La mission d’un leader ? Faire naître d’autres leaders

Quelle attitude adopte un vrai leader ? Quelques conseils.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La mission d’un leader ? Faire naître d’autres leaders

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 12 juillet 2017
- A +

Par Alain Goetzmann.

Qu’y-a-t-il de commun entre le Général De Gaulle, Nelson Mandela et le Mahatma Gandhi ? Leur capacité à avoir fait émerger, autour d’eux, des femmes et des hommes en mesure de briguer leur succession, puis de l’assumer. Le Général De Gaulle persiflait d’ailleurs à ce sujet, disant ne pas craindre l’absence de successeur mais, au contraire, le trop-plein. Un récent mail de Robin Sharma, dont l’objet est un résumé des attitudes et comportements qui font les vrais leaders, m’a paru intéressant à partager et à compléter.

  1. Le job d’un leader est de faire naître d’autres Leaders

Soyons clair ! Si vous n’êtes pas attaché à faire émerger d’autres leaders autour de vous, c’est que vous n’en êtes pas un, car votre boulot est de faire réussir votre entourage comme il n’aurait jamais pu espérer y parvenir seul. Vous avez le devoir de l’inspirer en lui faisant découvrir ses talents propres et en lui permettant de les valoriser.

  1. Rien ne se passera si vous ne vous bougez pas

Rêvez grand, mais commencez petit et surtout, commencez tout de suite. La procrastination est un signe de faiblesse. Les objectifs les plus fous peuvent parfois être atteints. Encore faut-il commencer par le premier pas. Comme le disait, avec justesse, une ancienne publicité du Loto : « 100% des gagnants ont commencé par tenter leur chance ».

  1. Votre comportement révèle vos convictions

Si vous passez vos journées à vous plaindre, vous démotiverez tout le monde. Si vous maltraitez vos collaborateurs, ne vous étonnez pas de ne les voir prendre aucune initiative. Mais la bonne nouvelle est que, si vous vous décidez à adopter un comportement positif et empathique, votre environnement réagira aussitôt favorablement et changera en même temps.

  1. Les bonnes idées n’ont de valeur que mises en œuvre

Il vaut mieux quelques idées simples que toute l’équipe met en œuvre rapidement, plutôt que l’idée géniale que personne ne comprend et, du coup, n’est pas en mesure d’exécuter.

  1. En vous instruisant, vous irez plus loin

Avez-vous remarqué que les grands génies de l’humanité étaient aussi les plus érudits, dans leur domaine de compétence, bien sûr, mais aussi dans leur culture générale ? Le goût de la formation créé des retours exponentiels. Et si vous trouvez que c’est trop cher d’apprendre, vous ne tarderez pas à découvrir le coût exorbitant de l’ignorance.

  1. Occupez-vous des autres ; l’argent viendra tout seul

La base de tout leadership est faite de relations humaines. Famille, vie sociale et activité professionnelle reposent entièrement sur la qualité de vos relations. N’ayez pas l’argent pour objectif mais uniquement celui de bien faire, de bien être, de nourrir votre environnement de relations attentives. La réussite matérielle sera forcément au bout du chemin.

  1. Le respect ne s’impose pas, il se mérite

Ce ne sont ni votre titre, ni votre position qui forceront le respect de votre entourage. Seules l’exemplarité et la qualité de votre relation aux autres y conduiront.

  1. Évitez de confondre activisme et progrès

Nous avons déjà traité ici des travaux de Daniel Kahneman sur le bais d’action qui nous incite à nous laisser déborder par le quotidien au détriment du temps de réflexion, de planification, d’observation ou de concentration.

  1. Les victimes font rarement des éclats

Ceux qui subissent avec résignation ne font jamais des leaders. On les repère de loin. Ils critiquent, se plaignent, sont négatifs et cyniques. Éloignez-les !

  1. La vie est courte, remplissez-là

Plus vous vous consacrerez aux autres, que ce soit dans votre vie privée ou dans votre vie professionnelle, plus vous vous sentirez gratifié. Concentrez-vous sur l’essentiel et sachez communiquer, vous n’en aurez que des satisfactions.

Apprendre et transmettre, sans discontinuer, est le graal d’un vrai leader. C’est pour lui également une récompense et un moyen de laisser sa trace. « Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage, au moins, semons des fleurs » Montaigne (Essais).

C’est aujourd’hui notre dernier article de la saison. En vous souhaitant un très bel été, rendez-vous à la rentrée.

Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Alain Goetzman

Il convient de rester prudent et mesuré quand on établit des parallèles entre stratégie militaire et stratégie d’entreprise. Heureusement, les enjeux ne sont pas de même nature et la vie des hommes ne doit jamais être mise en danger sur les champs de bataille économique.

Il n’empêche que l’art de la stratégie militaire, tel qu’il nous a été transmis par les grands généraux de l’histoire, a toujours inspiré les gourous du management.

Un certain nombre de principes vieux comme le monde continuent de prési... Poursuivre la lecture

Nous pensons souvent que le consensus est gage de certitude. On évoque le consensus des experts sur tel ou tel sujet pour avancer avec confiance dans une direction donnée. C’est oublier les leçons de l’histoire qui a régulièrement démenti, parfois brutalement, cette croyance un peu naïve. Un bon exemple est celui de la crise des missiles de Cuba. C’était il y a soixante ans, mais les mêmes mécanismes jouent encore aujourd’hui.

Le 16 octobre 1962, l’Amérique découvrait stupéfaite que les Soviétiques étaient en train d’installer secrètem... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Interrogé par des journalistes à la suite de sa défaite de Wimbledon, Roger Federer a eu à propos de la concurrence des mots que chacun de nous devrait méditer sur sa vision de la concurrence :

« Nos résultats montrent que nous pouvons avoir des carrières incroyables en jouant au même moment tous les trois [Roger Federer, Novak Djokovic, Rafael Nadal, NDLR] ; les gens pensent que nous nous sommes pris des titres, ce qui est sans doute vrai, mais nous sommes également poussés les uns par les autres. Chacun progresse au contact des autre... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles