La mission d’un leader ? Faire naître d’autres leaders

Quelle attitude adopte un vrai leader ? Quelques conseils.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La mission d’un leader ? Faire naître d’autres leaders

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 12 juillet 2017
- A +

Par Alain Goetzmann.

Qu’y-a-t-il de commun entre le Général De Gaulle, Nelson Mandela et le Mahatma Gandhi ? Leur capacité à avoir fait émerger, autour d’eux, des femmes et des hommes en mesure de briguer leur succession, puis de l’assumer. Le Général De Gaulle persiflait d’ailleurs à ce sujet, disant ne pas craindre l’absence de successeur mais, au contraire, le trop-plein. Un récent mail de Robin Sharma, dont l’objet est un résumé des attitudes et comportements qui font les vrais leaders, m’a paru intéressant à partager et à compléter.

  1. Le job d’un leader est de faire naître d’autres Leaders

Soyons clair ! Si vous n’êtes pas attaché à faire émerger d’autres leaders autour de vous, c’est que vous n’en êtes pas un, car votre boulot est de faire réussir votre entourage comme il n’aurait jamais pu espérer y parvenir seul. Vous avez le devoir de l’inspirer en lui faisant découvrir ses talents propres et en lui permettant de les valoriser.

  1. Rien ne se passera si vous ne vous bougez pas

Rêvez grand, mais commencez petit et surtout, commencez tout de suite. La procrastination est un signe de faiblesse. Les objectifs les plus fous peuvent parfois être atteints. Encore faut-il commencer par le premier pas. Comme le disait, avec justesse, une ancienne publicité du Loto : « 100% des gagnants ont commencé par tenter leur chance ».

  1. Votre comportement révèle vos convictions

Si vous passez vos journées à vous plaindre, vous démotiverez tout le monde. Si vous maltraitez vos collaborateurs, ne vous étonnez pas de ne les voir prendre aucune initiative. Mais la bonne nouvelle est que, si vous vous décidez à adopter un comportement positif et empathique, votre environnement réagira aussitôt favorablement et changera en même temps.

  1. Les bonnes idées n’ont de valeur que mises en œuvre

Il vaut mieux quelques idées simples que toute l’équipe met en œuvre rapidement, plutôt que l’idée géniale que personne ne comprend et, du coup, n’est pas en mesure d’exécuter.

  1. En vous instruisant, vous irez plus loin

Avez-vous remarqué que les grands génies de l’humanité étaient aussi les plus érudits, dans leur domaine de compétence, bien sûr, mais aussi dans leur culture générale ? Le goût de la formation créé des retours exponentiels. Et si vous trouvez que c’est trop cher d’apprendre, vous ne tarderez pas à découvrir le coût exorbitant de l’ignorance.

  1. Occupez-vous des autres ; l’argent viendra tout seul

La base de tout leadership est faite de relations humaines. Famille, vie sociale et activité professionnelle reposent entièrement sur la qualité de vos relations. N’ayez pas l’argent pour objectif mais uniquement celui de bien faire, de bien être, de nourrir votre environnement de relations attentives. La réussite matérielle sera forcément au bout du chemin.

  1. Le respect ne s’impose pas, il se mérite

Ce ne sont ni votre titre, ni votre position qui forceront le respect de votre entourage. Seules l’exemplarité et la qualité de votre relation aux autres y conduiront.

  1. Évitez de confondre activisme et progrès

Nous avons déjà traité ici des travaux de Daniel Kahneman sur le bais d’action qui nous incite à nous laisser déborder par le quotidien au détriment du temps de réflexion, de planification, d’observation ou de concentration.

  1. Les victimes font rarement des éclats

Ceux qui subissent avec résignation ne font jamais des leaders. On les repère de loin. Ils critiquent, se plaignent, sont négatifs et cyniques. Éloignez-les !

  1. La vie est courte, remplissez-là

Plus vous vous consacrerez aux autres, que ce soit dans votre vie privée ou dans votre vie professionnelle, plus vous vous sentirez gratifié. Concentrez-vous sur l’essentiel et sachez communiquer, vous n’en aurez que des satisfactions.

Apprendre et transmettre, sans discontinuer, est le graal d’un vrai leader. C’est pour lui également une récompense et un moyen de laisser sa trace. « Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage, au moins, semons des fleurs » Montaigne (Essais).

C’est aujourd’hui notre dernier article de la saison. En vous souhaitant un très bel été, rendez-vous à la rentrée.

Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Robby Soave. Un article de Reason

 

L'année dernière, la comédie originale de Dave Chappelle, The Closer, a suscité l'ire de la communauté des activistes transgenres, et Netflix est devenu la cible de protestations. Ted Sarandos, co-PDG du géant du streaming, a d'abord défendu le droit de Chappelle à créer des comédies offensantes, mais il est revenu quelque peu sur ses commentaires dans le but d'apaiser "un groupe d'employés qui ressentaient certainement de la douleur et de la souffrance."

Il était donc diffic... Poursuivre la lecture

Il y a deux façons d’affronter une crise : l’une est de refuser de voir la réalité des indicateurs qui en signalent l’arrivée et, surpris, se retrouver en position de survie, mal préparé, dirigeant au réflexe et à la peur ; l’autre, au contraire, est de l’avoir anticipée et conduire la sortie de crise avec difficulté, certes, mais en confiance et dans la sérénité.

Ne parlons pas de la première hypothèse ; elle est généralement fatale. C’est pourquoi chaque entrepreneur doit être convaincu de la nécessité de maîtriser l’évolution de se... Poursuivre la lecture

Il y a des questions que l’on n’ose poser qu’à un consultant. Une que j’entends souvent, et encore cette semaine, c’est « Comment faire changer les comportements et la culture de l’entreprise » ?

Pour certains, la réponse est évidente : on ne change pas la culture d’une entreprise, on doit faire avec et, au contraire, s’en servir comme levier pour imaginer, construire, et exécuter les plans de changement.

Pour d’autres, même évidence : mais bien sûr qu’il faut pouvoir changer la culture. Passer d’une culture de confort et de bur... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles