François Fillon au journal de 20h : il se maintient

François Fillon by UMP Photos(CC BY-NC-ND 2.0)

Résumé de l’interview donnée par François Fillon au journal de France 2 ce soir. Il ne lâchera rien. Mais…

Par la rédaction de Contrepoints.

François Fillon, interviewé par Laurent Delahousse, explique d’emblée  que le rassemblement d’aujourd’hui devait démontrer que ceux qui ont voté pour lui continueraient à le soutenir.

Il confirme que ce rassemblement n’était ni une manifestation contre les juges, ni contre la presse. Quand le journaliste lui fait valoir qu’il a usé de mots assez violents ces derniers jours, il admet :

Ma réaction a peut-être été trop violente (…) mais elle a été à la mesure de la violence que j’ai reçue. (…) On a annoncé le suicide de ma femme mercredi matin.

Il explique que les gens qui se sont déplacés pour la primaire seraient volés de leur vote si on lui demandait de ne plus être candidat.

Démocratiquement j’ai été désigné (…) donc personne n’a le pouvoir de m’obliger à retirer ma candidature. C’est ma décision. Cette décision a été aujourd’hui confortée par le rassemblement populaire d’aujourd’hui.

Il résume : si les électeurs avaient voulu l’élection d’Alain Juppé, ils auraient voté pour lui.

Il n’y a pas d’autre projet que le sien pour redresser le pays.

Il pointe du doigt que des centaines d’élus sont toujours avec lui. Il se battra pour que certains reviennent : l’union de la famille politique. François Baroin, Luc Chatel, Éric Ciotti font partie de ceux avec lesquels il peut faire une équipe.

À la question : qui est aujourd’hui votre adversaire politique ? Il répond :

Madame Le Pen.

Il ajoute que ce n’est pas en proposant un projet de centre gauche qu’on va aider les Français à se détourner de Madame Le Pen.

Pourtant, la fermeté dans les réponses sur le maintien de sa candidature a baissé par rapport aux derniers jours et aux dernières semaines. Preuve en est l’insistance sur son programme, validé par la primaire, plus que sur sa personne. Une façon d’annoncer qu’un candidat qui reprendrait son programme aurait sa bénédiction ? À suivre dans les prochains jours…