Bienvenue place Beauvau, le livre qui fait polémique

Les auteurs de « Bienvenue place Beauvau » reprochent à François Hollande de n’avoir rien changé à la police héritée de Nicolas Sarkozy. Il aurait même fait pire en constituant une véritable structure clandestine, version moderne du cabinet noir d’antan.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bienvenue place Beauvau, le livre qui fait polémique

Publié le 29 mars 2017
- A +

Par Francis Richard.

Jadis, jusqu’au XIXe siècle, l’expression cabinet noir désignait l’organisme d’un État, détenteur du monopole des postes, qui ne respectait pas le secret des correspondances. Ce viol de la sphère privée lui permettait d’avoir connaissance de données sensibles sur les personnes et de s’en servir éventuellement pour leur nuire.

Ce n’est pas dans cette stricte acception que les auteurs de Bienvenue place Beauvau emploient cette expression dans leur livre, où ils reprochent à longueur de pages à François Hollande de n’avoir rien changé à la police héritée de Nicolas Sarkozy. Il aurait même fait pire en constituant une structure clandestine, version moderne du cabinet noir d’antan.

Des indices troubles place Beauvau

Les auteurs précisent à propos de celui-ci : Il n’est pas possible d’en apporter la preuve formelle. Comme il n’est pas possible de prouver le contraire ! Mais l’addition d’indices troubles et de témoignages étonnants interroge. Plusieurs observateurs bien placés dans l’appareil policier nous ont ainsi décrit par le menu l’existence d’une structure clandestine, aux ramifications complexes […]. (page 24)

Ce qui caractérise cette structure clandestine, c’est sa capacité à orchestrer des affaires judiciaires pour éliminer des adversaires ou, au contraire, les épargner, à charge de revanche.

Quelles sont les ramifications de cette structure ?

Tracfin, le service de renseignement financier de Bercy, dont le patron assiste chaque semaine à une réunion à l’Élysée organisée par le coordinateur du renseignement, en compagnie des six autres directeurs des services secrets : Afin d’allumer la mèche d’une affaire politico-financière, il suffit que Tracfin pêche au bon endroit, remonte dans ses filets une infraction, et la transmette officiellement à la justice. (page 24)

– la DACG, la Direction des affaires criminelles et des grâces, dont le patron peut suivre en temps réel l’avancement de tous les dossiers politico-financiers. (page 26)

– des magistrats auxquels le Château donne des consignes oralement sur des dossiers politiquement sensibles : Ils sont moins de cinq, dont on retrouve le nom dans tous les dossiers qui concernent Sarkozy. Des habitués de la méthode des poupées russes. (page 26)

ces magistrats qui additionnent les affaires sur le clan Sarkozy sont eux-mêmes alimentés et épaulés par une poignée d’officiers de police judiciaire, la plupart en poste à l’Office central de lutte contre la corruption, les infractions financières et fiscales […]. (page 27)

Un ami de quarante ans

Le patron de Bercy est Michel Sapin, un ami de quarante ans de François Hollande ; le coordinateur du renseignement est Yann Jounod, préfet socialiste ; le patron de la DACG, Robert Gelli, a partagé la même chambrée que François Hollande et Michel Sapin lors de leur service militaire. (page 25).

Ajoutons que la méthode des poupées russes, évoquée ci-dessus, consiste à saisir lors d’une perquisition des documents qui n’ont rien à voir avec celle-ci et de les utiliser pour ouvrir de nouveaux dossiers judiciaires, susceptibles de nécessiter d’autres perquisitions etc.

Parmi les moins de cinq juges d’instruction nommés pour instruire les dossiers politiquement sensibles figure un certain Serge Tournaire : Ce juge d’instruction est apprécié à l’Élysée pour son opiniâtreté dans les affaires mettant en cause Sarkozy. (page 41)

Les rivaux de François Hollande en difficulté avec la justice

Les auteurs remarquent que, comme par hasard, ceux qui pourraient rivaliser avec François Hollande, ont maille à partir avec la justice : Derrière ces ennuis à répétition qui ciblent les principaux rivaux du Président sortant, difficile de ne pas voir la patte de Hollande. (page 54)

Difficile à les lire, même s’ils s’en défendent, de ne pas voir non plus dans le chantier Fillon (un chantier est une machination dans le jargon barbouze) la même patte de Hollande, d’autant que, par le plus grand des hasards, un des trois juges nommés par le Parquet national financier pour mener à bien ce chantier est un certain Serge Tournaire…

Dans le livre d’Olivia Recasens, Didier Hassoux et Philippe Labbé (la première et le dernier étaient journalistes au Point ; le deuxième et le troisième le sont aujourd’hui au Canard) il y a bien d’autres révélations inavouables sur la police, éclipsées maintenant par celle de l’existence improuvable du cabinet noir, dont se sert Hollande pour éliminer ses adversaires.

Redoutable tacticien

C’est dommage. Car elles sont les symptômes d’une police complètement inadaptée à la situation actuelle et la démonstration que Hollande n’aura rien fait pendant cinq ans pour y remédier, préférant se livrer à ses petits jeux de redoutable tacticien, qui a su tout au long de sa carrière avoir un ou plusieurs coups d’avance sur ses adversaires… (page 54)

Olivia Recasens, Didier Hassoux et Christophe Labbé, Bienvenue place Beauvau, Robert Laffont, 264 pages.

Sur le web

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Parions un kopeck (notre nouvelle monnaie après l’abandon de l’euro) que ces saines pratiques perdureront lors du règne de la prochaine présidente…

  • Et cela critique Putine alors que cela fait plus ou moins la même chose. C’est Putlande que nous avons ❗

  • Vous avez pu noter le courage des auteurs quand F.Fillon a utilisé leurs écrits pour incriminer Hollande… Typiquement socialiste !

  • C’est ni plus ni moins que la stratégie de noyautage des administrations occidentales que les soviétiques avaient mis au point lors de la guerre froide.

  • Ce n’est qu’un bouquin à l’eau de rose,la réalité est 100 fois pire lorsque les forces de gauche sont au pouvoir .

  • Dire que ce qu’on lis dans le livre n’est que la partie visible (puisqu’ils l’ont trouvée) de l’iceberg. Démocratie disent-ils …

    • Ce qu’on lit dans le livre, ce sont des faits qui ne sont pas susceptibles d’être attaquée en diffamation… Je suis certain que les auteurs en savent beaucoup plus.

  • On notera que la justice n’a toujours pas ouvert d’enquête, elle semble moins pressée, a priori.

    D’ailleurs, pour la violation du secret défense par Hollande il y a quelques mois, ça se passe comment?

  • Bref, plus on est de gauche plus on est pourri. Il y en a que cela étonne? Stéphane Courtois avait déjà démontré que le socialisme est intrinsèquement liberticide, car quand il parvient au pouvoir il ne veut pas le lâcher. Normal car ses adeptes sont des parasites de la société.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

C’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, et Valérie Pécresse continue de stagner dans les sondages.

??? L'évolution de l'ensemble des sondages publiés pour le premier tour :

?Macron 29% ↘️ ⚫️Le Pen 18% ↗️ ?Mélenchon 14% ↗️ ?Pécresse 11% ↘️ ?Zemmour 11% ↘️ ?Jadot 6% ➡️ pic.twitter.com/ulxIu1T0DB

— mathieu gallard (@mathieugallard) March 24, 2022

Parmi les raisons qui affaiblissent sa candidature, certains accusent le silence embarrassant de celui qui reste le mento... Poursuivre la lecture

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

Le premier grand meeting de Valérie Pécresse au Zénith a fait salle comble mais n’a guère suscité l’enthousiasme. Son projet de « nouvelle France » se voulait rassembleur, il n’a pas convaincu les commentateurs qui l’ont accusé d’enchaîner les platitudes, de copier ses adversaires et même de surjouer l’autorité pour tenter de s’imposer.

Meeting tellement raté que des militants ont quitté la salle ! ?#PecresseZenith #ValerieDetresse pic.twitter.com/NNM1kxVHBt

— Goery_|?? (@Goery_) February 13, 2022

Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles