Nucléaire : 10 bonnes nouvelles « oubliées » par les grands médias

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
News by Matt Madds (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nucléaire : 10 bonnes nouvelles « oubliées » par les grands médias

Publié le 17 février 2019
- A +

Par Michel Gay.

Les grands médias ont étrangement tendance à oublier les bonnes nouvelles, surtout lorsqu’elles concernent l’énergie nucléaire (ce n’est pas vendeur, coco…).

En ces temps d’annonces moroses, voici compilées ci-dessous 10 bonnes nouvelles revigorantes négligées par les grands médias en 2018 :

1. Le nouveau réacteur EPR de troisième génération a été démarré pour la première fois en Chine en juin 2018 et, après les essais de bon fonctionnement, sa production commerciale sur le réseau d’électricité a débuté en décembre 2018. Plus de 200 ingénieurs français y travaillent. Le second EPR en construction devrait produire en 2019.

2. Le Japon a autorisé le redémarrage de 15 réacteurs nucléaires (sur une cinquantaine). Une dizaine a été aujourd’hui remise en service et reconnectée au réseau d’électricité.

Rappel : si le tsunami a provoqué 20 000 morts, l’accident consécutif de la centrale nucléaire de Fukushima n’en a provoqué aucun.

3. L’entreprise française Framatome fournira fin 2019 son combustible nucléaire innovant « E-ATF » à l’opérateur de centrales nucléaires américaines Enternergy qui fait donc confiance au savoir-faire français dans ce domaine hautement technique.

4. Le 21 octobre 2018 à Munich, la « Nuclear Pride Fest » a réuni pour la première fois 200 écologistes du monde entier pour défendre l’utilisation de l’énergie nucléaire dans la lutte contre le changement climatique. Et le nucléaire possède bien d’autres atouts.

5. L’Inde souhaite multiplier par trois sa capacité de production nucléaire d’ici 2024, et par six à l’horizon 2040. Ce pays prévoit la construction de 6 EPR en coopération avec EDF qui a remis une offre le 14 décembre 2018.

6. Au Pays-Bas, où un seul réacteur nucléaire est en fonctionnement, le parlement se prononce en faveur de la relance d’un programme nucléaire. Un sondage du 7 novembre 2018 révèle que 54 % des Hollandais sont favorables à l’utilisation de l’énergie nucléaire, et 35 % y sont défavorables.

7. La Pologne mise sur le nucléaire pour se dégager du charbon. Un projet intitulé « Politique énergétique polonaise jusqu’à 2040« , publié le 23 novembre 2018, prévoit un premier réacteur opérationnel en 2033, et 10 % de la production de ce pays en 2043 (6 à 9 GW).

8. À Taïwan, un référendum a rejeté à 59 % la politique antinucléaire du gouvernement qui prévoyait d’arrêter toute production nucléaire en 2025. Les 4 réacteurs nucléaires actuels fournissent 15 % de l’électricité nationale (produite majoritairement par des énergies fossiles).

9. En Grande-Bretagne, alors que les travaux de construction des deux EPR suivent leur cours à Hinkley Point, les deux réacteurs nucléaires Hualong One proposés par la Chine ont achevé fin novembre 2018 la deuxième étape de leur processus de certification qui en compte quatre.

10. En France, la programmation pluriannuelle de l’énergie dévoilée par le Président de la République le 27 novembre 2018 prévoit un renouvellement du nucléaire suite au « lissage » des déconstructions de 14 réacteurs entre 2029 et 2035. Ces réacteurs auront alors entre 40 ans et 50 ans d’âge. Il s’agit d’éviter un engorgement des travaux, une sorte « d’effet falaise » entre 2040 et 2050, date à laquelle une cinquantaine de réacteurs atteindront leurs 60 ans.

Plus de 80 % des réacteurs nucléaires aux États-Unis ont déjà été autorisés à fonctionner 60 ans, et des études sont en cours pour des prolongations à 80 ans. Ces réacteurs américains sont quasiment identiques à ceux de la France puisque la licence a été achetée aux États-Unis.

Le Président Emmanuel Macron a demandé à EDF de prévoir « l’élaboration d’un programme de nouveau nucléaire » sans « aucune fermeture complète des sites » à fournir en 2021.

« Le nucléaire reste une piste prometteuse pour continuer à pouvoir compter sur une énergie fiable, décarbonée et à bas coût (…). L’EPR, en particulier, doit faire partie du bouquet d’options technologiques pour demain ».

Voilà 10 nouvelles qui montrent la bonne santé du nucléaire dans le monde, et notamment en France. La filière nucléaire française s’est remise en ordre de marche pour fournir en permanence un socle d’énergie décarbonée et compétitive, tout en améliorant l’indépendance énergétique du pays.

Voir les commentaires (58)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (58)
  • « …suite au « lissage » des déconstructions de 14 réacteurs entre 2029 et 2035. Ces réacteurs auront alors entre 40 ans et 50 ans d’âge. » C’est justement ce genre de phrase qui m’inquiète énormément. Avec des caisses vides l’incapacité de budgéter correctement le démantèlement des réacteurs est un risque. Et évoquer une fuite en avant jusqu’à 80 ans ..n’est ce pas jouer avec le feu ?

  • Je suis pro-nucléaire (à l’intérieur d’un mix énergétique incluant du renouvelable), mais la situation des centrales nucléaires belges n’est pas hyper rassurant. Avec des fissures dans les cuves de certains, des fabricants aujourd’hui disparus et des plans introuvables, un coût de construction faramineux dû notamment à des exigences de sécurité extraordinaires notamment, c’est pas terrible. Mais j’y crois. Faut renouveler le parc par contre, et là le budget coince.. Le secteur privé, qui est pourtant la panacée selon certains, ne va pas payer pour la construction hein….

    • Quelle taille la « fissure »?

    • Si le secteur privé ne veut pas payer pour la construction, c’est parce que les risques économiques, et non technologiques, sont trop grands. Et quels sont les risques économiques : ceux de se voir imposer un prix de vente de l’énergie contraint sans rapport avec le libre jeu de la concurrence, et des règles et normes techniques supplémentaires sans lien avec la fiabilité réelle du système. Donc pour en sortir, il faut pouvoir écarter les lubies politiques et écolos qui rompent ces liens entre la réalité et les prix et la fiabilité. La Chine le fait grâce à un régime autoritaire, il est quand même dommage que le monde qui s’intitule « libre » se couche, lui, devant l’ignorance et la bêtise !

      • il est quand même dommage que le monde qui s’intitule « libre » se couche, lui, devant l’ignorance et la bêtise !

        Oh, c’est pire que cela : il s’y vautre avec délice comme un cochon dans la boue de la souille. Due à l’effet ventouse, il aura de la peine à se relever.

      • A partir du moment où l’on donne « priorité » à d’autres sources (EnR), il faudrait être stupide pour mettre un centime d’argent privé dans la production énergétique classique – thermique ou nucléaire.

        L’état n’a pas d’autres choix que de financer lui même TOUT le secteur énergétique puisqu’il le rend non rentable.

        Donc, non seulement il faut construire en double afin d’assurer le backup des sources intermittentes, mais en plus on en est réduit à évoluer vers une économie planifiée. Et on sait où ça mène …

      • La dictature, c’est ferme ta gueule, la démocratie, c’est cause toujours. Je ne sais plus de qui c’est, mais c’est extraordinairement vrai ! Le résultat entre les 2 est le même, c’est la méthode qui change.

  • « l’accident consécutif de la centrale nucléaire de Fukushima n’en a provoqué aucun. »

    Mais il a laissé une impression de mensonge.

    Comme en France l’accident « de Tchernobyl ».

    • « l’accident de Tchernobyl » n’était pas vraiment un accident, mais une incompétence/inconséquence catastrophique des autorités en charge de la centrale (et de celles en charge de l’information des Français). Il serait temps que les mensonges fassent prendre conscience de la malignité nuisible des menteurs, plutôt qu’imaginer une pseudo-réalité effrayante dont ces mensonges nous préserveraient. Le nuage de Tchernobyl ne s’est pas arrêté à la frontière, mais il était déjà essentiellement inoffensif avant d’y parvenir.

      • à voir..
        https://www.ina.fr/video/3100655001022

        le fait est que tchernobyl n’a pas eu d’effet statistiquement détectable sur la population , donc que pellerin avait raison..MAIS il aurait du dire au gens « danger » et prendre « des mesures »…
        c’est assez singulier, il était responsable, a pris ses responsabilités.. et SI il y avait eu des conséquences il aurait fini en tôle !!! il a pris un risque important personnel important!!!

        Et on s’étonne de l’émergence du principe de précaution….

        • c’est en conseillant de prendre des mesures de protection qu’il savait inutiles qu’il aurait été irresponsable!!

          imaginez donc que ce raisonnement s’applique à un simple médecin généraliste…

          • « Le cas du nuage radioactif de Tchernobyl s’arrêtant miraculeusement à la frontière en constitue la caricature. »
            .

            Si certains le citèrent comme en étant l’auteur, le Pr Pellerin a systématiquement porté plainte pour diffamation et a gagné tous ces procès.


            Une plainte contre X déposée en 2001 par l’Association française des malades de la thyroïde (AFMT) et la Commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité (CRIIRad) entraîne une enquête qui met seul le Pr Pellerin mis en examen pour « tromperie aggravée ».
            
Après 10 ans de procédure et d’enquête, un non-lieu est prononcé par la cour d’appel de Paris qui dispose que la catastrophe nucléaire de 1986 n’a pas eu de conséquence sanitaire mesurable en France.
            
Le 21 novembre dernier [2012], la Cour de cassation confirmait le non-lieu mettant définitivement hors de cause, l’ancien patron du SCPRI.

            Décédé le 3 mars 2013, le Pr Pellerin aura donc été, de son vivant, totalement réhabilité dans son honneur.
            http://droit-medecine.over-blog.com/article-pierre-pellerin-1923-2013-115894122.html

            • En fait il voulait éviter l’inquiétude, voire la panique qu’aurait suscité cette annonce. Vous pensez bien que les écolos se seraient jetés sur cette aubaine! Quand aux conséquences écologique elles sont bien moins graves que ce qu’ils clament, puisque des oiseaux nichent sur les murs du réacteur et que les animaux ce sont appropriés cet endroit désert où ils ne sont pas dérangés!

          • Aujourd’hui, n’importe qui à sa place prendrait des mesures même en sachant qu’elles sont inutiles et qu’il n’y a quasiment aucun risque. Face aux marchands de peur qui bénéficient de la complaisance des media avides d’audience à bon compte et à la judiciarisation de la société, le risque de lynchage médiatique est trop gros. Mieux vaut faire comme Bachelot qui a commandé pour rien 60 millions de vaccins antiH1N1. Les reproches qu’elles a subi d’en avoir fait trop ne sont rien à coté de ce qu’elle aurait subi en cas d’épidémie suite à une sous-estimation du danger.

        • au fait!! il faudrait demander à elise lucet ..qu’aurait dû faire pellerin? et pour quelle justification?

      • Qu’il y ait eu une incompétence crasse des équipes et du système politique soiit, mais vous passez un peu rapidement les effets catastrophiques sur les êtres humains. En celà le nucléaire n’est pas une activité anodine. Et s’il y a désinformation d’un côté, il n’y a guère transparence de l’autre. Et le contexte post-communiste/haute fonction publique ayant accédé au pouvoir politique n’est pas propice a une amélioration.

      • « ’était pas vraiment un accident, mais une incompétence/inconséquence catastrophique des autorités en charge de la centrale » : soyons rassurés, on y travaille activement par ici également 🙂

    • Les politiciens laissent en permanence une « impression de mensonge ». Quand il passent à la TV.

      Et pourtant ça n’a pas l’air d’émouvoir ceux qui votent pour eux.

      • C’est ce qui est désolant. Depuis l’aube de la civilisation, en constatant les crimes commis, même sur leur propre famille, on sait que le pouvoir rend fou, et que les politiciens ne sont que des démagogues dont c’est l’unique préoccupation. Pourtant ils trouvent toujours des gogos pour croire en eux! Macron n’est que le dernier en date.

    • Ce n’est pas qu’une impression: es mouvements antinucléaires ont en effet beaucoup menti, en attribuant leurs mensonges à l’industrie nucléaire, et les médias qu’ils noyautent, c’est-à-dire à peu près tous, ont diffusé comme toujours leurs mensonges.

  • Il y a une onzième « bonne nouvelle » que vous oubliez et qui est peut-être la plus importante…
    Enfin, l’année 2018 s’est conclue par l’attribution du prix Nobel de physique à un Français, Gérard Mourou, ce dont presque personne n’a parlé. Il a été récompensé pour ses recherches sur le laser, pour avoir mis au point une méthode de génération d’impulsions optiques ultra-courtes de haute intensité. Celle-ci permet d’obtenir des puissances considérables jamais atteintes jusqu’à présent. Sa technique est utilisée en ophtalmologie pour l’opération de la cornée. Or, d’après Gérard Mourou, ce laser surpuissant peut détruire les déchets radioactifs. En projetant le laser sur les atomes, il est possible de modifier les neutrons donc la propriété de l’atome lui-même. Ce qui fait que la radioactivité peut passer d’un million d’années à trente minutes. Le scientifique estime qu’il sera possible de faire un usage industriel de cette technique dans dix à quinze ans.
    Si c’est le cas, il n’y aura donc plus de déchets radioactifs à stoker, ce qui lève la principale prévenance à l’égard de l’énergie nucléaire. Cela bouleverserait le domaine de l’énergie, en faisant du nucléaire la principale source d’énergie pour beaucoup de pays. L’année 2019 sera l’occasion de perfectionner son laser et son usage industriel pour les déchets radioactifs. Si, selon ses dires, il n’y a pas d’usage intensif avant 2028, cela fait tout de même un motif d’espérance majeur pour la décennie à venir.
    https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/avec-le-laser-on-peut-reduire-la-radioactivite-d-un-million-d-annees-a-30-minutes-gerard-mourou-prix-nobel-de-physique-792642.html
    https://institutdeslibertes.org/2019-quoi-de-neuf/

  • Serait-il possible d’avoir quelques éclairages sur la recherche en cours et donc les perspectives d’avenir.
    Que peut-on attendre d’un nucléaire « propre ».
    Que peut-on attendre pour le remplacement de l’uranium ?
    Quelle sont les perspectives concernant le coût de démantèlement des anciennes centrales.
    Ces informations seraient de nature à convaincre un grand nombre de citoyens de plus en plus sceptiques sur la transition énergétique d’aujourd’hui.

    • l’année 2018 s’est conclue par l’attribution du prix Nobel de physique à un Français, Gérard Mourou, ce dont presque personne n’a parlé. Il a été récompensé pour ses recherches sur le laser, pour avoir mis au point une méthode de génération d’impulsions optiques ultra-courtes de haute intensité. Celle-ci permet d’obtenir des puissances considérables jamais atteintes jusqu’à présent. Sa technique est utilisée en ophtalmologie pour l’opération de la cornée. Or, d’après Gérard Mourou, ce laser surpuissant peut détruire les déchets radioactifs. En projetant le laser sur les atomes, il est possible de modifier les neutrons donc la propriété de l’atome lui-même. Ce qui fait que la radioactivité peut passer d’un million d’années à trente minutes. Le scientifique estime qu’il sera possible de faire un usage industriel de cette technique dans dix à quinze ans.

      https://institutdeslibertes.org/2019-quoi-de-neuf/?print=print

      • Vous n’êtes pas en train de dire qu’il faut faire taire les escrolos et arrêter la transition énergétique, fermer les vannes à gros sous ?

      • Si on peut réduire la radioactivité en modifiant la propriété de l’atome lui-même, serait-il possible qu’on puisse également augmenter la radioactivité du même atome par un procédé similaire ?

        Avec pour conséquence une ressource stockée indéfiniment renouvelable, une sorte de Graal énergétique.

        • on a déjà la surrégénération

          • Enfin… on l’a eu… mais pas de panique, après avoir acheté la 2G a Westinghouse, on va bientôt pouvoir acheter notre 4G aux chinois… ou aux russes… On appelle ca « indépendance » 🙂

    • Oui, il faut passer de la fission à la fusion, et des progrès sont faits. Il est possible d’envisager dans une trentaine d’année! Lockheed Martin a annoncé avoir réussi en essais un mini réacteur!

      • Depuis que je suis né (enfin en age de comprendre le truc), on me promet que c’est pour dans 30 ans…
        avec un peu de chance, ce sera largement 30 ans après ma mort…
        Pour l’instant, c’est uniquement du pipotron…

  • Le sondage concernant les pays-bas me semble sujet à caution, ce pays est l’ un des fournisseurs principaux d’éoliennes et surtout transporteur et installateur:Il n’y a qu’à se « promener  » dans ce pays comme je l’ai fait en décembre dernier pour s’apercevoir qu’il y en a un nombre très important d’installées: Et que l’on ne vienne pas dire que c’est pour rompre la monotonie du paysage !

    • je ne vois pas en quoi la présence d’éoliennes infirme le sondage..qu’on doit pourtant évidemment mettre en doute ou simplement en vérifier la méthodologie ..
      la question a toujours été ailleurs…même si la majorité des hollandais était hostile à la technologie est ce une raison légitime pour l’interdire???

      Il y un débat sur un danger de nature singulière que fait courir la technologie, il ‘est pas complètement déraisonnable.. mais il est malheureusement beaucoup plus politisé et idéologique, jamais greenpeace ne balade un drone au dessus d’un barrage hydraulique en disant que des terroriste pourraient le faire péter…

      bon la toxicité chimique et la grande peur de tout en général font des efforts pour rattraper la peur de la radioactivité..ce qui normalisera peut être les choses..
      reste que en nombres de morts pas unité de puissance produite le nucleaire est qualifiable de technologie « sûre ».
      en impact environnemental il suffit de diaboliser la radioactivité pour refuser catégoriquement le nucléaire…et je n’ai pas de moyen de convaincre une personne du contraire… je ne sais pas comparer un fut de déchet radioactif , une pollution chimique et des oiseaux cramés par une centrale solaire…c’est affaire de choix personnel.

      reste le débat sur le nucléaire est toujours assis sur plusieurs chaises..technologique, économique et politique. Les deux dernières ont les barreaux souvent entremêlés..

      • terroristes, nombre etc ..zut

      • Dans tous ces débats, on entretient systématiquement la confusion entre dangers et risques. Les dangers sont innombrables et de multiple nature, mais leurs risques de réalisation peuvent être insignifiants. Un exemple est le rayonnement solaire, qui peut être facilement comparé aux rayonnements nucléaires : les rayonnements UV sont dangereux parce qu’ils peuvent entraîner de sévères brûlures et des cancers de la peau. Mais le risque est faible et peut être évité moyennant un minimum de précautions. Et, par habitude, il ne crée pas de phobie.Un autre exemple est la pollution atmosphérique, dont on ne réalise que maintenant qu’on en parle beaucoup qu’elle entraîne une perte d’espérance de vie de quelques mois dans les populations très exposées! Un calcul fondé sur les relations doses/effets montre que la perte d’espérance de vie due à la pollution atmosphérique est supérieure près des grands axes de circulation parisiens à ce qu’elle aurait pu être dans les zones évacuées à Fukushima! Pour autant, évacue-t-on les populations à Paris? Non bien sûr.
        Il y a donc deux poids deux mesures, phobie pour le nucléaire, passivité pour la pollution atmosphérique et c’est là l’oeuvre des antinucléaires, qui ont si j’ose dire sur la conscience ( mais dans ce domaine ils n’en ont pas), les morts entraînées par l’évacuation forcée par la peur à Fukushima, et à Tchernobyl dans leur majorité!
        L’association ACRO enseigne par exemple aux enfants que le premier becquerel est dangereux. c’est exactement comme s’ils disaient que le premier rayon de soleil est dangereux. C’est parfaitement irresponsable

        • tout à fait d’accord…

        • ah ces particules
          mais qui croire?

          https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2019/01/25/nitrogen-oxide-is-it-really-that-dangerous-lung-doctors-ask/

          le jour où on me montrera les terribles effets des particules par une autopsie…
          cela rejoint un exemple dont j’ai déjà parlé
          il y a +/- 30 ans, une initiative d’une >ONG suisse m’avit paru on ne peut plus louable
          récupérer les ferrailles, en faire des petits poeles, les distribuer aux populations des pays du tiers monde pour leur éviter les effets réputés mortels des fumées dans l’habitat.
          Suite à cette initiative, des chercheurs sont retournés sur le terrain, et ont comparé la situation sanitaire des populations équipées, et les autres.
          Aucune différence statistique décelable.
          Je ne trouve plus lelien vers cette étude, ce serait bien de pouvoir la donner à chaque fois que l’on nous parle de particules
          et tant qu’on y est, dans le délire

          https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2019/02/17/killer-toast-strikes-again/

          à quand des amendes salées, comme pour le fumeur en voiture avec ses mouflets, pour la maman qui grille des toasts en présence des têtes blondes.

          Et dire que tout cela démarre avec cette théorie fumeuse et jamais démontrée de l’effet de serre

    • Retournez y pour poser la question aux Hollandais ! Vous avez l’air de dire que puisque vous trouvez ça bien, il doivent être de votre avis.

      C’est comme les supporter de Macron qui ne comprennent pas pourquoi les autres ne sont pas contents …

  • Les grands media ne cherchent qu’à intoxiquer le public avec des fake news de propagande écolo-socialiste!

    • S’il n’y avait qu’avec l’écologie, pareil avec l’économie, l’éducation.

      • Ils le font car ils sont persuadés de leur supériorité intellectuelles. Le problème étant qu’ils sont eux-mêmes manipulés par d’autres … persuadés de leur supériorité intellectuelles. Le problème étant qu’on se fourre aussi bien le doigt dans l’oeil jusqu’au coude quelle que soit sa « supériorité intellectuelle ».

  • Merci pour ces excellentes nouvelles. J’en pleure presque de joie et de soulagement!

  • @ Michel Gay
    Et qu’en est-il de la filière aux sels fondus de thorium ?

    • @ tous
      Sans réponse de l’auteur sur ce point il semble que la filière thorium soit une alternative aux inconvénients de l’EPR.
      Voir la lettre ouverte à notre élite dirigeante initiée par un des spécialistes français de la recherche sur le thorium
      https://www.lemondedelenergie.com/lettre-ouverte-investissons-dans-les-reacteurs-a-sels-fondus/2018/10/04/
      Et les chinois sont sur le coup !

    • La filière thorium, c’est de la surgénération.
      C’est pas très éloigné de la filière surgé possible avec les tonnes de déchets dont on dispose déjà avec la filière uranium actuelle.
      Plutot que s’emmerder avec le thorium, mettons simplement en route la surgé qu’on avait déjà presque dans les mains.
      Une fois consommés nos 1000 ans de réserve, alors on verra si on a encore besoin du thorium… La surgé sera largement rodée d’ici là… en supposant qu’il reste encore quelqu’un 😉

  • Et si on faisait pédaler nos élus fonctionnaires pour produire de l’électricité pendant leurs longues heures stupides où ils votent des lois toutes aussi stupides ?

    • Les vélos d’appartement pour produire de l’électricité existent déjà. Cela semble même un marché très porteur, qui semble rallier de plus en plus de citadins bobo&colo, très fiers de leur initiative responsable. En attendant que cela devienne subventionné d’ici 3 ans, avec au mieux bonus sécurité sociale et mutuelle pour ceux dont le vélo d’appartement – bien entendu connecté – fournira les scores servant de base à leur bonus santé, ou au pire une obligation de pratiquer. Rappelez-vous, l’engin faisait déjà partie du décor dans le film Soleil vert de 1973.
      Et pour paraphraser Blondin à la fin du film Le bon, la brute et le truand: le monde se divise en deux catégories, ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent; toi tu creuses.
      Alors avant de voir un député pédaler,… vous pouvez compter sur les détenteurs de la violence légale pour faire pédaler les autres. C’est d’ailleurs déjà ce qui se passe, non ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les choix énergétiques figurant dans les programmes des 10 principaux candidats à l’élection présidentielle (Dupont-Aignan, Hidalgo, Jadot, Le Pen, Macron, Mélenchon, Pécresse, Roussel, Taubira, Zemmour) en matière d’électricité, de gaz, et de nucléaire pour les entreprises et les Français sont-ils pertinents ?

Énergie et démagogie dans les programmes des candidats

L’énergie est le fondement de toute économie. Sa production massive et bon marché répondant à la demande de l’industrie et des particuliers (électricité, chaleur, transport,... Poursuivre la lecture

L’énergie est aujourd’hui un cas d’école d’empilage de taxations, subventions et appauvrissement du consommateur final. Nous sommes intoxiqués par plus de quarante ans d’inepties dirigistes. Quand les autorités faussent les prix d’un marché, les ennuis abondent.

Vent de panique sur les prix de l’électricité. Bruno Le Maire dégaine évidemment une « solution » : limiter la hausse à 4 % en 2022. Ça tombe bien, 2022 est une année électorale…

Le blocage des prix a toujours été une solution inepte et l’empereur Dioclétien – auteur de ... Poursuivre la lecture

Un mensonge d’État et une collusion d’intérêts financiers et politiques ont réussi à persuader une grande partie de l’opinion publique que le développement des sources intermittentes d’électricité éolienne et solaire photovoltaïque était indispensable pour faire face efficacement au réchauffement climatique.

Or, c’est faux mais chacun le répète à qui mieux mieux, faute de compréhension du sujet.

Mensonges ?

Il s’agit là d’une imposture entretenue soigneusement depuis des années par les promoteurs de l’éolien et du voltaïque, ain... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles