Que faites-vous du pognon de dingue ?

95 % des milliards de fiscalité écologique ne vont pas à l’écologie. La fiscalité en France n’est qu’un gigantesque gaspillage.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Crumpled Cash by Tax Credits (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Que faites-vous du pognon de dingue ?

Publié le 10 décembre 2018
- A +

Par Simone Wapler.

Petit à petit, l’essence du mouvement des Gilets jaunes tel que relayé par les medias est passé de « trop de taxes » à « trop de taxes pour les pauvres ».

Ceci permet aux politiciens professionnels et aux journalistes subventionnés de recadrer le sujet sur le terrain bien labouré qu’ils préfèrent : les pauvres contre les riches, l’impôt « redistributif » et correcteur d’injustices sociales.

Pourtant la description des personnes interpellées ne colle pas avec cette version1 :

Un homme intégré ayant une famille et un salaire qui oscille entre 1 500 et 2 000 € […]
Il veut bien, en attente de son procès, d’un contrôle judiciaire avec l’interdiction de paraître à Paris, ‘sauf en semaine, monsieur le président, à cause des livraisons’.
[…] Jeune chauffeur poids lourd, responsable de trois camions, qui gagne 4 000 € par mois…

Revenons au premier message de Jacline Mouraud, qui s’adressait au gouvernement : « Que faites-vous du pognon ? »

Si vous éteignez la télévision et la radio et que vous faites l’effort d’aller chercher l’information, vous la trouvez.

Il suffit de lire les rapports de la Cour des comptes, par exemple. Récemment, cet organe comptable « étrille le musée de la Banque de France ». Anecdotique, trouvez-vous ?

Pourtant, quiconque tient un budget un peu complexe sait que la grosse économie magique qui ferait tout rentrer dans l’ordre n’existe pas. C’est la multiplication de petites économies toutes insignifiantes, à la limite de la pingrerie, qui fait que les dépenses sont sous contrôle.

Vous voulez du plus gros, cher lecteur ? Alors passons à un article de l’IREF, l’Institut de recherche économique et fiscale :

Pour 100 € supplémentaires d’impôts soi-disant écologiques, en réalité seulement 5 € représentent de vraies dépenses écologiques et 95 € s’égarent dans le financement d’autres dépenses noyées dans le budget général.

95 % d’égarement donc. Mais 95 % de quoi ?

Quand 95 % de 60 Md€ partent en fumée

L’IFRAP dresse un tableau détaillé de la « fiscalité verte » que vous pouvez consulter ici. Il en ressort que les recettes sont passées de 46,8 Md€ en 2016 à 51,9 Md€ en 2017 et 60 Md€ sont prévues en 2019. Qu’il est doux et facile de brasser les milliards de l’argent des autres (celui des contribuables) !

Autour de cette fiscalité verte, une myriade de profiteurs prennent leur part : experts en climatologie, entreprises subventionnées pour produire des éoliennes et des installations de panneaux solaires, traders en « droit à polluer », conseillers en communication des grandes entreprises, et bien sûr conseillers en investissements qui vous proposent des placements verts.

Le gaspillage des investissements précédents dans le nucléaire

Le développement du nucléaire français a été financé par les contribuables dans les années 1970 et nous a coûté l’équivalent de centaines de milliards d’euros. Initialement, cette dépense publique avait été décidée pour que la France ait une indépendance énergétique. Incidemment, le nucléaire est une source d’énergie dont les émissions (vapeur d’eau) sont parfaitement neutres.

Dans le monde, de plus en plus de gens sont échaudés par l’augmentation de leurs factures d’électricité et par l’indisponibilité au moment voulu des énergies dites renouvelables.

De plus en plus d’électeurs s’opposent à la fermeture des centrales nucléaires : en Arizona, en Illinois, dans l’État de New York, dans le Connecticut, le New Jersey, à Taiwan, en Allemagne, en Corée du Sud, aux Pays-Bas.

L’Union of concerned scientists, qui s’était pourtant opposée au nucléaire aux États-Unis, a fait machine arrière et considère que le nucléaire est bon pour le climat.

Donc, pour répondre à la rhétorique de Jacline Mouraud : le « pognon » est gaspillé à tous les niveaux, dans tous les domaines.

Pourquoi un tel « pognon » gaspillé ?

La vocation de l’impôt est de financer les fonctions dites régaliennes de l’État. Il doit assurer les droits fondamentaux de tous, donc de chacun, riche ou pauvre : liberté, sécurité, propriété. Tout le monde peut constater aujourd’hui que malgré les milliers de milliards brassés par le budget de l’État, ces fonctions primaires ne sont pas assurées. La vocation de l’impôt n’est pas la « justice sociale ». Le simple fait que la justice ait besoin d’un adjectif est même une déviance dangereuse.

Jacline Mouraud sur LCI : « La première chose qu’on demande, c’est que Macron rétablisse l’ISF. »
Le journaliste : « Ça ne changera rien à vos problèmes de fin de mois. »
Jacline Mouraud : « Non, mais c’est symbolique. »

Ce qui fait remonter cette citation d’un héros de Ayn Rand :

Ils ne veulent pas posséder votre fortune, ils veulent que vous la perdiez ; ils ne veulent pas réussir, ils veulent que vous échouiez.

Dans ces conditions, le gaspillage est un moyen de parvenir à ce but. Plus il sera gigantesque, plus le but — le nivellement par le bas — se rapprochera.

Mais n’oublions pas une chose. La ponction d’argent public, les taxes, n’arrivent pas à financer tous les gaspillages. Il en faut bien plus. C’est bien pour cela que notre pays emprunte.

Certains défilent aujourd’hui en disant « trop d’impôts ». Demain, d’autres défileront en disant « trop de dettes ». Tout le monde s’accordera sur « nous ne voulons pas payer ».

Ce jour-là, les autorités devront reconnaître que les dettes ne seront pas remboursées et l’État devra faire défaut. Ce sera la fin du système monétaire et financier tel que nous le connaissons. Votre épargne, votre argent et votre liberté risquent de se voir engloutis au jour J du jubilé.

Pour plus d’informations, c’est ici

  1. Le Figaro du mardi 4 décembre, « Au tribunal, peu de casseurs mais des ‘gilets’ hébétés ».
Voir les commentaires (24)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (24)
  • il faut croire que l’état n’est pas si fauché que ça , puisque le sénat a voté en catimini une suppression de taxes pour les grands médias audiovisuels , soit 50 millions d’euros en moins pour l’état …..

  • aucun Budget présenté par le gouvernement
    ne doit être Déficitaire..il doit être validé par un référendum national . les payeurs c’est l’argent du contribuable et non pas des élus..
    Ensuite , lorsque la Cour des Comptes , après
    un audit fait des constats sur des disfonctionnement et préconise des actions pour y remedier … Le ministère de l’économie
    des finances doit le rectifier…
    Il n’est pas souhaitable que l’avis de la Cour des Comptes ne soit que facultatif …Il doit être mis en exécution !!! Sinon a quoi sert-il ??
    Depuis plus de 40 ans le budget de L’ÉTAT est
    déficitaire… C’est la 1ere Reforme , mais apparament , ils n’ont pas envie de la faire !!

    • @Lou 17
      Bonsoir,
      Le gouvernement ne devrait même pas présenter ou proposer un budget. C’est l’argent des contribuables qui constitue ce budget. D’ailleurs il est question de l’Etat dans l’intitulé, mais celui-ci s’occupe de distribuer une partie au Législatif.
      A la limite, la Cour des Comptes, avec des membres élus, pourrait faire office de Trésorier Public/National, en charge de la répartition du buget entre les 3 pouvoirs, et les communes , en rendant compte comme le gouvernement à l’Assemblée ou au Sénat, puisque le gouvernement rend compte à l’A.N. Pas de pouvoir de coercition, ni de condamnation, ces pouvoirs restant à la Justice -indépendante, séparée des autres pouvoirs donc un pouvoir à part entière- seule et à la Police. Le Fisc serait sous autorité de la Cour des Comptes,
      Dans une série de commentaires, sur la flat tax, j’avais évoqué le taux de 10%, découpé en 3 points pour chaque pouvoir et un point pour les communes. Sur les trois de chaque pouvoir, on pourrait ne leur en donner que 2,67. Cela ferait 0,99 point pour le fonctionnement de la Cour des Comptes.
      Et si un pouvoir a du mal avec son budget, ses hauts élus sont virés.
      Là, le gouvernement pourra faire toute la politique écologique qu’il veut avec la somme qui lui sera attribuée.
      Sur 1000 miiliards prélevés l’an dernier :
      100 Mds pour les communes ;
      267 Mds pour chaque pouvoir ;
      99 Mds pour la Cour des Comptes.
      En fait c’est énorme, parce que la somme ponctionnée est énorme.

  • Nous avons eu des politiques qui ont été élus  » à crédit »… il me semble assez logique que les gens continuent à exiger que cela continue.
    Trajectoire grecque…
    SI Macron a a jamais eu l’intention de sortir de cette trajectoire vers la faillite et bien qu’il démissionne.
    mais que l’on revote ou que l’on pose des questions
    constitutionnelles.

    • pourquoi démissionner alors qu’une retraite juteuse l’attend
      en plus des 11500 euros mensuels du conseil constitutionnel+
      les 6000 euros de conseiller d’etat
       » le statut d’ancien président de la République offre des avantages en nature qui compensent l’absence de régime de retraite complémentaire(on se marre). Ainsi, l’ex-Chef d’État bénéfice d’un appartement de fonction équipé et meublé où travaillent en permanence deux personnes de service. Il a également droit à une voiture de fonction avec deux chauffeurs et à sept collaborateurs en charge de son secrétariat. De surcroît, deux policiers garantissent sa protection rapprochée tandis qu’une sécurité spéciale garde son domicile privé.

      Parmi ses privilèges, il ne faut pas oublier la gratuité dans les transports publics, notamment dans tout le réseau SNCF où il peut prétendre à la première classe et sur Air France où il est accueilli en classe affaires. Enfin, s’il séjourne à l’étranger, il est hébergé dans une résidence consulaire par l’ambassade de France sur place. Toutes ces dépenses sont à la charge du contribuable français. »

      hein qui dit mieux?

      • Ouais mais ils doivent payer un pognon dingue en impôts, les avantages en nature sont fiscalisés…enfin , pour les gueux ;-).

      • Cela m’indiffère totalement, même pour un ex-président aussi lamentable que le précédent, parce que ce n’est qu’une goutte d’eau dans le budget et que je ne suis pas jaloux de nature.

  • @claude henry , voir giscard 38 ans quil a quitté son poste de président à une moyenne de 2 millions d’euros total 76 millions d’euros ..Les anciens 1 er ministre qui presente chaque année des factures de remboursement a hauteur de 100 000 euros
    elle est pas belle la vie !!! non content d’avoir mis le pays sur la paille !!! Et encore on ne nous dit pas tout !! plus annees passent et plus vous en apprener et malgré cela rien ne change !!! C’est désespérant !!

  • Article particulièrement lucide : la dérive du « Moins de taxes ! » vers le « Davantage d’impôts pour les autres ! » est-elle naturelle, ou a-t-elle été sciemment encouragée par le biais des médias devient la question déterminante pour savoir comment en sortir.

  • Et pour en rajouter sur la fin de l’article: Si nous faisons défaut sur la dette, l’autérité, la vraie, va arriver. Si la France fait défaut, elle ne peut plus emprunter. Si elle ne peut plus emprunter elle ne peut plus payer ses fonctionnaires. Si elle ne peut plus payer ses fonctionnaires, plus d’école, plus d’hopitaux, plus de pompiers. On payera la police et l’armée d’abord (pour protéger les hommes politiques) mais les fameux « services publics » (des servitudes publiques plutôt) s’écrouleront du jour au lendemain. Et comme on n’aura pas de structures privées pour prendre la place du public, on se retrouvera dans le tiers monde… Un défaut en France c’est le chaos social assuré, avec pillages et émeutes qui feront passer les gilets jaunes pour des enfants de cœur.

  • Pourquoi un tel « pognon » gaspillé ?
    Demander donc a la Royale (qui ose encore intervenir sur ces sujets!!)
    il faut arrêter le mensonge écologique et là il y a des milliards à récupérer.
    Les GJ veulent remettre l’ISF en place (pour récupérer 3 milliards)???
    ils oublient ce qu’est « l’écologie à la française »!!
    L’écologie politique à la sauce française c’est la royale qui signe un contrat de 45 milliards pour les trois sites d’éoliennes offshores , puis macron qui passe plus d’un an après et qui en juin 2018 renégocie une baisse sur les contrats de 15 milliards pour descendre le tout a 30 milliards « seulement ». 15 milliards une paille que la royale n’avait pas de mal a balancer par les fenêtres puisque payé par nos impôts.
    Là les GJ hurlent pour une perte de 3 milliards du à l’abandon de l’ISF???
    Il faut se réveiller et arrêter tous les délires mis en avant sur l’écologie comme le font les ong escrologistes environnementeurs qui finissent par être de vrai enverdeurs destructeurs de nos sociétés.
    Pour la petite histoire, les 15 milliards que macron a réussi a récupérer ne servent pas à économiser sur les futures amortissements de l’électricité que vont produire ces éoliennes offshores (mais non cela serait trop logique), ils seront investi dans d’autres mises en places d’énergies renouvelables qu’EDF achètera plus chère que ce qu’elle aura le droit de revendre!! la différence sera sur les factures d’électricité de tous les Français encore une fois de plus!
    Pour rappel et autres exemples sur le fric foutu en l’air: les ours dans les Pyrénées: plus d’un million d’euro par ours payé directement a la Slovénie, plus des millions pour leur transport et leurs suivis jusqu’à ce que ….PAN!!

  • « remettre l’ISF en place (pour récupérer 3 milliards) »

    La réduction de l’ISF en IFI entraîne une recette fiscale immédiate en baisse de 2.6 G€.
    Ce que nos brillants GJ ne voient pas c’est que cette spoliation entretient une délocalisation de personnes, de capitaux et d’entreprises qui a déjà privé le fisc de 35G€ de recettes ISF plus toute la fiscalité des revenus et plus-values des « fuyards » et accru les coûts d’indemnisation des employés locaux conséquemment réduits au chômage.
    Un peu de rationnalité dans le peuple et dans les gouvernants ne ferait pas de mal.

    Des GJ intelligents exigeraient la suppression immédiate de l’IFI!

    • Trump vient de dire dans un tweet qu’il faut cesser les frais avec la COP et rendre le pognon aux contribuables
      Est ce le seul mec lucide en exercice?

    • La disparition de l’ISF représente 2.6G€ de moins de recettes dans le budget public, il suffit de 0.11 point d’augmentation des taux souverains pour que la charge de la dette représente 2.6G€ de dépenses supplémentaires. On peut parier sans risque que la réintroduction de l’ISF augmenterait les taux français de bien plus que 0.11 point !

  • quand va t-on faire un budget a 0% de déficit ? cette année 2018 depuis le 15 novembre nous vivons à crédit !! jusqu’au 31 décembre …

  • 1 ère mesure: Ne plus subventionner la presse et fiscaliser les journalistes,cela éviterait les donneurs de leçons à longueur d’editos ou de chroniques type les insupportables Joffrin ou autres Demorand…

  • passé de « trop de taxes » à « trop de taxes pour les pauvres ».

    C’est plus vicieux que ça, c’est passé à « trop de taxes pour les pauvres et surtout pas assez pour les sales riches »

    En gros on en revient à la même rengaigne marxiste qu’on entend en france depuis 40 ans. Rien n’a évolué, ces pseudo révolutionaires sont juste des socialistes aigris par le socialisme, et qui veulent remplacer le socialisme par le socialisme……

    • Je les crois bien plus retords que cela : ils savent bien que surtaxer les riches est le meilleur moyen de faire tranquillement les poches des pauvres (= les moins riches), sur l’air de : « vous n’allez pas vous plaindre, vous avez vu ce qu’on prend aux très riches ! » Prendre tout l’argent des très riches ne rapportera jamais autant que de piquer 10€ à tous les pauvres qui sont XXX fois plus nombreux. Ce roublard de Hollande l’avait bien compris avec sa taxe à 75%, taxe qui, le comble ! a été supprimée comme anticonstitutionnelle, mais le matraquage fiscal des classes moyennes a pu du coup se mette en place durant 5 ans en toute quiétude. Allez expliquer ça à un gilet jaune, que si on remet l’ISF, il n’aura plus qu’à fermer sa gueule quand on lui augmentera sa CSG de X% ! Sa légitime demande devrait plutôt être : vous avez baissé, à juste titre, les impôts des plus riches, baisser les miens aussi.

  • N’oublions pas que les Energies Renouvelables sont financées par le Nucléaire. Regardez votre facture EDF, c’est écrit dessus.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Tadd Wilson. Un article de la Foundation for Economic Education

En dépit de ce qui est enseigné dans la plupart des universités, les idées libérales essentiellement classiques de l'économie de marché libre et du gouvernement limité ont remporté le test de base de toute doctrine : bat-elle la meilleure alternative ? La preuve en est évidente, qu'il s'agisse de l'effondrement de l'économie planifiée de l'ancienne Union soviétique ou de la réduction du secteur public dans des pays aussi variés que l'Estonie, la Nouvelle-Zélande et la ... Poursuivre la lecture

Quand on est jeune étudiant d'Agrotech Paris, filière de formation pour ingénieur dans l'agriculture et l'agroalimentaire, il n'est pas toujours simple de faire le buzz. Reconnaissons cependant une belle réussite à l'exercice mené par un petit groupe d'entre eux pour exprimer leurs soucis.

C'est une vidéo qui a largement fait parler d'elle ; c'est normal, elle a tous les bons ingrédients de la recette pratique pour une viralité d'actualité : tombée à un moment plutôt creux sur le plan politique (la campagne électorale n'intéresse perso... Poursuivre la lecture

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles