient de financements pour le moins douteux mais gigantesques. Tiens regardez comment certains grands groupes financiers se mettent à financer des ONG après quelques manifs de verts à leurs portes Après tout va bien, il n’y aura plus de manif, le racket est en place.
      La tactique écologique s’inscrit dans la continuité marxiste et les marxistes n’ont quasiment jamais été élu quelque soit l’endroit de la planète où ils ont sévi. Ils ont pris le pouvoir en le volant.

  • Bravo pour le titre !

  • SACRILÈGE ! REPENTEZ-VOUS !

  • évidement , avec une masse aussi énorme d’argent à dépenser , je comprend mieux les ceusses qui se précipitent sur la gamelle écologique ….elle va être bien remplie …. avec nos sous bien sur ….

  • J’avais cru comprendre que le réchauffement climatique était une invention de communistes totalitaires, alliés à Trump, aux Chinois et à la REM
    Maintenant on nous parle d’investisseurs capitalistes américains
    Difficile à suivre
    Ne serait- ce pas tout simplement parce que le réchauffement fait consensus ?

    • Con qu’on suce, ben oui, forcément :mrgreen:

    • Vous savez, il n’y a pas d’un côté le blanc et de l’autre le noir, le monde n’est pas binaire. Il semble indéniable que les orphelins du communisme soient montés dans le train de l’écologisme politique, celui-ci leur offrant la possibilité de déléguer leur vie à l’État « bienveillant ». De même, il est indéniable que des « investisseurs capitalistes » aient pris le train en marche, voire l’aient lancé pour en profiter. L’exemple carricatural est effectivement Al Gore, qui a investi des millions dans des constructeurs de moulins à vents avant de commencer son travail de « lobbyiste vert ». Pour lui, « sauver la planète », c’est parfait pour son portefeuille.

    • @MD « faire consensus »
      Comme « faire profil bas  » ?
      http://citations.lexicharlie.over-blog.com/article-21753004.html
      « Faire consensus, tu connais le sens de faire consensus ? Je t’explique, c’est de ne pas douter, c’est de ne pas discuter, c’est de ne pas désobéir.

    • Vous êtes oisif , vous n’avez rien à faire d’autre que vos supputations méprisantes . Le communismes a fait consensus, l’impressionnisme aussi.
      Le premier a été une catastrophe humaine, et écologique, le second une ânerie nominaliste devenue un argument marketing dans le monde des « beaux arts » . La science n’est pas consensuelle mais la bêtise en provient souvent.
      L’auteur parle de l’entreprise de connivence ou des « tartuffes » s’accapare des marchés générés et protégés par la force publique pour faire fortune sans efforts et sans risques en vivant exactement comme ce qu’il dénoncent…
      La confusion est dans votre esprit pas dans les textes de contrepoint.

    • On a aussi droit (entre autres) à:
      _ il n’y a pas de réchauffement, mais plutôt un refroidissement qui arrive
      _ oui il y a un réchauffement, mais ce n’est pas la faute des hommes, c’est naturel
      _ oui c’est la faute des Hommes, mais c’est en réalité bénéfique
      _ oui c’est la faute des Hommes et c’est undangereux, mais la technologie nous sauvera

      Il va falloir se décider !

      • sans blague vous avez fred vargas non? il y a aussi de la marge…

        tiens une question que SAVEZ vous du rca il est possible qu’on soit d’accord là dessus…
        ensuite de quoi êtes vous convaincu, possible qu’on diverge ..
        je vous en prie…

  • « le business du climat se chiffrerait actuellement à 1500 milliards de dollars par an et les perspectives s’élèveraient à 7000 milliards »
    On parle de chiffre d’affaires ? d’investissements ? de bénéfices ?
    Dans quelle(s) activité(s) ?

  • Colère et stupéfaction de lire autant d’imbécillités. L’auteur qui apparemment ne connait rien au sujet, aucune formation scientifique, se permet de citer Francois Gervais, un climatosceptique notoire. Aucun argument valable dans cet article, juste l’idée d’un complot mondial, des terroristes verts qui voudraient se faire de l’argent en faisant peur. Toutes les études montrent un réchauffement, bien plus important que le pire scénario du GIEC. En vingt-cinq ans, l’Antarctique a perdu près de 3000 milliards de tonnes de glace, renforçant de 7,6 millimètres l’élévation du niveau des mers. Laissons les experts faire le boulot et ignorons ces pseudos journalistes du dimanche qui veulent faire parler d’eux.

    • C’est un peu toujours le même problème. Les climato-sceptiques ne sont pas en moyenne dotés d’un meilleur bagage scientifique que ceux qu’ils critiquent. Quant au lecteur, qui peut être partagé, et qui a encore moins réfléchi à ces questions, n’en parlons même pas.
      Du coup, c’est comme pour Dieu : une question de foi. Il y a les croyants : les écolos, les plutôt à gauche, les autophobes, les plus ou moins décroissants. Et les athées : plutôt à droite, plutôt conservateurs, capitalistes…
      Seul le temps les départagera. RV en 2050, pour vérifier si la moitié de l’humanité a disparu, si des régions entières du globe ont été englouties, et si la course du Golf stream a été déviée.

      • Les commentaires sur Contrepoints montrent qu’il ne sert à rien d’être doté d’un meilleur bagage scientifique que ceux qu’on critique. Les lecteurs sont les mêmes pour les deux catégories, et ne sauraient pas pour la plupart reconnaître un bagage scientifique d’un paquet de stups !

      • @Jean: Le réchauffiste moyen pourrait avoir un QI de 200, qu’il ne fera que répéter la doxa en soignant la présentation. La moindre réfutation serait le faire passer pour un idiot utile. La moindre alternative serait le faire passer pour un négationniste.
        Quant à utiliser au mieux les prédictions du GIEC, il en viendra comme Gore : faire avec l’argent des autres.

    • montier
      Entièrement d’accord avec vous !

    • Quand j’étais ado dans les années 90, on nous promettait déjà la disparition des Seychelles à grands coups de com, réunions municipales filmées sous l’eau avec bouteilles de plongée et tutti quanti…En 2010, tout serait noyé….bla bla bla

      • Oui, « des nations entières… », le 1/6ème du Bengladesh dont la population était de 90 millions en … 1989, puis 165 millions en 2019 après 30ans d’un terrifiant réchauffement jamais vu de mémoire de dinosaures.

    • « En vingt-cinq ans, l’Antarctique a perdu près de 3000 milliards de tonnes de glace, renforçant de 7,6 millimètres l’élévation du niveau des mers »

      purée, 7.6 mm en 25 ans, soit 30.4 mm en 100 ans, ça fait vraiment peur.

      • A ce compte, ma maison sera en bord de mer dans 6000 ans et des brouettes. 0/20 investissement à la gomme, on m’y reprendra à spéculer sur le réchauffement.

      • Et oui ce qu’il y a de bien avec les réchauffistes, outre leur ignorance crasse, alors qu’on leur a enseigné les bases à l’école, est qu’ils ne se rendent pas compte des absurdités qu’ils sortent. Pourtant Montier devrait savoir que l’Antartique ne peut faire monter le niveau puisqu’il s’étend au lieu de fondre et qu’il a battu des records de froid ces dernières années. Qu’il fasse -60° ou moins -30°, la glace ne peut fondre à -30°. Mais faut réfléchir et ce n’est pas permis à tout le monde! Alors ils préfèrent l’invective et le recours aux experts. Pourtant François Gervais est justement un expert du GIEC.

      • Marrant votre déni. La montée des eaux est déjà en marche. En camargue la mer a avancé d’un peu plus d’un kilomètre depuis 1945. 30 hectares ont été perdus. Les îles des Kiribati vont être inexorablement submergées par la montée des eaux. Renseignez vous un peu avant de faire le malin. Certaines estimations sérieuses parlent d’une montée de 2m d’ici 2100.

    • @montier un truc quand même : à supposer que les dires des réchauffistes soient exacts : comment comprendre leur opposition au nucléaire alors que cette technique a fait de nous les meilleurs élèves d’Europe en matière de gaz à effet de serre ? Comment comprendre leur opposition aux OGM alors que ces techniques sont les plus économes en matière de traitements et de rendements au m2 . Comment les suivre alors qu’ils refusent les solutions qui marchent ?

      • Je ne suis pas un anti nucléaire borné, si le combat est de limiter les émissions de CO2, alors le nucléaire à toute sa place. Rien n’est noir ou blanc.

        • Le CO2 n’est PAS le responsable. Il n’est qu’à 0,04% dans l’atmosphère et INDISPENSABLE à la vie sur Terre! Vous faisiez quoi à l’école durant les cours de science?

          • Vous êtes un scientifique ? Du grand n’importe quoi votre réponse. Donc le réchauffement (à moins que votre croyance le réfute) viendrait du soleil, ou de cycles naturels ? Désolé mais personnellement je ne suis pas scientifique mais je fais confiance à la grande majorité des experts du climats, de la Nasa et des impacts déjà la.

            • Marrant… On m’a toujours appris, là où je n’y connaissais rien, à surtout ne pas faire confiance à ceux qui se prétendent experts et me réclament mon fric. Donc la majorité des experts ou la Nasa, même quand on n’est pas soi-même scientifique… Quant aux impacts déjà là, ça voudrait dire accorder aux journalistes, qui ont autant intérêt à vous blouser, la confiance qu’on refuse aux experts et à la Nasa…
              Il y a aussi un excellent moyen de se préserver, c’est de considérer que quiconque cherche à vous convaincre de l’urgence à agir vise d’abord à vous priver du temps de réfléchir et de changer d’avis.
              Changez donc d’avis !

            • @ Montier
              N’importe quoi ma réponse? Au lieu de sortir des âneries allez sur Wikipedia et apprenez, vous serez au pire moins con!

            • Ignorant et en plus borné comme tous les débiles!

        • @montier ok alors comment pouvez vous faire confiance à des gens qui ne veulent pas de CO2 et « en même temps » TM luttent depuis toujours contre le nucléaire ?

    • Quand j’étais au collège on m’enseignait le refroidissement climatique avec la mêmes typologie scientifique . Les catastrophes annoncées n’ont jamais eu lieu et en fin de compte ça se réchauffait. Evidemment les catastrophes annoncées n’ont pas eu lieu et on en reporte la date dés que celle ci est dépassée . Il suffit de chercher les textes alarmistes sur le net . Il y a un réchauffement multiséculaire avec des refroidissements et des poses , nous venons de connaitre une pose . Gardons nos forces pour nous adapter au climat qui varie sans cesse au lieu de les perdre en batailles donquichottesques .

    • Et le Sahara, c’est aussi l’humain qui en est responsable ❓
      Et la remontée du niveau des mers, quelque 200m, c’est aussi lui ❓

    • François Gervais n’est pas un climatosceptique, mais un professeur en thermodynamique, qui a démissionné du GIEC à cause de la falsification des comptes rendus par le comité. C’est un climato-réaliste.
      Il est donc bien plus qualifié que vous qui n’avez aucune notion ni AUCUN argument valable, vous ne faites que répétez les foutaises sorties par les écolos ignorants et stupides! Au lieu d’ânonner donnez vous la peine d’apprendre l’histoire passée du climat de la Terre, la composition de l’atmosphère terrestre, celle du CO2 et le rôle du Carbone dans le cycle de la vie!

    • Ayez la décence d’aller voir les relevés de la NASA, on ne peut pas les suspecter de mentir ou d’organiser un complot. Chaque année nous battons de nouveaux records de chaleur. Il y a déjà eu des variations naturelles dans le temps mais celle ci est bien trop rapide pour être naturelle.

      • En effet, si on compare avec les variations mesurées par les satellites de la NASA au cours de l’Empire Romain…

      • Paf, encore un instant de ridicule à répéter les niaiseries réchauffistes .Tout au contraire, le nombre de records de chaleur annuel est en baisse. C’est fou comme l’hystérie médiatique fait croire que ces choses sont nouvelles alors qu’elles sont simplement banales. Je vous propose les données de la NOAA qui sont encore plus réchauffistes que celles de la NASA et pourtant, allez voir cette video et si vous ne voulez pas la regarder de peur d »entendre des choses impies simplement à 23.19 vous avez le tableau des données.
        Et sinon, montrez moi un relevé satellitaire de la NASA montrant une corrélation entre les modèles et les relevés satellitaires? Curieux , je suis.

    • donc le giec avait « tort » ? et les sceptiques comme moi avait raison..attention avec l’argument « c’est pire que prévu », difficile à utiliser de pair avec critiquer les previsions est antiscience…
      dites plutôt « nous sommes dans la fourchette haute des prévisions du giec »..

      les experts font de l’expertise…ça signifie en général pas de la science ..

      25 ans est un point dans une évolution climatique.

  • « il y a trop de sans dents à bord »

    C’est la même logique avec l’automobile. Débarrasser les villes et les routes des immondes charrettes des sans dents afin de réserver l’espace de circulation aux Mercedes, Tesla et ZIL des plus riches membres du parti vert. Les sans dents peuvent bien s’entasser en sous-sol pendant ce temps, afin que ces rats ne gâchent plus la vue.

    • Pendant ce temps là, les riches touristes partant patauger dans les eaux bleues des Maldives sont exonérés de taxes sur leur moyen de transport préféré, au motif que l’avion même extrêmement polluant et extrêmement CO2-gène au km-passager ne représente pas au global autant de rejets que le moyen de transport privilégié par les ploucs, à savoir la bagnole…

      • @Jean : Il n’y a pas que les « riches »… Le métropolitain aussi patauge dans d’autres eaux, il est contre le CO2 des voitures parce qu’il n’en utilise pas.

      • les riches en ont rien a foutre de vos angoisses de croyants les riches ça peut payer l’essence 50 euros le litre .. rien a péter des grouillots

    • De même, écarter les pouilleux d’artisans sentant la sueur et la blouse pas lavée. Quand on a les moyens de se payer une Tesla, on a les moyens de se payer un artisan avec une chemise propre et cravatte Dior…

  • Je serais d’avis de rajouter en fin de chaque sortie de ces messieurs dames une information du type :

     » Nous ne saurions être tenus pour responsables des dommages ou des problèmes éventuels liés aux prévisions climatiques « ,

  • A vouloir trop en faire pour le réchauffement climatique, le scepticisme à l’égard de tous ces journalistes, à commencer par Pujadas, Evelyne Déliat, Greta l’autiste, etc., commencent à grandir et c’est tant mieux. Si un peu de bon sens, si des chiffres vérifiés scientifiquement pouvaient prendre le pas sur ces prophètes de malheur, le monde irait beaucoup mieux!!!

    Lorsque je travaillait au Ministère de l’environnement, je ne pensais pas qu’on en arriverait là.
    Dans “L’état de l’environnement” que j’écrivais, il y avait des chiffres venant de l’agence de l’eau, de l’agence de l’air, du ministère de l’agriculture, de l’ONF, du ministère de l’industrie, de l’INSEE, etc., et jamais il n’a été écrit que les agriculteurs devaient renoncer aux produits phytosanitaires ou aux engrais chimiques, on prônait simplement un emploi raisonné de tous ces produits, on s’inquiétait de l’artificialisation des meilleures terres agricoles comme en région parisienne, de la disparition de zones forestières, etc..
    Les Parcs nationaux, les réserves naturelles, les parcs régionaux, les ZNIEFF (Zone d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique) datent de cette époque ainsi que le développement des stations d’épuration, la chasse aux rejets atmosphériques et dans l’eau de polluants par les entreprises, la plantation d’arbres le long des roues (projet abandonné à cause des associations de victimes sur les routes car les arbres “se jetaient” sur les voitures et non l’inverse selon elles) pour une meilleure lecture du paysage et faire de l’ombre l’été, etc..
    Oui, on peut faire de la protection de l’environnement intelligente et non punitive, qui n’élimine pas à terme tous les pauvres et les classes moyennes pour ne garder que les plus riches avec quelques clandestins comme esclaves à leur service.

    Tous ces charlatans du la transition climatique, du réchauffement climatique, appelez cela comme vous voulez, sont ridicules et imbéciles à moins qu’ils ne soient les porte paroles du business du climat ou au contraire des gauchistes anti capitalistes, pires que les communistes ou Lutte Ouvrière, qui ne disent pas leur nom.

  • Les intérêts « ironiquement conjoints » ne surprennent que ceux qui ne sont pas informés que le mondialisme utilise des idéologies apparemment opposées pour en tirer profit (dans tous les sens du terme). La logique « financiariste » poussé à l’extrême imposera son pouvoir sur les Etats démocratiques, un gouvernement mondial censé défendre l’intérêt de la « planète » aussi. Echec et mat.

  • je ne prétends pas bien connaître le sujet, mais j’ai du mal à ne pas être convaincu par l’hypothèse du changement climatique quand:
    1. l’hypothèse a été avancée dès les années 80 avec des prévisions chiffrées (avec les connaissances de l’époque). Voir ci-dessous les hypothèses du groupe exxon en 1989.
    https://twitter.com/AShields_Devoir/status/1128309230904201217
    2. Que globalement, il devient difficile de prétendre qu’un changement rapide n’est pas en cours.
    3. Que les changements vont dans le sens de l’hypothèse.
    4. Qu’une explication scientifique solide accompagne le tout.

    Personnellement, je n’arrive pas à trouver une telle solidité dans le monde climato-réaliste. Qu’il existe des cycles naturels, nous sommes d’accord, mais d’où vient l’énergie excédentaire? cela ne semble pas bien corréler avec l’activité solaire qui est notre source majeure d’énergie.
    Sans jouer sur des faits isolés qui n’ont pas de sens (non l’arctique ne fond pas, etc), est-ce que quelqu’un pourrait nous faire une synthèse des mécanismes qui expliqueraient ce réchauffement? (sans invoquer de cycles mystérieux ou « à l’époque….. ». Merci sincèrement et ma question n’est pas une provocation quelconque, juste essayer de comprendre mieux….

    • @phil la sincérité consiste à être modeste comme le font certains scientifiques et dire qu’ils ne savent pas. Les climato alarmistes affirment que c’est le CO2 et affirment que c’est l’homme. Les réalistes doutent mais n’affirment rien. Les théories alarmistes par leur côté péremptoire et séduisant attire les foules(les gens adorent les cataclysmes : 50 on va tous mourir de froid , années 60 : on va tous mourir de faim, 70 : on va tous mourir sous les bombes nucléaires) Les « experts » se sont toujours plantés. Je ne vois vraiment pas pourquoi ce serait différents cette fois ci . Et quand bien même auraient ils raison, regardez bien une mappemonde et vous verrez que c’est une bonne nouvelle : les plus grandes terres émergées cultivables et habitable ce n’est vraiment pas une mauvaise nouvelle, non ?

    • la terre se rechauffe depuis le quaternaire

    • « est-ce que quelqu’un pourrait nous faire une synthèse des mécanismes qui expliqueraient ce réchauffement? »
      Tapez sur google « paramètres de Milankovic » qui vous donneront toutes explications sur le réchauffement climatique actuel. En gros, ils sont à l’origine de périodes de glaciation rythmées tous les 100 mille ans et séparées par des périodes de réchauffement, dont la notre qui a débuté il y a 7000 ans et qui est sujette à des convulsions temporaires sans importance sur le bilan total.

    • 4 affirmations qui à première lecture peuvent paraître sensées, mais qui en pratique sont sinon gratuites, du moins au minimum très loin d’une quelconque validation. Par exemple, les experts que j’ai connus chez Exxon dans les années 80 avaient bien entendu « business as usual » pour le futur, notamment dans le GoM, comme hypothèse H0, et cette hypothèse n’a jamais pu être réfutée. La seule évolution notable a été la réévaluation de la sévérité des ouragans lorsque, dans les années 70, des données fiables ont pu être obtenues au large avant que ces ouragans ne touchent la côte, grâce à des survols aériens puis satellitaires.
      La question n’est pas de lister des mécanismes de changement potentiel, elle est de savoir :
      1. en quoi des observations effectives rendraient « business as usual » moins probable ?
      2. si ce changement se traduirait par une augmentation de risque supérieure aux marges prises pour pallier l’insuffisance de nos connaissances ?
      Mais bien sûr, si vous vendez de l’acier ou du béton pour installer ou réparer des plates-formes dans le GoM, vous n’aurez pas la même position que si vous vous tracassez des coûts d’extraction à Exxon. Et si vous vendez de la presse à sensation, « business as usual », ce sont les trains qui arrivent à l’heure, qui n’ont jamais fait vendre le moindre papier, une hypothèse que seuls donc les spécialistes envisagent, alors que tous les autres proposent des alternatives qui elles font vendre, en demandant aux sceptiques de les réfuter alors qu’elles ne sont pas réfutables au sens de Popper. « Business as usual » à 99% est au contraire facile à réfuter, il suffit de prouver qu’un accident ou une anomalie particulière aurait plus de 1% de probabilité de survenir.

    • Merci pour ce bon sens. Il suffit juste d’etre à l’écoute de ce qui se passe pour comprendre qu’on à un réel problème, une menace sérieuse pour l’humanité car le permafrost se libérer plus rapidement que prévu avec le risque d’un emballement. Déjà les océans principaux poumons de la planète comment à saturer et ne peuvent plus absorber tous nos rejets. J’aimerai vraiment que les climatosceptiques aient raison, mais plus le temps passe et moins les faits ne leur donnent raison

    • Le réchauffement est de 0,7° depuis 1850! C’est un réchauffement rapide? Et c’est par rapport au refroidissement nommé le Petit âge glaciaire de 1350 à 1850. La température remonte au printemps après le refroidissement de l’hiver, vous trouvez cela anormal?
      Depuis le début de notre ère il y a eu 2 refroidissements et 2 réchauffements. Le climat de la Terre n’a JAMAIS été stable. L’ère glaciaire vous connaissez? La Terre ce réchauffe peu à peu lorsqu’elle prend fin et le niveau de la mer est monté de 120m. Quand aux causes on n’en sait toujours rien à l’heure actuelle. Plusieurs hypothèses sont émises dans les milieux scientifiques, mais aucune ne peut être validée car ces cycles se déroulent sur des centaines d’années, voire des milliers en ce qui concerne les ères glaciaires!

    • plausible pas prouvé..alors son ne dis pas à ceux quid doutent qu’ils sont antiscience.
      le giec a rendu une expertise..c’est donc affaire de croyance. et pi cé tou .

  • Une petite chose encore que je ne comprends pas dans l’article, c’est qu’il est dit que le réchauffement climatique est un outil de lutte contre le capitalisme, et que parallèlement vous montrez que ce business est une poule aux oeufs d’or… Pas trop compris la cohérence perso.

    • Capitalisme de connivence avec l’état contre libre entreprise .
      Marché généré et protégé par l’état pour ses proches avec l’argent des autres contribuables…

    • @phil la lutte contre le réchauffement est le prétexte utilisé pour réduire les libertés des gens (limite vitesse, , taxes sur tout : regardez votre facture edf , essence etc ) donc la sphère étatique croît (pour rappel déjà à 57%, still growing )avec une grosse louche de culpabilité : bouh affreux occidentaux si tout le monde vivait comme vous la terre serait morte ̶e̶t̶ ̶t̶o̶u̶t̶ ̶l̶e̶ ̶m̶o̶n̶d̶e̶ ̶a̶u̶r̶a̶i̶t̶ ̶u̶n̶e̶ ̶e̶s̶p̶é̶r̶a̶n̶c̶e̶ ̶d̶e̶ ̶v̶i̶e̶ ̶d̶e̶ ̶8̶0̶ ̶p̶i̶g̶e̶s̶. On prône des idées énergétiques idiotes et polluantes (éoliennes et voltaïque) et les petits copains se font des co*illes en or en développant ces business qui n’auraient jamais vu le jour sans ce délire étatique (étant inefficaces, non rentables et … non écolo , un comble ). Bref délire à tous les étages . N’importe qui bossant dans l’environnement vous le confirmera.

      • Merci à toutes et tous, j’ai de la nouvelle matière pour avancer dans la compréhension de cette période particulière. Quel que soit vos opinions, je vous souhaite une bonne suite!

      • excusez moi, mais autant j’identifie très bien les sociétés ou dirigeants font fortune avec de l’or noir et du gaz, autant je ne vois pas de milliardaires qui font fortune sur le dos de l’écologie. Eclairez-moi ? qui sont ces salauds de complotistes verts qui se font des c….. en or sur le dos du climat ou de la biodiversité ?

    • C’est simple: les écolos gauchistes luttent contre le capitalisme prétextant la défense de l’environnement. Mais leurs contradictions, telle l’opposition et l’interdiction du nucléaire fait émettre plus de CO2, qu’ils accusent pourtant du réchauffement, démontrent qu’ils se foutent complètement de la nature.
      De l’autre il y a les capitalistes toujours à la recherche de placement juteux. Et les sommes réclamées par le GIEC pour maintenir la température sous 2° d’augmentation se chiffrent en milliers de milliards. Cela attirent forcément leur convoitise. Après sa vice-présidence Al Gore a pris la direction d’un fond d’investissement, qu’il a dirigé vers les énergies durables à cause de cette manne extraordinaire. Sa fortune est évaluée à 200 millions de $ aujourd’hui, partant de 1,7 seulement (il n’y a ni panneau solaire, ni éolienne sur sa villa, c’est bon pour les ploucs, lui a les moyens de payer l’énergie chère).
      Capite?

  • Le changement climatique est un pléonasme . Le réchauffement une possibilité ; L’argutie est la faute de l’homme .
    Si vous voulez chercher la faiblesse de l’argumentation pour la décroissance pour le climat, regardez ce que les mêmes exigent et qui est impossible en décroissance à part l’égalité dans la pauvreté . La PMA par ex…

  • Le réchauffement aura lieu plus vite que vous le croyez..lorsque les chinois exigeront le niveau de vie des americains , ca va chauffer pour nos petites oreilles d’europeen

    • Les Chinois ont probablement d’abord exigé le niveau de vie des Français, et on voit comment ils l’ont obtenu : en rendant ce niveau de vie facilement accessible…

      • Il faut dire que l’état français met tout en oeuvre pour que le niveau de vie de français se rapproche au plus vite de celui des chinois.

        • Faites un tour en Chine, vous verrez que ce n’est pas le cas. Là-bas, on mange très bien à 2 pour 4€, il y a plein de gens qui ont des petits boulots sans être embêtés par une quelconque « autorité » qui réclame qu’ils crachent au bassinet – au point que cirer soi-même ses chaussures ou repasser une chemise sont des actes exotiques, tellement ça ne coûte pas cher de le faire faire. Vous pouvez lire sur ce même site les articles de François Ménager pour vous faire une idée, même s’ils commencent à être un peu anciens.

    • @reac Admettons que vous ayez raison, que fait on ? On retourne les coloniser ? indice 1 : budget militaire chinois 177,6 milliard $ , France 2,2 milliards d euros. Mais si vous avez une idée je suis preneuse , hein …

      • Appliquer la politique de Trump dans les échanges. Pas de protectionnisme mais de vraies réciprocités commerciales et la protection de la technologie . Arrêter les âneries écologistes reprendre la recherche dans tous les domaines et libérer l’investissement .

        • Exact. Les droits de douanes US sont ridicules comparés à ceux de l’UE, et encore pire avec ceux de la Chine qui fait tout pour limiter ses importations. C’est ce qui met Trump en rage, il exige l’équivalence! Exemple les voitures: 2,5% aux USA, 9% en Europe plus la TVA. Ce qui profite d’ailleurs surtout aux Allemands. Les riches américains roulent en BMW, Mercedes, Porsche et Audi.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

Alors que les crises s’enchaînent, le GIEC a dévoilé le 28 février dernier le second volet de son sixième rapport sur l’état du climat.

Ironie de l’actualité : ce document est publié seulement quelques jours après le début du conflit russo-ukrainien, ou du moins de sa partie la plus médiatisée puisque les deux pays sont en conflit depuis bientôt 8 ans.

Qu'il s'agisse du conflit ukrainien, des élections présidentielles ou du retour du covid, à l’hiver qui s’abat sur la France s’ajoutent de vieilles ficelles, celles qui viennent t... Poursuivre la lecture

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

L’ensemble de notre économi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles