Sondage : les Français sont-ils pour une réforme des aides sociales ?

Y a-t-il trop d’aides sociales en France ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Do ut des 0141225 1678 by Oilij Samall Zeid(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sondage : les Français sont-ils pour une réforme des aides sociales ?

Publié le 18 juin 2018
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Une enquête BVA-Opinion-La Tribune 1 s’intéresse à ce que les Français pensent des aides sociales. Y en a-t-il trop ? Trop peu ? Faut-il modifier les conditions d’attribution ? Réponse en quelques chiffres…

Politique d’Emmanuel Macron : juste ou injuste ?

31 % des Français seulement jugent la politique menée par Emmanuel Macron et le gouvernement « juste », près de 7 sur 10 ne la trouvant pas juste (67 %). Cette perception est dans la lignée de ce qui était mesuré un an après la prise de fonction de François Hollande (juin 2013 : 31 %), cet indicateur s’étant par la suite
dégradé pour atteindre 25 % en fin de mandat.

Si des disparités importantes existent entre populations, seuls les sympathisants LREM soutiennent massivement l’action de la majorité : 80 % d’entre eux considèrent que la politique gouvernementale est juste. Toutefois l’intensité de cette perception positive est très faible, 4 % des Français seulement estimant que la majorité poursuit une politique tout à fait juste quand 32 % jugent qu’elle ne l’est pas du tout.

Cette perception de la politique menée actuellement se nourrit probablement du sentiment qu’Emmanuel Macron et le gouvernement ne font pas assez pour les plus démunis (pour 55 % des Français). Un tiers des Français jugent qu’ils font ce qu’ils doivent (32 %), quand une minorité jugent qu’ils en font trop (11 %).

L’opinion selon laquelle la majorité ne fait pas assez pour les plus démunis est très largement partagée par les individus issus des foyers les moins aisés (revenus mensuels du foyer <1500 € : 77 %) et les ouvriers (76 %) notamment.

Rappelons que les trois quarts des Français estiment qu’Emmanuel Macron ne comprend pas bien la situation des personnes issues des classes moyennes modestes (75 %), populaires (74 %) et défavorisées (74 %), la crédibilité de la majorité sur ces sujets restant à bâtir.

Trop d’aides sociales ?

Près de 6 Français sur 10 se retrouvent dans les propos de Gérald Darmanin, jugeant qu’il y a trop d’aides sociales en France (59 %).

Toutefois il ne se dégage pas de solution majoritaire parmi les mesures pouvant permettre de réaliser des économies sur les aides sociales, comme le préconise l’administration au gouvernement.

Rappelons que si les Français estiment que le système de Sécurité sociale en France coûte trop cher à la société (57 %), ce sentiment est en forte baisse depuis 2014 (-10 points) et les Français estiment par ailleurs que ce système de protection sociale peut servir de modèle à d’autres pays (83 %). Comme le soulignait une note du ministère de la Santé en 2017, le principe d’universalité des aides demeure ancré dans les opinions à l’égard de la protection sociale.

  1. Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet du 4 au 5 juin 2018. Échantillon de 1018 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, CSP du chef de famille et de la personne interrogée, après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Quelle est la définition des « plus démunis » donnée aux personnes interrogées ? N’est-elle pas intentionnellement floue ?

  • Il est préférable d’être « Riche » « Jeune » « Beau » et « En Bonne Santé » que « Pauvre » « Vieux » « Laid » « et « Malade ».! C’est évident.!!!!

  • Enquête sur internet auprès d’un échantillon de 1018 personnes !!!!
    Il est facile de supposer que plus de 500 personnes ne payent pas d’impôts et sont logées gratuitement ( CAF) , bonne base de reflexion pour tous les élus qui eux aussi ne payent pas grand chose .

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Si l’on devait résumer l’École autrichienne d’économie à un point, ce serait que les agents économiques réagissent face aux incitatifs qui leur sont présentés. Décourager un comportement aboutira à sa diminution et, espère-t-on, à de meilleurs résultats.

C’est exactement ce qui est arrivé avec la réforme, controversée à l’époque, du système d’aide sociale aux États-Unis sous Bill Clinton en 1996. De 28 % (19,4 millions d’enfants), le taux de pauvreté a chuté à 11 % (8,4 millions d’enfants) en 2019.

Et selon les plus récentes sta... Poursuivre la lecture

Par Pascal Salin. Un article de l'Iref-Europe

Les difficultés économiques actuelles suscitent évidemment des suggestions pour essayer de surmonter ces difficultés. Mais elles sont aussi l’occasion pour certains de profiter de cette situation pour essayer de faire admettre des propositions de politique économique auxquelles ils tenaient bien avant la crise économique actuelle.

Tel est le cas de ceux qui se déclarent en faveur de la création d’un revenu universel, c’est-à-dire un montant de ressources auquel tous les citoyens aura... Poursuivre la lecture

2
Sauvegarder cet article

 

« Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j'apprends », Nelson Mandela

Notre pays consacre désormais plus du tiers de son PIB au social : retraite, sécurité sociale, allocations, guichets et aides diverses pullulent, se télescopent et parfois s’annulent.

Nous avons conquis en 50 ans le titre peu enviable de champion du monde du social mais nos tombereaux d’aides, de formulaires, d’allocations et de paperasserie divers et variés sont-ils efficaces, utiles et offrent-ils à nos compatriotes la possibilité de jouer leu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles