Collomb face à Hidalgo : Notre-Drame-de-Paris

Le chaos et la pollution créés par Hidalgo à Paris, qui a décidé de ne pas se soucier des misères de ceux dont le crime premier est de ne pas voter pour elle, a d’abord ému le Préfet de police. Maintenant, c’est Gérard Collomb qui tousse.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Anne hidalgo credits Parti Socialiste via Flickr ((CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Collomb face à Hidalgo : Notre-Drame-de-Paris

Publié le 19 septembre 2017
- A +

Par Serge Federbusch.

La désastreuse loi du 28 février 2017 qui a donné à Hidalgo, hélas maire de Paris, des compétences étendues en matière de réglementation de la circulation dans la capitale n’en finit pas de distiller son poison.

Entre les mains d’une incompétente sectaire et démagogue, elle produit les pires effets. Le préfet a désormais un pouvoir limité aux prescriptions concernant la circulation des véhicules de sécurité et de secours.

Collomb tousse

Le chaos et la pollution créés par Hidalgo, qui a décidé de ne pas se soucier des misères de ceux dont le crime premier est de ne pas voter pour elle, a d’abord ému le Préfet de police.

C’est désormais au tour de Collomb, ministre de l’Intérieur, de tousser : « Plutôt qu’avoir un certain nombre de mesures partielles prises au coup par coup, il faudrait plutôt réfléchir, entre le préfet de police et la mairie de Paris, à un plan global de circulation qui permette de prendre en compte les préoccupations des uns et des autres », a déclaré le résident de la place Beauvau au Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI.

« Je sais que ce n’est pas le cas actuellement et je dis qu’il faut faire attention avec les JO de 2024 qui se tiendront à Paris », a-t-il ajouté. « Il conviendra que nous puissions accueillir les millions de touristes qui viendront ».

Le métro négligé

Un plan global ? C’est précisément le contraire de ce que fait la mairie depuis 2001, en ne procédant que par des mesures sectorielles, brutales, sans alternatives offertes à ceux qui en sont les victimes.

Rappelons que le métro, seul mode de transport de masse efficace dans une agglomération hyperdense, à l’habitat ancien et radioconcentrique est le parent pauvre de la politique socialiste depuis Delanoë. Normal : il ne se voit pas, ne permet pas de faire de la com’ et bénéficie avant tout à des gens qui ont le malheur de ne pas voter à Paris.

Cette mouise vient comme beaucoup d’autres de la lâcheté de Hollande qui a concédé des pouvoirs que la mairie n’aurait jamais dû obtenir, s’agissant de sujets qui concernent directement non seulement les Parisiens mais tous ceux qui passent, visitent ou travaillent dans cette ville où la circulation est un sujet d’intérêt national.

La tragédie à venir

À quelque chose malheur est bon, dit le proverbe. Aussi suggèrerons-nous à ceux qui tentent de nous gouverner, au ministère de l’Intérieur, à Matignon et même à l’Élysée, de tirer prétexte de la grande gabegie olympique pour au moins reprendre à Hidalgo les rênes qui lui ont été si légèrement laissées entre les mains.

Et ce avant que Notre-Drame-de-Paris, suivant la gradation du théâtre classique, ne se transforme en tragédie pour les habitants de cette pauvre ville.

 

 

 

Voir les commentaires (23)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (23)
  • bobo..ecolo..demago..les beaux quartiers leurs appartiennent !!!!
    rester entre-vous !!!

    • C’est clair que l’on voit Paris se dégrader fortement ces dernières années et un certain nombre de bobo devraient voir un peu plus ce qui se passe dans les grandes métropoles du nord est par exemple, celles au delà des frontières Françaises bien sur…
      Paris est devenue une ville pour quelques touristes et privilégiés, pas pour les vrai travailleurs qui ne rêvent que de s’en éloigner le plus possible…J’oubliais d’ajouter à cela que la propreté de certains quartiers s’est fortement dégradée, c’est pourtant une des missions importante de la mairie non ?

    • c’est l’est de paris qui a vote hidalgo pas les « beaux quartiers de l’ouest

  • Il est sans doute encore un peu tôt pour régler le problème de la circulation à Paris, Mme Hidalgo pourrait encore prétendre que l’amélioration serait de son fait.

  • que les couillons qui ont voter pour cette calamité ambulante ,et qui maintenant la critiquent ,se regardent dans une glace ,ils ont voter pour elle il me semble ?non?

    • Entre Hidalgo et NKM les électeurs ont choisit l’original….Pour dire qu »en face ce n’était pas très jojo.

    • L’immense majorité de ceux qui la critiquent n’ont jamais eu l’occasion de voter contre elle, grâce à notre merveilleux système démocratique.

      • J’ai eu le plaisir de voter contre elle très directement à plusieurs reprises, comme électeur du 15e.
        Où son score baisse d’élection en élection d’ailleurs, plus on la connaît moins on en veut.
        Mais malgré un nombre de voix de gauche inférieur à celles de droite, l’organisation de l’élection à Paris a permis son installation… J’ai donc eu le déplaisir de voir mon rejet perdre.
        Et d’en souffrir encore plus à présent que j’ai dû passer le périph’, et que revenir vers Paris est une galère quotidienne.

        Marrant, ce système est moins critiqué par nos médias quand ça fait passer une Hidalgo qu’un Trump.

  • Ben les Parisiens l’ont élue non?

  • Cette ânidalgo est une vraie calamité. Qu’attend le gouvernement pour abroger cette loi et redonner le seul pouvoir en matière de circulation au Préfet de Paris?
    Je propose un blocage total de la Mairie par les automobilistes excédés.

  • Quand je suis arrivé à Paris il y a presque trente ans la ville était un rêve…Je m’en rends mieux compte aujourd’hui en observant ce qu’elle est devenue…fluctuat ET mergitur. Elle a un peu d’avance en matière de déchéance humaine sur nos campagnes, où je vais me réfugier à partir de l’année prochaine, non sans nostalgie. Du pain mal gagné (Paris a toujours siphonné la richesse nationale d’une manière ou d’une autre, mais dans le temps on lui pardonnait comme une merveilleuse danseuse), et des jeux coca-cola (à quand l’olympisme LBGT?)… Vivement le grand soir à la Ayn Rand qu’on en finisse!

    • Ou alors une « renaissance » houellebecquienne: Paris, capitale du Grand Califat de France, ville lumière de l’Islam d’Occident !

      • Donnons Paris aux Parisiens : Vive la République Socialiste de Paris ! Péages aux entrées et sorties de tous les accès à la ville. Si les habitants de Paname veulent survivre, ils donneront libre accès à ceux qui la font vivre cette enclave.

  • Winzip© et Winrar© dans les wagons, 15km/h sur le periph’ que demander de plus ? Ah oui, les grèves, colis suspects, malaises voyageurs, chutes de caténaires, pannes de signalisation, régulations, trains supprimés ex-nihilo, bouchons de 3h sur la A86, la Défense sous les eaux…

  • Belle liberté de pensée

    Elle a quand même dit que airbnb était responsable de la hausse des prix de l’immobilier à Paris

    Pas mal la démagogie 🙂

  • a là fin de son mandat ,le réveil va être douloureux !!!!
    depuis que là gauche dirige là mairie de Paris. ..la dette augmente !!!

  • Madame Hidalgo est trop bête pour se rendre compte que les embouteillages causées par ces imbécillités boboesques polluent davantage l’air de Paris qu’une circulation fluide? Mais surtout et bien plus grave que les cas urgents en ambulance, cardiaques ou accidentés, risquent de mourir dans les embouteillages qu’elle a créés, faute de parvenir aux hôpitaux. Ce sont des décisions criminelles mettant en danger de mort des malheureux nécessitant des soins urgents. Mais la bobo socialiste se fiche de la vie de ses administrés, l’idéologie est tellement plus importante pour les irresponsables de gauche. Le mépris de la vie humaine semble décidément être une constante chez ces gens. Belle preuve que sa rhétorique écologiste et ses prétextes ne sont que du vent, du baratin hypocrite pour que les crétins écolos votent pour elle, alors que tout comme elle ces citadins ignares n’ont aucune connaissance de la nature, de ses besoins et de son fonctionnement. Les plantes ont besoin d’azote, de phosphore, de soufre et de CO² pour croître. Ce sont des éléments chimiques. Alors jeter l’anathème sur les produits chimiques pour promouvoir le bio, en prétendant qu’il n’en contient pas, ainsi que le font les écologistes, révèle leur ignorance et leur bêtise. Les imbéciles irresponsables élisent les leurs aux postes qui nécessitent des gens réalistes et pragmatiques qui assument leur responsabilité.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pour le porte-parole de l'Élysée Olivier Véran :

« Il faut réguler les jets privés […] les symboles sont importants… »

https://twitter.com/franceinter/status/1561966255179014144?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1561966255179014144%7Ctwgr%5E56ca06b3afddf835f84b43efe26250820d7e256a%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.radiofrance.fr%2Ffranceinter%2Fpodcasts%2Fl-invite-de-8h20-le-grand-entretien%2Fl-invite-de-8h20-le-grand-entretien-du-mardi-23-aout-2022-9777670

Je deviens très pessimiste quand j’e... Poursuivre la lecture

Les Jeux Olympiques devaient être une fête, une sorte de Coupe du monde 1998 bis destinée à faire briller la France et ses élites politiques à l’international. En quelques années de crises politique, sanitaire et économique, le projet pharaonique pour Paris s’est transformé en une épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête d’Anne Hidalgo et d’Emmanuel Macron.

Anne Hidalgo se consacre aux Jeux Olympiques avec application après sa déconvenue spectaculaire à l’élection présidentielle. Bien que réélue à la mairie de Paris en juin 2020... Poursuivre la lecture

Anne Hidalgo prétend verdir Paris, mais les riverains de la tour Eiffel ont comme un doute. Des dizaines d'arbres centenaires qui jouxtent le monument sont sous la menace d'être abattus par la mairie de Paris pour étendre les services liés à la vénérable vieille dame de fer. Au grand dam des Parisiens qui vivent aux alentours, l'îlot de nature perdu dans l'océan de béton pourrait laisser la place à une "bagagerie", c'est-à-dire des bâtiments essentiellement commerciaux.

Pourquoi faut-il absolument éviter les travau... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles