Canada : Justin Trudeau, la coquille vide

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Justin Trudeau (Crédits : Alex Guibord, licence CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Canada : Justin Trudeau, la coquille vide

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 18 mars 2017
- A +

Par Nathalie Elgrably-Lévy, depuis le Canada.

Pour plusieurs, c’est le signe d’un gouvernement à l’écoute de sa population­­. Cela aurait été le cas s’il s’agissait de sondages occasionnels. Mais vu les montants dépensés, il s’agit clairement d’un besoin compulsif. Un besoin qui en dit long sur notre Premier ministre.

Narcissique

Les chefs d’État peuvent être regroupés­­ en deux catégories : les politiciens et les leaders. Un leader a une vision, il réfléchit à ce qu’il veut accomplir. Il est animé par des convictions et un ensemble de principes auxquels il reste fidèle. Et parce­­ qu’il transmet son message avec passion et intégrité intellectuelle, il inspire le respect de tous, même de ses détracteurs. Le poli­ticien, pour sa part, n’est mû que par un seul principe, celui de plaire à ses électeurs afin d’accéder au pouvoir et d’y rester.

L’obsession de Justin Trudeau pour les sondages confirme qu’il n’est qu’un politicien, peut-être même­­ le moins engagé de tous ceux que le Canada a connus. Ses discours insipides dans lesquels il abuse de formules creuses et du politiquement correct afin de ne jamais prendre position, et son penchant démesuré pour les selfies suggéraient déjà que notre Premier ministre n’est qu’une coquille vide.

Le fait que sur ses 223 promesses électorales, il n’en ait réalisé que 43, dont la plupart sont des mesures suscitant l’indifférence, confirme la première impression. Maintenant, on apprend sa dépendance quasi clinique­­ aux sondages. Voilà qui atteste­­ d’une personnalité narcissique et sans substance qui use des sondages comme unique boussole.

Sur le web

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Alexandre Massaux.

Le gouvernement fédéral canadien vient de rendre obligatoire la vaccination pour voyager en train, en navire ou en avion à partir du 30 novembre. Les deux doses d’un vaccin reconnu seront nécessaires pour pouvoir voyager. Toute personne de plus de 12 ans est concernée par cette mesure.

Mais comme le rappelle Radio-Canada : cette obligation signifie que les Canadiens non-vaccinés ne pourront pas quitter le pays, mais elle concerne également les résidents étrangers. De plus, les tests PCR ne sont pas accepté... Poursuivre la lecture

Par Miguel Ouellette et Maria Lily Shaw[1. Miguel Ouellette est directeur des opérations et économiste à l’IEDM, Maria Shaw est économiste à l’IEDM. Ils sont les auteurs de « Service de la dette : trop cher payé pour s’endetter » et signent ce texte à titre personnel.]. Un article de l'Institut économique de Montréal

Le dernier budget présenté par le gouvernement social-démocrate[1. "Liberal" dans le texte.] de Justin Trudeau, ou son premier en deux ans, devrions-nous peut-être dire, représente un pas supplémentaire vers l’endettement... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Présidentielle 2022, c’est parti ! Après Jean-Luc Mélenchon pour la France Insoumise, Marine Le Pen pour le Rassemblement national et Fabien Roussel pour le Parti communiste, Xavier Bertrand a officialisé sa candidature « de droite sociale et populaire » cette semaine, sans même attendre de savoir s’il sera réélu en juin dans sa région des Hauts-de-France.

Mais un nouveau nom commence à affoler les compteurs médiatiques, celui de l’actuel maire du Havre qui se trouve être aussi un ancien membre très actif ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles