Quel avenir pour les propriétaires d’armes à feu en Europe ?

Analyse de l’imbroglio législatif devant lequel se trouvent souvent les tireurs sportifs, des conséquences de l’application de la loi européenne sur la détention d’armes à feu, et de la manière dont sont discutées et votées ces lois.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quel avenir pour les propriétaires d’armes à feu en Europe ?

Publié le 26 mai 2019
- A +

Par Rodolphe Sanguinetti.

La Suisse vient de voter par referendum l’application de la loi européenne concernant la détention d’armes à feu. Dernier bastion européen, ou presque, de la liberté de détenir et d’utiliser des armes, même dites « de guerre », la Suisse sonne le glas d’un assouplissement de la loi, et le début probable d’un désarmement des propriétaires d’armes à feu, bien que ceux-ci en aient fait l’acquisition en respectant parfaitement la loi.

Tous ceux qui pratiquent le tir sportif seront impactés par cette loi européenne qui prétend lutter contre le terrorisme en durcissant les conditions de détention d’armes.

Retrouvez dans cette vidéo (38 minutes) de l’ARPAC l’interview du vice-président de l’UNPACT : il analyse l’imbroglio législatif devant lequel se trouvent souvent les tireurs sportifs, les conséquences de l’application de la loi européenne sur la détention d’armes à feu, et la manière dont sont discutées et votées ces lois.

Voir les commentaires (62)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (62)
  • et à titre de renseignement , est ce que les voyous et délinquants seront soumis à la même interdiction ? j’ai comme un doute la dessus……

    • C’ est là où le bât blesse, le terrorisme a bon dos! Désarmer les peuples laisse plutôt penser que les politiques en ont une trouille bleue.

      • La peur n’evite pas le danger et ce n’est pas en armant un peuple que celui ci sera capable d’attaquer par les armes un etat bien mieux armé que lui.

        • « On » n’arme pas un peuple, il s’arme tout seul s’il l’estime utile. Par contre « on » peut désarmer un peuple pour s’assurer que le monopole de la violence ne soit jamais menacé.
          Accessoirement le rapport coût / bénéfice du déploiement de violence d’État sera plus dissuasif si les citoyens peuvent se défendre.
          La remarque de Véra est d’autre part absolument légitime: les terroristes et gangsters, par définition, se contrefoutent de la loi, celle-ci n’impacte que les gens honnêtes.

          • Ok arme toi…c’est quoi les stat d’utilisation d’armes a feu chez ceux dont c’est le metier ? Pas loin de zero
            Combien de gens se sont sauvês grace aux armes ? Pas loin de zero.
            Le probleme dans une societe d’origine chretienne, on a du mal a tuer….les armes letales sont donc inutiles ..sauf pour les commerçants ui vivent de ca . par contre ne pas mettre de frein a leur vente implique d’armer tous les debiles de la societes…ca craint !
            .

            • Ben, si ceux qui ont des armes ne les ont pas (encore) utilisées, pourquoi les interdire si ce n’est par crainte qu’il les prenne pour lutter contre les abus de l’Etat ?

              Un taré qui veut tuer trouvera 100 moyens différents de le faire. Par contre, celui qui voudra se protéger devra utiliser une batte de baseball ?

            • Meh, je te laisserai consulter les stats.
              Tu as raison, la vaste masse des gens sont en effet décents (résultat du christianisme, bien d’accord) et n’utiliseraient pas des armes à la légère.

            • @Réactitude2.0
              Bonsoir,
              « c’est quoi les stats d’utilisation d’armes à feu chez ceux dont c’est le métier ? Pas loin de zéro »
              C’est pas faux, même en ce qui concerne la formation, pour les forces de Police et l’Armée. Pour les unités d’élite (RAID, GIPN, GIGN) c’est autre chose, même pour les formations/pratiques. Mais cela ne vous pose aucun souci de savoir que des « pro » ne tirent que 50 cartouches par an pour leur « formation » ou perfectionnement aux armes à feu ?

              « Le problème dans une société d’origine chrétienne, on a du mal à tuer »
              Probablement, mais vous voulez laisser ceux qui ont du mal à tuer sans défense contre ceux qui n’auront aucun scrupule à le faire parfois pour un simple regard ou une cigarette. C’est la justification même des « gunfree zones » américaines dans lesquelles plus de 95% des tueries de masse se produisent.

              « les armes létales sont donc inutiles »
              Elles sont utiles au contraire, pour éviter de mourir (ou d’être abattus) comme des canards assis à des terrasses de café, ou dans un cinéma, ou dans une voiture tout en ayant l’opérateur du « 17 » au téléphone qui vous somme de vous calmer et qui aura l’honneur d’entendre vos dernières paroles, ou couchés sous une table de café (en en réchappant parce que l’arme automatique tenue par un tueur s’enraie).
              Un coup de bâton porté sur un crâne est létal aussi. En fait, les Flashball sont aussi létaux ; un coup de poing l’est aussi.

              « Combien de gens se sont sauvés grâce aux armes ? Pas loin de zéro. »
              Zéro tout à fait ! parce que les armes ne tuent ni ne sauvent personne. Pas plus qu’un extincteur n’éteint un feu. Ce dernier sert à cela une fois sorti de son rôle de décoration murale par un individu prenant la responsabilité d’attaquer un début d’incendie.
              Combien de personnes sans armes/désarmées ont été éliminées par d’autres personnes armées ? Par le simple fait que des gouvernements arment certaines catégories de personnes, et en désarment la grande majorité, sur une centaine d’années : 262 millions.

              « par contre ne pas mettre de frein à leur vente implique d’armer tous les débiles de la société…ça craint ! »
              Et pourquoi les « débiles de la société » n’auraient pas le droit de protéger leurs vies face à d’autres personnes pour lesquelles ils sont des obstacles à leurs desseins ?
              « implique d’armer » : vous confondez « Droits » et « Devoir ». Vous avez le droit de vous présenter à toute fonction d’élu, comme chaque citoyen du pays, mais vous n’y êtes pas obligé. Ce droit n’implique pas de présenter tous les citoyens (dont les débiles) à un poste d’élu.

              Un père de famille sans arme a été abattu par Mérah. Mérah a abattu les deux enfants de cet homme dont le plus jeune avait trois ans. Mérah est ensuite allé dans l’école y abattre une fillette de 8 ans en lui collant (et je dis bien collant) son arme sur la tempe. La loi interdit au père de famille d’acheter une arme à feu pour protéger sa vie et celle de ses enfants ; elle interdit à cet homme de porter une arme pour protéger sa vie et celle de ses enfants ; elle interdit à Mérah d’en posséder, d’en porter et d’en faire l’usage qu’il en a fait : elle lui interdit aussi d’entrer armé dans un établissement quelconque ; elle lui interdit de tuer. La loi n’estime pas comme légitime le fait de vouloir protéger sa vie, et n’estime pas comme légitime de porter des armes dans ce but, sauf dans certains cas particuliers : Forces de l’Ordre, Armées, convoyeurs de fonds et les quelques personnes ayant une autorisation de port d’armes. (telles que certains sénateurs, ou A. Bénalla qui l’exhibe pour prendre des photos). A qui la loi a profité ? Au père de famille ? ou à Mérah ?

              • il vous répondra que si il n’y avait pas eu la loi le père de famille serait mort bien avant..par une autre personne légalement armée…et sachant mieux se servir de l’arme que lui..

                • @jacques lemiere
                  Bonjour,
                  Je m’en doute.
                  Il préfère que les gens légalement désarmés soient abattus par des gens illégalement armés. Ou alors il pensera comme d’autres, que les lois font disparaître les armes de la circulation, voire de la planète.

              • « C’est la justification même des « gunfree zones » américaines dans lesquelles plus de 95% des tueries de masse se produisent. »
                Pour le Crime Prevention Research Center, c’est 97,3% des tueries de masses qui se produisent dans les « gunfree zones » depuis 1950.

            • @Reactitude2.0
              « Combien de gens se sont sauvés grâce aux armes ? Pas loin de zéro. »
              Alors d »après le CDC, ce n’est pas Zéro, et c’est même très loin. Le CDC note que 500.000 américains, dans la fourchette basse, jusqu’à 2,5 millions dans la fourchette haute, ont pu protéger leur vie en utilisant leurs armes à feu, et cela par an. 90%, soit 450.000 pour la fourchette basse, n’ont pas fait feu.

            • « Combien de gens se sont sauvês grace aux armes ? Pas loin de zero. »
              2.500.000 par an juste aux USA, dont 200.000 agressions sexuelles évitées : https://www.dreuz.info/2017/11/03/les-armes-a-feu-sauvent-des-vies-et-protegent-les-honnetes-gens-contre-les-criminels/
              En prime, les stats prouvant le lien inverse entre nombre d’armes et criminalité sont désormais tellement nombreuses qu’il faut vraiment se foutre du monde pour prétendre ne pas les connaitre : https://www.dreuz.info/2018/02/22/etats-unis-la-gauche-se-fait-clouer-le-bec-par-les-statistiques-plus-darmes-moins-de-crimes/

              Mais bon, il n’est pas nécessaire de te lire longtemps pour comprendre que les faits ne t’intéressent pas, seul compte ton idéologie

              NB : beauf, petite bite, débile, … Quand en plus ces jugements sont sorti par quelqu’un qui méconnait (volontairement ou non) à ce point les éléments factuels les plus basiques, ça sent le complexe mal géré…

        • Oui, on peut aussi admettre une autre arrière pensée de nos honnêtes politiciens: comme ils désertent tout le régalien et que la criminalité et la violence aux personnes montent en flèche, limitons la capacité de nos chers citoyens à se défendre eux mêmes.

        • Peut-être. Mais en cas de fronde ou révolution populaire, nos politique savent très bien que certains d’entre eux risquent de faire les frais du mécontentement populaire. Et ça, ils veulent l’éviter.

        • Sans doute, mais c’est un signal fort que peu perçoivent.

    • Ah mais non, pour eux, c’est toujours open bar par principe, quelle que soit la localisation…

    • Vous craignez pour votre sécurité, c’est compréhensible.

      Mais sachez quand même que le nombre de mort par balle pour 100 000 habitants aux états unis c’est 55 fois plus que la France et… 336 fois plus élevé que celui du Japon.
      Quant à la Suisse réputé pour son calme, le nombre de mort par balle par hab. est quand même 14 fois plus élevé qu’en France.

      La sécurité est la première des libertés. Et on ne peut pas dire que le port d’arme y contribue, c’est tout l’inverse.

      • Mort par balle ne veut rien dire: pour la Suisse il est évident que pour un homme en âge d’accomplir ses périodes militaires avec son fusil à disposition chez lui le plus simple sera de l’utiliser s’il veut se suicider.
        Même chose aux USA les possesseurs d’armes vont privilégier ce moyen.

        Il ne faut regarder que les HOMICIDES par armes à feu…et encore on devrait étudier deux types de statistiques :
        – celles réalisées avec des armes détenues légalement (nombre terriblement infinitésimal voir nul en France) et
        – celles réalisées avec les armes « des citées », illégales…les plus nombreuses (et de très loin)

        Le Royaume Uni a 1,5 fois plus d’homicide que la France avec paradoxalement 10 fois moins d’armes à feu sur le territoire…: Le principal moyen utilisé est l’arme blanche. Quand on est assassiné ce n’est pas mieux…

        Quand à la « sécurité » : avec 8 home hacking et 206 viols par jour en France le moins que l’on puisse dire c’est que l’état est incompétent car il n’empêche jamais l’acte. Il intervient toujours à postériori…

        • C’est quoi le rapport avec les viols ? Ces statistiques ne concernent pas les suicides, ce sont juste les homicides, armes légales ou pas. Vous défendez l’indéfendable.

          • « Vous défendez l’indéfendable. » : affirmation gratuite.
            Les statistiques que j’ai trouvé un peu partout ne correspondent pas du tout aux vôtres. (Je ne vous donne pas les liens car je ne vous pense pas de bonne foi donc il est inutile de perdre mon temps)

            Je ne plaide pas, en ce qui me concerne, pour le port d’arme pour tout le monde et sans condition (l’ARPAC non plus à ma connaissance).
            On donne cette possibilité, et c’est normal, aux forces de sécurité de l’état (en majorité de très mauvais tireurs hors unités d’élites et les « stops ») pour assurer à notre place, notre défense.

            Parlons « vrai »: le sujet est : l’état doit il avoir l’exclusivité de la force ?

            Dans ce cas il doit assurer notre sécurité à notre place !

            Dans mon agglomération d’environ 100.000 habitants il y a deux voitures de police en patrouille + plus de la gendarmerie lesquelles sont surtout occupées à enregistrer les plaintes, faire quelques enquêtes . Une partie enrichit l’état avec, non pas de la sécurité routière, mais des radars. La nuit, au mieux, il passera une voiture de police par rue, toujours au mieux, deux fois par nuit.

            Résultat : les chiffres que je viens de citer en terme de sécurité (chiffres très faciles à trouver)

            C’est bien vous qui citez cet objectif légitime (la liberté par la sécurité) dans votre dernier « chapitre » non ?

            Moralité on ne peut compter que sur nous pour notre sécurité…sauf à postériori…

            Et encore je ne parle pas des « quartiers sensibles »…

            Je n’attaque pas les forces de l’ordre elles-mêmes car ce n’est pas de leur faute si les fonctionnaires ne savent pas utiliser leurs armes…

            • …unités d’élites et stups…

              • @Balthazar
                Bonjour,
                « On donne cette possibilité, et c’est normal, aux forces de sécurité de l’état (en majorité de très mauvais tireurs hors unités d’élites et les « stops ») pour assurer à notre place, notre défense. »
                Cette « possibilité » est donnée par des citoyens élus par d’autres, ou nommés par encore d’autres, à d’autres citoyens qui deviendront policiers/gendarmes ou soldats. Or, si au départ la loi interdit cette possiblité, il n’est pas possible à des citoyens de conférer à d’autres citoyens le privilége de porter des armes.
                Ce sont les Code de la Défense et Code de l’Intérieur qui autorisent les policiers, les gendarmes et les soldats à porter des armes. Ces Codes ont été rédigés par des citoyens, approuvés par d’autres, dont aucun n’a le droit de porter des armes… droit qui était effectif (après avoir été abrogé aurparavant) entre 1885 et 1939.
                Je suis d’accord avec vous quand vous que tout le monde n’a pas à porter des armes. Cependant, je pense que quiconque le souhaite et se sent capable de le faire ne devrait pas être empêché d’en porter. Cela reste un droit civique, tout comme le droit de vote est un droit politique, certains ne l’exercent pas, dont moi, qui suis citoyen et qui possède tous mes droits politiques et civils.

                « Je n’attaque pas les forces de l’ordre elles-mêmes car ce n’est pas de leur faute si les fonctionnaires ne savent pas utiliser leurs armes… »
                C’est quand même un peu leur faute s’ils ne savent pas se servir de leur outil de travail. Un forgeron qui ne sait pas se servir d’un marteau ou d’une presse c’est sa faute, et du coup il ne fait pas forgeron.
                Il existe des stands de tir, et comme les tirerurs sportifs, je ne vois pas pourquoi ils ne pratiqueraient pas ou ne s’amélioreraient pas sur leur temps et deniers personnels. Certes le cadre légilstatif est rigide, mais ils sont des professionnels et certains stands bloquent des créneaux exprès pour les agents de police/gendarmes.

          • Quelques chiffres trouvés dans… »Libération » (! et non…pas dans un journal de (l’extrême-) droite : en 2013
            USA :10,63 morts pour 100.000 habitants
            France ; 2,5 morts pour 100.000 habitants
            Il est où le « facteur » de multiplication de…55 (!) que vous citez ??
            C’est un facteur d’environ 4…
            Enfin on ne fait pas la distinction entre les homicides réalisées avec des armes détenues légalement : c’est tellement infinitésimal que les dites statistiques…n’existent pas !

          • Pour la Suisse : homicides, tous modes confondus : 0,5 pour 100.000 habitants (2016)…et vous osez dire que les seuls homicides par armes à feu seraient 14 fois plus élevé qu’en France (14 X 2,5 pour un résultat d’après vous en Suisse de 35 homicides par arme à feu pour 100.000 habitant.

          • @Tigrou666
            Bonsoir,
            D’après cette étude datant de 1990, il vaut mieux qu’une femme ait une arme à feu plutôt qu’autre chose. Sans protection elle subira un viol dans 48,9% des cas, contre 0,09% si elle a une arme à feu. Sans protection elle subira, en plus du viol, des blessures dans 31% des cas, contre 0% si elle a un pistolet. Fuir résulte à un viol dans 15% des cas et des blessures additonnelles dans 32%.
            « https://watermark.silverchair.com/socpro37-0149.pdf?token=AQECAHi208BE49Ooan9kkhW_Ercy7Dm3ZL_9Cf3qfKAc485ysgAAAkAwggI8BgkqhkiG9w0BBwagggItMIICKQIBADCCAiIGCSqGSIb3DQEHATAeBglghkgBZQMEAS4wEQQMOBRHOdeeHZSlhlgnAgEQgIIB8_b7O5lLulFrNkwLuq1FzOpTdzgujUx__jpY5WAK6KR9aaPcTnbKlrlKqMLsR6uQvaPBJZno_BOy8AssY07iwFV0e_ONbf87ROn2kcY0S9VH4LH0gDcW3X4YQzqzFdBb6ZvADSWTTK2bftpQA3tlbBwVQcrTugHaHgmMUIclmMPg7dDGD5eCZfNL6GvM1vV9mpjC5cWBoBw0sWlfwfSMiKPSrW_TORdbEHeam9oBJb1YmGrOVxcH3p9fPOEi5K24wG56izfzbqJpHqiqXgSK4n-ElVqLnq_WB7qv_p0EoB9SZVrx5AoOWvaMkR08icvIP9mpk5HnkY4xYw657KJCsKvFR_oqam-DFo0NpSqSbP2u6MLHwXn2A4k_tSNLWXoY0b1ynbf2Tc0OdqsTG_YlWEin9xW4B-69pALypkyqEJsMaOeuSlTYy97qkwaRN74kiCUPZ_1MVyGe5qIAuuQ6yuQcmYJs0b5ak8SzkU94Mlbsh1vLeZDc0zj3SLTyVPCrlUCQzyQ2PVRZV2RBbm7F_Tw4zxHebqoBijXayNcjBWmIKYEh7-haUEXqRIXh2CQCrw5TAp_UHTIb6weXaLyyOeOHk8uzaXH9q7CCjGV-NZBVEJz9oO5X5bz1m-qXVJbhvU-v2eDlIvAyYV1tLGpZbxhfLGs » Table 6, page 11.

      • D’ou sortez vous ce chiffre de 14x ❓ Le nombre de suicides est seulement 3x + élevé que la moyenne européenne, déjà assez fort.

      • @Tigrou666
        Bonsoir,
        « La sécurité est la première des libertés. Et on ne peut pas dire que le port d’arme y contribue, c’est tout l’inverse. »
        Premère phrase : Faux. La sécurité n’existe pas. Or, elle sert de prétexte à la suppression de tous les Droits dont la liberté qui est le premier d’entre eux.
        Deuxième phrase. Faux aussi. Ce qu’il y a de bien aves les U.SA c’est qu’ils ont des stats : et les stats disent que les villes où le port d’arme est pratiqué sont les villes les plus tranquilles. Les villes où les lois sont les plus restrictives ont les taux de criminalité les plus élevés : L.A, Washington, Détroit, Chicago, etc… La ville de Détroit a atteint un temps moyen de réponse policère de 45 minutes. De plus, en faillite chronique, la municipalité avait dû tailler dans les effectifs policiers. En assouplissant sa légilslation restrictive sur les armes à feu, et en permettant le port, la ville, qui n’assurait plus sa fontion première, a vu sa criminalité stratosphérique descendre aussi sec.
        De plus, le CDC a rendu un rapport à B. Obama dans lequel il stipulait qu’entre 500.000 et 2,5 millions d’américains se servent de leurs armes à feu pour protéger leurs vies, dont 90% n’ont même pas fait feu.
        Ces 500.000, au minimum, qui se sont protégés grâce à leurs armes, vous voulez les ajouter à quelles catégories de victimes ?
        Juste pour comparer :
        – Columbine, en 1999 : deux gosses armés VS personne d’armé => 19 morts, 24 blessés.
        Pearl High School, 1997, un gosse armé VS une seule personne armée : le principal adjoint Joel Myrick => 2 morts et 7 blessés. Joel Miryck n’a pas tué le gosse, c’est la police qui l’a fait. Mirick a tenu en joug le gosse pendant plus de dix minutes en l’éloignant de la foule. Le gosse avait fait une première victime : sa propre mère.

      • @Tigrou666
        Mon pov’ Tigrou, si vous saviez comment sont faites les stats et notamment celles sur la délinquance, vous n’en parleriez même pas.
        Pour commencer chaque pays a ses propres critères d’entrée. Ainsi la notion de viol n’a absolument rien à voir en Suède et en Afrique du Sud.
        Ensuite, pour masquer la réalité des hausses vertigineuses de la délinquance dans tous les pays européens, les critères d’entrée de tel ou tel fait délictueux ou criminels ont été modifiés d’années en années de sorte à provoquer des stagnations ou des baisses artificielles des chiffres.
        Si certains pays européens vont bien, cela masque surtout un talent profond en statistiques.
        Quand au Japon, un système carcéral implacable et une culture bien différente de la nôtre contribue à des rues effectivement très paisibles.
        Par exemple les photos d’un délinquant (grave) ayant purgé sa peine et récemment libéré est affiché dans les lieux publics du quartier où il vit avec tout son « blaze » pour qu’il soit sous surveillance constante du public. Sûr que ça calme, surtout dans l’ambiance japonaise.

  • Bien que je ne sois pas en faveur des armes à feu et de leur détention, je n’aime pas être considéré comme un danger potentiel et interdit de posséder une arme. Mais je peux accepter.
    Je suis en train de remettre à neuf une grosse feuille de boucher; ça a moins de portée, mais très efficace et dissuasif à courte distance.

  • Au delà du problème spécifique des armes je veux insister sur deux points :
    – le fonctionnement de l’Union Européenne et la compétence des députés (c’est d’actualité) qui se résume à faire des compromis entre la volonté de la commission (compromis politique) et le poids des lobbies (compromis financier personnel) , le tout alors même qu’ils sont incompétents dans la grande majorité des domaines qu’ils traitent (!)
    Il faut rajouter effectivement le problème des traductions dès lors que le problème est technique puisque que le traducteur ne peut, même si je ne doute pas qu’il soit plus « consciencieux » que les députés, connaitre les langages en question.
    – La (non-) qualité de la couverture journalistique. Dans un autre domaine (aviation) j’ai participé à un reportage « ludique »… La transcription télévisuelle 24 heures plus tard était truffée de contre-sens et d’erreurs (y compris sur les noms !). Il s’agit de faire des images agréables, de trouver un ou deux « bons mots » mais , jamais au grand jamais, de traiter le fond du sujet.

  • Quand on voit qui possede des armes , de gros beaufs, estce utile de defendre cette liberte ?

    De plus , il ne faut pas se tromper de cible, les armes ne se retrouvent pas par hazard dans la rue ,ces amoureux des armes se font cambrioler tout simplement tellement ils aiment se vanter , de vrais beaufs .
    Quant aux sportifs ….. l’intérêt de viser une cible n’est pas evident,qu’ils essaient le tir a l’arc.

    • Vous vous voyez en aristocrate sans doute? Les beaufs font tourner le monde: ils exécutent, réparent, améliorent, entretiennent, bousillent aussi (et en cela testent la résilience du système)… Quand les aristocrates oublient cette vérité simple, la chienlit n’est pas loin.

    • Pour aller dans votre sens, il y a chez certains un désir malsain de vouloir en découdre. Sans doute une frustration de jeunesse 🙂

    • Vous rigolez. Les voyous et autres hors-la-lois, n’ont pas besoin de cambrioler des possesseurs d’armes pour s’en procurer.

      • Ouais ..grace aux collectionneurs d’armes ,une passion qui a un cout et donc ils passent rapidement a la vente…..et un malfrat si il peut s’abstenir de payer….

        • Parce que vous croyez que les criminels ont besoin d’allé voler les particuliers pour se procurer des armes… quelle naïveté… ça transite au marché noir par milliers, et pour bien moins cher que dans une armurerie.
          Tout ce qu’on y gagne à désarmer le citoyen lambda, c’est de s’assurer qu’il ne représente pas le moindre danger pour l’Etat.

          • Je confirme. Quand j’étais jeune, l y a longtemps, j’ai même eu un fusil mitrailleur WZOR. AUjourd’hui, ça ne m’intéresse plus, maius le plaisir n’a jamais été celui de tirer, seulement de remettre en état. Je n’ai jamais eu de munitions.

        • @Reactitude2.0
          Bonsoir,
          « les armes ne se retrouvent pas par hazard dans la rue ,ces amoureux des armes se font cambrioler tout simplement tellement ils aiment se vanter , de vrais beaufs . »
          « et un malfrat si il peut s’abstenir de payer…. »
          Donc en commettant un délit. C’est ainsi que sont acquises les armes selon vous : en commettant des forfaits. Peut-être devriez-vous reconsidérez la notion de propriété. Au passage, c’est celui qui vole qui est fautif, pas celui qui est volé. Dans votre considération, les riches se faisant voler leurs grosses cylindrées le cherchent aussi ? C’est aussi comme cela que ces grosses auto de frimeurs se retrouvent revendues, non ?

    • Pour vous seuls de gros beaufs possèdent des armes? Vous révélez l’étroitesse de votre esprit par ce dénigrement de personnes dont vous n’avez aucune connaissance! Donc cette stupidité dévoile que vous en êtes un!

      • C’est du vecu les amateurs d’armes sont TOUS des beaufs avec une petite q..quette

        • Ne prenez pas vos fréquentations pour une généralité hein…

          • Ben, apparemment, il les connaît TOUS. Et intimement, en plus.

          • Bon, au début, j’ai réagi, mais on a affaire à un bon gros troll.

            • Pourquoi troll,parce je ne suis pas d’accord avec vos certitudes sur le sujet ..et que j’ai trop insiste sur le sujet ? Certainement et je m’en excuse ,je ne pensais pas qu’il y avait autant d’armuriers liberaux….et en passant je possede des armes…de chasse ..plein de poussieres quelque part….j’ai deja tire sur une cible…bof , a chacun son plaisir…

              • Non, non. Vous pouvez avoir votre avis qui n’est pas le mien. Aucun problème pour moi.

                Mais qui, à part un troll, fait des généralités comme vous le faites ? Essayez de dire que TOUS les (je vous laisse le choix de la catégorie) sont des dealers, ou des violeurs, ou des assassins.

                M’enfin, bref, vous n’avez pas d’argument sauf à insulter ceux qui ne pensent pas comme vous au sujet des armes, donc je vais vous laisser à vos aigreurs et vous souhaite une excellente journée

    • Le tir a l’arc sera aussi interdit après la prochaine agression d’un débile mental.

    • Vous trollez ?
      Les beaufs qui possèdent des armes et qui se vantent sont des beaufs. Comme les beaufs qui fraudent à tour de bras et se baladent en BMW. Et ils s’étonnent de se faire attraper. Sans blague.
      Et ya tous les gens plus intelligents qui ne disent rien à personne. Et ceux-là passent gentiment sous le radar.

      • A quoi bon avoir une arme ou une grosse bagnole si on le cache ?
        Desole si vous faites partie des beaufs , ca se soigne tres bien dans un camps naturiste.

    • Vous savez ce qu’il vous dit le gros beauf ?

      Pour rester dans la veine de votre message, ceux qui sont contre les armes sont des bobos qui ne comprennent rien au tir, qui n’arrive même pas à imaginer qu’on puisse appeler ça un sport. Ils devraient aller faire un petit tour dans un stand et voir que, à l’instar des champions de pétanque, les tireurs ne sont pas des alcooliques qui boivent l’apéro avant de tirer.

  • Bof, in fine, il est plus facile de se procurer une arme de manière illégale que de respecter toutes les démarches et contraintes légales pour en avoir une…
    Une nouvelle interdiction va booster le trafic d’armes comme en Australie. Je pense que pas mal de personnes garderont discrètement une ou deux armes chez elles au cas ou…

    • Très juste, toute interdiction alimente davantage le marché noir, c’est bien connu. Seuls nos cons de politiciens l’ignorent !

  • Je suis tireur sportif et quand je vois le commentaire d’ @reatitude2.0, que c’est affligeant de stupidité…
    Le tir sportif est un sport qui demande de la concentration, de la patience, de la persévérance et accessoirement un certain budget .
    Le beauf dans les clubs de tir ?
    Pas plus qu’ailleurs voir moins … surtout des passionnés d’histoire, de mécanique, etc
    Quand au fait d’aquetir une arme de catégorie B, je vous laisse le soin de regarder la lourdeur de la démarche.
    Un possesseur d’arme à feu est responsable, de la simple crainte de lui voir confisquer son arme et de fait évitera toute situation foireuse pouvant déraper .
    Et pour finir, je pense qu’un état laissant ces citoyens acquérir des armes est un pays démocratique, qui a confiance en eux.
    Comme @véra l’a très bien fait remarquer dans un pays où les armes sont interdites aux honnêtes gens, il en reste qu’aux mains de l’etat et des brigands …
    Le point commun entre les dictateurs, c’est qu’ils désarme le peuple en arrivant au pouvoir

    • Chacun vit sa vie comme il veut et se soigne avec la methode qu’il préfère .la maitrise de soi est un but noble..il parait ,avoir des emotions est aussi tres interessant a vivre surtout si on ne maitrise rien comme l’amour fou par exemple ,l’amour intellectuallse…aie aie aie…combien de sportifs font du sport par amour et pour ne pas fuire autre chose?

      • « combien de sportifs font du sport par amour et pour ne pas fuire autre chose? »
        Allez-y, dites-le nous puisque vous semblez être au courant?

  • Comme s’il n’y avait pas d’autres problèmes bien plus urgents à résoudre…
    Surprenant que les Suisses se laissent faire ainsi.

    • Les Suisses ce sont habitués à ne plus avoir de douaniers à la frontière si ce n’est pour « encaisser » les vignettes autoroutières.
      L’Europe a fait un important chantage : soit la Suisse cédait, soit elle devrait sortir de l’espace Shengen.

  • Dans les années 1920, la République de Weimar mit en place une des premières législations modernes restrictives sur les armes. La possession des armes étaient restreintes pour les extrémistes politiques et pour les délinquants et tout possesseur d’une arme dument identifié.
    Grâce à ces registres soigneusement tenus, tous les juifs furent désarmés rapidement après l’arrivée des nazis au pouvoir. Tous les autres opposants également.
    On connait la suite.
    Que firent Staline et Mao, la même chose.
    Staline eut même l’idée de « génie » d’envoyer en troupes de 1er assaut contre l’avancée allemande, des minorités ethniques un peu agitées dont il voulait se débarrasser, avec en moyenne 1 vieux fusil pour 6 soldats.
    Il fallait tuer un allemand pour avoir une arme….

  • Les suisses ont voté cette loi… après la division par 2 de leurs soldats. La suite « logique » serait de supprimer le service militaire vu que les suisses sont des citoyens-soldats, et que leur armement personnel, ou le droit relatif aux armes, est dans le but de la défense nationale. La loi commence par leur ôter les moyens de défense humains et matériel.
    L’irréductible Suisse vient de déposer les armes, tel Vercingétorix dans les oeuvres artistiques… et la fin de la Gaule celtique. Ca sent pas bon pour les suisses.
    « ’il est impossible d’imaginer une aristocratie plus terrible que celle qui s’établirait dans un État, par cela seul qu’une partie des citoyens serait armée et que l’autre ne le serait pas ; que tous les raisonnements contraires sont de futiles sophismes
    démentis par les faits, puisque aucun pays n’est plus paisible et n’offre une meilleure police que ceux où la nation est armée. » Comité des Cinq, les rédacteurs de la DDHC de 1789.
    La tranquilité de la Suisse va s’évaporer.

  • Bonjour,
    A deux reprises, le peuple suisse a rejeté l’adhésion à l’UE au grand dam d’une partie de l’élite économique, médiatique et politique du pays. Régulièrement, leurs lobbyistes tentent par des projets de lois « européistes » de nous faire intégrer l’Europe même à reculons. J’ai voté contre cette loi parce que je ne ne veux pas que mon pays perde sa souveraineté. Quant au risque réel, la Suisse est toujours parmi les pays les plus sûrs au monde malgré le nombre d’armes détenues par des particuliers.

    PS : A Genève, les actes criminels violents avec emploi d’armes à feu sont majoritairement commis par des braqueurs venus de France voisine.

    • @claurec
      Bonjour,
      A ce que j’ai compris au moment où j’ai entendu parlé de cette loi, bien que je ne sois pas suisse, c’est que les élus avaient voté cette loi un peu en cachette, et que le référendum devait suivre ce vote en « assemblée » pour le valider.
      A ce que j’ai entendu aussi la raison « terroriste » a été mentionnée pour faire adhérer à cette loi.
      Ce que j’ai compris, c’est que l’U.E fait une entrée en force en Suisse, certes législative, mais en force quand même.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Depuis son investiture l’an dernier, Joe Biden fait paraître Gaston Lagaffe comme un habile funambule jonglant sans se blesser avec des tronçonneuses. Non seulement il gâche tout ce qu’il touche sans en assumer la responsabilité au moins partielle, mais il rappelle la grande hypocrisie des médias quand vient le temps de rapporter les actions d’un président « du bon côté. »

En effet, alors que tout édit du méchant homme orange était perçu comme (insérer variant du fascisme à la mode), la même action effectuée par un démocrate est estimé... Poursuivre la lecture

 

L'Ukraine nous donne une leçon comme l'Histoire seule sait les écrire. Elle met nos convictions à l'épreuve. La guerre semblait loin, et elle est à nos portes. Les conflits armés semblaient basculer vers l'hyper technologie, et on en revient au bon vieux fusil.

Nous pensions être dans l'ère de la guerre complexe et professionnelle, puis nous voyons des civils prendre les armes et offrir une résistance inattendue à l'armée Russe. L'Ukraine est en train de démontrer que les civils armés restent quoi qu'on en pense un rempar... Poursuivre la lecture

port d'arme
4
Sauvegarder cet article

"L'ordre n'est pas mère mais fille de la liberté." Pierre-Joseph Proudhon

Lorsqu'on dit que l'on souhaite libéraliser le port d'arme, une réaction haineuse est automatiquement exprimée envers l'émetteur de l'idée, même parmi ceux qui s’évertuent à défendre les droits naturels de chacun. Pourquoi donc ?

Quelques chiffres clés en rappel : chaque année aux États-Unis, il y a 30 000 morts par arme à feu. Sur ce nombre de morts, deux-tiers sont des suicides, donc 10 000 meurtres par armes à feu.

Combien d'usages défensifs d'ar... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles