Au lieu d’écouter les prévisionnistes, faites la fête !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Cocktail Party by dcafe (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Au lieu d’écouter les prévisionnistes, faites la fête !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 14 août 2018
- A +

Par Gilles Martin.

La lecture du livre « Le Cygne noir » de Nassim Nicholas taleb nous convainc de l’impossibilité de connaître le futur, et de notre incapacité à prévoir ces « Cygnes Noirs », ces événements présentant les trois caractéristiques :

  • Ils sont une aberration, ils se situent en-dehors du cadre de nos attentes ordinaires, car rien dans le passé n’indique de façon convaincante qu’ils aient des chances de survenir ;
  • Ils ont un impact extrêmement fort ;
  • Notre nature humaine nous pousse à élaborer après coup des explications concernant leur survenue, les rendant explicables et prévisibles.

Mais alors, si nous ne pouvons rien prévoir, que pouvons-nous faire ?

En fait, Nassim Nicholas Taleb ne nous ôte pas tout espoir, et nous dit que « savoir que l’on ne peut pas prévoir ne signifie pas que l’on ne peut pas tirer profit de l’imprévisibilité ».

Alors, le message est simple : tenez-vous prêts !

Cela signifie quoi ?

Le secret est de garder l’esprit ouvert, et de savoir investir dans la préparation plutôt que dans la prévision. C’est exactement ce que permet une démarche de scenario planning pour permettre à nos entreprises de construire les scénarios ayant le plus d’impact sur son avenir, et ainsi de se préparer et d’être les plus flexibles face aux turbulences possibles (car il ne s’agit pas de se préparer au probable mais au possible). Je l’ai déjà évoqué ici ; même si Nassim Nicholas Taleb, lui, ne l’aborde pas dans son ouvrage).

Autre astuce : saisir n’importe quelle occasion et tout ce qui lui ressemble. Car Nassim Nicholas Taleb nous rappelle à juste titre que les Cygnes Noirs (avec les majuscules) positifs, c’est-à-dire ceux qui amènent des bonnes surprises et des bénéfices inattendus, s’accompagnent d’une première étape indispensable : il faut être exposé à leur éventualité, comme la nécessité de jouer au loto avant d’espérer gagner.

C’est pourquoi il faut accepter les rendez-vous improbables, les provoquer, faire des rencontres. Travailler à rechercher des opportunités et à s’y exposer autant que possible. Et faire des rencontres liées à la sérendipité, c’est rechercher des sources d’incertitude positive.

Car ce sont les discussions informelles dans les lieux improbables qui peuvent mener à de grandes initiatives et avancées.

Alors, pour rencontrer le maximum de Cygnes Noirs positifs, le conseil c’est : « Participez à des fêtes ! »

Faire la fête et des rencontres, bon remède pour ne plus croire aux prévisions impossibles, et faire surgir l’impossible.

Bon programme pour l’été… et pour le reste de l’année.

Sur le web

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • Merci de ce soutien à ce que j’essayais récemment d’exprimer dans un commentaire sur les effets positifs de la théorie du petit monde de l’injustement méconnu Stanley Milgram.

  • Les prévisionnistes quels qu’ils soient sont des fauteurs de troubles, c’est une forme de voyance organisée qui fait beaucoup de mal à la société manipulable à souhait que l’on connaît aujourd’hui. Ces prévisionnistes de plus en plus nombreux font partie de cette génération qui ne recherche que l’argent facile au détriment de la société et de sa culture. Hélas aussi cette société de diplômé au rabais est de plus en plus prétentieuse et persuadée qu’un diplôme en fait une personne intelligente. La féminisation et l’infantilisme de la société actuelle fait des hommes (et des femmes) des loques ouvertes à toutes les manipulations les plus extrêmes et le déclin d’une culture si d’aventure culture il peut encore y en avoir.

  • @Laurent56
    Utiliser le terme de féminisation comme si cela était péjoratif démontre tout votre intelligence. Vous creusez mon pauvre.

  • Et j’ajouterais, n’écoutez pas les écologistes ni les marchands de pessimisme non plus! Ecoutez votre raison et votre bon sens.

    • … et vos amis de rencontre, du moment que leur avis n’est pas la bête répétition de ce qu’on entend partout.

    • @ Mariah

      Dans le monde réel, il n’y a que des prédateurs et des proies et chaque prédateur est lui-même une proie à de rares exceptions près. Le reste est une illusion « vendue » par la civilisation.

      Seul le réalisme nous permet de durer ou de rester en vie, les deux autres options que sont l’optimisme et le pessimisme sont le fruit du refus de la réalité.

      • Dans le monde libéral, chaque rencontre est l’occasion de construire des deals gagnant-gagnant. Dans le monde socialiste, c’est l’occasion d’établir un rapport de forces et que le gagnant impose sa loi au perdant.

  • La féminisation de notre société pourrait être un réel problème.
    La société est bâtie sur l’équilibre des différences générales entre les hommes (mâles) et les hommes (femelles) aussi appelées femmes, lesquelles différences sont complémentaires.
    La féminisation de la société pourrait aboutir à moins de prises de risques, d’esprit de conquêtes et d’explorations, voire de luttes qui sont les caractéristiques des mâles, pour une société de sécurité, de précautions, de sédentarisation, qui sont des caractéristiques féminines.
    Parfois, on bascule dans le trop masculin, ex : la guerre. Il ne faudrait pas basculer dans un autre sens qui serait celui de l’immobilisme. Cela étant dit très sommairement, j’en conviens d’avance.

  • “Vous pouvez ignorer la réalité, mais vous ne pouvez pas ignorer les conséquences d’ignorer la réalité.”

    Ayn Rand

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Greg Swann.[1. Greg Swann est l’auteur de Man Alive! A Survival Manual For the Human Mind.]

Voici deux éléments complémentaires de l’identité génétique de l’Homo Sapiens adulte :

Les hommes diffusent leur semence. Les femmes pondent des œufs.

Hommes et femmes sont fonctionnellement égaux dans la mesure où nous avons à peu près les mêmes capacités. Nous sommes intellectuellement équivalents bien que la pauvreté, la religion et la tradition nous aient empêché au cours des siècles de profiter totalement du potentiel féminin d... Poursuivre la lecture

Par Philippe Silberzahn.

[caption id="attachment_275589" align="aligncenter" width="640"] By: Tim Green - CC BY 2.0[/caption]

On pense souvent qu’il suffira de parler au chef pour résoudre les grands problèmes de l’organisation. C’est malheureusement faux et cela traduit souvent une naïveté organisationnelle et surtout un refus de prise de responsabilité de la part des cadres qui ont beaucoup plus de pouvoirs qu’ils ne pensent.

L’histoire se produit dans une grande entreprise. Les décisions ineptes se succèdent, les mauva... Poursuivre la lecture

Par Michel Ghazal.

[caption id="attachment_174945" align="aligncenter" width="640"] entreprise cadres manager CC pixabay[/caption]

 

Il est désormais acquis que l’aptitude à la négociation est une compétence clé à bien maîtriser aussi bien dans sa vie professionnelle que privée. Elle n’est plus considérée, tel que ce fut le cas pendant longtemps, comme étant réservée aux diplomates ou à des spécialistes doués et/ou dotés pour cela de compétences réelles ou supposées. Et, depuis une quarantaine d’années, une multitude... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles