« Elles m’attendaient… » de Tom Noti

Un roman poignant. La force des mots justes. Un véritable chef d’œuvre.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Elles m’attendaient… » de Tom Noti

Publié le 4 mai 2019
- A +

Par Johan Rivalland.

Nous présentions très récemment un roman agréable et distrayant de l’auteur Tom Noti, Les naufragés de la salle d’attente. Ce que j’ignorais alors est qu’un nouveau roman du même auteur venait de sortir. Et il est d’un tout autre calibre. Pour ne pas dire l’un des plus beaux romans que j’ai pu lire.

Des personnages tourmentés

 

Dans Les naufragés de la salle d’attente, nous avions affaire à un roman plein d’humour, réunissant des personnages à la personnalité complexe, dont on découvrait les sentiments profonds à travers une situation cocasse, pour notre plus grand plaisir. Mais derrière la situation et les rapports en apparence relativement légers des personnages, on voyait poindre des âmes fortement tourmentées. C’est d’ailleurs ce qui finissait par l’emporter et l’humour n’était que le voile qui recouvrait des situations de détresse révélées au lecteur, non sans une certaine pudeur.

Bien que Elles m’attendaient évolue dès le départ dans un registre tout à fait différent, on retrouve une continuité avec le roman précédent. Ici, l’esprit n’est plus le même, la situation n’a plus rien à voir, mais nous nous trouvons de nouveau face à des personnages extrêmement tourmentés.

Le début pourra rappeler à chacun des situations bien classiques : la découverte de l’amour, la relation à l’autre, les sentiments profonds. Puis s’y ajoute la paternité. Car le personnage principal est un homme. Particulièrement angoissé. Fort physiquement, mais apparemment plus fragile intérieurement. Et c’est là que va se situer l’intrigue et la force du roman.

Un roman d’une grande sensibilité

Bien sûr je ne vais pas tout dévoiler afin de ménager la surprise. Mais sachez que derrière cette histoire d’amour à première vue simple et ordinaire, se cache une histoire autrement plus complexe et vraiment pas ordinaire. Une évocation unique, indicible au commun des mortels. Le tout servi par des mots justes et une narration pleine de subtilité et de sensibilité à fleur de peau.

Un roman poignant. Un véritable hymne à l’amour. Délivré avec grand talent par un auteur qui mériterait d’être davantage connu. Mais peut-être cela sera-t-il le cas rapidement. C’est tout ce que nous lui souhaitons. Car il le mérite.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
L’Amérique Empire
1
Sauvegarder cet article

Quiconque s’intéresse aux affaires internationales ne peut rester indifférent au rôle des États-Unis dans le monde. Certains voient la politique étrangère américaine comme une aubaine, les États-Unis ont assuré une paix globale, une pax americana, depuis 1945 et de surcroît depuis 1991. D’autres voient plutôt la politique étrangère américaine comme néfaste pour le monde et pour les Américains eux-mêmes, comme un véritable obstacle à la paix et à l’harmonie entre les nations.

Nikola Mirković, analyste en géopolitique, appartient clairem... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

L’écologie est un domaine gangrené par le poids du politique, de la démagogie, du militantisme outrancier et de l’idéologie. Difficile, trop souvent, de faire la part des choses entre ce qui relève du mythe, des préoccupations légitimes et fondées, de la bonne conscience achetée à bon compte, de la posture ou de l’imposture. Il s’agit d’une question sur laquelle il est devenu difficile de débattre, sous peine de se retrouver ostracisé. Sauf à être en phase avec ce qui, au sein de l’orthodoxie, a rang de vérité incontestable.

C’est pour... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Méfions-nous des révolutionnaires. Et de tous ceux qui entendent proclamer « la Liberté » - et non pas « les libertés » - en lui prêtant une vision qui leur est propre et est faite bien souvent de profonde intolérance, s’assimilant plutôt à des formes de totalitarisme qui cachent leur nom.

Ces révolutionnaires proclamés sont la plupart du temps des nostalgiques de la Révolution française, qui constitue leur point de référence, ainsi que pour ceux qui ont pu mener des révolutions par la suite, à l’instar de ce qui s’est produit en Russi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles