Après l’affaire Benalla : état des lieux

Après l’affaire Benalla, le paysage politique n’est ni tout à fait le même ni tout à fait un autre.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Après l’affaire Benalla : état des lieux

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 11 août 2018
- A +

Par Philippe Bilger.

Le président de la République et son épouse se reposent et se baignent à Brégançon.
Les ministres ont pris quelques jours de vacances. On dirait qu’après l’excitation de l’affaire Benalla qui projette encore quelques flammèches dans l’actualité, une accalmie se produit comme si la démocratie était un grand corps décidé à reprendre des forces avant les futures batailles. Le paysage politique n’est ni tout à fait le même ni tout à fait un autre.

Ni tout à fait le même

Le président de la République a tenu la dragée haute aux oppositions et peut donner l’impression qu’il est sorti vainqueur de cette frénétique ébullition ayant à la fois passionné et distrait la France. Pourtant il est clair que la banalisation a touché de son aile médiocre Emmanuel Macron et que des rêves et des illusions qui le concernaient ont pris l’eau. C’est la principale conséquence du séisme Benalla que cette intrusion d’une déception trop classique dans les débuts d’un mandat présidentiel jusque-là éclatant. Dorénavant il ne sera plus regardé de la même manière même par ses partisans les plus enthousiastes. Une forme de grâce qui le protégeait l’a déserté.

Ni tout à fait un autre

Le bouleversement politique que le triomphe d’Emmanuel Macron a suscité emporte toujours des effets. La République n’a pas retrouvé ses habitudes anciennes.
LREM tient le choc et demeure une masse qui tant bien que mal, même secouée, domine sur le plan parlementaire. Si l’affaire Benalla a semblé redonner du tonus aux LR, ceux-ci n’ont cependant pas acquis la crédibilité tant espérée par le camp conservateur. Le RN plus que jamais plombé par les soucis financiers reste grevé par son échec présidentiel qui a fait bien plus que le faire perdre : lui supprimer tout avenir. L’union des droites, pour quelques-uns, apparaît toujours tel un objectif mais le problème est que s’il y a au moins deux droites, l’union n’est guère désirée par l’une ni par l’autre.

La France Insoumise avec un Mélenchon adoptant une posture œcuménique invitera à son université d’été à la fin du mois d’août communistes, socialistes et Républicains (Huffington Post).

Vivement septembre pour que le citoyen puisse se féliciter ou se plaindre de cette synthèse entre un président qui a perdu du lustre et un univers qui a, moins que jamais, regagné ses bases.

Voir les commentaires (51)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (51)
  • Après cette affaire ,il devienne ,un parti comme les autres maïs en plus un mouvement construit par des trahisons pour le pouvoir et surtout ne pas perdre leur place et avantage !!!! les collabos du 21ème siècles
    nouvelle norme politique….

    • en tout cas ils peuvent se vanter d’être d’une arrogance a toute épreuve..ils ne se soucient pas du tout des français (même si les autres partis faisaient de même ils essayaient au moins de le cacher un tant soit peu)

    • On pourrait même parler de colle à bobos…

  • «Un mandat présidentiel jusque-là éclatant»… oui, dans les medias mainstream

  • Je me suis fait mon opinion, déjà exprimé ailleurs.
    Autant de mensonges cache bien quelque chose………
    http://afriquemidi.com/2018/04/04/revelations-troublantes-de-lex-mari-de-brigitte-lepouse-de-macron-a-toujours-ete-nymphomane/
    et si c’était pas de fake news………………
    et si madame s’était entiché d’un plus jeune…….
    Est-ce un secret comme pour Mazarine, ou un Watergate.
    Ça expliquerait beaucoup de choses!

  • « Aucun homme ne marche plus vite que la réalité économique » — librement adapté d’Idi Amin Dada, celui qui aimait aussi à dire « Les crocodiles sont mes meilleurs amis ».

  • Monsieur Bilger est un fan de Macron. Alors ce qu’il écrit n’a rien d’objectif bien au contraire! Nous sommes dans une soft dictature.
    Car quand on voit qu’à la suite de l’affaire Benalla, les comptes twitter de certains ont été supprimés ou qu’il y a eu un fichage :
    Il est fort possible que des services présidentiels en France auraient chargé une société privée de repérer des milliers d’internautes sur Twitter, présentés comme russophiles, afin de vérifier une éventuelle ingérence russe visant à influencer l’opinion publique en France dans l’affaire Benalla.
    Des milliers de Français ont trouvés leurs noms sur des listes d’une ONG belge spécialisée dans la lutte contre la désinformation. Cette nouvelle polémique sur le fichage politique d’utilisateurs de Twitter suscite la controverse.

    L’ONG belge DisinfoLab cherchait à déterminer s’il y avait eu, ou non, une ingérence russe pour amplifier l’impact de l’affaire Benalla sur Twitter tout particulièrement.

    De nombreux utilisateurs se sont plaints du fait que DisinfoLab avait publié sur son site les fichiers des personnes ayant tweeté sur le sujet, avec le nombre de messages ou de retweets, et leur affiliation politique supposée.

    Ces fichiers recensent les comptes Twitters les plus actifs sur l’affaire Benalla.

    La masse des tweets pouvait correspondre à l’existence de bots, des robots chargé de gonfler artificiellement le flux sur Twitter, mais cette hypothèse a été écartée. Ce sont bien de vrais comptes, derrières lesquels se trouvent de vraies personnes physiques, qui ont généré le buzz.

    En effet, c’est la méthode de travail de l’ONG qui est maintenant pointée du doigt. Cette divulgation de données personnelles est illégale. Publier les données brutes, sur des tableaux Excel, contenant les noms des comptes Twitter peut nuire aux personnes concernées.

    Disinfo Lab a constitué des fichiers Excel– tel l’exemple ci-dessus – dans lesquels on trouve les noms et des tweets pour chacun de ces comptes. Plusieurs internautes cités dans des documents réclament leur retrait et menaçent de saisir la CNIL.

    La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a annoncé jeudi 9 août qu’elle allait instruire « les plaintes dont elle a été saisie » – « un nombre important », a indiqué un porte-parole de la CNIL à l’Agence France-Presse – concernant les conditions dans lesquelles l’ONG belge avait réalisé son étude.

    Sur Twitter, DisinfoLab a rejeté les accusations de fichage, expliquant que « ces données avaient été publiées à dessein de vérification méthodologique et afin de limiter la circulation d’un fichier erroné. Notre méthodologie consiste à exporter des données publiques de conversation et de les analyser ». « Nous ne réalisons pas de fichage, mais nous comprenons que cela puisse être interprété comme tel, et en sommes profondément désolés », a ajouté l’organisation.

    Le premier à profiter de ces données est l’Elysée. Il semble même que DisinfoLab soit une ONG de la galaxie Soros (elle annonce sur son site 2 sources de financement : Twitter et Open Society Foundations) et qu’en agissant ainsi elle vole au secours d’Emmanuel Macron et accuse … les « hackers russes ».

    « 4,5 millions de tweets en français »

    • Merci de m’avoir éviter de faire un commentaire, comme je l’ai déjà dit les rois avaient un b…..n pour leur apporter la contradiction, en Mr Bilger Contrepoint à le sien.

    • La macronie a montré ses limites avec l’affaire benalla. Comme beaucoup de français j’ai pris acte, en 2017, de la victoire de macron en espérant qu’il effacerait les dernières décennies marquées par un immobilisme incroyable de la classe politique. Malheureusement, tous les travers de l’ancien monde ont très vite gangrénés ceux qui voulaient construire un nouveau monde. En conclusion, je partage l’avis de certains économistes qui doutent de la capacité de la France à se sortir par le haut de la crise qu’elle traverse. Comme dit le dicton : Qui vivra verra !!! En attendant, je vois de très nombreuses jeunes têtes ambitieuses et pleines de talents quitter leur pays.

      • Macrouille a été ministre de Hollande. Comment imaginer une seconde qu’il pourrait être différent ?

        • @ Théo31
          Oui E.Macron a été ministre (quel Français refuserait d’être ministre à part les 3 anciens présidents?) dans le gouvernement sous la présidence de Fr.Hollande mais il en a aussi démissionné, ce qui est rare, en France, si on n’est pas en délicatesse avec la justice, ce qui est cependant moins rare.
          De même, il a été socialiste et a démissionné, alors que Fr.Hollande est resté premier secrétaire du PS 10 ans. Donc non, ce n’est pas un Fr.Hollande bis.
          Et de toute façon, il est encore là pour 4 ans: on ne destitue pas le président sous la V ième!
          Et ce n’est pas l’urgence quand la France est sans le sou, ce qui est structurel et pas conjoncturel.
          Il a créé son parti dans un vaste centre, en vidant le trop plein à droite comme à gauche!
          Il fallait être naïf pour croire qu’on peut concilier la politique et le parfait Honnête Homme!
          E.Macron a été légalement élu. C’est un fait. Alors, puisque vous n’avez plus le choix, maintenant, le bashing n’est pas productif: dans 4 ans vous jugerez l’arbre à ses fruits et la marche arrière ou la nostalgie ne vous aideront pas! Faut être réaliste!

          • @Mikylux
            A part nous rabâcher les platitudes habituelles de la Macronie, vous pouvez venir avec un apport personnel, intéressant et constructif?
            Tout ce que vous racontez là c’est la belle histoire qui a été racontée aux Français lors de la dernière campagne électorale pour élire Macron, afin de « tout changer pour que rien ne change ».
            Nous n’avons pas besoin de 4 ans de plus pour juger quoi que ce soit, les choses sont claires depuis plus d’un an. Macron a été le conseiller économique de l’Elysée pour trois ans, puis ministre de l’économie, il fallait être aveugle pour croire qu’il allait mener une autre politique. Il a changé quelques visages, rien de plus.
            La France était sans le sou quand il est arrivé, elle va l’être encore plus à la fin de son mandat. Et il y aura les fautifs habituels: les hackers russes, la grêle, les sauterelles, le FN/RN. Mais certainement pas nos dirigeants.
            Et pour finir, il faut être naïf pour croire que ce que les gens attendent c’est un « Honnête Homme ». Juste quelqu’un d’honnête dans sa manière de remplir sa mission.

            • @ durru
              Ce que vous appelez la macronie, c’est bien la majorité présidentielle, celle qui décide, en France et que vous avez élue aux présidentielles et aux législatives. Et je n’y suis pour rien: je ne suis pas concerné (pas Français).
              En fait, et en un an, E.Macron a
              – prévu de diminuer le nombre de députés
              – changé le « statut à vie » des nouveaux fonctionnaires
              – idem pour la SNCF.
              Personne n’avait osé essayer, avant!

              Les Français ont malheureusement besoin de cet exécutif fort, donc moins démocratique, voulu par Ch.De Gaulle qui fût plutôt un pas trop mauvais dictateur +/- démocrate, passant par-dessus le parlement pour interroger le « peuple » par référendum. (Il est clair que ce régime est anachronique!)

              Depuis A.Madelin, aucun leader politique français (ni parti) ne se dit libéral!
              Donc les lecteurs de Contrepoints ne seront pas satisfaits.

              Si le président et son gouvernement peuvent ainsi continuer à ébrécher les carcans qui corsètent l’état français dans ses mauvaises et anciennes habitudes, je trouve qu’ils sont sur la bonne voie. Être plus radical, c’est mettre la France à l’arrêt!

              Il leur reste 4 ans ou 9 pour que ces brèches s’élargissent +/- « spontanément » avant un résultat plus visible! C’est tout le mal que je vous souhaite!

              Si la France est sans le sou, c’est clairement parce qu’elle n’a pas appliqué à temps les critères de Maastricht qui ont … 25 ans cette année! Les pays qui les ont suivis ont fait ceinture et ils vont mieux, c’est indéniable!

              Quant à l’honnêteté des politiciens, bof!
              Ceux qui sont avides de pouvoir ou d’argent (ce que je considère déjà comme pathologique), ne suivent le plus souvent que leur propre morale! Si ils font bien le job, qu’ils y trouvent l’intérêt du pays (ou de l’entreprise) et le leur aussi, ce n’est pas choquant!

              • Depuis votre Luxembourg, vous voyez l’image que Macron et ses médias veulent montrer de son action, sans en ressentir la réalité dans votre vie quotidienne. Pour vous, Macron a fait le job en écornant le statut des cheminots, pour nous il a laissé empirer la vie du voyageur dans les retards et les annulations sans faire apparaître le moindre espoir d’inversion de la tendance. Il va diminuer le nombre de parlementaires, sans que la croissance des lois idiotes sur tout et n’importe quoi ne montre le moindre fléchissement, bien au contraire. 80% des Français ne l’ont pas choisi, 40% se sont résolus à ne pas le refuser de peur de pire, voilà sa légitimité ! Alors revenez en France vous soumettre à son gouvernement plutôt que de donner des conseils depuis votre confortable Grand-Duché !

                • @ MichelO
                  Je n’ai aucune raison de revenir en France.
                  Les circonstances ont fait que j’ai pu choisir le pays où je vis et dont je suis devenu citoyen.
                  Rien ne vous interdit ce même libre choix.
                  En 16 ans en France, sans privilège, j’ai bien dû m’initier aux réalités politique, administratives et culturelles, dans plusieurs départements, pour m’adapter! Et j’ai compris pas mal de choses.
                  Par exemple: que la France a tout fait pour que la SNCF passe à la libre concurrence le plus tard possible, alors qu’elle se prétend co-leader de l’U.E. (ce qui ne fait plus illusion).
                  Il en va de même de votre « démocratie » malmenée anachronique!

                  Alors O.K.! La France fait tout pour se persuader rester un pion essentiel de la géopolitique mondiale mais on cherchera en vain sa vision libérale pour ce faire!
                  À l’intérieur comme à l’extérieur, l’état français veut donc intervenir pour « briller », un peu comme à la fin du règne du « Roi-Soleil » qui a laissé une France exsangue.
                  Alors oui, de mon fauteuil au G-D, je ne vois pas la France conquérir une nouvelle vague de prospérité, ce serait plutôt l’inverse.
                  Que cela vous déplaise ou non, ne change pas grand chose! Je ne suis qu’un observateur amateur étranger donc celui qui n’a pas le droit de critiquer le prétendu pays des lumières, je sais!
                  Que les Français critiquent le pouvoir, c’est le sport national, qu’un étranger le fasse est insupportable. (On est chauvin et un brin xénophobe ou pas Français! Soyons sérieux!).
                  Donc la France de maintenant, avec les routes à 80 et les radars, non merci!

                  • Il y a un point sur lequel vous vous trompez : ça nous est très supportable, quoi que vous en disiez, que les étrangers nous rejoignent dans la critique de notre pouvoir !

                    • @ MichelO
                      C’est très aimable de votre part, merci.

                      Mais croyez-vous être l’interprète de vos concitoyens: j’en suis moins sûr!

                    • @Mikylux
                      Il suffit de regarder les sondages pour voir l’adhésion que l’actuel gouvernement a dans la population 🙂

                  • Faut se décider, quand même… Vous n’arrêtez pas de critiquer la France et ses travers, vous refusez sans façon toute proposition de rentrer, mais « en même temps » vous encensez Macron et son gouvernement. S’il va vraiment dans la bonne direction, et que vous en êtes convaincu, pourquoi alors vous ne voulez pas rentrer?
                    Des « faites ce que je dis, pas ce que je fais » est pleine la France, nous n’avons pas besoin en plus d’expatriés pour nous faire la leçon…

              • Si la France est sans le sou, c’est clairement parce qu’elle n’a pas appliqué à temps les critères de Maastricht

                Le pays n’a pas attendu les critères de Maastricht pour plonger dans la misère. Le socialisme, ça ne fonctionne jamais nulle part mais avec une bonne gestion.

                • Ne pensez pas que les « pays du nord » qui sont dans les clous de l’U.E. et de l’€zone ignorent le socialisme! Ce n’est donc en rien une excuse: aucun régime ne se passe du nerf de la guerre!

                  Les critères de Maastricht ne sont qu’un rappel des dérives à éviter, ce à quoi la France n’a pas cru bon de prêter attention: tant pis pour les Français qui payeront l’addition!

  • « une accalmie se produit comme si la démocratie était un grand corps décidé à reprendre des forces avant les futures batailles. »
    Parler de « démocratie » après avoir parlé des ministres comme si ces derniers en étaient le socle revient à dire que c’est eux qui la font.
    Non ! les ministres et leur chef ne font pas la démocratie. Ils l’ont même supprimée. Il n’y a pas de démocratie en France.
    La loi en vogue du moment, celle portée par Marlène Schiappa, issue de l’Exécutif donc, votée parmi moins de 20% des représentants du Peuple, montre comment fonctionne le régime : ça vient d’en haut et ça s’appliqué sur le bas.
    La démocratie n’est pas en vacances pour reprendre des forces : elle est morte en France.

    • La démocratie ce sont deux loups et un agneau qui décident du repas.
      La liberté est un agneau fortement armé qui discute le menu…
      Thomas Jefferson

      • @Leipreachan
        Bonjour,
        Je suis d’accord avec votre citation.
        La démocratie est le pouvoir au peuple ; le peuple une fois désarmé n’a plus de pouvoir. Il est donc près à être tondu, ou dévoré.

  • « sorti vainqueur »? Ce n’est franchement pas l’impression qu’il me donne!Je pense que cette affaire affecte autant M. Macron que l’affaire du scooter a affecté M. Hollande. Il suffit de voir sa tête lors de son « bain de foule » pour en être persuadé!

  • Cet article de Philippe Bilger relate la perception du constat d’échec généralisé d’un mouvement politique éphémère.
    Macron et la Macronisme, c’est uniquement de la mise en scène médiatique qui aura pour effet de sublimer une « République Française » livrée à une caste Énarchique, anti-démocratique, inconséquente, incompétente et de plus en plus envahissante.
    Macron et la Macronisme, un mouvement qui marquera l’histoire de notre pays par son incapacité à maitriser et à intégrer une déferlante migratoire ainsi qu’à son laxisme face à un endettement expansionniste.
    Un grand coup d’épée dans l’eau… dévastateur !

  • « Vivement septembre pour que le citoyen puisse se féliciter »
    SE FELICITER DE QUOI ?
    Des retraites gelées depuis 5 ans ?
    De l’augmentation de la CSG ?
    De l’augmentation des taxes sur l’énergie ?
    De la progression constante de la dette publique ?
    Du chômage qui ne baisse toujours pas ?
    Du déficit permanent du commerce extérieur ?
    Des amendes pour «excès de vitesse » sur les routes limitées à 80 lm/h ?
    Du prélèvement à la source confiscatoire ?
    Du flou artistique sur l’inévitable récupération des baisses consenties sur la TH ?
    Des 35 milliards de dettes de la SNCF transférés à la charge du contribuable sans améliorations significatives à la clef.
    De la loi liberticide sur les fake news ?
    De la gestion de la sécurité et de l’immigration ?

  • @lapaladine vous avez raison je ne serai pas étonné de Soros ce type qui s’est construit et spécule sur la monnaie de pays pour les appauvrir et lui s’enrichir en endettant les pays où il intervient et pour se donner bonne conscience à créer une fondation pour aider sois disant en réalité
    est un mercenaire du Fric et ferme ses yeux pour ne pas voir la misère qu’il créer..fumiste personnage….

    • Vous auriez sans doute préféré que Soros aille juste écrire sur son blog que la Banque d’Angleterre gérait la livre sterling en dépit du bon sens… Soros spécule pour s’enrichir, il utilise son fric en accord avec ses idées, et il n’appauvrit personne quoi qu’en disent ceux qui le jalousent. Ca ne devrait pas poser de problème à un libéral.

      • Le fait, par contre, qu’il fait du lobby pour que l’argent public soit dépensé pour défendre, voire mettre en place, ses idées, est moins plaisant pour un libéral…

        • @ durru
          Faire du lobbying n’a rien de honteux! C’est un métier et l’U.E. les a officiellement recensés pour que ce soit clair pour tout le monde!

          • Défendre ses idées et ses intérêts personnels ou ceux de son employeur n’a effectivement rien de honteux. Passer par le bras armé de l’état, ou par le renversement du gouvernement de cet état au profit d’un plus favorable est beaucoup plus discutable, c’est une reconnaissance implicite de la suprématie étatique qui a tendance à heurter les libéraux. Cela dit, un libéral doit aussi admettre que d’autres ne partagent pas les mêmes idées, et n’en sont pas pour autant des pervers ou des vendus, tant qu’ils respectent certaines valeurs éthiques personnelles, ce qui est d’après mes informations parfaitement le cas du « palindrome ».

            • @ MichelO
              Oui, votre post est impeccable de logique et de bon sens. Mais on ne peut pas ignorer qu’à travers cette logique, on parle de personnes résistant plus ou moins bien à « l’influence » et/ou à la « corruption » sous une forme ou une autre: il y a des éthiques plus ou moins complaisantes! Croire que nous, péquenauds, serons informés des tenants et aboutissants avant longtemps, est illusoire!
              Ignorer la lutte entre le pouvoir financier internationalisé et la politique nationale d’un pays est naïf.
              La conclusion est donc claire! (et le palindrome amusant!)

              • Nous sommes des individus, caractérisés d’abord par notre personnalité individuelle, avant d’être des péquenauds, des financiers internationaux ou des politiciens nationaux. Et nous faisons partie d’un « petit monde », suivant la théorie de Stanley Milgram, ce qui signifie que nous devons privilégier les informations que nous obtenons parce que nous connaissons quelqu’un qui connaît la personne sur laquelle nous cherchons à nous renseigner, plutôt que les préjugés liés aux catégorisations en péquenauds ou financiers internationaux par exemple. Connaître les tenants et les aboutissants est bien sûr hors de portée de l’individu lambda, mais avoir une idée générale de la personnalité réelle d’une célébrité n’est pas forcément hors de portée : les relations ne se font pas de manière si privilégiée que ça dans l’entre soi des catégories, si chacun connaît un peu 1000 personnes, les connaissances de vos connaissances sont 1 million, soit plus de 0.01% de l’humanité, et dans le tas il y a forcément des gens des catégories les plus diverses.
                Puisque nous parlons de relations avec les Hongrois, savez-vous si vous avez un nombre d’Erdös fini ? Calculer son nombre d’Erdös, ou l’analogue pour, par exemple, « avoir eu des relations épistolaires suivies avec en bout de chaine un grand de ce monde », donne une autre vision des relations entre personnes dans le monde…

                • Votre réflexion est intéressante.
                  Et « péquenaud » n’est pas péjoratif pour moi, mais la signification qu’on reste libre de l’opinion individuelle que l’on exprimera (ou pas, en France; ici, le vote est obligatoire: normal pour un devoir civique!) une fois sur quelques années, en votant.
                  Donc influence politique directe = 0!
                  Alors oui, j’ai certainement « connu » plus de 1000 personnes, peut-être même de façon épistolaire pour 1000. Est-ce qu’ils sont encore des proches prêts à intercéder pour moi, j’en doute fort! Et dans le besoin il en restera 4 ou 5, ne soyons pas naïfs. Il m’est arrivé une seule fois, que des amis de fraiche date nous ont rendu service (facile) de bon coeur en une circonstance importante mais ce n’est pas une règle universelle!

                  Je suis bien au courant que pouvoir contacter des puissants est parfois fructueux mais, par tradition familiale partagée, les « pistonnés » ne sont pas nos préférés! Et j’ai dit ailleurs que les avides de pouvoir ou d’argent étaient sans doute pathologiques et à ne pas fréquenter de trop près, sans précautions!
                  Je n’impose mes idées à personne, pas même à mes enfants évidemment libres de penser autrement!
                  Sinon, oui, les relations, ça peut aider!

                  • C’est sûr que pour obtenir une faveur ou faire changer une opinion via une telle chaîne épistolaire, c’est plutôt coton. Mais quand il ne s’agit que d’échange d’informations, ça marche étonnamment bien. Je soupçonne que c’est parce qu’au fond, même les célébrités sont ravies de répondre à des sollicitations qui les font exister, mais ne leur coûtent rien. Pour peu que vous ayez un petit quelque chose à leur offrir que l’argent ne peut acheter et que vous soyez courtois…

          • Le fait que le lobbying soin encadré ne le rend pas de suite honnête est utile à l’intérêt collectif. C’est même tout le contraire: le lobbying est le succès des intérêts particuliers sur l’intérêt général.
            Et quand tout cela est fait avec (et pour) de l’argent public, comment dire… C’est la république bananière en puissance.

  • Macron c’est fini, au suivant!

  • quand je lis que Macron à démissionner ,il n’avait pas d’aucune choix ..il a joué à double face.d’un côté il était conseillé et ministre et il préparait en douce sa compagne….face Lepen au 2ème tour ..il était sur de gagné vu le fameux pacte 《front républicain 》et que le ps où là droite aurait été élu…maintenant avec un gouvernement de collabos pour quelques miettes de pouvoir..《Ps..Lr》le pouvoir d’achat limite…la depense qui ne cesse d’augmenter aussi le PIB…le changement …les affaires commence…dans la Continuité….alors attendons la suite….

    • @ Lou17
      Contrairement à ce que certains croient, je ne suis pas un « fan » d’E.Macron, même si sa performance à la présidentielle était tout sauf certaine: devenir président de la V ième sans l’appui du P.S. ou des L.R., c’est une première! Et que vous le reconnaissiez ou non, il fallait en avoir pour y aller!
      Qu’il ne fasse pas plaisir à tout le monde, c’est la norme! Il ne plait pas aux vieux conservateurs de la droite ou de la gauche puisqu’il ne les défend pas. Il ne défend ni les idées de M.Le Pen ni celles de J.L.Mélenchon; non, il règne en président temporaire (sur un vaste centre), de la république monarchique exécutive française connue depuis 1958! Les Français ont voté (ou pas) pour tout ça!
      Mais comme ils ont toujours des raisons de se plaindre, après le vote (!), sans complexe, ils renient leur choix! Alors ou le système est à changer ou ce sont les électeurs qui sont mauvais joueurs mais ils ont ce qu’ils ont élu (après des primaires!): À eux d’assumer!

      • Les électeurs sont de bonne foi, c’est le système institutionnel qui est à changer.
        Dans votre raisonnement, il faut intégrer le fait que Macron a été élu par des votants qui ont été « crédules » à un moment donné face à des promesses électorales mirobolantes.
        Actuellement, ces mêmes « crédules » se sont rendus compte, pour la majorité d’entre eux, qu’ils ont été trompés une fois de plus…
        La France de la Vème République – finissante à mon avis – est devenue une autocratie Énarchique gérée par moins de 5.000 personnages – véritables Barons de la République – qui entendent régenter tous les secteurs de la politique et de l’économie avec pour conséquence le déclin irréversible de notre pays.

  • je ne suis ni pour et contre de Macron ,le simple constat prendre des gens qui trahisse leur parti et par la même occasion leur idée de la société pour un pouvoir et de protéger leur place avec les avantages ..ce n’est pas comme ça que l’on fait une nouvelle politique ,jusqu’à preuve du contraire le résultat est le suivant: diminution du pouvoir d’achat, augmentation de taxes ,chômage rie.n ne change,suppression d’impôts locaux sur une feuille vierge ne sachant comment la financé …et surtout pas prévu pour tout le monde !!! .autre point augmentation de là dépense publique et va de même pour le PIB ..
    QUAND on se dit libéral.. privatisation AIR FRANCE ,SNCF ,Suppression de sudventions pour les entreprises ,pour ma part c’est créer du travail artificiel ,voir les emplois aidé…
    mettre le taux d’imposition des entreprises à 15%…pour le moment c’est une politique de sparadra !!! pour le moment mon pouvoir d’achat a diminué et ça c’est un fait !!! le reste c’est de la philosophie de comptoir !!!
    et pour conclure ,,les vacances d’été dans ma Région est catastrophique….

  • A quand la réforme des Banques…que la banque soit séparé..en 2 pôle : A ) compte courant…B) compte affaire…oseront-il de le mettre en application .Pour preuve pour compenser leur mauvaise gestion ,ils augmentent les frais de gestion le tour est joué..aucun risque pour eux par contre le client paye !!!

  • A Theo31 bonjour…c,est bien pour çà qu’il faut séparé :compte courant et banque d,affaire ..une banque d’affaire si elle fait de mauvais investissement ce n’est pas le compte courant qui doit compenser les pertes …l’argent que vous economiser rapporte à la banque …cela évitera des augmentations de frais indus…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Malgré des divergences de ton (agressif à l’égard de Biden lorsqu’il s’exprime devant les seuls représentants de la communauté française aux États-Unis, moins pugnace lors d'évènements officiels avec le président de la première puissance mondiale), Macron a peu ou prou déroulé un discours protectionniste lors de sa visite aux USA : après les années de porte-parole d’un libre échangisme sans limites, le président a redécouvert lors de la crise du covid les vertus de la réindustrialisation, à l’instar de tous nos partenaires commerciaux.

Poursuivre la lecture

La montée en puissance des nationalismes américain et chinois est en train de prendre en étau l’Union européenne et de broyer sur son passage les principes du libre-échange.

Emmanuel Macron, en déplacement aux États-Unis, a critiqué les mesures « super agressives » de Joe Biden en matière de politique industrielle. Dans le collimateur du président français, l’Inflation Reduction Act, qui prévoit de subventionner les entreprises américaines à hauteur de 51 milliards de dollars au détriment de leurs concurrentes, en particulier européenn... Poursuivre la lecture

Depuis sa réélection en avril dernier, le président Macron porte une attention privilégiée quasi exclusive à la politique internationale au détriment des affaires nationales.

 

Un constat alarmant d’effacement volontaire de la France et de soumission à de nouveaux maitres

Des formidables atouts et acquis de la France, qu’il dénigre volontiers comme étant  «des oripeaux du passé », Emmanuel Macron n’a de cesse d’en accélérer l’abandon par reniement et le transfert de souveraineté, de rayonnement et d’autorité, vers d’autres ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles