Et pendant ce temps, le chômage montait, montait

Le nombre de chômeurs A, B et C vient d’atteindre un record historique. Avec près de 6 millions de demandeurs d’emplois inscrits, la France n’a jamais connu une telle situation.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Et pendant ce temps, le chômage montait, montait

Publié le 29 septembre 2018
- A +

Par Éric Verhaeghe.

La nouvelle n’est évidemment pas excellente pour le président de la République, dont les tourments sont désormais bien connus des Français. Après une réforme à la hussarde du Code du travail, qui avait laissé les partenaires sociaux sans voix majeure, un an plus tard, cela ne va pas vraiment mieux sur le terrain de l’emploi, bien au contraire ! Des records sont atteints avec 5,66 millions de demandeurs d’emploi en catégories A, B, et C, chiffres jamais connus dans l’histoire de ce pays. Ils étaient 100 000 de moins au lendemain du second tour de la présidentielle.

En l’état, l’exécutif ne peut donc se targuer d’une brillante réussite dans ce domaine. S’il peut montrer qu’il a globalement adopté les réformes préconisées par Bruxelles, il n’obtiendra aucun satisfecit dans l’opinion publique pour son action en faveur de l’emploi.

De bonnes nouvelles sur le terrain du chômage des jeunes

Il serait injuste de dramatiser globalement la situation. Les partisans de la start-up nation se féliciteront de constater une véritable décrue sur le terrain du chômage des jeunes. Ils étaient environ 750 000 en août 2018, corrigés des variations saisonnières, à être déclarés demandeurs d’emploi. C’est un bon chiffre (équivalent à une classe d’âge annuelle, toutefois) à peu près identique à celui connu au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron. Le Président peut se vanter de ne pas avoir dégradé la situation, qui était bien sous Jean-Marc Ayrault.

Rappelons qu’en 2015, ils avaient franchi la barre des 800 000…

La catastrophe des plus de 50 ans…

Pour Emmanuel Macron, la catastrophe touche plutôt les chômeurs de plus de 50 ans. Il a fallu attendre 2013 pour que le nombre de ceux-ci passe la barre du million. À l’élection de François Hollande, ils étaient moins de 900 000. Leur nombre atteint désormais 1,4 million, soit un doublement depuis 2010. Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, leur nombre a augmenté de 60 000…

On aurait tort, évidemment, d’imputer à la politique économique du Président la responsabilité unique de cette situation. L’accélération de la révolution numérique, qui permet de forts gains de productivité (ou est supposée le permettre), y est pour beaucoup. Les entreprises tendent à ne plus s’entourer de compétences qu’elles jugent vieillissantes, et réputées difficiles à intégrer dans un monde dominé par de nouveaux outils.

Quel impact pour la négociation chômage ?

On peut imaginer que ces mauvais chiffres n’aideront guère le gouvernement à susciter l’engouement des partenaires sociaux pour la lettre de cadrage envoyée récemment et visant à fixer le cap de la prochaine négociation de la convention d’assurance-chômage. Cette lette demande des économies supérieures à 1 milliard d’euros au régime chômage, sur une période de trois ans.

Alors que, manifestement, les ordonnances prises dès l’arrivée d’Emmanuel Macron tardent à prouver leur effet sur l’emploi, le ton sec de la lettre, qui enjoint aux partenaires sociaux, d’achever leur négociation avant février 2019 risque de mal passer. Et de susciter assez peu de vocations profondes.

Sur le web

Voir les commentaires (33)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (33)
  • la Politique Autrement : impôt direct constant
    taxes en veux tu en voilà, la Croissance molle ou inexistante , le pouvoir d’achat formidable !!
    là DEPENSE PUBLIQUE Florissante ….le PIB
    n’en parlons pas …Vous n’avez rien compris ,
    le chômage, les chiffres ,suivant les épisodes
    un coup de baguette magique … La VERITE VRAI ..la nouvelle formule très efficace …
    avant c’était LA VERITE DEFORME …et la prochaine VERITE MENSONGERE….
    L’ENFUMAGE DES CERVEAUX à des limites face à la Réalité !!! La DESCENTE INFERNALE
    est en Marche ,comme ils se disent les meilleurs ,effectivement ils vont entrer dans l’histoire !!!

    • Quand on veut, on peut, c’est une volonté politique :
      Auvergne-Rhône-Alpes n°1 en économies de fonctionnement. #CourDesComptes
      Auvergne-Rhône-Alpes n°1 pour la relance de l’investissement. #CourDesComptes
      Le budget agricole +19% en 2016 et +20% en 2017 contre une baisse de -27% en cinq ans de majorité PS.
      L’agence d’évaluation financière Standard & Poor’s (S&P) a confirmé la note de référence de la région Auvergne-Rhône-Alpes, tout en relevant d’un cran sa qualité de crédit intrinsèque
      L’agence a relevé d’un cran, de « aa » à « aa+ », son évaluation de la qualité de crédit intrinsèque de la Région, en saluant son « très fort pilotage budgétaire » et sa « capacité à réduire sa dette ».
      « Auvergne-Rhône-Alpes bénéficie d’une gouvernance et d’une gestion financière très efficientes dans un contexte économique et institutionnel favorable », juge Standard and Poor’s en estimant que le plan d’économies de 300 millions d’euros annoncé par Laurent Wauquiez (LR) est « clair et effectivement mis en œuvre », tandis que l’investissement progresse.
      Laurent Wauquiez élu président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a baissé sa rémunération de 10% !
      Il a diminué de 12% les frais de fonctionnement.
      Il a vendu 50 voitures de fonction, et supprimé les frais de taxi = 170 000 € d’économies !
      « Ce que j’économise je le rends aux habitants de notre Région. »
      Le budget agricole +19% en 2016 et +20% en 2017 contre une baisse de -27% en cinq ans de majorité PS.
      Zéro augmentation des impôts en Auvergne-Rhône-Alpes depuis deux ans !

  • Allez les cocos encore un petit effort et on y sera : une société de nomenklaturistes vivant très bien sur le dos d’esclaves affublés du titre de citoyen et dépendant des tickets de rationnement pour leur survie.

  • L’entrepreneur croyez-vous qu’il ait envie d’embaucher avec l’incertitude des règlements, prélèvements à la source, responsabilité de l’employeur en cas d’infractions routières du salarié, perte du permis du salarié obligeant à le licencier et réembaucher un autre à former, lois inconstantes etc. Le mieux est de créer sa PME avec soi-même sans employés et des prestataires extérieures.

  • C est assez injuste d imputer la hausse du chomage a Macron. Quand vous prenez une mesure, il faut des annees pour qu elle fasse effet (et souvent vous n etes meme plus elu a ce moment). Autrement dit, ce que nous vivons la est surtout la consequence des politiques de Chirac/Sarkozy/Hollande. Nous verrons les consequences de celles de Macon d ici 2-3 ans au mieux (et encore, vu que la croissance mondiale est en train de ralentir (cf RFA) l element exterieur risque de masquer les effets des decisions internes)

    • Ce n’est pas ce qui est fait : « On aurait tort, évidemment, d’imputer à la politique économique du Président la responsabilité unique de cette situation »

      • @ h16
        C’est une évidence à rappeler!
        La recherche permanente de bouc émissaire à condamner est vaine!
        Seule la volonté de se sortir de l’impasse compte, à condition de s’y mettre, soi-même, tout de suite!
        Il est temps!

        • Pourtant, ce n’est pas parce que le bouc est innocent des péchés dont on le charge que ces péchés(fautes) ne sont pas la conséquence d’erreurs commises par des dirigeants bien réels…
          J’ai la vague impression que nous obtiendrons plus de résultats en changeant les conseillers, les attachés et les directeurs de cabinets que les ministres et les présidents…

    • « il faut des annees pour qu elle fasse effet »

      Quand les autorités de RDA ont autorisé les Berlinois à partir, la mesure n’a pris que quelques heures pour être appliquée.

  • Le problème est que les gens ne voient pas le lien entre l’augmentation du chômage et les règlement imposés en permanence par les bobos-écolos. Pourtant, il est évident : la taxe carbone, par exemple, rend les entreprises françaises non compétitives. De même avec toutes les contraintes liées à la « transition écologique ».

  • Et pendant le temps du chômage, l’immigration montait, montait.

  • Un record ? Mais les records sont faits pour être battus tout le monde sait cela ! En France nous avons la solution : multiplier les passages protégés pour que les gens puissent traverser plus rapidement les rues .

  • Il ne fait pas bon d’être « En marche » en ce moment et le « mirage Macron » n’est plus crédible ! là où on l’attendait, on ne voit rien de mieux, on ne voit que du pire !
    Sincèrement, on en vient presque à regretter Hollande !

    • C’est moi qui vous ai mis +1, Hollande ne lit pas Contrepoints 🙂

    • Que fallait-il attendre d’autre du socialiste, conseiller économique et ministre de Hollande, déjà responsable des hausses d’impôts du début du quinquennat et du million de chômeurs supplémentaires! Il suffisait de lire son livre pour constater qu’il ne fallait surtout pas élire cet étatiste forcené!

  • Le gouvernement a tout fait pour ne plus parler du chômage. Ce dont on ne parle pas n’existe plus : principe infantile de gouvernement.

    • A Cavaignac. Bien dit ! J’ajouterai : comme le gouvernement ne parle plus du déficit abyssal de la France, ce déficit est donc fictif ; et si les taux d’intérêt montent… il sera… devinez ?

  • « Les entreprises tendent à ne plus s’entourer de compétences qu’elles jugent vieillissantes », oui, mais pas seulement pour des raisons de compétences. A poste égal, l’évolution des salaires nets et des charges montre que les premiers ont crû faiblement, tandis que les charges ont augmenté trois ou quatre fois plus (suivant les postes cadre/non cadre et charges salariales ou patronales). Les vraies augmentations de salaire sont dues à des évolutions professionnelles. Les nouveaux embauchés le sont souvent à des salaires nets inférieurs.
    Il est facile de comprendre que des entreprises se séparent des salariés les plus âgés pour les remplacer par des salariés moins chers….

    • Très vieille « histoire ». Dans les années 80 avant d’acheter une entreprise on demandait l’âge moyen des salariés. Ensuite on exigeait pour acheter que le propriétaire se débarrasse des plus âgés. C’était d’autant plus facile qu’il existait la pré-retraite. Une multitude de cadres se sont vus mis à l’écart, avec leur savoir faire, dès 57 ans. Parfois même pour qu’un « jeunot » fasse en ses lieux et place de super conn..es très couteuses pour l’entreprise (j’ai un bel exemple familial).

  • Le plus drôle c’est que les merdias n’en causent plus ?
    Monsieur Cyclopéde serait bougrement étonné.
    Au contraire les merdias nous vantent les avantages d’une immigration massive ….
    Ils ont hâte que le système nous pette a la gueule et que l’Européen disparaisse ?

    • Justifier la nécessité d’une immigration alors que notre Éducation Nat nous fourni abondamment en personnes non formées, parlant à peine le Français, c’est à dire avec les mêmes compétences que les immigrés illégaux ! C’est trop fort !
      Ne reste que la possibilité de les payer une misère…si le SMIC n’existait pas.

    • A Esprit critique. Les merdias (excellente terminologie), étant subventionnés par l’Etat (nos impôts) ne peuvent que répercuter la voix du « pensez printemps ».

  • @cdg, c,est lui avec son slogan :La Politique Autrement : il a fait quoi , une Dépense Publique galopante et PIB au sommet de son art une Bombe !!!
    ELU OUI , SUR DES MOTS , une feuille blanche , je fait ,je défait, je te prend ,je rend ,
    je gagne 1 euros,j’en depense 5 , un pognon de dingue depense , une tablette , dont les députés vu leur sacrifice à ne manger que des pâtes !!!! ne peuvent se payer !!! tu changes de trottoir t’as du boulot !!! bouger vôtre Cul …. bla bla bla …la réalité est là…
    je suis apolitique , je fait mon possible d’être humain , si l’on frappe a ma porte ou l’on me demande à manger je l’offre ,je ne donne pas d’argent … je ne fait plus de bénévolat et de don ,n’ai jamais fait pour un avantage fiscal qui pour moi n’est pas une générosité !!!
    jusqu’à quand nous allons accepter celà ???

  • @ H16, excusez moi ,mais la première parole , l’état du pays ce n’est pas leur faute ,mais tous disent cela …le fameux ,l’excellent BARRE en 1976 ,nous sommes à l’entrée du tunnel, effectivement en 20 18 ils n’ont jamais trouvé le matériel adéquate, ce qui veux dire ,pendant qu’ils ce sont gaver sur le dos du peuple ( argent au black dans les ministères ) vous avez la mémoire courte quand lang s’acheter un appart place des Vosges avec son salaire de député et après ministre de la culture ….rien à foutre du peuple …droit dans ses bottes ,le fameux Juppé, repris de justice , la délinquance ça suffit !!! l’autre avec son manoir avec un salaire de 5000 euros par mois arrêter de nous prendre pour des imbéciles !!!

  • Et attendez, on n’a encore rien vu… Avec la mise en place du prélèvement à la source l’année prochaine, on va franchement rigoler. Je pense avec un peu de peine (et une pincée de mépris, aussi, dois-je avouer) aux quelque 20 millions de pas-fute-fute qui ont voté pour Qui-vous-savez.

    • Avec toutes les entreprises qui vont calancher, ça va être rock’n’roll et sans parler de l’amende d’Areva qui pointe son nez. Qui a parlé de nouveau monde au fait ?

  • @cdg , injuste de lui reprocher le chômage, conseiller de Flambi , ministre ..imputation du chômage irréversible à commence sous l’excellent BARRE, qui avait donné une explication foireuse , nous sommes à l’entrée du tunnel ,en 1976 ,tous les présidents depuis ont répété sans relâche ce n’est pas de ma faute c’est l’autre et lui le Jupiter de mes deux , c’est pas moi ,c’est celui d’avant .
    Et ainsi de suite, on ferme sa bouche , des actes !!! il est président de tous les Français.
    au boulot !!!

    • A Lou 17. Non ! Ne vous en déplaise, « jupiter » n’est qu’un adolescent immature, égocentrique et arrogant qui joue au président. Il n’inspire même pas le respect de la fonction.

  • sans croissance et des impôts et taxes confiscatoire , entre dire 《《 un pognon de dingue de dépenser 》》quand L’ÉTAT depense pour ( la paix sociale ) qui ne donne aucun résultat à des fins électorale ).. car le seul but c’est d’être réélu, je vois pas comment
    va t il réformer ??
    nous demandons des actes ,un président ,ce n’est pas une star , la Com ,les effets de manche ,ça va un moment !!
    quand on supprime les impôts locaux , d’après leur dire trouver 20 milliards euros , il aurait dû
    peut être de geler les augmentations environs 5 ans .. ou est Le mot EGALITE lorsque 80 % vont en bénéficier ?? ils vont faire comment pour réduire le budget de la dépense publique .. ils ont besoins d’une formation de des tables de multiplication et soustraction et reste à dépenser…et qu’ils répètent 100 fois ,
    j’ai 1 euros je ne peux pas dépenser 6 euros .
    ils sont fâché avec les chiffres !! mal barré ce pays notre France .a croire que plus vous êtes instruit , vous êtes un handicapé mental , formaté à être improductif , si ils gèrent les finances de L’ÉTAT comme ils gèrent leur vie
    privé.. les nouveaux pauvres ,apparament ,non ..

  • Comment peut on oser parler de telles futilités quand la maison terre brûle et l’environnement se dégrade à vitesse grand V?!
    Les chômeurs au moins ne surconsomment pas , un bon point vert à monsieur macron dont l’onu vient de reconnaître la verdeur..

    un plan chômage et la question est réglée dans la minute. Il suffit de refouler le néolibéralisme aux portes de l’europe et de reréguler. Enfin libres! .Attendez donc un peu , d’abord il répare le climat et stoppe la hausse des océans..

    la france est trop petite pour que macron y dépeloie ( je laisse ) ses ailes de géant, laissez le voler ( je laisse) , ce bel oiseau au profil aquilin …notre père à tous..ce phare élyséen.
    Il est d’ailleurs temps de se poser la question si contrepoint n’est pas la cause de ses problèmes économiques en minant la confiance des français par de constantes critiques … qu’avez vous fait vous m^me contre le chômage monsieur contrepoint? où est votre plan?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
dame dans un bureau en train d'écrire sur un tableau blanc
2
Sauvegarder cet article

La notion de « fuite devant la monnaie » est familière aux économistes.

Celle de « fuite devant le travail » pourrait bientôt s'imposer dans le champ de leur réflexion au vu de la situation de pénurie de main-d'œuvre observée dans de nombreux secteurs et de l'émergence de comportements sociaux dévalorisant l'effort.

 

Cherche conducteur de tramway désespérément

On sait que l'hôtellerie et la restauration peinent à attirer des candidats. Mais on observe aussi des difficultés aiguës de recrutement de professeurs, de so... Poursuivre la lecture

Selon le Haut-Commissariat au plan marocain, « entre le troisième trimestre de 2021 et celui de 2022, avec une création de 136 000 postes en milieu urbain et une perte de 194 000 en milieu rural, l’économie nationale a perdu 58 000 postes d’emploi au niveau  national » et le taux de chômage a atteint au troisième trimestre de l’année 2021 12,3 % au niveau national,

Effrayant et réel, les jeunes Marocains ont du mal à décrocher un emploi. Chaque entreprise publique ou privée voulant conjuguer croissance et bénéfice passant par la concep... Poursuivre la lecture

travail chomage
4
Sauvegarder cet article

Par Jacques Garello

Même si le mois de septembre a enregistré une baisse importante du taux de chômage, ce qui a enthousiasmé les médias et le gouvernement, le chômage reste un problème endémique pour la France et un échec de la politique menée par François Hollande : depuis son élection en mai 2012, le ministère du Travail a recensé 617 000 chômeurs supplémentaires en catégorie A.

Alors qu'approche l'année électorale 2017, la question du chômage, qu'il monte ou qu'il baisse selon les catégories dont on parle ou qu'on ignore, se... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles