500 000 fonctionnaires de moins ? Impossible pour Juppé !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Depuis des lustres on à laissé s’accroître le nombres des fonctionnaires à tous les niveaux alors que beaucoup de ces « emplois » pourraient et devraient être du ressort du privé. Les seuls qui devraient être « fonctionnaires » sont ceux qui dépendent des ministères régalien : justice, police, armée avec un bémol pour cette dernière puisque des gens peuvent s’engager que pour une période limitée. dans une autre époque, celle des nationalisation, même les travailleurs des usines d’aviation (e, particulier) était assimilé fonctionnaires. Outre le fait qu’ils soient trop nombreux et surtout pas au bon endroit, ils devraient être soumis aux mêmes règles que le privé ou qu’on mette le privé au même niveau que les fonctionnaires, pour moi ce ne serait que justice. Quand on voit le niveau de recrutement dans l’éducation nationale ça fait peur pour la qualité de l’enseignement, les places de la France dans les différents classements internationaux laisse pantois. Le statut des fonctionnaires devrait être calqué sur ce qui se fait en Suisse (sauf deux cantons), contrat de droit privé renouvelable si capacités reconnues. Le fonctionnariat à « vie » ne doit plus être le règle. Il en est de même pour les retraites de certains organismes : SNCF, EDF, etc. qu’ils financent leurs retraités sans aller ponctionner les caisses de retraites du privés. tant pis s’il ne sont pas assez nombreux à payer par rapport au nombre de leurs retraités, ou que l’ensemble de la fonction publique paye pour eux, pas les autres.

    • Même si les militaires sont fonctionnaires ils n’ont pas le même statut que les civils, l’une des différences fondamentales entre le statut de fonctionnaires civils et militaires est que contrairement aux premiers ces derniers n’ont pas le droit de grève.

      • Les militaires, comme les policiers ou les pompiers par exemple, sont les seuls vrais fonctionnaires. Ils sont les seuls à mériter le statut de fonctionnaire, payé au prix de leur vie, au prix de leur sacrifice pour autrui. Dernièrement, un petit malin, raisonneur compulsif, demandait ce qui justifiait qu’on finance seulement les fonctions régaliennes par l’impôt plutôt que les autres secteurs devenus publics par erreur ou démagogie. Le prix de la vie des personnes chargées de ces fonctions justifie qu’on organise les fonctions régaliennes sur un mode de financement public. Comme chacun sait, la vie n’a pas de prix. En conséquence, le marché est incapable de découvrir le prix de ces services particuliers. En dehors des fonctions régaliennes, tout, absolument tout, doit être privatisé et soumis à concurrence afin de découvrir le prix des services échangés.

        7 secteurs à privatiser en urgence : retraites, santé, éducation, énergie, logement, transports, culture.

  • Coté argumentaire de cette primaire cela relève d’une cour d’école … même pas niveau école primaire … mais plutôt école maternelle …. pour être sympathique « grande section »
    Il faut me raconter autre chose pour que je m’y intéresse

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Philbert Carbon. Un article de l'Iref-Europe

Six-cent quatre-vingt une pages ! Telle est l’épaisseur de l’édition 2019 du rapport annuel sur l’état de la fonction publique. Une édition 2019 qui porte mal son nom puisque les chiffres les plus récents sur lesquels elle est construite sont ceux de 2017. Néanmoins ce pavé, apte à occuper les longues soirées d’hiver, est une source inépuisable de renseignements sur les ressources humaines des trois versants, comme on dit maintenant, de la fonction publique.

Le rapport 2019 s’inté... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Bernard Kron.

Certains médecins, en vous tâtant le pouls, ont une façon de vous prendre par la main qui semble tout de suite vous guider vers un monde meilleur. Paul Masson.

Les révolutions chirurgicales s’accélèrent depuis les greffes d’organes, les sutures automatiques à la fin des années 1960 et la chirurgie télévisée sans bistouri à la fin des années 1980. L’IA et le robot chirurgical annoncent peut-être des temps nouveaux. Pourtant le robot n’est en fait que le prolongement de la main du chirurgien. Il permet d’augmente... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

On ne sait pas encore sous quelle forme exacte sera désigné le candidat des Républicains (LR) en vue de l’élection présidentielle de l’an prochain, mais une chose est d’ores et déjà certaine : que ce soit dans ou hors primaire, les candidatures s’accumulent follement – à tel point que l’on se demande si dans bien des cas, il ne s’agirait pas plutôt de marchander plus ou moins habilement un futur poste ministériel, y compris auprès des deux candidats de tête Macron et Le Pen. Après tout, il y a le précédent Le Mai... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles