100 millions pour 400 radars : le budget de la répression routière explose !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
By: Circula Seguro - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

100 millions pour 400 radars : le budget de la répression routière explose !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 23 mars 2017
- A +

Un communiqué de la ligue de défense des conducteurs

Avis de dépenses massives pour la répression routière ! Une commande de 101 millions d’euros pour l’achat de 400 radars ultrasophistiqués vient d’être opérée dans la plus grande discrétion par le ministère de l’Intérieur.

Du jamais vu

Un montant encore jamais vu pour l’achat de radars, 6 fois plus élevé que la totalité du budget annuel habituellement consacré à l’achat de nouvelles machines (17,2 millions d’euros en 2017) ! Et ce n’est qu’un début…

Le gouvernement vient de passer commande auprès de la société Morpho, filiale de Safran pour l’achat de 400 nouveaux radars, les  » Mesta Fusion », pour un montant de plus de 100 millions d’euros. Cette nouvelle arme ultrasophistiquée va pouvoir surveiller et sanctionner 32 véhicules simultanément sur 8 voies de circulation.

Radar test dans l’Essonne

Le premier radar testé actuellement dans l’Essonne ne contrôle pour l’instant que la vitesse et le franchissement des feux-rouges.

À terme, ces machines pourront contrôler les interdictions de tourner à droite ou à gauche, les interdictions de dépasser, la circulation sur une voie interdite, le non-respect des distances de sécurité, le franchissement de ligne continue.

Et cet investissement répressif sans précédent n’est qu’une première étape puisque le contrat de fourniture et de maintenance des appareils est reconductible 9 fois de suite ! Les 687 radars de feux rouges et les 76 radars de passage à niveau que comptent les routes françaises en 2017 doivent ainsi bientôt laisser la place à ces machines sans pitié.

6000 cabines leurres

De plus, ces nouveaux appareils, déplaçables, vont aussi équiper bon nombre des 6 000 cabines leurres que comptent installer les pouvoirs publics d’ici 2020, où 1 200 radars viendront alternativement se cacher dans certaines d’entre elles. « Ce radar « multi-tout » ne laissera plus aucune chance aux usagers de la route, il va faire complètement exploser le nombre de PV. La chasse aux conducteurs est ouverte ! » dénonce la Ligue de Défense des Conducteurs.

Malheureusement, si les budgets alloués à la répression explosent pour alimenter la tirelire de l’État,  les routes françaises, elles, continuent de se dégrader faute d’entretien. « Pour preuve, le montant astronomique de ce marché de 100 millions d’euros, c’est exactement la baisse, entre 2009 et 2015, du budget consacré à l’exploitation et à l’entretien du réseau routier par l’État. Tout un symbole des priorités du gouvernement…» conclut l’association.

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Il ne faut pas voir le mal partout. Il s’agit seulement de favoriser le consommer-local.

  • Et on vient d apprendre que les candidats a la présidentielle ne déclarent pas ou peu de voitures. On comprend pourquoi…

  • les priorités du gouvernement c’est de remplir les caisses et ce le plus rapidement possible ; sur que le nombre de PV va exploser mais rien ne dit que cela va endiguer le nombre de morts sur les routes ;

  • Ils bénéficient tous de voitures avec chauffeur…
    Pourquoi s’en encombrer d’ une (comme on dit à Zuydcoote)???

  • Et le nombre de fausses plaques et de conducteurs sans permis explosera également… bref le nombre d’infractions va exploser, tout le contraire du but recherché. Et ça sera une preuve supplémentaire que tout ces radars à la c.. ne sont là que pour remplir les poches de l état

  • Il ne reste plus qu’à être de bons citoyens et rentabiliser cet investissement de l’état….En ne respectant pas le code de la route ?

  • « Tout un symbole des priorités du gouvernement »
    Une autre preuve que le gouvernement est contre le Peuple qu’il est censé servir.
    Et encore plus de condamnations sans procès.
    « Un Peuple n’a qu’un seul ennemi : son gouvernement. » A. de Saint-Just.

    • En plus ces 100 millions, il va falloir les rentabiliser. Bizarrement, là, leut notion « Kaptitaliste-ultra-turbo-libérale », ils l’ont comprise et savent l’appliquer.

      Les futures voitures avec radars embarqués, coûtent 70000€ pièce. Plus 18000€ d’entretien par an. Pour l’instant, il n’y a qu’un binône de « CHiPs » automobiles qui tourne 1 heure par jour. L’an prochain, il n’y aura qu’un chauffeur privé, non membre des Forces de l’Ordre, qui tournera 8 heures par jour.

  • hé ma foi, pour une foi que l’état fait preuve de bon sens financier…Il y a là en effet un vivier conséquent à exploiter. Quand je roule à 115 sur une autoroute limitée pourtant à 110, je me fait dépasser en file continue par des gens qui doivent être munis de bons détecteurs de radars. Je suppose que ce sont eux qui s’insurgent contre ces mesures qui vont mettre fin à leur petite liberté de mettre la vie des autres en danger. Surtout que généralement ils prennent la précaution de rouler avec des monstres de plus de 2 tonnes tels que X5 , Q7 et autres Cayenne, ils s’assurent d’avoir l’avantage en cas de choc avec les autres usagers.

  • la chasse aux conducteurs est ouverte ? non c’est simplement la chasse aux chauffards !
    On peut quand même remercier quelques multirécidivistes pour leur contribution volontaire et consciente au budget de l’état

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Pierre Chasseray.

Voilà bien longtemps que la voiture n’est plus en odeur de sainteté dans la capitale française.

Les décisions politiques à l’encontre de ce qui fut et reste encore pour une grande majorité de Français un fantastique outil de liberté se multiplient depuis l’arrivée d’Anne Hidalgo à la tête de la municipalité :

limitations de vitesse sur le boulevard périphérique puis dans l’ensemble des rues de Paris intra-muros, développement des voies réservées aux vélos et aux bus au détriment de la circulation autom... Poursuivre la lecture

Par Pierre Chasseray.

Mais où est passé notre bon sens ? notre mémoire ?…

Le confinement aurait-il eu pour effet de déclencher une forme d’amnésie gouvernementale au point d’oublier la France de la colère ? Pour quelques centimes de plus d’une taxe carbone poussée médiatiquement par une frange de bobos-écolos nourris au caviar bio à la louche, la France s’embrasait. On touchait à la voiture, à la mobilité…

Nous ne sommes que quelques semaines plus tard si nous mettons entre parenthèses cette période de crise sanitaire, et... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

Depuis ce mardi 1er juin, les véhicules avec des vignettes crit’Air 4 et 5, qui correspondent aux plus vieux moteurs diesel et essence, ne pourront plus circuler en semaine dans le Grand Paris. Le territoire concerné, qui correspond aux frontières de l’autoroute A86, est devenu depuis le 1er juillet 2019 une « zone à faible émissions » (ZFE) afin de répondre à « l’urgence sanitaire et climatique ».

Selon le gouvernement : « L’agence Santé publique France estime à 6600 le nombre de décès par an liés à la polluti... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles