Allocution de Macron : garder le cap sans savoir où aller

Les annonces d’Emmanuel Macron pourraient calmer les Gilets jaunes dans un premier temps. Mais de nombreuses inconnues demeurent. Et la mèche n’est pas éteinte.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Allocution de Macron : garder le cap sans savoir où aller

Publié le 11 décembre 2018
- A +

Par Ludovic Delory.

Pour résoudre une profonde crise économique et sociale, il fallait de profondes réformes économiques et sociales. Et sur ce point, Emmanuel Macron a failli, n’annonçant que des ajustements dignes des meilleures technocraties. Quant à la diminution du train de vie de l’État, il n’en a pas été question.

Déjà, ça partait mal. En convoquant hier matin à l’Élysée les corps intermédiaires (syndicats, représentants du patronat et des élus locaux, autour des… membres du gouvernement), Emmanuel Macron a montré qu’il n’avait pas compris la nature du mouvement des Gilets jaunes : un corps hétéroclite de gens se disant apolitiques et ne souhaitant justement pas être représentés. L’image de ces 38 personnes en costume réunies autour d’une longue table ne pouvait illustrer de plus belle manière la déconnexion entre les Français et leurs « représentants ».

En octobre 2016, dans une interview restée célèbre, le candidat Macron évoquait déjà cette « fracturation de la France ». Ajoutant :

Quand ils [les Français] se cabrent contre une réforme, c’est d’abord parce que les responsables politiques n’ont pas estimé opportun de la leur expliquer.

Le président Macron a-t-il fait preuve de pédagogie, hier soir ?

La continuité dans le non-changement

« Bousculer le système en place ? » Sous ces allures de mea culpa, le Président use de ficelles vieilles comme la Cinquième République. D’abord, la compassion envers le combat des Gilets jaunes :

Passée la phase d’empathie, quelles sont les mesures préconisées pour sortir du bourbier ?

« État d’urgence économique et social »

  • La « hausse » du Smic : 100 euros supplémentaires dès 2019, « sans surcoût pour l’employeur ». Une idée portée par une certaine frange des Gilets jaunes. Faut-il y deviner une baisse des charges ? Tout au plus une revalorisation accélérée, sous conditions, de la prime d’activité. Le gouvernement consentirait donc à refuser de ponctionner davantage les travailleurs les plus pauvres. Cadeau.
  • L’annulation de la hausse de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2000 euros. L’État renonce à augmenter la taxe. Cadeau.
  • Défiscalisation des heures supplémentaires dès 2019. L’État refuse de vous prendre une partie de votre argent. C’est aussi un cadeau.
  • Pas de retour de l’ISF. Merci, la France n’avait pas besoin de nouveaux exilés fiscaux. En revanche, les entreprises « qui le peuvent » (c’est-à-dire celles qui ne sont pas trop taxées) pourront verser une prime de fin d’année exceptionnelle dé-fiscalisée.

Voilà de quoi sans doute apaiser les revendications des Gilets jaunes. Mais comment seront financées ces mesures ?

À ce stade, aucune économie n’est prévue par le chef du gouvernement.

Aucune réforme de fond

Nous l’avons maintes fois, et depuis plusieurs années, répété, martelé, dans les colonnes de Contrepoints : les problèmes que connaît aujourd’hui la France résident dans sa fiscalité gargantuesque, dans la centralisation du pouvoir, dans l’obésité de son administration, dans la déconnexion de ses dirigeants et dans l’inefficacité de ses services publics.

Que propose aujourd’hui l’exécutif, acculé par la rue, fatigué par un mouvement qui peut à tout moment prendre une ampleur incontrôlable ? Des « cadeaux » fiscaux qui ne dureront sans doute que le temps d’apaiser la colère citoyenne.

Aucune réforme fiscale, au cours des dernières décennies, n’a permis de redresser la France. En annonçant le maintien à tout prix d’une transition énergétique pénalisante pour le portefeuille des Français, et de surcroît inopérante pour le climat, ce gouvernement ajoute l’injure à l’immobilisme.

La recette est pourtant simple. Elle a été testée et validée dans de nombreux pays développés. Une baisse des impôts couplée à une diminution des dépenses publiques permet d’accroître la richesse nationale (source).

On le sait depuis hier soir, suite aux déclarations d’Emmanuel Macron : l’État français a choisi délibérément de rester dans le quatrième groupe.

De surcroît, aucune des mesures de transparence et de bon sens, indispensables dans un État de droit qui se respecte, n’ont été promulguées jusqu’ici.

La mèche n’est pas éteinte

Le gouvernement concède des colifichets, mais ne renonce pas sur l’essentiel. La colère de la rue est entendue, mais le cap est gardé. Cela suffira-t-il à calmer les Gilets jaunes ?

La transition énergétique a servi de détonateur. La hausse des prix des carburants, couplée à celle de la facture d’électricité, a allumé l’étincelle jaune qui, depuis quatre semaines, embrase les rues de France. Mais ce n’est rien face à l’arrivée du prélèvement à la source qui, dans un mois, risque de faire exploser le baril de poudre dormant sous les pieds des Français.

En voulant éteindre la mèche, hier soir à la télévision, Emmanuel Macron a, si l’on en juge les premières réactions, déversé un bidon d’essence supplémentaire. Les mesurettes destinées à calmer les esprits occultent le vrai débat de fond. Ce gouvernement n’a décidément rien compris.

Voir les commentaires (98)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (98)
  • Il y a 3 problèmes distincts qui ont été évité..
    A ) . des paroles contradictoire entre la ministre du travail sur le SMIC …Ensuite avec le ministre des finances qui a dit : on ne touche pas à la hausse de la CSG des retraités…. il y a une cacophonie !!
    B ) hausse du SMIG ok et les autres salaires de ceux qui touchent 200 euros avec un emploi qualifié , on fait quoi ? aux entreprises
    de se demerder !!! bonjour le malaise !!!
    C ) il n’y a pas eu un mot sur la réduction du
    Budget de la Dépense Publique !!!
    et pour conclure les mots insultants sont dit et ces excuses ne sont pas sinceres !!! Ce qui est dit resteront dans la mémoire ….

    • @ Lou 17
      Non, c’est faux: il a bien dit « diminution des dépenses (de l’état) », soyons fairplay!

      • Là ou c’est drôle q’est qu’il a dit « continuer » de diminuer les dépenses de l’état (rires)

        • @Balthazar
          « « continuer » de diminuer les dépenses de l’état (rires) »
          WHAHAHAHHA ! Avec un budget de l’Etat en hausse par rapport au précédent ! Ce qu’il est comique ce président !

          • En fait, pour ces gens là, toute diminution de la hausse annuelle du budget de l’état (ralentissement de la hausse) est une baisse des dépenses… et bien entendu ils coupent TOUJOURS en premier dans les dépenses les plus utiles… et augmentent d’année en année les dépenses futiles et la gabegie fiscale !

  • la bonne question est :qui va payer?

    la reponse :Tout le monde sauf la depense publique.

    Accorder des augmentations de salaires sans rapport avec l’activité abouti aune seule chose l’inflation, par la hausse des prix.
    en effet , quand on augmente certains salaires , la répercutions sur les prix est immédiate..
    les heures supplémentaires défiscalisées? Quand Sarkozy a mis en place cette mesure on s’est aperçus que 90% des heures supplémentaires en france étaient effectuées par..?? les enseignants !
    bonjour la depense publique!
    pour les retraités en dessous de 2000 euros on va leur enlever la hausse de la CSG (oui a ce niveau on utilise moins la sécu sans doute) mais ces 2% seront récupérés en 2019 par la perte du pouvoir d’achat induit par la hausse ds prix , puisque les pensions
    ne sont plus indexées..
    resultat des courses Macron et les « bercy boys » prennent bien les français pour des cons..
    Là ou il fallait baisser la depense publique pour dégager des baisses de taxes , il fait comme hollande , il caresse les fonctionnaires et plante le monde du travail ..
    La seule question qui se pose aujourd’hui a ‘Elysée est:
    « est ce que les français sont s’apercevoir qu’on les a baisés?.. »
    reponse samedi

  • Je n’ai pas écouté car je n’ai pas de télé. Par contre j’ai vu les nombreux calicots des GJ « Macron Démission » et j’attendais pour le moins une dissolution de l’ass. nationale et ses députés ignares d’En Marche. GJ, acte V devant vous !

    • oui je pense qu’il n’y a aucune reponse politique

    • En effet, ce qui était attendu, ce n’était pas un coup de bonneteu supplèmentaire, mais une réponse politique.
      Macron a éludé une question centrale: le manque de démocratie dans notre pays. Une caste déconnectée qui prétend détenir la vérité décide à la place des Français et parfois contre eux. Voir le pacte de l’ONU…

      Visiblement, Macron préfère se faire haïr par son peuple plutôt que de déplaire à l’oligarchie qui l’a placé à l’Elysée. La suite risque d’être explosive…

      • « Visiblement, Macron préfère se faire haïr par son peuple plutôt que de déplaire à l’oligarchie qui l’a placé à l’Elysée. »
        Ce n’est pas qu’il préfère, c’est qu’il n’a pas le choix. Le pantin a été mis en place dans un seul but : finir de désintégrer la société française. Et il s’y emploie car il ne sait pas faire autre chose et que même s’il avait des velléités de diverger, il ne durerait pas longtemps.

    • Normalement, on soudoie et/ou menace les leaders pour calmer le mouvement. Quelque chose me dit qu’ils ont essayé …
      Mais comme il n’y a pas de leaders …

  • Toujours plus. Micron achète du temps. Vous avez en effet omis les « consultations », pléthoriques, pour faire un état des lieux. Personne n’est dupe, de plus, c’est trop tard, et enfin, mais à quoi servent les conseillers ? A proposer des couleurs de moquette ?
    On continue à foncer vers le mur, avec ces mesurettes qui sont autant de sparadraps plus ou moins épais sur la jambe gangrenée, dont le mal se répand maintenant dans tout le corps.

  • Macron ne m’a pas convaincue.

    Et le grand jeu de bonneteau continue et les Français sont les dindons de la mauvaise farce!!! Car Macron en faisant ses 4 cadeaux qui ne coûteront rien aux entreprises ira chercher l’argent dans la poche des Français en augmentant impôts et taxes. Où est la réforme de l’Etat, où est la réforme fiscale? Macron n’en parle pas.
    Nous allons avoir non pas une longueur mais 10 longueurs d’avance en champions des impôts et taxes. Ras le bol du bricolage qui n’est qu’une fuite en avant et un manque de courage patent! Macron s’est comporté en petit comptable mais sûrement pas en chef d’Etat.

    On est bien loin d’un Churchill ou du chef si cher au général de Villiers.

    Quant à la forme, ce fut le jeu d’un acteur de théâtre minable, qui ne sait pas son texte. Macron n’était pas sincère et récitait une leçon même pas apprise par coeur car lue sur un prompteur, le visage figé comme un masque!!! MINABLE!!! LAMENTABLE!!!
    Son discours manquait de souffle, on est bien loin des discours de Bruno Retailleau qui ont du souffle, dits sans papier et du fond du coeur ou de ceux de F Fillon dont celui au Puy en Velay où il nous parlait de la France

    •  » Car Macron en faisant ses 4 cadeaux qui ne coûteront rien aux entreprises  »
      Détrompez-vous, cela leur coûtera.
      L’augmentation du net du SMIC bouleversera la hiérarchie des salaires nets dans une entreprise en faisant que des non (ou peu)qualifiés auront un salaire net supérieur à celui de salariés un peu mieux qualifiés. Ceux-ci se retourneront vers leur employeur pour avoir plus. Et ainsi de suite avec l’échelon de salariés un peu au-dessus qui réclameront à leur tour une augmentation…etc
      L’autre scénario possible est un nivellement vers le bas du niveau des rémunérations de l’ensemble des basses qualifications qui aurait pour effet de démotiver les salariés à essayer d’acquérir de nouvelles qualifications, ces dernières n’entraînant pas de différences significatives en terme de salaire. Cela coûtera indirectement à certaines entreprises qui auront un salariat majoritairement peu motivé, ne cherchant pas à progresser et dont le seul gain immédiat possible sera d’en faire le minimum. Une simili fonction publique à petite échelle…

    • « La vie n’est qu’un fantôme errant, un pauvre comédien qui se pavane et s’agite durant son heure sur la scène et qu’ensuite on n’entend plus ; c’est une histoire dite par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien… »
      William Shakespeare.
      Vous ne trouvez pas troublante la ressemblance?

    • meme pas la hausse des prix induite va éliminer ces primes en 1 an

  • A quoi s’attendre de plus avec 2000 milliards de dette ,vous croyez au père Noël ?
    Une nouvelle maladie est né hier soir la macroncephalite ,une maladie qui attaque d’abord les chevilles pour remonter a la tête et dévore le cerveau.

  • J’ai regardé un moment mais je n’ai pas vraiment écouté.
    Ce qui m’a le plus surpris c’était l’air absent de Macron , les yeux fixes en train de lire un texte auquel il ne croyait pas.
    Je me suis dit , soit ce gars se fout de nous soit il est en dépression ( soit les deux )

  • A en juger les commentaires ici et là, à droite et à gauche, en haut et en bas, les irresponsables qui attendent leur grand soir n’ont jamais été aussi enthousiastes.
    Espérons que les veaux ne se transforment pas en moutons …

  • je pense qu’il n’a pas l’intention de se représenter pour un second mandat , du coup , après lui le déluge;, le prochain prétendant au trône devra se dépatouiller avec la pagaille financière laissé par son prédécesseur ;

  • « les heures supplémentaires défiscalisées? Quand Sarkozy a mis en place cette mesure on s’est aperçus que 90% des heures supplémentaires en france étaient effectuées par..?? les enseignants !
    bonjour la depense publique! »
    Je n’ai jamais entendu parler de ça !
    Vous avez une source ?

  • @véra, il est parti comme pour giscard un budget de fonctionnement d’ancien président
    à minimum 40 ans à 2 millions d’euros par an … les insultes gratuite et ses excuses belle rentabilité !!!

  • J’écoutais ce matin sur bfm l’interview d’un grand patron qui avait lancé le mouvement citoyens. Et là j’ai enfin compris que j’étais une merde. Je pense qu’il y a des millions de gens comme moi qui restent en France car ils ont une famille et du patrimoine. L’on est attaché à une culture, de la nourriture, du vin, du fromage et des huitres. L’on aime nos montagnes et nos mers. Ce pays est beau et mérite des sacrifices ?! Ok, mais mérite t’il mon sacrifice ? Je me trouve râleur et pas proactif. Ce pays est foutu et on le sait. Rien de nos palabres n’y changeront. Alors je sais maintenant qu’il y a 2 sortes d’individus: ceux qui râlent et subissent et ceux qui se cassent et agissent. Laissons tomber cette vieille chaussette qu’est la France. Le monde est grand. Voila une bonne ligne directrice pour 2019. En tout cas pour moi.

    • Le grand patron en question est Denis Peyre. Il a quitté la France car à l’époque les règles boursières l’empêchaient de vendre des actions de sa boîte… et du coup il devait emprunter pour payer l’ISF! Il est revenu en France depuis…

  • Et Macron était probablement sous lsd et amphétamines. Un soupçon de béta bloquants. Et une petite ligne de coke pour la route. Ses mains étaient rivées au pupitre. Pourquoi ? Pour ne rien donner ou dévoiler. Ce type ment. Il va encore nous la mettre. Il n’y avait qu’une chose à dire: je supprime le statut de fonctionnaire. Une seule justice pour tous et l’on réduit le train de vie de l’etat de moitié. Toute autre chose est pure démagogie. Ça continue. Un jour ça ne passera plus…

    • oui il ment, çà se voit

    • Oui, la poker face de Macron était impressionnante. Sur-jouée. On aurait mis un robot à la place, il aurait paru plus émotif.

      Un petit moment de jouissance pure a toutefois transpiré, lorsque Macron a proclamé l’état d’urgence (petite pause…) économique et social. Avertissement sans frais aux GJ s’ils continuent. La menace implicite est claire. Visiblement, quand il menace, Macron prend son pied et a du mal à se maîtriser.

      En attendant, pas un mot à propos :
      – de l’abandon de la transition énergétique
      – du refus du pacte de l’Onu sur les migrations
      – de la baisse des dépenses publiques
      – du recul des réglementations (80 km/h notamment)

      L’Etat obèse ne disparaîtra pas sans tout saccager sur son passage, sans essayer dans un dernier réflexe de survie d’entraîner le pays et sa population dans sa chute.

      • oui , la violence va tout balayer

      • La transition énergétique, le pacte de l’Onu, les règlementations (dont les 80 km/h) !

        Trois actes de l’état parfaitement inutiles, probablement néfastes à divers niveau et qui vont empêcher les je ne sais quoi en Marche de faire les réformes indispensables et urgentes.

        On peut se demander pourquoi tant d’aveuglement et d’obstination. Mais au point où on en est, il faut surtout se demander comment on va dissoudre LREM et renvoyer ces tocards chez eux.

        • pas inutiles car justificatifs de la taxe.

        • @alan
          Bonsoir,
          « Trois actes de l’état parfaitement inutiles, probablement néfastes à divers niveau et qui vont empêcher les je ne sais quoi en Marche de faire les réformes indispensables et urgentes. »
          Ces trois actes sont des décisions « du haut » appliquées « au bas ». Ces sont des actes totalitaires d’Etat. Point barre.
          La République, la Démocratie, sont mortes et enterrées en France et aileurs aussi. Il n’y a qu’à voir les réactions négatives du corpus médiatique quand les citoyens de différents pays défilent dans les rues, ou quand ils élisent d’autres courants politiques que celui de la Gauche, ou quand les représentants de ces pays envoient paître des directives Européennes. Déni de la Démocratie, voire même son éradication.

        • facile , ne plus jamais voter pour ces tocards ni pour EELV

  • Non le prozac ça marche pas. Sauf pour détruire le foie et le cerveau. Quand on pense que des milliers de Français consomment ces stupidités prescrites par des médecins généralistes. Ou pire par un psychologue soit disant compétent dans la psyché humaine. Il y a deux drogues qui marchent: le sexe et le sport. C’est hélas complètement gratuit et non taxé !
    Concernant la France et Macron c’est plutôt des soins palliatifs qu’il faut. Donc lsd ghb coke sans oublier un bon slpit pour descendre. Et une perf de morphine sur puissance max.

    • « Il y a deux drogues qui marchent: le sexe et le sport. C’est hélas complètement gratuit et non taxé »
      Non ENCORE taxé…

      • bien sur que c’est taxé ..
        « il est normal de faire payer plus d’impôts aux célibataires ! pas de raison que certains soient plus heureux que les autres »
        Lord byron

    • Pour le foie, je ne sais pas, mais pour le cerveau de Macron, je ne vois pas en quoi il réfuterait l’hypothèse du Prozac…

  • Merci pour les liens, cela n’indique pas toutefois le ratio heures sup. / enseignants / reste de la population.

  • Nous avançons vers la situation grecque. Le calendrier a pris un coup d’avance. Ça ne coute rien, c’est les générations futures qui payent! (enfin ou vous dans 10 ans, mais je serais parti d’ici là se dit Macron…)

  • Macron joue un jeu extrêmement dangereux.
    Par des mesurettes techniques et ciblées (augmentation du SMIC, CSG des retraités à 2000 €, …), il essaie de casser le mouvement des gilets jaunes en espérant que les quelques uns qui sont la cible de ces « cadeaux » rentreront chez eux.
    N’oublions pas que ce mouvement est parti sur l’excès de taxes et de dépenses publiques (« Que faites-vous de notre pognon ? ») et de la volonté de vivre avec ce que l’on gagne et non pas d’attendre la charité. Répondre par d’avantage de dépenses publiques est hors sujet. Tout ceci va mal finir…

  • Et l’éternelle question , mais pourquoi font ils ça alors qu’avec une france prospère ils pourraient s’en mettre encore plus dans la poche ?

  • Quand le plan A ne marche pas, il faut passer au plan B.
    Le plan B c’est le plan A mais plus fort.

  • Le mot « automobiliste » ou « gilet jaune » n’a pas été prononcé une seule fois. Y aurait-il un mauvais génie dans son entourage qui l’empêche de parler publiquement du péché originel de cette fracture sociale et géographique, le 80 km/h ?

    • j’ai halluciné ce matin en écoutant les mesures « poudre aux yeux » …j’allais surement pas regarder ce bouffon et je n’attendais rien de lui…mais là franchement il se fout ouvertement de notre gueule et certains gilets jaunes bas du front sont contents…rien sur la baisse de taxes et d’impôts , rien sur la répression routière et le prix du carburant (revendication première des GJ), rien sur le train de vie de l’Etat et des politiciens……..et ces cakes qui sont contents de l’augmentation de 100€d du smic? qui va payer bah tous ceux qui forment le noyau dur des GJ à savoir ceux qui sont un poil au dessus du dit smic……..là sur ce coup il nous l’enfonce bien profond..

    • une bonne taxe sur les trottinettes , et les chaussures a semelles compensées.. arff

  • Macron c’est comme un sac de bonbons haribo. C’est mignon avec des couleurs, ça excite la langue et puis on se retrouve à avoir mal au ventre et super faim. Enfin bien entendu l’on attrape des caries.

  • N’étant plus tout jeune, je me souviens d’une époque où il y avait des services publics dans toutes les petites villes, où l’équipement était sur le terrain et non dans des bureaux bien étanches de la Préfecture, où les cheminots étaient fort nombreux et où, pourtant, les dépenses publiques étaient beaucoup plus faibles. Qu’est-ce qui a dérapé?
    Les retraites, sans aucun doute.
    Le mille feuille administratif aussi (mais il y a avait déjà 36000 communes)
    Les comités Théodule aussi
    ??

    • @ Gerald555
      Ben oui!
      Vous parlez d’un sujet précis: 36 000 communes: c’est délirant. Plusieurs pays ont fusionné les communes avec une administration maintenant informatisée: ça doit diminuer le nombre d’élus, et d’administratifs et donc les frais (personnel, papeterie, chauffage, locaux, coordinations, archives …) … en théorie; en France?

      • @mikylux :
        Il faudrait réaliser qu’en France, quand on fusionne deux entités administratives, le nombre de fonctionnaires résultant n’est pas diminué, ni égal à la somme des deux, mais somme des deux + un contingent supplémentaire pour administrer la nouvelle structure.

      • @mikylux
        Bonsoir,
        36000 communes, dont quelques unes, sont sorties de terre dans les années 60, avec des départements. Il y aussi des communes avalées par les grandes villes.
        Et puis, vu que les communes sont financées, au départ, par les habitants, je ne vois pas le problème qu’elles peuvent créer. C’est sûr que d’ajouter Conseil Général, avec son président, et ses sous-fifres surpayés, plus une région, avec son Conseil Régional, son président et ses sous-fifres surpayés, n’aide pas la comptabilité. Multiplier les nombres de circonscriptions pour les députés et les Sénateurs non plus. Si mon petit village d’enfance de 300 âmes, veut toujours rester un village, avec sa mairie, et rester indépendant, sans être coupé des autres villages ou villes alentour, je ne vois pas ce que cela fait ?
        Un maire c’est avant tout le représentant des habitants. C’était le lieu où on venait pour faire la paperasse administrative de l’Etat. Comme l’Etat, les mairies sont devenues obèses et débordent de leur cadre principal.

      • 36000 communes ne seraient pas un problème dans un pays où le principe de subsidiarité serait appliqué à la lettre : rien ne remonte si ça peut être réglé à l’échelon inférieur. Quant à imaginer que la fusion de deux communes diminuerait le nombre d’administratifs, vous êtes sûr d’avoir vécu en France ? La fusion additionne les administratifs des deux communes, et en embauche 50% de plus pour assurer la coordination, gérer des déplacements systématiquement plus longs, etc…

    • ce sont les salaires qui ont dérapé ..merci les syndicats..
      et le chomage + la contrainte européenne imposée par la monnaie unique et l’incapacité de dévaluer

  • Le représentant de toute la bureaucratie de la France ne veut rien entendre pour réduire la dépense publiques.
    Les quelques mesures ponctuelles annoncées sont destinées à un petit nombre de bénéficiaires , couteuses pour les contribuables qui vont en être exclus et les entreprises …..sauf les grandes du CAC 40
    Pas de remise en cause des élites ( 80 km/h etc …) ,de la fonction publique , des élus qui décident des dépenses pharaoniques pour plaire à leur cour ( roi soleil, ) les bobos écolos des grandes villes

  • Nous sommes au pied du gouffre. Grâce a Macron, on a reculé. Pour prendre de l’élan.

    • après être passé champions d’Europe des taxes et champions du monde de la taxe,des impôts et des cotisations , avec ces mesures ou il faut trouver 10 milliards (ou 12) nous serons champions du monde de la dette..il est fort ce micron.

  • et la grille des salaires? on fait comment?
    on fait quoi?
    que la hausse passe par le salaire ou par la fiche de paie c est pareil.
    la qualification on en fait quoi?
    c etait vraiment le truc à ne pas faire.
    les gilets jaunes ne comprennent rien du tout!
    c est une cata !!!
    leurs aides chéries vont baisser du coup notamment leurs APL!!!!
    LOUPÉ !
    moi à sa place « démerdez vous je me casse avec Brigitte ».

  • par la prime d activité pardon

  • prime d activité pardon

  • @ Mykilus , sur 2 Budget présenter jusqu’à
    preuve du contraire il augmente !!!
    donc supprimer le conseil économique et social ? les commissions fourre tout qui coûte 1 bras voir les 2 ?
    supressions de 50 % de députés ? Sénateurs ?
    supprimer service public , remplacer par internet 25 % ??
    création d’une seule caisse sécurité sociale réduction 25 % du personnels ?
    Economie des niches fiscale sur l’impôt du revenu 50% ..de réduction ?

  • Je voudrais lancer un bon gros bordel sur les réseaux sociaux: faire en sorte que les entreprises refusent de verser l’argent à l’Etat en boycottant le prélèvement à la source. Les entreprises ne sont pas les maquereaux de Manu ?! Les salariés encore moins des prostitués. Lançons le gilet bleu pour faire un poil printemps.

    • IL y a trop d’entreprises qui bénéficient de réglementations protégeant leurs activités…

    • Vous en faite pas, les GJ ont bien compris qu’ils se faisaient enfumé, Il vont continuer, diminuer leur consommation jusqu’à ce que l’économie française crève, ce qui serait arrivé de toute façon car plus de taxe = moins de pouvoir d’achat = économie se casse la gueule car pas de rentrée de taxes. C’est du vrai libéralisme, çà marche dans tous les sens. Ce que les libéraux n’ont pas compris, c’est que les GJ n’en ont rien à foutre, çà peut ce casser la gueule, il n’ont pas peur,

  • « …..garder le cap sans savoir où aller…. »
    La voile ou la vapeur ? Renoncer a choisir et c’est la « Godille » …
    On fait signer « Marrakech » jamais débattu, par un larbin, pendant qu’on explique dans la lucarne qu’on va « Changer » de méthode.
    Un jésuite restera toujours Jésuite.

  • Discours de « jupiter » = amateurisme et pur foutage de gueule !
    Tout puait l’hypocrisie et l’artificiel, tant dans sa forme (sourire narquois mal réprimé et mains « scotchées » au bureau) que dans ses propos (« mesurettes » improvisées) pour « calmer » la colère (justifiée) des Gilets Jaunes. Comment financer ? Risque de croissance du chômage ? de faillite de la France ? Ce n’est pas son souci, il faut faire taire « ces gueux de Gilets Jaunes », la suite sera… création de nouvelles taxes, contributions ….etc … Toutefois, soulignons sa fidélité à l’enfumage dont il est champion. Mais combien de temps cela va-t-il encore durer ?
    Le grand danger de ces propos (en porte-à-faux avec le mouvement Gilets Jaune) est de mettre le feu à la poudrière.
    Et quand les taux d’intérêts de la BCE monteront…

  • « garder le cap sans savoir où aller »…

    Garder le cap pour aller droit dans le mur, oui ! Et nous avec.

  • Au moins, pour une fois on sert d’exemple aux autres pays : ils interdissent la vente de gilets jaunes !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

53,7 % de Français ont refusé de participer au second tour des législatives. Le message est on ne peut plus clair et limpide : 53,7 % des Français ne s’intéressent pas à la désignation du pouvoir.

On pouvait donc penser que le message soit entendu, que le pouvoir fasse preuve d’humilité, réfléchisse, se remette en question… Que nenni ! À peine le chiffre a-t-il été constaté qu’aussitôt, la fureur politicienne a repris le haut de l’affiche.

Il vient pourtant de se prendre une sacré claque, le « en même temps », le « dire une chos... Poursuivre la lecture

Pendant cinq ans le Président Emmanuel Macron a décidé seul de tout, avec une majorité de députés dociles. Il a été le Président Absolu de la République pour reprendre l'expression et le titre du dernier livre de Philippe Fabry.

Emmanuel Macron est donc le responsable au premier chef de la situation catastrophique dans laquelle se trouve le pays et qui a été occultée par les épouvantails Zemmour puis Le Pen pendant la campagne des présidentielles.

Après cinq ans de surdité, il a prétendu mercredi soir avoir entendu les Français.... Poursuivre la lecture

Info du 22 juin 20 h 08 : Emmanuel Macron écarte pour l’instant l’idée d’un gouvernement d’union nationale, pense trouver une « majorité plus large » pour gouverner et s’accroche à un échange positif entre l’exécutif et le législatif pour avancer au service des Français. Hormis l’immense progrès d’avoir bouclé l’affaire en moins de huit minutes, une allocution type soir d’élection qui n’apporte pas grand-chose. 

Emmanuel Macron devrait être content. Le « en même temps » qui a fondé son accession initiale au pouvoir, ce mode d’action qu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles