Walter : « 90 % des humoristes sont politiquement corrects »

En France, certains humoristes ont été condamnés pour leurs vannes. Walter le déplore, sur Contrepoints. Et dénonce le politiquement correct.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Walter : « 90 % des humoristes sont politiquement corrects »

Publié le 24 juin 2019
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Walter accepte de parler de la liberté d’expression des humoristes. Et il n’est pas tendre. Pour lui, le politiquement correct se tient prêt à frapper au détour de chaque vanne. Sur scène, dans les médias, chaque mot, chaque phrase, doivent désormais être pesés.

À l’entendre, « 90 % des humoristes sont politiquement corrects ». Mais ils n’ont pas toujours le choix, souligne Walter. Certaines formes de vulgarité, certaines tournures de phrase, font désormais l’objet d’une auto-censure. Car le public dispose désormais de nouvelles armes législatives pour faire reconnaître qu’il se sent offensé.

« Si on suivait l’air du temps, il faudrait en permanence se mettre au niveau du plus con. »

Ainsi, au début de l’année, le Haut Conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes a publié un rapport destiné à encadrer… l’humour sexiste. Une règlementation comme seule la France peut en pondre. Les traumatisé.e.s de l’humour déplacé ont obtenu gain de cause, le CSA peut traquer les sketches qui ne font rire (gras) que les hommes (ou une majorité d’entre eux), les blagues de second degré sont aujourd’hui à prendre au premier.

« L’humour devra désormais être solidaire et inclusif », rugit Walter. N’importe qui peut désormais se sentir offensé et porter plainte pour, par exemple, incitation à la haine raciale quand bien même l’auteur du sketch n’est absolument pas raciste.

Humoriste : un art en voie de disparition ?

Fini de rire. Élodie Poux a récemment été condamnée par le tribunal correctionnel de Bayonne pour une blague sur un toréro. Motif ? Injure publique.

Quelle sera, demain, la différence entre l’humour, l’injure et la diffamation ? L’accélération des mesures de répression constatée ces dernières années en France va-t-elle désormais s’abattre sur les humoristes ?

La blague ne fait pas rire ceux pour qui l’expression est un droit sacré. Rowan Atkinson, l’interprète de Mister Bean, s’était fendu l’an passé d’un speech très commenté dans lequel il recommandait juste de s’attaquer… aux mauvaises histoires.

Rappelons-nous qu’en un temps pas si lointain, Coluche faisait s’esclaffer les salles avec ses blagues sur les Belges et les Suisses. Et que Michel Leeb jouait le fils de Bokassa en déclarant, d’un fort accent africain, qu’il travaillait… au noir.

Ca vous fait rire ?

En ce mois de juin, Contrepoints consacre un dossier spécial à la liberté d’expression.

Propos recueillis par Ludovic Delory.

Walter jouera, dès septembre, les mercredis à 19h au Théâtre du Point-Virgule.

Voir les commentaires (31)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (31)
  • écraser la liberté d’expression sous toutes ses formes , voilà ce qu’ils veulent ; après , il ne faut pas être étonné si les gens descendent dans la rue et gueulent comme des veaux après l’exécutif; dommage pour nos humoristes , un métier en voie de disparition ;

  • Dans un pays où un imam salafiste ne peut pas prêcher dans la rue sans soulever l’indignation des foules, il ne faut s’étonner de rien.

    • un imam salafiste n’a rien a foutre en france, deja.
      « « Si on suivait l’air du temps, il faudrait en permanence se mettre au niveau du plus con. »
      la gauche a traversé le mur du son.. depus 40 ans

    • Prêcher dans la rue est contraire à la séparation de l’état et de la religion, que cet iman prêche sur sa propriété privée légalement acquise et ne vienne pas réclamer l’usage des rues pour autre chose que pour y circuler.

    • La roue tourne. Quand les musulmans seront majoritaires en France, alors les prêches de rue seront autorisés, le voile pour les femmes obligatoires et les mécréants devront s’exiler vers d’autres cieux.
      Le point positif sera l’extraction du pétrole de schiste sur le territoire, enfin.

      (humour)

      • Cela a d’autant plus de chances d’arriver que l’Islam apparaît de plus en plus comme un moyen d’en finir avec ces délires sociétaux totalitaires.

    • HAHAHAHAHA!! Très drôle!!! 🙂 🙂

  • En fait, si vous ne voulez pas heurter le sensibilité des

    LGBTTQQIAAPO ( lesbian, gay, bisexual, transgender, transexual, queer, questioning, intersex, asexual, allies, pansexuals, others )

    vous fermez votre gueule !

    D’ailleurs, le sujet ne me fait pas (plus) rire…

  • Ouais , surtout 90% des humoristes.. n’en sont pas ,ils sont humoristes parcequ’ils ne savent pas chanter ou jouer les comedies de boulevards et puis etre intermittent du spectacle ,ca paie.

  • Je rêve qu’un jour, les goyims puissent rire des juifs sans finir au tribunal…
    Q’un mécréant puisse se moquer des musulmans, sans finir égorgé…

    • Tu peux toujours en rever, lorsque les minorites sont les plus presentes dans les medias , elles l’emportent sur toutes les majorités.

    • Vous présentez 2 cas différents. Dans le 1er il s’agit d’une loi qui condamne l’antisémitisme, dans le 2nd de fanatisme « privé ».

    • @Thomas il y aura toujours les chrétiens pour fermer leur gueule et tendre l’autre joues rassurez vous 😉 heureusement qu’on est là

    • moi, je ne ris pas des juifs, je ris avec les juifs.
      exemple : à neuchâtel, un juif nommé ohad cohen m’a demandé si je savais pourquoi les juifs avaient de grands nez ? réponse : parce que respirer est (encore) gratuit.

  • Dites merci à la gauche qui ne rêve que de supprimer toutes les libertés, comme elle le fait partout, de l’URSS au Venezuela!

    • Et en même temps, pas de problèmes avec les musulmans conquérants dans ces pays. C’est à réfléchir, entre 2 dictatures, laquelle préfère-t-on ?

  • Heureusement il reste un moyen de rire sans risque : se moquer des Chrétiens. Ce n’est condamné par aucune loi, aucun Chrétien ne viendra vous tabasser, vous aurez l’air branché et en plus, cerise sur le gâteau, vous pourrez prétendre vous êtes « libéré », quand bien même vous n’auriez fait que renier la Foi de vos aïeux.

    • C’est la raison du succès de Bodins !
      Gros péquenots blancs chrétiens franchouillards, pas besoin de se gêner…

  • Si
    l’humour devra désormais être solidaire et inclusif
    alors
    l’amour sera solitaire et exclusif 😉

  • La seule production de qualité des pays communistes fut leurs blagues ; on va avoir de plus en plus de mal à croire que la France est un pays communiste qui réussi !

  • Faut rigoler avant que le ciel nous tombe sur la tête….chantait H.Salvador…

    On veut rigoler de tout comme avant et on veut dire tout comme avant….c’était pendant les années 20/30…la presse de l’époque, les chansons, Joséphine Baker, y a bon banania etc…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Cher ami,

Une nouvelle année difficile pour la liberté est sur le point de se terminer. Les nuages s'amoncellent sur des décennies d'impérities économiques. Les élites occidentales semblent de plus en plus oublier les idées libérales les plus basiques. L'apathie gagne la population.

Face à ce sombre tableau, il est plus que jamais nécessaire de faire entendre les voix libérales.[/vc_column_text][vc_btn title="Faire un don pour soutenir Contrepoints" style="classic" color="danger" align="center... Poursuivre la lecture

elon musk
3
Sauvegarder cet article

En affichant son attachement à la liberté d’expression, Elon Musk a réveillé tous les censeurs progressistes et les régulateurs étatistes ou para-étatistes qui estiment que les médias doivent demeurer leur chasse gardée, préservée d’un grand public toujours perçu comme une menace.

Depuis le rachat chaotique de Twitter, régulateurs, politiciens et influenceurs se bousculent dans les médias pour mettre en garde contre le « dangereux libertarien » Elon Musk qui menace l’ordre moral numérique des élites progressistes.

 

Les... Poursuivre la lecture

Cet ouvrage est intéressant en ce qu’il analyse les nouvelles tares de notre époque. Celles notamment de la concurrence victimaire et des postures visant à s’afficher comme appartenant à une minorité opprimée. Ou à s’afficher comme un résistant courageux. Ou encore comme faisant partie du camp du Bien face à ceux dont on doit prononcer la condamnation morale pour ce qu’ils sont ou ce qu’ils pensent.

 

L’idéologie dominante

Selon l'auteur, il n’existe pas véritablement de « pensée unique », qui n’est qu’une vue de l’esprit v... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles