Le non-évènement du fipronil dans les œufs

Le « scandale » de la présence de fipronil dans des œufs vendus par des fermes avicoles néerlandaises en Europe est un non-évènement monté en épingle artificiellement.

Par Jacques Henry.

Le fipronil, un puissant insecticide découvert par Rhône-Poulenc au début des années 1980 et maintenant propriété de Bayer, bloque le canal potassium des neurones. Il n’est toxique que pour les insectes et certains poissons car correctement utilisé ce produit est inoffensif chez les autres vertébrés, en particulier chez l’homme.

Le « scandale » de la présence de fipronil dans des œufs vendus par des fermes avicoles néerlandaises en Europe est un non-évènement monté en épingle par je ne sais quelles associations de consommateurs intellectuellement indigentes qui se sont empressées d’alerter les gouvernements et les amateurs d’oeufs sans jamais mentionner quelle quantité exacte de ce produit était retrouvée dans un œuf (voir note en fin de billet). Nulle part dans la presse ce renseignement clé a été clairement présenté en toute honnêteté.

Pas de toxicité pour les hommes

L’usage du fipronil pour contrôler les parasites dans les élevages, dans le cas des œufs néerlandais le pou rouge, est étroitement réglementé mais seuls des cas de toxicité aiguë chez l’être humain ont été décrit ces 30 dernières années en relation avec des tentatives de suicide.

De là à se suicider en ingérant des œufs soi-disant « contaminés » – comme l’écrivent les journalistes – avec des quantités infimes de fipronil est un évènement improbable. Comme pour le glyphosate, la désinformation fait partie de la vie quotidienne et c’est tout à fait regrettable. Nicolas Hulot, qui fit fortune en étant sponsorisé par Rhône-Poulenc durant des années (faut-il le rappeler) va vite émettre un avis d’alerte générale sans pour autant se préoccuper de la toxicité réelle des œufs pour les consommateurs, étant parfaitement incompétent en la matière…

Des œufs « contaminés »

Note : après avoir écrit ce billet j’ai finalement trouvé quelle était la teneur en fipronil des œufs pompeusement qualifiés de « contaminés » comme si un élevage de poules pondeuses était aussi dangereux qu’une centrale nucléaire… Les œufs prélevés pour analyse dans une ferme située sur la municipalité d’Ede (Pays-Bas) contiennent 0,30 mg de fipronil par kg.

Or un œuf pèse en moyenne 50 g, il faut donc 20 oeufs pour réunir une quantité de 0,30 mg, par conséquent un œuf « contaminé » contient au plus 15 microgrammes de fipronil ! C’est astronomique pour les fonctionnaires de Bruxelles car ils ont stupidement et arbitrairement fixé les normes autorisées à 5 microgrammes par kg d’oeufs sans avoir jamais tenu compte des réalités des élevages de poulets.

Qu’on m’envoie 10 douzaines de ces œufs, je me ferai une omelette de 6 œufs chaque jour et je suis convaincu que je ne serai absolument pas malade…

Sur le web