Attention, Macron voudrait « réguler » les médias et l’information !

Quelle meilleure manière de soumettre les médias, que de leur proposer de l’argent ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
EU Leaders arrive at Sofia Tech Park for an informal dinner ahead of the EU - Western Balkans Summit By: EU2018BG Bulgarian Presidency - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Attention, Macron voudrait « réguler » les médias et l’information !

Publié le 17 avril 2019
- A +

Par Nicolas Lecaussin.
Un article de l’Iref-Europe

Mais où sont passés les journalistes qui s’insurgent à longueur de journée contre les tweets du président Trump accusant les médias américains de grossière partialité ? Très souvent à juste titre, d’ailleurs. Je n’en ai pas entendu beaucoup protester contre les propos d’Emmanuel Macron sur la « nécessaire régulation des médias » et son souhait de voir l’État les financer : « Le bien public, c’est l’information. Et peut-être que c’est ce que l’État doit financer… pour la vérification de l’information (sic), il faut une forme de subvention publique assumée… ». (cité par Le Point du 4 avril).

Quelle meilleure manière de soumettre les médias que de leur proposer de l’argent ? Mais cela ne s’arrête pas là. Rappelons-nous : le 11 octobre 2018, la ministre de la Culture a confié à Emmanuel Hoog, ancien PDG de l’Agence France-Presse (AFP) une mission d’expertise « indépendante », visant à esquisser un cadre dans lequel une instance d’autorégulation et de médiation de l’information pourrait être mise en place. Cette mission vient de rendre un rapport de 228 pages intitulé « Confiance et liberté – Vers la création d’une instance d’autorégulation et de médiation de l’information. » Que trouve-t-on dans ce rapport ?

On nous dit qu’il serait « utile » d’avoir en France une instance qui représenterait un « facteur d’amélioration de la qualité du débat public, de la liberté de la presse et du jugement éclairé du citoyen. » Comment va-t-on les éclairer ? Cela concernerait d’abord tous les médias « reconnus » et utilisés par les citoyens. La création de cette instance d’autorégulation et de médiation de l’information « doit résulter d’une initiative des professionnels, a priori sous une forme associative. Sa composition devrait associer représentants des journalistes, des éditeurs et de la société civile. » Sauf erreur, l’initiative vient des pouvoirs publics.

Cette instance pourrait donc « être saisie ou s’autosaisir des sujets concernant la qualité et la déontologie de l’information (vérification de l’information, précision des faits rapportés, contextualisation, etc.) ». Drôle de conception de la liberté de la presse, qui s’en remet à une « instance » pour se prononcer sur l’information. Ce contrôle se ferait avec la collaboration du CSA et deviendrait ainsi le Big Brother qui veille sur tout ce qui relève de l’information en France.

Il est aussi question de « faire évoluer le cadre juridique des médias » sans pour autant préciser pourquoi et comment. Inquiétantes préconisations et encore plus inquiétant est le silence des médias français : Le Point excepté, il n’y a pas eu beaucoup de réactions à ce rapport et à la création d’une « instance d’autorégulation ».

Il existe déjà suffisamment de lois qui encadrent et protègent l’information. Au lieu de puiser, une fois de plus, dans l’argent public et de créer, une fois encore, un organisme public, il aurait mieux valu supprimer les aides à la presse, les avantages fiscaux des journalistes et l’attribution à ces derniers de la Légion d’honneur… par le pouvoir. C’est ce qu’on appellerait un grand pas vers une vraie liberté des médias.

Sur le web

Voir les commentaires (17)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (17)
  • ce prétentieux arrogant veut tout contrôler , même pas capable de parler en direct au peuple Francais , il le fait en différé !!! manque de pot le drame de Notre Dames de Paris est survenu … Nous apprenons son discours ,
    il texte son programme par des fuites organisé par l’entremise de la presse et média quel courage !!!

  • imaginez une marine le pen légitimement élue proposer cela….

    En fait, nous avons une belle proportion de gens qui ne voient les lois et les institutions que comme un moyen d’asseoir leur petite tyrannie. eux seuls sont légitimes.

    José bové…jacques chirac est illégitime en tant que président pour faire je ne sais plus quoi…et d’ailleurs je vais me présenter à sa place pour faire ce qui est « légitime »..On ne peut pas être d’accord avec ses gens, « la démocratie et m^me la tyrannie démocratique si c’est à mon profit »…

  • hé oui , on ne mord pas la main qui vous nourrit grassement , tant qu’elle vous nourrit……

  • On a bien compris que ce technocrate dirigiste, pour ne pas dire tyrannique, veut tout contrôler. Cet ado prétentieux va persévérer dans cet axe sans tenir compte des avertissements bruyants qui lui ont été signifiés : il n’a pas compris qu’à notre époque les citoyens, plus instruits et dotés de moyens de communication universels dans la poche, veulent participer aux décisions qui les concernent. Cette expression a été confisquée lors du Barnum, mais elle risque de resurgir de façon exaspérée.

  • Il ne reste plus beaucoup de medias hors controle , le point en fait partie ,les autres je ne les connais pas….a moins que , justement, notre bon president veut que les autres medias cessent leurs courbettes…..je reve tout eveille lorsque l’on voit le sort reserve aux medias russes…..pourtant bien plus franc que le figaro ou le monde

    • Il y a Valeurs Actuelles. Subventions supprimées par l’ancienne ministre de la culture pour une « Une » politiquement incorrecte. La liberté a un prix…

      • Je pensais à ce journal aussi, bien que contrairement au Point je n’aie pas eu l’occasion de voir leur éventuelle réaction à ces propositions. Est-ce que quelqu’un a un lien…?

  • Pour l’instant ils n’ont pas beaucoup de résistance. Ils passent n’importe quoi comme lois liberticides. Le seul objectif est de gonfler les recettes pour entretenir un pouvoir répugnant. Plutôt que de manifester il faudrait bouder son CDI, ne plus prendre sa voiture. Ralentir le plus possible les recettes. C’est le seul moyen de tuer le leviathan. Sinon tant que notre argent irriguera ses veines, l’Etat nous sucera jusqu’à la mort. Et même au delà.

  • le socialisme engendre la dictature.. forcement a terme les gens ne sont plus d’accord pour supporter la nomenklatura qui leur confisque ce qu’ils ont gagné..

  • « Journalistes » = clébards obéissants. Ouarf, ouarf !!

  • Cette citation de Revel concerne la presse. Mais elle fonctionne très bien sinon on on remplace presse par média.

    « Une presse libre n’est pas une presse qui a toujours raison et qui est toujours honnête, pas plus qu’un homme libre n’est un homme qui a toujours raison et qui est toujours honnête. S’il avait fallu, pour autoriser la littérature, attendre d’avoir appris d’abord à en bannir la mauvaise, nous serions encore occupés à corriger le premier jeu d’épreuves de l’histoire de l’imprimerie. Ne pas comprendre que la liberté est une valeur par elle-même, dont l’exercice comporte nécessairement un bon et un mauvais pôle, c’est démontrer que l’on est décidément réfractaire à la culture démocratique. (Jean-François Revel, la tentation totalitaire )

    Qui veut réguler les idées des hommes, ded Medias et d’internet a effectivement des tentations totalitaires, pour le moins.

  • il me semble que Philippe Bouvard avait refusé la Légion d’Honneur pour ce motif (ne pas paraître inféodé au pouvoir).

    • Il est chevalier de la légion d’honneur remise par Raffarin! Mais il est vrai qu’il n’est pas un suppôt du pouvoir.

  • Un vrai socialiste pour brider les libertés. Macron est un danger

    • Comme tout socialiste, lorsque le peuple constate qu’il s’est fait berner par ces escrocs, il n’y a plus d’autre recours que la dictature pour continuer à le spolier!

  • Cette prétendue nouvelle instance, vous avez raison, est parfaitement inutile et contraire à la liberté de la presse. C’est honteux d’y avoir même pensé!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La publication d’une partie d’un entretien entre Macron et Poutine n’a pas plu à Moscou. Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russes, a évoqué un manquement à l’étiquette diplomatique. Cet incident diplomatique met en lumière un problème dans la stratégie des dirigeants européens lors du conflit Ukraine-Russie : le remplacement de la diplomatie par la communication publique.

Une tendance qui est problématique dans la bonne conduite stratégique.

 

De la diplomatie entre dirigeants à la communication au grand ... Poursuivre la lecture

Pendant la pandémie, l’État français aura détérioré son économie encore davantage. La dette publique est passée de 98 % du PIB fin 2019 à 118 % en mars 2021, alors qu’il a fallu presque 15 ans pour passer à un endettement de 80 % à 100 % du PIB. Il est donc impératif de revenir sur un sujet qui est toujours d’actualité depuis plusieurs décennies : réformer la France.

 

Le besoin criant de réformes en France

Étant donné le contexte, il est ahurissant que le président Macron, le premier protagoniste politique dans ce pays, ai... Poursuivre la lecture

Le ministre brésilien de l’Économie, Paulo Guedes, a tenu des propos durs envers la France lors d’une réunion des entrepreneurs à Brasilia mardi. En réponse aux critiques de Paris sur la déforestation de l’Amazonie, il a affirmé que l’économie française devient « insignifante » et a déclaré :

« Vous avez intérêt à bien nous traiter, sinon on va vous envoyer vous faire foutre ».

Des propos peu poétiques et diplomatiques, mais qui sont le symptôme d’un problème plus grave : le Brésil se détourne de l’Occident en faveur de la Chine... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles