On n’est tout de même pas arrivés là par hasard

La colère des Gilets Jaunes est l'aboutissement de 40 années de propagande collectiviste et d'une justice fiscale qui a cogné toujours sur les mêmes.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Numbers And Finance

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

On n’est tout de même pas arrivés là par hasard

Publié le 7 décembre 2018
- A +

Intéressante période que celle que nous vivons actuellement et qui, à défaut d’offrir de réjouissantes perspectives pour les prochains mois, permet de réfléchir un peu sur l’état général du pays.

Et lorsqu’on se penche sur sa situation, difficile d’être véritablement surpris par ces mouvements de foule de moins en moins contrôlés.

Pour commencer — et ces colonnes en attestent depuis des lustres — le train de vie de l’État français n’a jamais été aussi dispendieux. Non seulement, ce patapouf obèse a pris une ampleur invraisemblable, mais en plus l’a-t-il fait aussi bien sur le dos des générations courantes que des générations futures, avec une dette qui explose maintenant tous les plafonds.

Il suffit de ressortir quelques graphiques édifiants pour bien comprendre que non, décidément, rien de tout ce qui se passe en ce moment n’était imprévisible.

Ainsi, la pression fiscale n’a cessé d’augmenter pour atteindre maintenant des seuils invraisemblables au point que la France est maintenant le leader incontesté des enfers fiscaux de la planète. Oh, bien sûr, les indécrottables collectivistes argueront que ces niveaux de prélèvement sont amplement justifiés par nos belles infrastructures et nos magnifiques services publics, en oubliant qu’avec 10 à 20 points de prélèvements de moins comme en Allemagne ou en Suisse, les services dispensés et les infrastructures présentes y sont pourtant meilleures.

Il faut être sacrément aveugle ou très solidement endoctriné pour ne pas voir la corrélation étroite entre la pression fiscale d’un côté et les capacités de croissance d’un pays. Pour la France, là encore, cela se traduit par un fort joli graphique dont on n’entend que rarement l’analyse ou la simple mention dans nos journaux conscientisés, nos plateaux télés pleins comme un œuf d’experts tous plus affirmatifs les uns que les autres sur les bonnes solutions à appliquer.

De la même façon, il faut faire preuve d’un optimisme d’airain ou, plus probablement, d’un entêtement absurde pour persister à penser que les solutions appliquées jusqu’à présent en matière de lutte pour l’emploi, contre le chômage et la précarité ont été d’une quelconque utilité. Tout indique au contraire que tous les efforts gouvernementaux se sont traduits au mieux par des résultats microscopiques, au pire ont été parfaitement contre-productifs.

Bien joué la France !

Pas étonnant non plus dans ce contexte que le moral des Français soit en chute libre : plus ces derniers s’échinent à produire (au point d’avoir une productivité record), plus ils font preuve de souplesse pour s’adapter à des horaires étendus, à des emplois éloignés de chez eux ou à des salaires minimalistes, plus la situation économique se dégrade et moins l’État leur laisse de marge financière.

Pire encore : les élus semblent se passer le mot pour concerter leurs efforts en vue de pourrir encore plus la vie de leurs concitoyens.

Outre la multiplication invraisemblable de règles toujours plus complexes, outre l’imposition de normes toujours idiotement supérieures aux normes européennes (donnant à nos voisins de nombreux avantages concurrentiels) dans le seul but de frimer (ou pour favoriser d’énièmes connivences), outre la prolifération de vexations routières diverses pour bien faire comprendre que posséder une voiture est une honte ultime, outre tous ces éléments, les mêmes élus se relaient pourtant, nuit et jour, dès qu’ils le peuvent, pour inventer une nouvelle taxe, une nouvelle interdiction, une norme, une règle ou une contrainte supplémentaire : alors que la fronde des Gilets Jaunes bat son plein, alors que la France crève de n’avoir pas assez d’emplois créés, de ne pas assez attirer les entreprises sur son sol, Bruno Le Maire relève le défi de le rendre encore moins attractif, encore plus fiscalement dangereux d’y faire du business en revenant à la charge (EncoOÔOore une fois !) avec une « nouvelle » proposition de taxe sur les GAFA. Et quand ce n’est pas les GAFA, c’est (roulement de tambours) le reste des entreprises.

On en vient à se demander si leur cogner vigoureusement sur le museau ne serait pas, finalement, la seule façon de calmer leurs compulsions taxatoires rabiques et tenter de faire rentrer cette réalité pourtant simple : jamais une Nation n’est devenue riche en se taxant à mort. Jamais.

Parallèlement, dans une sorte d’ironie mordante que seule peut nous offrir la vie courante, réelle et loin des cirques politiques artificiels, on apprend que la fiscalité française est tellement confiscatoire que même l’État français cherche lui aussi à y échapper : Engie (ex GDF-Suez), où l’État français lui-même détient une minorité de contrôle, aurait ainsi transféré au Luxembourg une partie de ses capitaux (27 milliards tout de même) pour réduire sa facture fiscale.

En somme, alors que Macron prétendait réformer le pays et que la petite troupe de ses suiveurs l’a élu pour ça, tous les indicateurs pointent dans le même sens : les gabegies continuent, les dépenses ne se sont jamais aussi bien portées, et de façon générale non seulement le gouvernement actuel ne fait pas mieux que le précédent sous Hollande, mais tout indique qu’il a même accéléré la tendance.

Soit, il a bénéficié d’un terreau favorable à ses expérimentations fiscales déchaînées : après 40 ou 50 années de propagande anti-capitaliste et d’enseignement indigent de l’entreprise, de l’économie et du marché, le peuple est mûr pour n’y plus rien comprendre et s’enfoncer mollement dans la facilité des slogans tout faits (et tout faux) sur une fumeuse justice sociale et la nécessité de taxer les riches pour aider les pauvres, alors que la seule justice fiscale se résume fort simplement à une baisse globale de tous les impôts, pour tous, et à une baisse, logique et conséquente, de la présence de l’État partout dans nos existences.

Non, décidément, rien de tout ce qu’on observe actuellement, rien de ce mouvement des Gilets Jaunes n’est fortuit. Il n’est que le strict aboutissement d’une bastonnade de plus en plus vigoureuse du peuple sur lui-même, après son découpage en tranches plus ou moins fines pour opposer les unes aux autres dans une application d’un « diviser pour mieux régner » à la hauteur des petits machiavels poudrés de l’administration qui ont pris le pouvoir depuis plus de 40 ans.

Je crains qu’on ne soit à présent arrivé au bout de cette tactique.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (80)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (80)
  • Merci pour cette synthèse.
    Le point clé, a mon sens, étant les 40 ans d’éducation et d’information économique conjuguées sur le thème les patrons sont des exploiteurs et il suffit de leur prendre leur pognon pour le distribuer en priorité à ceux qui ne fichent rien pour résoudre les problèmes.
    Voire les revendications des gj : moins d’impôts pour certain mais plus d’argent (lire subventions) pour les autres.
    C’est sur que ça va être compliqué d’expliquer qui faut plus de privé et moins de public.

    • Eh oui, il faut se rendre à l’évidence : la France a été infectée par le marxisme (en 1946, merci de Gaulle pour ton deal avec Thorez) et non seulement ne s’en est jamais débarrassée, mais l’a laissé proliférer à son aise, les moindres recoins du gouvernement étant atteints peu à peu.
      Actuellement l’état du malade est tel qu’il est inutile d’envisager une thérapeutique modérée. Seule une chirurgie d’extirpation pourra avoir quelque chance de réussite. Avec du temps et beaucoup d’efforts.

    • @Ted92 L’école depuis 40 ans s’est bien gardée de donner une éducation financière aux jeunes, pour en faire de bon assistés
      La tragédie du mouvement des gilets jaunes est là : manifester pour plus de libertés mais celà ne servira a rien sans un projet politique libéral.
      Or ce dernier ne sera porté que par des personnes ayant reçu cette éducation financière et/ ou sachant utiliser l’argent.
      Très sombre futur …

  • Le graal , nous sommes champion toutes categories , vous n’êtes pas content !! l’excellent le maire E.N.A spécialiste, cursus quai d’orsay devient le stratège de la finance de L’ÉTAT , biberonné par les hauts fonctionnaires de Bercy d’un discours d’ambassadeur pour nous faire avaler les mots de son incompétence , qui joue avec les mots pour nous faire avaler des pillules pour ne pas avoir une indigestion de sa nullité !!
    j’arrête , j’ai des nausées…

  • Bravo. Testé et approuvé.

    • Un petit ajustement tout de même, un graphique dit « plus la pression fiscale augmente, plus la croissance baisse ».
      Si on observe bien la courbe, on constate que la progression fiscale augmente l’année suivant la baisse de la croissance (regardez les points clefs, pics avec retournements par exemple).
      En fait, on constate plutôt que lorsque la croissance baisse, l’Etat considère qu’il s’en tape, et augmente les prélèvements, pour compenser la baisse de revenus liés à cette perte de croissance sur laquelle il comptait.
      Le problème est donc clairement ici, l’Etat se fout que le pays ne gagne pas assez, il prélève plus, épicétou 🙂
      Ensuite, ca crée un effet de boule de neige, mais le travers est bien que l’Etat refuse de baisser son train de vie quand il y a moins d’argent qui entre dans les caisse de la nation, il augmente le taux, pour ne rien changer a sa croissance personnelle.
      En médecine, ca s’appelle un cancer.

      • exactement comme la poste , le trafic baisse? on augmente le prix du timbre

      • Quand la dérivée de la fonction recette(taux) est négative, augmenter le taux diminue la recette.
        Évidemment, si le politichien moyen n’a pas le niveau du brevet des collèges, il ne peut pas en tenir compte et on aboutit à taxer 100%de zéro.

  • excellent….

    mais bien sur les autres pays ont des travailleurs , mais des travailleurs pauvres! et pire relativement pauvres !! pas absolument pauvres..et tout le monde sait bien qu’avoir un travail relativement mal payé c’est pire que de ne pas avoir de travail et toucher des aides sociales.

    ensuite la croissance est ce que c’est il bon? la catastrophe écologique en cours prouve que non, dès lors, il y a quelque chose de criminel à ironiser sur une politique d’avant garde sur le plan environnemental… si tous les pays avaient suivi l’exemple de la France nous n’en serions pas là. Quand les gilets jaunes arrêteront de regarder leurs voitures et lèveront les yeux vers le bleu du ciel..je suis certain que leurs jaquettes prendront la couleur adéquate pour sauver la planète.
    la maison brûle et nous regardons ailleurs les générations futures nous jugeront, l’homme n’emprunte il pas la terre à ses enfants?

    • Le réchauffement climatique, c’est juste un business.
      Je vis en campagne, il n’y a pas de transport en commun, le boulanger , le médecin, le dentiste, le super marché etc… sont à 10 km. Les gens travaillent à 30/40 Km de chez eux. Mais ont se plaint pas. Nous avons donc besoin d’un véhicule. Imaginons : Janvier 2019 je ne peux plus rouler avec ma voiture car interdite de rouler après contrôle technique, je n’ai pas l’argent nécessaire pour acheter de l’électrique. Comment je fais ? Je vous propose, comme vous dites, de venir regarder le ciel bleu dans ma brousse, sans voiture, sans carburant donc. Par chez nous on est pas des fainéants, y a pas de chômeurs. Venez couper, scier, refendre le bois pour cuisiner et se chauffer avec scie, hache et coins. Venez labourer avec cheval et charrue, pour planter le colza (huile pour s’éclairer), le blé etc… Faire les foins à la main, venez. Et j’en passe. Nous ont sais faire tout çà (potager, poules, lapins, conserves), on va pas crever de faim, c’est sûr, on est équipé pour et puis il y a l’entraide. Il n’y a pas que le ciel bleu, il y a aussi la terre bien brune. Si on a pas de véhicule, nous on s’en sortira très bien, on a garder les chevaux (4 chevaux pour 28 habitants), pas vous !
      J’oubliais, le tracteur électrique de 300 cv, çà le fait pas. Mais si vous avez la solution au problème, je suis preneur .
      Et puis on est pas obligé de produire pour le bobo citadin, on se suffit à nous même.

      • je déconnais, mais je peux continuer à raconter des conneries si vous voulez..
        alors la solution c’est de changer de modèle économique d’adopter une vie sobre ..
        il est par exemple notoire pour qui fréquente les sites à la noix que passer à la permaculture vous permettrait de beaucoup moins travailler et vous passer de tracteur..
        comme les contradicteurs se font rares j’endosse volontiers ce rôle.
        je suis fils de paysan et j’habite la campagne….

      • Le bobo citadin, il pourra manger les rats. C’est du bio.
        Ah non, la SPA va s’en mêler… Les verts aussi…

        • Il reste la salade de feuilles de platane.

          • @Hank rearden
            Bonsoir,
            « Il reste la salade de feuilles de platane. »
            Le platane est malade : ses feuilles ont le tigre. Le long du Canal du Midi, l’abattage des platanes est déjà bien entamé. Restent les rats et les ragondins. 😉

    • Vous n’y êtes pas du tout. il y a à considérer :

      1) l’ennui : se morfondre et baver à voire les autres se gaver, quel intérêt?
      2) la dignité : reste dans ton coin et moisis ou crève, contente toi des trognons de pomme que je te donne. Ou est la dignité?
      3) l’espoir : aucune chance de pouvoir changer sa situation. En ne faisant rien, comment s’en sortir?
      4) l’écologie : quand tu crève la dalle, tous les moyens sont bons pour tricher, et surtout rentables. Ou est alors l’écologie?
      5) Si tous les pays avaient suivi l’exemple de la France. Rien ne prouve que cela aurait changé la situation en mieux. Le probable voire certain est que cela aurait dégradé la situation.

      Les gilets jaunes resteront jaunes. 🙁

    • quelle catastrophe écologiste ?
      tous les indicateurs montrent que de décennie en décennie, il y a de moins en moins de pollution en france…

    • « tout le monde sait bien qu’avoir un travail relativement mal payé c’est pire que de ne pas avoir de travail et toucher des aides sociales. »
      voila le symptôme d’une éducation a la con

       » les générations futures nous jugeront, » et les resultats de cathechisme vert

  • @jacques.
    Le réchauffement climatique est une imposture.
    Ce qui est regrettable, c’est qu’une partie de la communauté scientifique internationale la cautionne par idéologie.
    Les seuls faits avérés sont les pollutions aux particules fines et aux oxydes ( CO et NOx) qui sont un défi de santé publique. Point c’est tout.

    • non je déconnais..
      une base de donnée mondiale sur la pollution par les particules fines..
      http://maps.who.int/airpollution/

      enjeu de santé peut être..prioritaire, je ne sais pas,
      urbain pour êter précis, mais , j’en doute un peu … je vois l’asthme comme un problème de santé..

      • Je conclus de votre carte qu’il est urgent de confier la gestion des déserts à des énarques, comme ça ils cesseront d’exporter leurs poussières à tous les vents. Vents, vents, dans « farticules pines » n’y aurait-il pas contrepet ?

        • c’est en partie des modèles, mais il y a aussi des mesures..

          mais bon si les particules tuent chez nous en masse je n’ose imagine ce qui se passe ailleurs…

    • oui, un véritable défi, au point de causer dans le monde 38000 décès prématurés par an, dont 48000 en France. Décidément, il est dur d’être à l’avant-garde du monde !
      (voir un précédent édito du même auteur, sorti il y a quelques jours)

      Ironie mise à part : il s’agit d’un véritable problème, mais il faut le mettre en perspective avec les autres problèmes du pays. Et dans ce cadre, il se relativise très largement. Mon site préféré en cas d’alerte aux micro-particules dans ma ville : www2.prevair.org, site parfaitement institutionnel. Si vous y jetez un coup d’œil aujourd’hui, vous verrez que les voitures diesel posent effectivement de gros problèmes… sur l’Atlantique.

      • Anagrys, je suppose que vous voulez dire 380 000 décès dans le monde dont 38 000 en France, sinon, la France explose encore un record de plus. Et puis, qui calcule les décès dits prématurés, sur quels critères?

        • correction 48 000 en France! Et même là, c’est énorme!

        • Non, ce sont les chiffres officiels onusiens (38 000) et français (48 000) ! Discordance? et oui. Pour comparaison, le tabac inhalé à forte chaleur (> 700 °) fait 73000 morts en France. On ne nous dit pas tout ou on nous dit n’importe quoi?

    • et je n’aime pas trop quand on dit le réchauffement climatique est une imposture..

      que voulez vous dire par là?

      voulez vous parlez de la théorie qui suppose une modification du bilan radiatif planétaire du au CO2 supposé entraîner une modification climatique « secondaire » conduisant à une augmentation de l’énergie thermique globale planétaire?

      moi je trouve que c’est acceptable sur le plan qualitatif…et relativement peu sur le plan quantitatif. Ce qui en fait une théorie sur laquelle il n’est pas justifié de fonder l’avenir de l’économie mondiale.

      • Le réchauffement climatique est effectivement une imposture, voirhttp://scmsa.eu/rechauff0.htm

        • désolé ça ne veut rien dire….
          je répété la question qui est l’imposteur?
          des noms. des faits.
          je cite
          Une imposture consiste en l’action délibérée de se faire passer pour ce qu’on n’est pas (quand on est un imposteur), ou de faire passer une chose pour ce qu’elle n’est pas (supercherie, mystification, escroquerie, voire canular).

          déjà quand on me parle de réchauffement climatique…je ne sais pas exactement de quoi on parle..ça désigne parfois ce qu’on observe, parfois la théorie, parfois les prédictions…parfois le réchauffement observé du à l’homme… et le réchauffement ..
          donc déjà exiger de la précision… vous attaquez un truc qui ressemble à un moulin à vent..
          on ne gagne rien à répondre à ce blob par des accusations imprécises voire ineptes.

          • C’est une supercherie dans le sens où certains experts comparent des mesures qui ne sont pas comparables : les mesures par satellites qui couvrent la plupart de la surface du globe en dehors des pôles (d’après ce que j’ai compris) qui sont relativement précises, avec des mesures incomplètes et peu fiables du début du 20e siècle (pas de mesures du tout aux pôles, pratiquement rien en Afrique, en AM du sud, en Asie et sans parler de l’Océanie et des mers et océans) qui étaient relevés sur thermomètres par des gens qui n’avaient pas le climat en tête.
            La supercherie étant de comparer du fois gras avec du pâté.

      • « voulez vous parlez de la théorie qui suppose une modification du bilan radiatif planétaire du au CO2 supposé entraîner une modification climatique « secondaire » conduisant à une augmentation de l’énergie thermique globale planétaire? »
        En contradiction avec le premier principe de la thermodynamique.

    • pollution bien amplifiée par l’Etat lui même qui poussait le consommateur à rouler diesel..

    • A propos de faits avérés
      https://www.valeursactuelles.com/sciences/pollution-lair-de-paris-est-pur-mais-personne-ne-le-sait-99213

      Il faudrait que certains médias (subventionnés, est-ce un hasard?) arrêtent de ressasser des contre-vérités

    • « Ce qui est regrettable, c’est qu’une partie de la communauté scientifique internationale la cautionne par idéologie. » Non, pas par idéologie, mais par intérêt financier.
      « « L’expertise produite par la recherche scientifique, en particulier quand elle est sollicitée et financée par les pouvoir publics, est utilisée à des fins de légitimation des choix politiques arbitrés par ces derniers » Anne- Emmanuelle BOURGAUX

  • quand j’apprends qu’on a fait venir à grands frais des sardines de Californie pour tenir compagnie aux requins de l’Aquarium du Trocadéro les bras m’en tombent

  • le réchauffement climatique est réel, même si beaucoups moins grave et prononcé que ce que les médias mainstream veulent bien nous faire croire. Le climat terrestre n’est pas stable de toute façon. Par contre son origine soit disant anthropique n’est qu’une vaste fumisterie destinée a taxer davantage les citoyens.

  • @Jacques, il n’y a pas de corrélation entre réchauffement et activité humaine. Il y a en revanche une augmentation des températures. Elle est cyclique. Et vous savez qui fait cela ? Bah le méchant soleil. Oui celui qui permet aussi votre vie comme la notre. Co2 c’est une connerie. Après entre les micros particules et la grosse hidalgo qui des deux fait le plus de dégâts sur le vivant ? Sans parler de l’ambassadrice des portiques et des glaces mikos. Heureusement que shiassepas est là. Bref, pollution ,c’est surtout de nos politiciens dont on souffre.

    • .. une variation cyclique des températures?

      non , on a observé des variations de températures. pas assez de recul pour parler de cycle..
      et si on regarde le machin qui s’appelle temperature globale ça ressemble à un machin qui varie…

      si vous vouliez décrire le bouzin vous diriez d’ailleurs que c’est compatible avec une variation cyclique superposé à un beau bordel

      ce sur quoi il faut insister c’est qu’on ne comprend quasiment rien au climat…

      je suis un sceptique des modèles climatiques depuis le début…autrement dit je n’ai jamais accepté leur prétention à la prédiction sur le plan quantitatif..
      d’abord parce qu’on ne comprend pas le climat..mais ne pas comprendre la globalité d’un système n’a jamais empêcher de s’amuser à imaginer comment il réagit à une perturbation.. il suffit de faire des hypothèses…et des calculs…

      si vous faites bien attention vous voyez que le hic…c’est que les gens essayent de vous vendre une conviction comme un fait établi…

      • Dans la très longues durée ils y a des cycles chauds et froids . L’homme et le co2 n’ont rien a y voir . Travaux de Svensmark (et autres)à ce sujet . Travaux ignorés non financés par les groupes pétroliers selon la vulgate…

        • l’influence des rayonnement cosmique sur la couverture nuageuse est une hypothèse très plausible mais peut être un nain quantitatif..

        • Ce que nous intéresse c’est le dernier siècle « industriel » dont on souhaite comprendre l’éventuelle perturbation sur les cycles lents naturels.

      • « . une variation cyclique des températures? »
        Oui. Çà s’appelle les cycles de Milankovic.

  • @Jacques, oui les particules passent dans le sang. Les poumons ne les arrêtent pas ! Mais c’est à additionner au reste. Plastique entre autre. N’oublions pas l’eau du robinet qui fait pousser des seins chez les hommes… mais globalement je redis que les méfaits des politiques Français sont de loins nettement plus visibles. Depuis 40 ans imaginez combien de forêts et de bb phoques nous aurions pu sauver si l’on avait économisé le salaire de ces escrocs ? Et plus ça avance plus ils ont des idées stupides et coûteuses. Il faut d’abord les neutraliser puis quand notre économie sera à l’équilibre alors nous pourrons faire les malins avec l’écologie. Avant cela appliquons les taxes comportementales à l’Etat. A chaque connerie une baffe et une amande. 😉

    • A regarder les Américains, le Coca et la Budweiser font encore mieux pousser les seins chez les hommes que l’eau du robinet française.

    • oui les particules passent dans le sang etc..sauf que..ça n’est pas un signal sanitaire, c’est à la rigueur un sujet d’inquiétude qui justifie des études épidémiologiques..

      démontrer une pollution, une contamination, voire un effet cancérogène ne constituent pas la démonstration qu’il faille lutter contre…
      sinon ce genre de raisonnement peut se retourner contre vous ..en faisant interdire n’importe quoi pour peu qu’on le retrouve dans votre sang urines cheveux etc…

      exemple, le glyphosate est considéré comme cancérogène probable par le circ mais les autres autorités sanitaires considèrent qu’il sans danger au niveau alimentaire . ce n’est pas une contradiction… la conclusion de cancerogenéité (?) est à vrai dire sans interet , si en pratique, ça cause un nombre de cancers faibles eu égard aux services rendus par le glyphosate..
      et m^me ..le glyphosate serait il cancérogène ça ne prouve pas que ce soit la pire façon de désherber!!!!

      Juste un sujet d’inquiétude reposant sur une idée fausse de la vie et de l’environnement… nous vivons dans un environnement plein de produits cancérogènes..
      allez vous faire des études pour chaque composé chimique présent dans notre corps? en disant si il est d’origine naturelle..ok..d’origine artificiel il faut l’interdire..parce qu’ on doit être « pur »?

      vous avez le droit de vous inquiéter..en aucun cas celui d’accuser..je ne défend pas les particules..je rappelle un certain nombre de règles de bon sens ..

  • Normalement, on parle de z’heureux z’hasard.
    Mais en France, ou rien n’est impossible, surtout à un polytocard capable dans marcher dans l’espace, nous avons inventé le concept de triste hasard.
    En particulier, les hommes poly tocards sortant de l’ENA École Nationale d’Ab…), arrivent à la tête de l’état par un triste hasard 🙁
    Pour se réconforter de ce triste hasard, ils font la fête à la taxe dans un terrible effort… :mrgreen:

    CPEF 🙁

  • je suis à la campagne , j’ai une vie heureuse loin des tracas a choisir entre une rolex ou chopard .. ferrari ou mercedes ,je m’en fou !!!
    Mais svp ne venait pas polluer mon atmosphère , rester et copuler ensemble et ne venez pas nous exporter vos conneries ..Et quand vous vener SVP , Bonjour , un sourire , merci , de la gentillesse .. du respect et pas nous prendre pour des extras terrestre !!!

    • Lou 17 ne jouer pas au Parisien. Au mieux vous êtes propriétaire de votre appart ou maison et votre terrain, pas de l’environnement autour de chez vous. Tous comme les Parisiens sont propriétaires de leurs apparts et pas de Paris.
      Si tous le monde commence par ce croire proprio de son département ou sa région à l’intérieur même du pays, on ne s’en sortira jamais.
      Invitez un Parisien à boire un coup quand vous en voyez un pour discuter et n’oubliez pas de laver les verres avant 😉

  • @MichelO, oui. Cela peut être cumulable. Une bonne gnôle faite maison y a que ça de fiable ! Un petit génépi pas trop sucré ou au pire une veille chartreuse. Ça reste naturel.

  • quel est votre avis quant à la « loi de Laffer » ? Est-elle applicable selon vous en France ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Courbe_de_Laffer

    • quel sens à applicable?
      c’est aussi et surtout du bon sens..

    • Merci d’avoir soulevé ce point, je crois pour la plupart des auteurs et lecteurs ici il est tellement évident que nous sommes sur le mauvais côté de la courbe de Laffer que nous oublions de le rappeler et démontrer.
      Le principal problème, je crois, avec la courbe de Laffer est que c’est une constatation empirique et logique qualitative, mais qu’on ne peut pas la modéliser sur les ordinateurs de Bercy, et donc encore moins convaincre des politiciens qui ne cherchent pas des décisions à prendre dont leur bon sens leur montrerait l’intérêt, mais des décisions qui portent en elles toutes les excuses de la rigueur du modèle sur ordinateur au cas où elles ne marcheraient pas. Il vaut mieux pour eux 99% de chances de se tromper, mais avec une bonne excuse, que 1% de risque d’échec seulement mais de devoir l’assumer s’il se produit. Donc tant qu’il aura encore quelque chose (une paire de choses, dit-on à la campagne) à perdre, un ministre ne baissera pas les taux d’imposition. D’ailleurs, regardez si Thatcher ou Reagan sont populaires en France…

      • œuvrons à la diffuser, la courbe magique ! peut être est-ce le moment le plus opportun… L’impôt tue notre économie, générant de la pauvreté et si l’on suit la gauche, la pauvreté expliquant la délinquance, l’impôt est également source de désordre social 🙂

      • Je crois que même ceux qui ont compris qu’on a largement dépassé l’optimum dit de Laffer ne veulent pas en tenir compte pour des raisons d’addiction:
        Augmenter un taux de prélèvement rapporte à court terme avant de ruiner à plus long terme par épuisement de la masse taxable. Mais on préfère remettre la sagesse à plus tard parce que tout de suite ça fait du bien à la maffia-bercy et on s’en fout que les suivants se brûlent les doigts avec la patate chaude qu’on leur refile.

  • Excellent, comme toujours! Rien à ajouter sauf que c’est quand même triste d’en être arrivé là et de voir qu’il y a encore beaucoup de gens qui n’e comprennent pas et persistent dans l’erreur!

  • En tout cas, habitant en région parisienne, je trouve que le climat se réchauffe petit a petit, et que cela est beaucoup plus agréable que de passer des étés sous la flotte et des hivers a -15 degrés a se les geler. On peut tenter la plantation de nouvelles espèces végétales, profiter longtemps de sa piscine etc… On me dira que je suis égoïste, mais je m’en fout, pendant des années le climat dans le sud était plus agréable, c’est en train de changer, a chacun son tour d’en profiter ??

    • Bonjour erima
      J’habite la Bretagne, il y a 50 ans l’été était fini le 15 aout, maintenant on se baigne régulièrement fin septembre-mi octobre. ce printemps premier bain le 20 avril. :).

  • @gillib en effet, je confirme j’ai beaucoup de famille en Bretagne, ça devient mieux que la Méditerranée, je n’aime pas trop le gros cagnard du sud ?. De manière générale, les médias ne s’attardent pas sur les avantages du réchauffement, et je trouve qu’il y en a beaucoup !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Lors de l’Europan Liberty forum à Varsovie en mai 2022, la rédaction de Contrepoints a pu rencontrer des personnalités importantes du mouvement libéral européen telles que Ivan Mikloš.

Ivan Mikloš a été vice-Premier ministre et ministre des Finances de la République slovaque (2002-2006, 2010-2012), vice-Premier ministre de l’Économie (1998-2002) et ministre de la Privatisation (1991-1992). Il a cofondé et dirigé le groupe de réflexion économique MESA10 (1992-1998). Entre 2006-2010 et 2012-2016, il a été membre du Parlement. En 2014, il... Poursuivre la lecture

C’est un fait regrettable, la France est le pays développé le plus taxé au monde. Elle est devenue malheureusement et pour longtemps un enfer fiscal.

Principalement sous la présidence Macron, le ministre des Finances veut nous faire croire que les impôts ont diminué. C’est vrai pour certains tandis que d'autres ont augmenté. Et ce n’est pas fini car deux domaines vont aggraver la situation : la transition écologique et surtout le retour de l’inflation et donc obligatoirement une remontée des taux d’intérêts.

 

Prélèveme... Poursuivre la lecture

C’est un épisode de l’histoire, et même l’Histoire, que l’on commémore pour ses 150 ans, avec des controverses pour savoir si cet évènement doit être fêté ou oublié.

Il s’agit bien sûr de La Commune.

Rappelons les faits, pour ceux qui auraient oublié, ou ceux qui n’en auraient même pas entendu parler (il y en a), malgré l’abondante littérature.

1870, c’est la défaite de la France face à la Prusse. Napoléon III capitule le 2 septembre et est fait prisonnier des Prussiens. Le 4 septembre, une foule de Parisiens envahit le P... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles