La comédie politique du président Macron

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
By: Mike Steele - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La comédie politique du président Macron

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 20 mai 2017
- A +

Par Nicolas Lecaussin.
Un article de l’Iref-Europe

Leopoldo Fregoli est un célèbre acteur italien de la fin du XIXe et du début du XXe siècle connu surtout pour ses changements de costumes très rapides. Il avait même réussi l’exploit d’interpréter cent rôles dans le même spectacle ! Il aurait certainement eu une place dans le gouvernement concocté par Emmanuel Macron.

Il est normal que le nouveau Président veuille gagner les législatives alors qu’il n’a pas vraiment de parti politique derrière lui. La tâche s’annonce peut-être plus rude que prévu.

Mais ce qui pose question c’est surtout la réelle volonté de réformer le pays. Le nouveau gouvernement semble davantage conçu pour dérouter la droite que pour remettre la France sur de bons rails. En voici les principales raisons.

Quel retour à la société civile ?

On nous a tant vanté le retour de la société civile qu’on s’attendait à une équipe d’entrepreneurs. À la place, on découvre des vieux routards de la politique et, en effet, deux ou trois vrais représentants de la société civile dans les ministères importants. Parmi ces noms ne figure pas celui de Nicolas Hulot, l’ayatollah de l’écologie et défenseur de la décroissance : « Entre la croissance et la décroissance, il y a une alternative : la croissance et la décroissance sélectives », soutient M. Hulot.

Comprenne qui pourra mais rappelons que le programme de Fillon incluait la suppression du principe de précaution de la Constitution qui bloque la recherche française. Et pourtant, les sujets écologiques avaient été plutôt absents durant la campagne électorale… Comment pourra-t-on faire de vraies réformes libérales avec M. Hulot au gouvernement ?

Bayrou antilibéral

Et comment réformer avec quelqu’un comme François Bayrou, l’antilibéral par excellence et soutien imprévisible des candidats à l’élection présidentielle ? Qui plus est, quelqu’un qui ne représente personne dans l’électorat et qui se retrouve ministre de la… Justice.

Comme Marielle de Sarnez qui a commencé sa carrière politique en 1974 sous Valéry Giscard d’Estaing… D’ailleurs, comment vont réagir les millions de Français qui ont voté pour Marine Le Pen et qui voient des politiciens sans votants se retrouver ministres ? Drôle de démocratie…

Mauvais signe aussi lorsque Jean-Claude Mailly se déclare content de la nomination de Mme Pénicaud. En effet, elle était dans le cabinet de Martine Aubry lorsque celle-ci occupait le poste de ministre du Travail. Pourra-t-elle faire exploser le Code du travail ?

Les résultats contestables de Blanquer à l’éducation

Nombreux sont ceux qui se réjouissent de la nomination de l’ancien directeur de l’ESSEC à la tête de l’Éducation nationale. Une nouvelle encourageante certes, mais ne pas oublier qu’il a déjà été trois ans ministre (bis) sous Sarkozy et que Luc Ferry et Claude Allègre ont, eux aussi, été ministres de l’Éducation nationale. Avec quels résultats ?

Quant à Bruno Le Maire, c’est celui que les électeurs de droite ont rejeté et qui avait un programme à plus de 1 200 pages. Et avait affirmé, lorsqu’il était au ministère de l’Agriculture : « Je n’ai jamais été doué en maths. Je ne sais pas combien font 100×100 ni 1 hectare ». Inquiétant pour un ministre de l’Économie.

Des Fregoli pour diriger la France ou des réformateurs ? On le saura dans les prochaines semaines. Mais pour les obliger à l’action, mieux vaudrait une vraie droite libérale-conservatrice et réformatrice comme cela existe dans les autres pays riches et démocratiques.

Sur le web

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • un ministre de l’économie qui ne sait pas compter c’est un peu comme un ministre de l’éducation qui ne sait pas lire ; le problême en politique , c’est que l’on place des gens incompétents à des postes important ; faite ça dans une entreprise et c’est la faillite assurée sur le court terme ; macron veut dézinguer tout les autres partis  » et s’il en reste un seul  » ce sera le sien ; danger….;

    • @ véra

      Formellement, c’est inexact: il a démissionné de son parti, en toute logique, si il a l’ambition d’être le président de tous les Français.

      Français qui devraient se méfier:
      le président est « jeune » (39 ans quand on est considéré comme dépassé à partir de 45) mais pas du tout inexpérimenté.
      Il est manifestement intelligent!
      Il a réussi le « prédit impossible »!
      Il a manifestement des idées et est déterminé à tenter de les mettre en oeuvre
      Il s’est arrangé pour se garder libre dans son mandat, sans révéler ses projets ni laisser d’autres les torpiller
      Il n’a pas défini les limites de son autorité
      (Bref, il sait « parler » et « se taire », quand, où et avec qui!)
      Il doit savoir sur qui il peut compter ou pas.

      Bref: un type intelligent et doué, probablement, et qui plaît, en plus.

      Il est élu: la France n’a plus d’autre choix qu’à observer si elle apprécie ou pas ce qu’il fera.

      En France, sous la Vième, il n’y a pas eu non plus d’ « impeachment »!

  • Je rajouterai un Garde des sceaux mis en examen, une ministre de la santé mariée au directeur de l’Iserm et adepte de l’euthanasie pour les enfants, une ministre de la culture membre d’une secte, une secrétaire d’état, M Schiappa qui confond laïcisme et laïcité, qui dit des âneries sur les femmes, etc… on n’est pas au bout de nos surprises. Hollande nous a habitué à ces surprises avec Cahuzac, Aquilino Morelle, et j’en passe.

    • @ lapaladine

      Je crois qu’E.Macron a tout fait pour vous démontrer que le passé ne décide pas de l’avenir!

      Mais vous préférez garder votre logique antérieure où une faute ancienne détermine l’avenir!

      Cela n’a rien de logique, humainement parlant, puisque nous apprenons bien plus de nos échecs cuisants que de nos succès (normaux: « nous sommes les meilleurs! »)!

    • -François Bayrou est mis en examen par automatisme de la loi car il s’agit d’un plainte pour diffamation. Cette plainte est contre une association qu’il a (justement ou non c’est le sujet) accusé de « s’enrichir indûment en instrumentalisant des expériences humanistes et musicales à son profit » et de tenter  » d’extorquer des contributions financières aux communes qu’elle démarche ». Il ne s’agit là ni de malversation ni de corruption ou même d’agression.
      -La toute récente ministre de la culture, Madame Françoise Nyssen, a été accusée de façon erronée par Jean-Luc Mélenchon d’être » plus ou moins liée aux sectes « . Une attaque qui fait référence à l’école alternative qu’elle a fondée, le « Domaine du possible », pour permettre aux enfants différents d’avoir une scolarité sans être harcelés. Une initiative qu’elle a prise avec son compagnon Jean-Paul Capitani suite au suicide de son enfant, que l’Education Nationale n’avait pas su prendre en compte. Une école qui prône une pédagogie libre et plurielle et qui n’a rien à voir avec des sectes..ni de près ni de loin…voir le blog de Romain Blachier…
      -La nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, laissera à Matignon le soin de traiter les questions liées à l’Inserm, dirigé par son époux Yves Lévy, pour éviter tout conflit d’intérêts. etc…
      Dans cette période où les réseaux sociaux proches des Insoumis et de la « Fachosphère » vont continuer à démultiplier les détournements d’information il est de rigueur de contrôler ce que nous écrivons. Notre critique n’en sera que plus crédible.

  • Facile à faire avaler tellement l’électeur est manipulé par les médias .
    Présentation des nouveaux candidats EM ……. inconnus ou de la société civile …. oui mais petit problème un certains nombre étaient déjà suppléent du candidat PS dans leur circonscription . Drôle de renouveau !!!! citoyens ignorants votez .

    • @ dupond

      Oui, E.Macron est élu président: c’est officiel.

      Vous voterez pour votre député, pour rien d’autre!

      Vous n’empêcherez plus E.Macron, d’une part, « La République en Marche » (dont il a démissionné) d’autre part de faire leurs choix. C’est ça, la constitution de la Vième!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

C’est le 9 octobre 2021 qu’Édouard Philippe a officiellement lancé son propre parti, Horizons. L’ancien Premier ministre a présenté celui-ci comme étant destiné à favoriser la réélection d’Emmanuel Macron. Mais il semble que les critiques qu’il a émises concernant « la gestion de la dette et le probable report de la réforme des retraites » n’aient pas été appréciées par le président. Ainsi, Horizons a très vite été perçu comme une menace potentielle pour LREM.

La sanction ne s’est pas fait attendre : la récente proposition de Philippe ... Poursuivre la lecture

Ce 19 janvier, Emmanuel Macron a pris la parole au parlement européen pour faire un discours dans le cadre de la présidence européenne de la France.

Arrivé de Macron au parlement... pic.twitter.com/rBEkIdJfG6

— Esposito Corinne (@coconuts1315) January 19, 2022

Le propos s’est concentré sur les valeurs qu'il souhaite défendre. Il a été critiqué par les représentants français des groupes européens de l’opposition comme Jordan Bardella du RN, Yannick Jadot d'Europe Ecologie les Verts, François-Xa... Poursuivre la lecture

À l’heure où la Guadeloupe connait de nouvelles restrictions sanitaires, on peut se demander si ses habitants ne sont pas perçus par le gouvernement comme des citoyens de seconde zone. Les propos de Macron de la semaine dernière mettent en avant la volonté d’une société discriminant les non-vaccinés qui ne seraient plus des citoyens. Une discrimination qui se veut sanitaire. Mais quand on regarde qui sont les populations non-vaccinées, on s’aperçoit que le discours du président Macron va avoir un impact sur des catégories de populations bien ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles