En direct avec les Gilets jaunes : le point sur les débordements à 17h30

Les blocages se sont mis en place tôt ce matin. Tour d’horizon de la « France en Gilets jaunes ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En direct avec les Gilets jaunes : le point sur les débordements à 17h30

Publié le 17 novembre 2018
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Le mouvement des Gilets jaunes commence aujourd’hui. Les blocages se sont mis en place tôt ce matin. Voici un tour d’horizon de la « France en Gilets jaunes » à 11h ce matin, fortement relayé sur les réseaux avec#GiletsJaunes et #17Novembre. La liste des mouvements apparus sur Facebook, par exemple, est impressionnante.

17h30 : Du côté de l’Elysée, les choses s’enveniment :

Place de Jaude à Clermont, la Marseillaise est chantée par les manifestants.

A Troyes :

Les tensions continuent aux abords de l’Elysée :

En direct de la France périphérique, Louviers, Normandie (19 000 habitants) :

Et des soutiens inattendus :

https://twitter.com/RJFM_redaction/status/1063740761672507394

16h : Les tensions montent de tous les côtés de la capitale. Le périphérique est paralysé. Côté Champs-Elysées, les manifestants semblent vouloir se diriger vers l’Elysée.

La police semble débordée : sur les Champs-Elysées, les Gilets jaunes ont débordé les forces de l’ordre et la tension monte Place de la Concorde (lieu non autorisé pour les manifestations).

A 13h, les chiffres officiels font état de 124 000 personnes, 2000 points de blocage selon le ministère de l’Intérieur.

12h30 : Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner déclare que tout est sous contrôle. Il n’y a pas de problème de blocage, comme le rapporte 20Minutes :

« Le mouvement des « gilets jaunes » a donné lieu ce samedi à plus d’un millier de rassemblements à travers la France, avec quelque 50.000 manifestants, a déclaré en début de journée le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

On dénombrait sur le territoire « 1.083 points de tension et 50.000 personnes sur ces points », a déclaré le ministre.

Il n’y a quasiment pas de point de blocage : seuls sont bloqués des points d’accès mais aucun axe stratégique, a-t-il précisé, avec « une répartition (des blocages) assez différente d’un département à l’autre ». »

Le site Haute ProvenceInfo fait le point sur la mobilisation à Forcalquier, ville dont Christophe Castaner a été maire pendant 16 ans.

Une carte de la France des Gilets jaunes montre clairement une forte mobilisation.

Les environs de Lyon sont très fortement touchés. Le journal Le Progrès a même ouvert une page pour partager un diaporama de la situation. Au nord de Lyon, 200 personnes bloquent le péage d’autoroute. Même situation dans le Nord :

A Toulouse, la mobilisation est déjà forte depuis 7 heures du matin :

Le périphérique parisien est déjà bloqué :

France3 Picardie poste une vidéo en expliquant que c’est « une ambiance de fin du monde ». Le nombre de vues est déjà édifiant :

Même chose à Saint-Quentin où les routes sont presque désertes :

Les tentatives pour discréditer le mouvement sont nombreuses et en agacent plus d’un sur les réseaux sociaux :

Ici, on explique que ceux qui habitent loin de leur lieu de travail sont en réalité des riches et que le prix du carburant n’a pas du tout explosé.

« Les plus riches consomment deux fois plus de carburant »

Les manifestations vont-elles se durcir ? Suivez au fil de la journée ce qui se passe en direct et sur les réseaux sociaux.

On déplore un accident suite au forçage d’un barrage, ainsi que le rapporte Europe 1.

Voir les commentaires (14)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (14)
  • Le gouvernement fera tout pour 1) minimiser, 2) discréditer, avec les médias à la manoeuvre

  • Tous les points ne sont pas indiqués loin de là.
    Des endroits habituellement calmes participent à la manifestation.

  • Des routes sans voitures ou roulant à 5 km/h, n’était-ce pas le rêve humide de nos gouvernants ?

  • Vu à la télé, sur le gilet jaune d’un Gilet jaune :
    Ma moto suce
    Les taxes me pompent
    L’Etat m’enc.le

  • Merci, en tout cas, de ce suivi qui nous permet de lire CP plutôt que de regarder les chaînes d’info en continu.

  • Une pensée pour la famille de la personne décédée, ainsi que les blessés.

    S’il faut remettre cela, remettons cela.

  • La Justice n’a pas encore parlé

  • J’ai suivi sur LCI, une honte.
    Le Guen a volontairement sous estimé ce mouvement des gilets jaunes, disant qu’il y avait peu de monde, que Macron ne ferait rien, etc. On a ressorti les chiffres des dernières grandes manifestations la manif pour tous, 340000 personnes alors que celle de mars rassemblait 1 million de personnes, tout cela pour dire que cette manifestation des gilets jaunes était minable avec 220 000 personnes sur tout le territoire. Or aux informations régionales ce n’est pas le même « son de cloche ».

    Puis Postnak, Cayrol, Veyrat Masson et Beigbeder ont discuté ensemble. Il en ressort qu’à leurs yeux, c’est ce que j’en ai conclu bien qu’ils ne l’aient pas dit clairement, tant pis pour le petit peuple qui n’a pas d’importance, Macron doit continuer sa politique, le petit peuple peut bien « crevé », il sera remplacé aisément par les migrants!
    Wauquiez en a pris pour son grade, il a été aux affaires et n’a rien fait, la situation actuelle est dû aux 30 dernières années, comprenez que Macron n’y est pour rien. Il prend les bonnes mesures qui ne peuvent pas avoir d’effet immédiat, on doit attendre!

    Et comme aucun journaliste de droite n’était invité, il n’y a pas eu de débat et c’est comme cela que le lavage de cerveau s’opère. Il faut que Wauquiez, la droite réponde, elle ne peut pas rester sans réponse, c’est honteux et scandaleux ce qui s’est dit sur le plateau de LCI toute la journée.

    La machine à laver les cerveaux a marché à plein rendement sur les chaines télé en continu. C’était sans doute la volonté de Macron!

    Les chaines info en continu ne font que la propagande de la ploutocratie macronienne toujours dans la bien pensance. Le mot d’ordre devait être de discréditer le mouvement des gilets jaunes= le peuple pour qu’il ne récidive pas mais c’est peine perdu. Le colère est là malheureusement pour beaucoup de raisons et c’est ce pouvoir qui l’a déclenché lui qui se comporte comme les anciens rois tout puissants dans le mépris du petit peuple.
    Le Guen m’a profondément écoeurée, le bobo parisien dans toute son horreur!
    J’ai peur que les gilets jaunes se fassent avoir par tous ces gens de la France d’en haut qui les considèrent comme « des fous du roi » ou des clowns pour les distraire le dimanche. Je sens chez ces gens parisiens, médias, journalistes, politiques un tel cynisme, un tel mépris qu’ils me donnent envie de vomir, envie de me révolter contre eux.

  • Combien de magasins pillés ?
    Combien de banques vandalisées ?
    Combien de voitures brûlées ?
    Les médias n’osent pas signaler que manifester ne veut pas dire détruire ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

C’est un épisode de l’histoire, et même l’Histoire, que l’on commémore pour ses 150 ans, avec des controverses pour savoir si cet évènement doit être fêté ou oublié.

Il s’agit bien sûr de La Commune.

Rappelons les faits, pour ceux qui auraient oublié, ou ceux qui n’en auraient même pas entendu parler (il y en a), malgré l’abondante littérature.

1870, c’est la défaite de la France face à la Prusse. Napoléon III capitule le 2 septembre et est fait prisonnier des Prussiens. Le 4 septembre, une foule de Parisiens envahit le P... Poursuivre la lecture

On entend régulièrement dans les conversations de café du commerce que les tendances importées d’Amérique sont des calembredaines. Si certaines, telles que le mouvement woke et le port de pulls moches à Noël nous apparaissent légitimement ridicules, le Convoi de la Liberté lancé au Canada mi-janvier par plusieurs milliers de camionneurs n’est pas sans faire des émules de ce côté de l’Atlantique.

Ce mouvement très proche de celui des Gilets jaunes est né de l’instauration d’une obligation vaccinale pour rentrer par voie routière sur le ... Poursuivre la lecture

L’intérêt pour Emmanuel Macron de choquer par ses propos sur les non-vaccinés est évident. Il en va même de sa survie politique. Profitant de la visibilité de sa fonction, il a provoqué un séisme politico-médiatique lui évitant que les résultats de son mandat s’invitent dans la campagne.

Difficile en effet de trouver quelque chose de positif dans son bilan. Certes, la suppression de l’ISF et le lent démarrage de la baisse des impôts des entreprises sont des mesures tout à fait bénéfiques, de nature libérale. Mais comment les considérer... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles