« Le Coquetier » reçoit le prix de l’Atlas Network

Pour la première fois depuis sa création, Atlas Network a récompensé un projet français, Le coquetier.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Le Coquetier » reçoit le prix de l’Atlas Network

Publié le 11 novembre 2017
- A +

Mercredi 8 novembre dernier, la prestigieuse finale du « Think Tank Shark Tank Award Competition » de Atlas Network a récompensé l’initiative la plus innovante du monde au service des libertés de l’année 2017.

Fondée en 1981 par l’entrepreneur Antony Fisher, Atlas Network a pour objectif de renforcer le mouvement des libertés par un soutien pédagogique et la remise de prix aux personnes et organisations engagées.

Un projet français récompensé

Pour la première fois depuis sa création, le prix a été décerné à un projet français : Le Coquetier. Face aux autres finalistes, Melissa Mann, directrice du développement de Reason (États-Unis) et Bican Şahin, président de Freedom Research Association (Turquie), Alexandre Pesey a su convaincre le jury de la pertinence de son initiative entrepreneuriale.

Lancé en avril 2016, Le Coquetier est un « incubateur civique français qui accompagne les jeunes entrepreneurs porteurs de projets au service du rayonnement économique, culturel et moral de la France ».

60 ans après Atlas Shrugged

Clin d’œil de l’Histoire, nous fêtons cette année les 60 ans de la parution d’Atlas Shrugged, ouvrage majeur d’Ayn Rand. Le travail titanesque de la philosophe, qui continue d’inspirer des politiques mais aussi des entrepreneurs de renom, a été ostracisé en France, pays dans lequel les « intellectuels » préfèrent « avoir tort avec Sartre que raison avec Aron ».

« Honoré par cette récompense, Le Coquetier entend intensifier son travail pour encourager la multiplication d’initiatives de la société civile et accompagner les entreprises porteuses de sens », précise Alexandre Pesey.

Oui, la France aussi est un pays d’entrepreneurs motivés par le souci de sortir de la route de la servitude pour emprunter la route de la liberté !

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Le seul problème, c’est que ces vaillants entrepreneurs travaillent pour une large part toujours pour les « looters », ces incapables au pouvoir, qui comptent sur l’enthousiasme de ces jeunes entrepreneurs pour vivre comfortablement à leurs crochets.
    Quel devra être la proportion de l’escroquerie du socialisme pour que les producteurs fassent grève (c’est d’ailleurs le titre français du chef d’oeuvre qu’est Atlas Shrugged)

  • Après une recherche rapide je ne trouve aucun projet soutenu par le coquetier. Donc je ne comprends pas très bien ce qui est récompensé ??
    Par ailleurs on ne trouve aucun chiffre, aucune mention des fonds qui pourraient être alloués aux projets incubés.
    Bref, une simple idée sur le papier, qui promeut le patriotisme pour ne pas dire un certain nationalisme, et probablement les élans protectionnistes qui l’accompagne, là où les libéraux se font les défenseurs de la mondialisation, du libre-échange entre toutes les nations… Que vise l’Atlas Network ??
    Je suis réellement perplexe et intrigué. (Quoi qu’il en soit, le nom et le site de l’incubateur en question sont top, super communication, ça c’est indéniable !)

    • @ Corey

      Bof! C’était sans doute le tour de la France d’avoir un prix: alors, n’importe qui, c’est bon et les obligations sont respectées! Voilà, c’est fait et on n’en parlera plus!

      • Merci de nous avoir éclairés ! Nous avons eu beaucoup de chance alors. Et dire que nous pensions avoir bien défendu un projet novateur devant 700 personnes ! Si comme nous, vous souhaitez monter une entreprise engagée et avoir beaucoup de chance, n’hésitez pas à nous rendre une petite visite à : lecoquetier.fr

    • @Corey
      Merci de vos compliments sur le nom, le logo et la communication du Coquetier !
      Atlas Network a délivré plusieurs prix au cours de cette soirée annuelle de rencontre des amis des libertés. Le jury du Thank Tank Shark Tank a récompensé un nouveau projet encourageant l’initiative individuelle et l’entrepreneuriat, thème de prédilection d’Anthony Fisher le fondateur d’Atlas Network. Rappelons que c’est après sa rencontre avec Hayek qu’il a lancé des think tanks à travers le monde et préparé l’arrivée du pouvoir de Margaret Thatcher. Le Coquetier est un incubateur civique, non une fondation délivrant des fonds. Nous accompagnons les entrepreneurs engagés qu’ils souhaitent encourager les échanges entre les nations, valoriser le patrimoine français ou encore développer un média de qualité qui trancherait avec la pensée unique qui domine dans la plupart des médias…Contrepoints étant précisément un de ces rares espaces d’oxygénation intellectuelle dont la France avait tant besoin ! Si vous avez un projet, n’hésitez pas à nous contacter à candidature@lecoquetier.fr

  • C’est une excellente nouvelle.
    Bravo à ces vaillants entrepreneurs qui créent des choses pour faire valoir les idées de liberté.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Lors de l'European Liberty Forum à Varsovie, la rédaction de Contrepoints a pu rencontrer des personnalités importantes du mouvement libéral tel que Brad Lips.

Brad Lips est le directeur général d'Atlas Network, qui augmente les opportunités et la prospérité en renforçant un réseau mondial d'organisations indépendantes de la société civile qui promeuvent la liberté individuelle. Il est membre du conseil d'administration de l'American Friends of the Institute of Economic Affairs et de l'Institute of Economic Studies-Europe. En tant que ... Poursuivre la lecture

J’ai eu l’occasion d’aller à l’European Liberty forum, dirigé par l’Atlas Network, qui a eu lieu la semaine dernière à Varsovie. Ce congrès a réuni de nombreux think tanks libéraux et prolibertés européens et nord-américains.

Ce forum a montré un point : le libéralisme n’est pas mort en Europe, il est bien vivant et bien actif. Malgré la guerre dans le pays voisin, la détermination des organisations défendant la liberté était bien présente.

En cela, l’European liberty forum a été une expérience rafraîchissante et très inspirante... Poursuivre la lecture

Par Emmanuel Martin.

Pour quelles raisons, après six décennies d’aide au développement, un grand nombre de pays pauvres ne se sont-ils pas développés ? N’est-il pas temps de « faire le développement autrement » ? Mais, après toutes les « modes du développement » qui se sont révélées être des déceptions, comment faire ? Dans son dernier ouvrage Pauvreté et liberté, Matt Warner, président de l’Atlas Network, s’attaque à ces questions difficiles. 

Tout chercheur sérieux qui s’est penché sur ces thèmes sait que l’obstacle majeur aux... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles