Faux commentaires en ligne & Vraie amende de… 12,8 millions de dollars !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Faux commentaires en ligne & Vraie amende de… 12,8 millions de dollars !

Publié le 12 mars 2019
- A +

Par Yannick Chatelain.

De la simple évaluation désastreuse accompagnée d’un commentaire lapidaire et désobligeant pour disqualifier un concurrent, jusqu’à des process automatisés pour glorifier un produit, les faux commentaires (fake reviews) et fausses évaluations sont un fléau avéré. Depuis plusieurs années, de nombreux acteurs et la plupart des États soucieux d’un e-commerce mondial loyal sont mobilisés. Il en va d’une part de la crédibilité d’un service proposant une notation. D’autre part, les faux commentaires altèrent le processus décisionnel de l’usager, ouvrant la porte à une concurrence déloyale.

Impact des commentaires en ligne sur le commerce local

En 2018 une étude réalisée par BrightLocal intitulée « Local Consumer Review Survey » portant sur l’incidence des commentaires clients sur les commerces de proximités a abouti à des résultats édifiants.

  • 86 % des consommateurs lisent les avis des entreprises locales (dont 95 % des 18-34 ans)
  • Les consommateurs lisent en moyenne 10 avis en ligne avant de pouvoir faire confiance à une entreprise locale.
  • 57 % des consommateurs n’utiliseront une entreprise que si elle compte 4 étoiles ou plus.
  • 91 % des consommateurs âgés de 18 à 34 ans font autant confiance aux avis en ligne qu’aux recommandations personnelles.

Faux commentaires en ligne, la FTC voit rouge !

Suite à une plainte qu’elle avait déposée le 15 février 2019, onze jours plus tard, la FTC (The Federal Trade Commission) – l’équivalent de la DGCCRF en France (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes en France ) – annonçait dans un communiqué avoir initié une première affaire contre une compagnie qui payait pour avoir de faux commentaires en ligne sur un site Web de vente au détail indépendant. Une première mondiale.

Selon la FTC, l’entreprise aurait payé pour des critiques décrivant faussement son produit, le supplément garcinia cambogia, présenté comme un coupe-faim puissant. La FTC a vu rouge ! Comme l’a déclaré Andrew Smith le directeur de la protection des consommateurs de la FTC « Les gens se fient aux avis lorsqu’ils achètent en ligne » ajoutant que « Lorsqu’une entreprise achète de faux avis pour gonfler ses notes Amazon, elle nuit à la fois aux acheteurs et aux entreprises qui respectent les règles ! »

Partant de ce constat la FTC n’a pas fait pas dans la demi-mesure. Le journaliste Nick Statt pointe que :

« Si la marque veut poursuivre son activité, Cure Encapsulations Inc doit informer Amazon qu’elle a payé les avis, ce qui constitue une violation des règles d’Amazon en matière de contenu promotionnel, et doit également informer tous les clients ayant acheté le supplément de perte de poids. Pour que la société reste en ligne, la FTC impose une amende de 12,8 millions de dollars, dont 50 000 dollars à payer immédiatement, le reste servant à faire exécuter le jugement dans le cas où Cure Encapsulations Inc falsifie le montant dont il dispose. »

Les prestataires et coutumiers des faux commentaires à la chaîne sont avertis : la FTC est passée à l’offensive !

Ailleurs dans le monde : les prestataires en faux commentaires dans le collimateur de la justice

Naturellement, la somme évoquée dans l’affaire « Cure Encapsulations » marque les esprits. Rappelons que cette première n’en est pas véritablement une. Depuis plusieurs années la lutte contre les faux commentaires s’est renforcée. L’enjeu marchand est important. Les acteurs concernés et les États en sont conscients. Les sanctions se font de plus en plus sévères ! Un an avant le coup d’éclat du FTC qui remet la nuisance des faux commentaires sur l’avant-scène du commerce en ligne mondial, le 12 septembre 2018 le propriétaire de « PromoSalento » – une entreprise qui proposait aux restaurants et hôtels de rédiger de faux avis sur la plate-forme américaine Tripadvisor – a été condamné à une peine de neuf mois d’emprisonnement et 8 000 euros d’amende.

Fausses évaluations, faux commentaires, faux suiveurs, faux trafic, etc. le business du fake dans l’œil du cyclone

La nature tout comme le cyberespace ayant horreur du vide, de nombreux prestataires en faux commentaires sévissent sur la toile. Le business du fake ne se limite bien sûr pas à aux faux commentaires. Pour ceux qui (acheteurs ou prestataires) seraient – toujours – tentés par la duperie systématisée – quelle que soit sa forme – mon conseil… prévoir à l’avenir un peu de trésorerie.

Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.

Charles Baudelaire

 

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • Faux commentaires ou/et pub on aimerait que chez nous aussi la justice s’en mêle un peu a coup de millions d’euros….mais l’arnaque concerne surtout le domaine de la santé.. où tout le monde touche un peu ou beaucoup…pour le commerce en ligne , bah notre train n’a pas encore quitte la gare.
    Comme consommateur de e-commerce ,les commentaires positifs n’ont vraiment aucun intérêt ,qui perd son temps a dire du bien d’un produit ?

    • Détrompez-vous, nombre de commentaires ont autant d’intérêts que les essais de « que choisir ». Tout dépend de ce que l’acheteur écrit. Consulter les commentaires quand vous hésitez entre 2-3 modèles de machines à laver ou de fer à repasser par exemple est intéressant, car le vendeur ou le fabricant ne donnent pas toutes les info (pratiques notamment).
      Et si vous allez sur des sites comme Boulanger ou Darty, vous verrez ces commentaires positifs/négatifs dont les magasins se fichent comme de l’an 40 (vu qu’ils vendent tout plein de modèles de tout).

      • Comme de plus en plus les articles viennent de Chine avec une traduction automatique plus qu’approximative de la description du produit, les commentaires sont même indispensables pour savoir ce que c’est !

        Mais quand on voit un commentaire : « conforme à la description » ou « tlé contlent du ploduit », On sait que ce sont des Fake.

        Il faudrait faire des lois contre le ridicule. Mais elles seraient impossible à faire appliquer.

  • Fake vs incompétence. Par exemple si l’on charge un hôpital public Français d’incompétences très vite l’info sera classifiée en fake. Car nous le savons très bien, l’Etat est parfait, il nous aime et ne pense qu’à notre bonheur et notre bonne santé ! Pour moi FAKE c’est un faux problème. Je préférerais de loin que l’on reconnaisse le génie, le beau, l’intelligence. Mais non, nos collectivistes préfèrent toujours focaliser sur le vil, le déviant, le méchant. Enfin…celui qui menace l’équilibre du VRAI. Lol.

  • a quoi servent des commentaires en ligne? quand on achète un objet on se renseigne sur ses caractéristiques avant de franchir le pas ! quand on voit des commentaires sur un film en dvd il ne correspond pas forcement a notre gour.quand au commentaire sur les cures diverses , les medics divers pour ne plus avoir ceci ou avoir cela , il faut avoir un beignet dans la tete a la place du cerveau pour y croire! uniquement une histoire de fric !

    • En revanche (par rapport à mon commentaire précédent) les avis sur ce qui relève des goûts ou de la psy sont en effet inutiles !

  • דוב קרבי dov kravi
    12 mars 2019 at 10 h 49 min

    Lire des commentaires pour se faire un avis sur un produit miracle (maigrir sans effort…) : est-ce stupidité, ignorance ou infantilisme ?
    La pensée magique est toujours vivace chez des supposés adultes.

  • article non liberal.
    Personne n’a besoin de lois sur internet.
    C’est Hitler qui a inventé la « protection du consommateur ». Quelle référence!
    Plus on abaisse le niveau de vigilance des gens avec de la « protection/contrôle étatiques, plus on favorise les escroqueries que l’on prétend combattre. -qui justifieront à leur tour, plus tard, de nouvelles diarrrhées législatives et règlementaires…

  • Quand l’état français admet l’homéopathie sans aucune vérification et la rembourse en prime, comment voulez vous que les escrocs n’en profitent pas?

    • Bah , l’état est le plus gros maquereau de France ,il vous vend une assurance avec des lois et decrets plus fous les uns que les autres pour mieux vous endormir et permettre à l’escroquerie de se realiser

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les ganacheries tombant aussi aisément au sujet des algorithmes qu’à Gravelotte, trouver une nourriture de l’esprit équilibrée et éclairante relève de la tâche pascalienne. Aurélie Jean est de celle-ci. Mêlant pédagogie et nuance, elle fait entendre sa voix et ses messages aux quatre coins du globe, seule échelle à la mesure de cette globetrotteuse hyperactive.

À l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage, Les algorithmes font-ils la loi ?, aux éditions de l’Observatoire, Aurélie Jean a répondu aux questions de Corentin Luce.

<... Poursuivre la lecture

Par David Zaruk. Un article du Risk Monger

L’Europe souffre d’une épidémie qui met à mal sa population, affecte son économie et détruit sa culture de l’innovation et son esprit d’entreprise. C'est la précautionnite. Et alors qu’elle est bien mal diagnostiquée, elle est à l’origine d’une vaste gamme d’automutilations, de décisions irrationnelles et d’anxiété injustifiée. On l’appelle aussi aversion au risque et ceux qui en sont affligés se jettent dans les bras d’individus sans scrupules et de diffuseurs de peurs.

Les personnes a... Poursuivre la lecture

Par Mariem Brahim[1. Mariem Brahim est enseignante-chercheuse à Brest Business School.].

Les pays de la région d’Afrique du Nord sont confrontés au triple défi d’une faible croissance à long terme du PIB par habitant, d’une situation macroéconomique fragile et de marchés du travail faméliques. Les quarantaines, les perturbations dans les chaînes d’approvisionnement, l’effondrement des prix du pétrole, les restrictions de voyage et les fermetures d’entreprises annoncent clairement une récession dans la région, la première depuis trois d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles