La fuite à l’étranger des contribuables dont le revenu est supérieur à 100.000 euros annuels s’accélère

L’inversion de la courbe des exilés n’est pas pour demain.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
mattraquage-fiscal

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La fuite à l’étranger des contribuables dont le revenu est supérieur à 100.000 euros annuels s’accélère

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 16 mai 2018
- A +

Par Emmanuel Bolling.
Un article de Témoignage fiscal

Les contribuables à hauts revenus partent de plus en plus nombreux vers des cieux plus cléments. Il ne s’agit aucunement d’aller se planquer dans des « paradis fiscaux » mais de tenter de profiter des fruits de son travail.

La France, avec sa doctrine égalitariste, qui est du communisme déguisé avec des habits du dimanche, les spolie trop. La libération fiscale en France, pour les salariés, démarre le 28 juillet. On ne parle pas des innombrables taxes et impôts de toutes sortes qui s’accumulent selon le principe bien français du mille feuilles dont nous détenons le record mondial.

Dès que vous entreprenez quoi que ce soit, c’est Gravelotte pour vous. C’est un pillage organisé mais légal qui va vous soulager de ce que l’État va considérer comme devant être partagé avec lui en premier lieu (le tonneau des Danaïdes) et ce qui en restera avec les plus démunis.

Une fois que l’entrepreneur qui bosse quasiment 24h/24 aura assimilé ce schéma, qui, il l’aura compris, ne pourra aller qu’en s’accentuant, il commencera à envisager sérieusement son déménagement vers l’étranger. Il devra le faire avant qu’il soit trop tard.

Bien sûr, il entrera d’office dans la catégorie des mauvais Français qui ne veulent pas partager et être solidaires du tonneau. Malgré la fameuse Exit tax mise en place depuis 2011, les exils s’accélèrent, d’après Bercy, pour ceux qui gagnent plus de 100 000 € par an.

Parmi ces foyers, ils sont 4.326 à avoir quitté la France en 2015, en progression de 5% par rapport à 2014. La tendance est également à la hausse chez les contribuables dont le revenu est supérieur à 300.000 €, où l’on note 634 départs en 2015, contre 589 l’année précédente. Ainsi la « pause fiscale » décrétée à la mi-mandat de François Hollande n’a pas eu d’effets sur les décisions des contribuables, après un début de quinquennat marqué par de fortes hausses d’impôts. Concernant l’ISF, 754 départs de redevables ont été constatés en 2015, après 837 en 2014, selon Les Échos.

On peut constater que la fuite constante est toujours en augmentation pour les riches qui souhaitent le rester. Leurs destinations privilégiées restent, dans l’ordre, la Suisse, le Royaume-Uni ou les États-Unis. En les forçant à l’exil, ce sont tous ces pays-là qui, en ne les écrasant pas d’impôts, profitent des retombées financières de leur travail et de leur train de vie.

L’inconscience de nos dirigeants à œillères, conseillés par Bercy, est chaque jour confortée et accentuée, sans qu’ils assimilent ce que même un enfant en CM2 pourrait comprendre. « Plus de riches à tondre », plus d’argent à faire entrer dans le tonneau ! L’inversion de la courbe des exilés n’est pas pour demain. Même pas pour après-demain.


Sur le web

Voir les commentaires (35)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (35)
  • êtes vous certain que ce soit uniquement pour des raisons fiscales que ces contribuables là quittent ce qui fut la douce France ? il règne un tel merdier dans ce pays que l’on est en droit de se poser la question……

    • Du pain d’abord, des jeux ensuite. Quand on constate qu’on vous spolie le fruit de votre travail, eh bien on déménage. Et concernant les gens aux revenus les plus modestes, c’est quand ils n’ont plus de quoi se payer à manger qu’ils descendent dans la rue et renversent tout.

      • Si vous connaissez encore du « travail » honnête rémunéré plus de 100000€ L’an ? Tout ça c’est de la rente et de l’héritage, d’ailleurs ce ne sont que des boites au lettre, des gens avec un peu de goût n’habitent pas réellement ces pays cimetières tout pourris.

        • Ben oui : les hauts ponctionnaires de Bercy par exemple. Bien le double.

        • 100000€/an ? 8500€/mois.

          Dans quelle monde vous vivez. beaucoup de monde gagne cette somme en travaillant, médecin, pilote d’avion, commerçant etc..
          Votre post est typique de la vision déformée du monde, à travers le prisme du fonctionnaire de base.
          Un autre monde est possible, un monde où vous êtes au meilleur de vos capacités.

        • Tiens le communiste a repris du service. Avoir une idée, la financer et travailler pour la mettre au point, puis vendre aux consommateurs, pour lui c’est du vol? Le minable qui ne supporte pas que les autres soient plus débrouillard.

        • Un habitant heureux d’un de ces pays cimetière tout pourri vous salue bien bas. D’ailleurs, vous devriez y venir en vacances, juste un fois, histoire de vous faire une idée de visu. Et je salue également les riches français qui fuient l’enfer.

        • Vous venez personnellement de donner un formidable exemple à Véra sur les autres causes des départs des gens. Bravo !

        • @Tigrou666
          Bonsoir,
          « Si vous connaissez encore du « travail » honnête rémunéré plus de 100000€ L’an ? Tout ça c’est de la rente et de l’héritage, »
          … Heu… député !? Tout compris 20.000€ par mois, soit 240.000€ annuels. Là oui ! on est dans la rente, l’héritage des privilèges, abolis en 1789. Aux dernières nouvelles, c’est toujours « honnête ».
          C’est vrai qu’il vaut mieux qu’une caissière de chez Aldi continue de toucher 1300€, quand dans le pays « cimetierre » de l’autre côté des Alpes, la Suisse, elle touche juste 3000€ de plus. Du côté Ouest de la frontière, le travail de caissière est plus « honnête », plus véridique, plus authentique, plus héroïque.
          « des gens avec un peu de goût n’habitent pas réellement ces pays cimetières tout pourris. »
          Des gens avec du goût habiteraient-ils plutôt les cités minières ou les cités dortoirs ? Ces cités minières qui s’affaissent à cause des galeries souterraines ? Ou les cités dortoirs « oubliées de la République » ?

  • « C’est un pillage organisé mais légal qui va vous soulager de ce que l’État va considérer comme devant être partagé avec lui en premier lieu (le tonneau des Danaïdes) et ce qui en restera avec les plus démunis. »

    Non non , c’est bien un pillage organisé, mais légal je doute,
    L’article 14 de la DDHC me semble assez clair….
    Ces lois sont anticonstitutionnelles, le pillage n’est donc pas légal !

  • Pour limiter le pillage Étatique français il faut avoir les moyens financiers suffisants pour, dans un premier temps, ne plus être un résident fiscal français et, dans un deuxième temps, obtenir la nationalité étrangère.
    Comme chacun sait, une partie grandissante des entremises du CAC 40 sont sous contrôle étranger…

  • L’optisation Fiscale ,c’est une forme de fraude fiscale maïs celle-ci est légale. ..Et pourtant c’est facile de faire une loi …vous quitter le territoire pour aller vivre au Portugal pas de probléme maïs vous paierai la différence de ce que vous payez en France par rapport au Portugal. ..ce qui veux dire ,ceux qui veulent vivre au Portugal c’est leur choix..mais ça pas de couille à faire ..il y a combien d’anciens élus qui ne résident plus en France ????

    • Lou 17
      Vous avez raison, le procédé de l’émigration fiscale est légal, tout comme est légal, le changement de nationalité ou encore l’obtention de la double nationalité.
      Mais, la mise en œuvre du procédé nécessite des moyens qui ne sont pas à la portée des français besogneux qui triment pour faire vivre leurs familles et faire face à leurs échéances. Des français au nombre desquels figurent de nombreux petits entrepreneurs qui travaillent souvent plus de 60 heures par semaine pour pouvoir payer des impôts, des taxes et des charges diverses représentant plus de 60 % de leurs revenus!!

  • 837 départs en 2014, 754 en 2015…
    L’accélération de la fuite est donc négative !
    ?

    • On vous parle de revenu, vous répondez ISF…

    • @Jean Roule Du Cable
      Bonsoir,
      « L’accélération de la fuite est donc négative ! »
      Négative certainement. Il n’y a pas eu 755 « arrivées » de personnes gagnant 300.000€ annuels.

      0 départ en 202X ? parce qu’il n’y aura plus personne qui gagnera 100.000€ annuels.

  • Duglandin et en plus ils reviennent en France pour se faire soigner ..tous les Français,retraités,artistes ,industriels,élus etc. .ect. ..si c’est leur choix de quitter le pays
    ils ont bien profiter du pays ….qu’ils payent là différence ..comme pour les retraites,c’est la solidarité et après vous vous casser ,..chacun pour sa gueule…

    • « ils ont bien profité du pays » … encore et toujours cette bonne vieille vision marxiste des choses, comme quoi un riche ne peut l’être devenue qu’en exploitant les autres. Pitoyable.

    • Lou 17
      Vous dites: « ils ont bien profité du pays »..
      Je serais plus nuancé car, ledit pays a aussi bien profité d’eux. L’émigration est, pour certains ayant réussi leur vie professionnelle, le seul moyen de sauvegarder des acquis patrimoniaux.
      Nous avons en France le système fiscal le plus sophistiqué mais aussi le plus pervers du monde. En cumulant les impôts, les taxes et les droits de mutation par décès, on abouti à une charge fiscale qui, non seulement épuise les revenus mais, qui en plus entame le capital…
      « Cette bonne vieille vision marxiste » évoquée par Synge est une réalité bien française constituant un frein au développement économique d’une France entravée par un bonapartisme oppressant et interventionniste.
      A mon avis, l’exemple Suisse même s’il n’est pas parfait, démontre qu’une conception fédéraliste du pouvoir politique et une adhésion libéraliste du pouvoir économique sont les seuls vecteurs d’une démocratie moderne génératrice de bien être et de quasi plein emploi…

    • Quand il part à la retraite, un smicard a donné un demi million à la Sécu. De fois, grâce au magnifique système fiscal que le monde ne nous envie pas, il est redevable de l’impôt sur la fortune. Qui profite de qui ? Va falloir songer à équiper les neurones d’un bon logiciel.

    • @ Lou
      C’est le pays qui a profité d’eux, de leur créativité, de l’argent qu’ils lui ont versé!

    • S’ils reviennent, c’est qu’ils ont oublié que si le système de santé est apparemment moins cher en France, on n’en a rarement pour ce qu’on a payé…

    • Ah pitié, pas cet éternel argument sur les impossibilités de se soigner correctement à l’étranger, il n’existe encore que chez ceux qui croient que le monde se termine au delà de la banlieue parisienne

    • Revenir en France pour se faire soigner ?
      Âpres 1 an d’expatriation vous n’avez plus le droit a rien.

      1) Revenir et habitez ou en attendant d’être soigner (a l’hôtel ?)
      2) Dans mon cas l’opération étaient estimée a 15 000 euros si il n’y avait pas de complications, donc il faut prévoir plus en cas de problème. Revenir en France avec 20 000 euros en cash, les douaniers vont vous tomber dessus.

      3) billet d’avion + hôtel + divers + délai d’un mois pour avoir un Pet scan (irm)= je serais mort
      4) A Hong kong, 1 heure pour un Pet scan, + 3 jours pour réserver un bloc opératoire + un 2eme chirurgien + un anesthésiste = je suis vivant après un cancer du rein.

      Y’a pas photo.

      • Et oui, la quasi-totalité des français sont persuadés qu’on ne peut pas se faire soigner correctement en dehors de France.

  • Tant que l’Etat tel qu’il est en France, sera colberto-marxisant, liberticide, égalitariste et cupide, le phénomène ne fera que s’accélérer.
    Sans compter son mépris pour ses « administrés » fortunés ou non, attachés à ce qui fait la gloire de la France: ses paysages, son architecture, sa langue, sa gastronomie, son patrimoine culturel….
    L’exil dans d’autres pays européens ou de culture européenne ou la respectant se comprend.

    • Et là encore, l’Etat n’est pas une entité abstraite mais l’ensemble des travers communs à de nombreux fonctionnaires, journalistes, et autres empêcheurs de tourner en rond.

  • la politique fiscale pour être efficace doit être stable, or la France est non seulement la championne du Monde des prélèvements mais aussi celle de l’instabilité fiscale. Pour sortir de ce cercle vicieux il faudrait imposer pendant au moins 10 ans une fiscalité honnête et s’y tenir, ce qui est impossible à mon avis. C’est pourquoi « ce pays est foutu » TM H16

  • Les causes de départ de la France, sont multiples. Le matraquage fiscal en est une. Mais aussi: la liberté d’entreprendre, la facilité de monter une boîte, ou de trouver un emploi dans les pays à chômage faible. Nouvel élément l’immigration massive et l’islamisation de la France. L’insécurité liée à des attentats renforce la conviction de quitter la France. Dernièrement j’ai rencontré un Français sur le Marché aux poissons à Tokyo, qui a quitté La France, depuis 9 ans, à cause de l’arrivée en masse des musulmans.

  • il n’y a pas besoin d’aller au bout du monde .l’Europe suffit pour avoir une meilleure vie ..en jonglant avec la fiscalité. …
    rien que le faite d’être frontalier vous assure un train de vie supérieur en France..nourriture,carburant,alcool,entreprise pour travaux etc. .ect…quand vous habiter à 2 kms de la frontière. ..au bout d’un an ce n’est pas négligeable. …..

    • @Lou 17
      « ils ont bien profiter du pays ….qu’ils payent là différence ..comme pour les retraites, c’est la solidarité et après vous vous casser ,..chacun pour sa gueule… » Votre commentaire plus haut, du 17 mai, à 7h19.
      « rien que le fait d’être frontalier vous assure un train de vie supérieur en France..nourriture, carburant, alcool, entreprise pour travaux etc. .etc… Quand vous habitez à 2 km de la frontière. ..au bout d’un an ce n’est pas négligeable… »
      Où est votre paiement de différence ? Où est votre « solidarité » ?
      Ne serait-ce pas un peu « tout pour votre gueule » ? A défaut d’être « du foutage de gueule ».

  • Donnez le Sahara à gérer à des énarques et dans deux mois vous devrez importer du sable.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
austérité fiscale
3
Sauvegarder cet article

Certains pays ont choisi la flat tax, c’est-à-dire un impôt à taux unique. D’autres, comme la France, ont opté pour un impôt sur le revenu dit progressif qui varie de 0 % à 45 % selon les tranches d’imposition.

 

Impôt progressif

Ce choix permet de rééquilibrer les revenus des Français afin de lutter contre certaines inégalités avec la participation de certains d'entre eux.

Chaque contribuable étant sur un même pied d’égalité pour les impôts et taxes à taux fixe telle la TVA, nos gouvernants ont la possibilité de jou... Poursuivre la lecture

Lors de l’Europan Liberty forum à Varsovie en mai 2022, la rédaction de Contrepoints a pu rencontrer des personnalités importantes du mouvement libéral européen telles que Ivan Mikloš.

Ivan Mikloš a été vice-Premier ministre et ministre des Finances de la République slovaque (2002-2006, 2010-2012), vice-Premier ministre de l’Économie (1998-2002) et ministre de la Privatisation (1991-1992). Il a cofondé et dirigé le groupe de réflexion économique MESA10 (1992-1998). Entre 2006-2010 et 2012-2016, il a été membre du Parlement. En 2014, il... Poursuivre la lecture

C’est un fait regrettable, la France est le pays développé le plus taxé au monde. Elle est devenue malheureusement et pour longtemps un enfer fiscal.

Principalement sous la présidence Macron, le ministre des Finances veut nous faire croire que les impôts ont diminué. C’est vrai pour certains tandis que d'autres ont augmenté. Et ce n’est pas fini car deux domaines vont aggraver la situation : la transition écologique et surtout le retour de l’inflation et donc obligatoirement une remontée des taux d’intérêts.

 

Prélèveme... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles