Le burkini, même amende que le monokini !

Les amendes burkini sont du même montant que celles pour le port d'un monokini. Un hasard qui en dit long sur les préférences fiscales françaises.

Par Alexis Vintray.

Amendes burkini ou monokini : combien risquez-vous ?

Le burkini et le monokini, même amende !

L’interdiction éventuelle du burkini (voir notre article sur le sujet) a déclenché des débats animés parmi les politiques ou dans les médias, sans qu’on comprenne bien tout le bruit autour de cette tenue. Les amendes encourues dans les villes dont les mairies ont interdit le burkini sont pourtant d’un montant parfaitement dérisoire, comme le souligne cette infographie de statista.

Le port du burkini est en effet passible d’une contravention de première classe, d’un montant de 38€. Exactement le même montant que pour le port d’un monokini (pratique du topless) là où il est interdit, comme à Paris Plages. Une équivalence dans le montant qui ne manquera pas de faire sourire !

Un symbole au montant dérisoire mais qui en dit long

Cette variation énorme entre les montants des amendes souligne bien les priorités des pouvoirs publics : en dépit de l’imposant bruit médiatique et des déclarations tonitruantes des politiques de tout bord, le faible montant de l’amende souligne qu’il s’agit plus d’un symbole pour montrer qu’on agit. À l’inverse, en comparaison, on voit bien la volonté de pressuriser jusqu’au bout les vaches à lait fiscales que sont les automobilistes (90€ et 135€) ou les fumeurs (68€).

Prendre la voiture peut ainsi être la source de… 530 amendes différentes !