Le 2 décembre, défilez pour le climat et repentez-vous !

#claimtheclimate ! Une nouvelle procession organisée à Bruxelles le 2 décembre nous appellera à nous repentir de nos fautes.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Semana Santa By: Juanedc - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le 2 décembre, défilez pour le climat et repentez-vous !

Publié le 30 novembre 2018
- A +

Par Jo Moreau.

Une grande procession initiée par les adeptes du GIEC est prévue à Bruxelles ce 2 décembre. Elle rassemblera des milliers d’adeptes des Sauveurs de la Planète.

Cette initiative se réfère à la tradition médiévale qui appelait le clergé à organiser périodiquement des processions en faveur du climat, le plus souvent pour interrompre une sécheresse perdurant pendant plusieurs années, ou appelant la pluie pour sauver les récoltes et éviter la famine. Un peu partout fleurissaient les appels à « faire de très grandes et très dévotes processions, avec tous les témoignages d’une très austère pénitence ».

Les participants imploraient alors Dieu d’exaucer leurs supplications.

La nouvelle religion planétaire

Aujourd’hui, les croisés de la nouvelle religion planétaire ont une nouvelle divinité : GIEC, dont la parole est parée d’infaillibilité. Douter d’un seul passage — ou pire — de l’entièreté de son message équivaut à un blasphème, un déni au même titre que le négationnisme, et qui doit être réprimé, tandis que les scientifiques qui ne manifesteraient pas un ralliement aveugle à la Vraie Vérité risquent l’excommunication de leur milieu professionnel. La mission des adeptes est de pointer la responsabilité de l’homme dans le changement climatique. Ils disposent de prédictions apocalyptiques, générant des transes et des cauchemars destinés à affoler le bon peuple et à légitimer des mesures coercitives et taxatoires qui sinon, risqueraient d’être très impopulaires.

Au Moyen-Âge déjà, des scientifiques se risquaient à des prédictions qui comme aujourd’hui, ne se réalisent jamais.

« En 1523, les astronomes se fondant sur le désordre que devait infailliblement occasionner ce qu’ils appelaient la grande conjonction des planètes, s’étaient accordés à prédire un grand déluge pour le mois de février. Un grand nombre d’habitants avaient accumulé des farines, du pain, des biscuits dans les lieux élevés de leur habitation. Plusieurs avaient même fait murer les portes et ouvertures. Le jour assigné pour la catastrophe se passa sans le moindre désordre atmosphérique et sans la moindre goutte de pluie. Les pluies furent tellement rares pour le reste de l’année que jamais on n’avait vu pareille aridité ».

La procession du 2 décembre nous appellera à nous repentir de nos fautes successives et cumulatives, de nous dégager de notre complicité au dérèglement climatique, dont personne d’ailleurs ne peut nous indiquer une période où il aurait été réglé et stable. Elle idéalisera le vrai climato-repentant : un homme pauvre, qui ne consomme pas, ne se déplace pas, n’utilise que des énergies renouvelables, habite une maison à énergie positive dans une ville durable et consomme les aliments climato-compatibles du bon paysan de proximité.

Participez, et vous aussi échapperez à la malédiction qui vous guette, et repoussant tout vrai débat scientifique, pour vous rallier à la foi climato-crédule.

Sur le web

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • C’est plus rigolo qu’ Halloween ,jour béni pour se gaver de bonbons,la on doit se gaver de frites et de bière…..ces belges nous étonnerons toujours….

  • « En réalité, si vous réfléchissez à ce en quoi vous croyez, vous découvrirez une triple condamnation – de vous-même, de votre vie, de votre vertu – dans la conclusion grotesque que vous en avez tirée: vous croyez que la morale est un mal nécessaire.
    Vous vous demandez pourquoi vous vivez sans dignité, pourquoi vous aimez sans passion, pourquoi vous mourez sans résistance. Vous vous demandez pourquoi, où que vous portiez votre regard, vous ne voyez que des questions sans réponse, pourquoi votre vie est déchirée par des conflits insolubles, pourquoi vous la passez à enjamber des barrières irrationnelles pour fuir des choix qui n’en sont pas vraiment tels que l’âme ou le corps, le cœur ou la raison, la sécurité ou la liberté, le profit personnel ou l’intérêt général.
    Vous vous plaignez de ne pas trouver de réponse. Mais comment espériez vous donc en trouver? Vous reniez votre instrument de perception – je parle de votre esprit – pour vous plaindre ensuite que l’univers soit un mystère ! »
    Extrait du discours de John Galt

    • on a abandonné le « savoir’ et les valeurs qu’il nécessitait parece que tout le confort qui nous entoure est fabriqué par des machines, et que le rôle de l’homme désormais n’est plus de maîtriser son environnement mais de se soumettre aux diktats de la consommation..
      Sans réfléchir , comme jadis avec dieu, se soumettre était suffisant

      Fabriquer un consommateur est beaucoup plus facile que fabriquer un créateur de richesses, l’éducation nationale l’a bien compris..
      le probleme évidement , c’est avec quoi consommer..aujourd’hui
      la redistribution est arrivée a un point critique.. produire ne sers plus a rien.; travailler n’est plus nécessaire pour consommer..
      donc seules les incantations restent ..les processions et les millénaristes font flores..
      car le châtiment arrive! repentez vous:! payez le clergé

  • Pour garder le pouvoir sur le peuple, il faut désigner un ennemi commun. L’avantage du CO2, c’est qu’il ne sera jamais vaincu.
    Et pour bien enfoncer le clou, il convient de créer une nouvelle religion mondiale en adoptant le schéma classique: péché (le CO2), culpabilisation, rédemption moyennant actes de contrition et autres flagellations.
    Ce schéma religieux naturel à l’homme a été dénoncé par le Christ (le don premier exclut toute relation mercantiliste avec Dieu), mais chassez le naturel, il revient au galop!

  • je lis nombre d’articles ici ou ailleurs qui tous dénoncent cette hystérie imbécile, dont la conséquence logique est le renchérissement de l’énergie, et par suite de tous les produits et services.
    On pourrait croire que les gilets jaunes sont le point de rupture,que l’on va revenir à un peu de rationalité?
    N’y croyez pas un instant.
    La propagande a tellement bien fonctionné, que le dogme est solidement ancré dans la société et à part quelques olibrius adorateurs de la terre plate, personne ne le remettra en question
    Vous aurez noté que les gilets jaunes ne remettent pas en question « l’indispensable transition énergétique », l’élimination rapide des fossiles, et même l’interdiction du glyphosate.
    Ils veulent juste que quelqu’un d’autre paie, par exemple les riches
    Il y aura du monde à bruxelles, je parie plus qu’à Paris la veille
    Ecolo belge réclame la candidature de bruxelles pour la prochaine COP
    C’est désespérant non?
    Et cela ne s’arrêtera pas,cela dure depuis 30 ans
    Renseignez vous ur les nitrates, c’est éclairant.
    Rien que le changement d’heure va prendre 150 ans.
    Une fois dans la place, le zinzin vers est aussi difficile à éliminer qu’un cafard

  • superbe article qui montre que la connerie humaine,rencontre quand même quelques ilots de contradicteurs éclairés; il ya de l’espoir !

  • EDF trop démembrée, n’est plus en mesure de pouvoir assurer son ancienne obligation de réguler le réseau européen à la suite de l’échec total de la transition écologique allemande, qui produit toujours 6 fois plus de CO2 que la France. Cela re-sauve provisoirement nos finances du cout faramineux de la démolition de Fessenheim en bon état de marche pour longtemps. Et qui pourrait aussi être utilisé pour le chauffage des locaux parisiens. Avec d’énormes avantages ! D’économiser d’énormes frais de démolition. De sauver de la mort par pollution de l’air de nombreux parisiens. De ne pas détruire plusieurs milliers d’emplois de bon niveau. De répondre aux souhaits unanimes exprimés par la population de la région de production. D’échapper au cout de construction en remplacement de 7200 éoliennes et de 1400MW d’usines à CO2.en secours indispensable. De protéger des milliers de kilomètres carrés de l’environnent du spectacle, du bruit, de risques d’accidents humains et animaliers. Du gâchis de métaux rares non récupérables résultant du quadruplement nécessaire de moyens de production trop aléatoires. Il faut ,proportionnellement, le double de béton enfoui à jamais en production éolienne qu’en nucléaire. C’est d’ailleurs pour cela que les escrolos veulent beaucoup d’éoliennes dans les « territoires perdus », mais jamais à côté de chez eux. Tous ces désagréments ont pour conséquence immédiate le doublement du prix de l’électricité des particuliers en Allemagne, en attendant beaucoup mieux. Les entreprises étant épargnées pour ne pas détruire le tissu économique allemand. Si les énarques étaient tant soit peu instruits pour comprendre cela tout seuls et entre bien d’autres problèmes, nous ne serions pas obligés de leur désensabler le cerveau aujourd’hui…

  • avec leurs conneries ils vont finir par nous donner envie de vraiment polluer..

  • De fait, j’aimerais assez comprendre ce qui est nié par l’article. Le réchauffement climatique ? ou sa cause ?
    Parce que personnellement je n’ai JAMAIS entendu un argument scientifique qui puisse remettre en question l’un ou l’autre.
    Et ce n’est pas parce que certains scientifiques doutent de la rotondité de la Terre ou de la théorie Darwiniste que ces débats ne sont pas tranchés.
    Ne tombez pas dans le complotisme…

    • tiens un vrp en poele à frire

      font des promos ,la deuxième oreillette gratuite, c’est le moment
      Ah, c’est pas une question d’oreilles?
      pour ce qu’il y a entre les deux oreilles, j’ai rien en magasin

    • Moi, je n’ai JAMAIS entendu un argument scientifique qui corrobore l’existence de dreuff. Donc dreuff n’existe pas.

    • L’accusation de complotisme est assez croustillante.

    • Ce n’est pas parce que VOUS n’avez jamais entendu quelque chose que ce quelque chose n’existe. Il faudrait vous poser la question de vos limites en connaissances sur plein de domaines…

    •  » De fait, j’aimerais assez comprendre ce qui est nié par l’article. Le réchauffement climatique ? ou sa cause ?  »

      L’article parle de nombreuses personnes à qui on demanderait d’aller se jeter au lac pour sauver le climat qu’ils le feraient sans se poser la moindre des questions.

    • Déjà, s’il n’y a pas de réchauffement climatique, il faut un étrange état d’esprit pour en défendre la cause anthropique…
      En supposant hardiment que votre question soit sincère, il me semble que ce qui est nié par l’article est qu’il faille, nous humains, nous mobiliser en faveur d’un groupe de pseudo-scientifiques qui ne sauraient même pas reconnaître une hypothèse réfutable d’un tract de propagande. Vous itou, d’ailleurs, puisqu’un argument ne peut être scientifique que pour réfuter une hypothèse réfutable, https://www.contrepoints.org/2018/11/25/330945-quest-ce-quun-enonce-falsifiable-au-sens-de-karl-popper-video

    • Personnellement, je n’ai encore jamais entendu un climatologue expliquer de manière convaincante, à partir des bases de la physique, comment le CO2 pouvait réchauffer l’atmosphère. TOUTES les explications données par les climatologues sont strictement fausses au regard de la physique de base.

  • Les gilets jaunes ne se sentent nullement concernés par la transition écologique taxophile des sectaires apôtres de la nouvelle religion écologico-escroc.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le journal Le Soir a récemment publié une Carte blanche intitulée « Dans l’enseignement supérieur, ce sexisme toujours ordinaire… »

Les auteurs y indiquent qu'il serait grand temps de s'attaquer, sur les campus, au fondement des violences sexistes et sexuelles : le sexisme ordinaire. Il est question de compliments déplacés, de remarques en apparence anodines, qui seraient bel et bien du harcèlement sexiste et sexuel, et auraient un impact considérable sur la santé mentale des personnes concernées, en grande majorité des femmes. Le prob... Poursuivre la lecture

Programmatiquement, les partis écologistes les plus extrémistes d’Europe sont les belges Ecolo & Groen et le parti allemand Die grünen. Ces partis ont en commun d’être au pouvoir au niveau fédéral de leur pays respectif, avec des partis socialistes et libéraux.

En Belgique

La Belgique est, avec la France, l’un des pays d’Europe dont le mix énergétique est le moins émetteur de CO2. Cette vertu est entièrement due à sept réacteurs nucléaires parfaitement opérationnels. Las ! Les écologistes, dont le moteur idéologique premier est et ... Poursuivre la lecture

Par Jean-Pierre Schaeken Willemaers.

Les verts en Belgique et, en particulier le parti Ecolo, accumulent contradictions et contrevérités. Leurs discours sont de plus en plus liberticides.

Les discours liberticides des écologistes

Parmi d’autres thuriféraires du parti, Georges Gilkinet en est une illustration patente, lorsqu’il  affirme :

« Il est raisonnable de fermer 5 réacteurs nucléaires sur sept. À la fin de la législature, il y aura davantage de renouvelable que de nucléaire dans le mix électrique. Notre objectif n’... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles