Pourquoi l’État islamique attaque les musulmans

Publié Par Emmanuel Bourgerie, le dans Moyen Orient

Par Emmanuel Bourgerie.

La Turquie n’en est malheureusement pas à sa première attaque terroriste. L’État Islamique en a revendiqué cinq depuis le début de l’année, totalisant plus d’une centaine de victimes. Cela peut paraître étonnant, puisque la Turquie est un pays quasi-exclusivement musulman.

Occident et Islam

Il est important de garder à l’esprit qu’à l’origine, l’État Islamique était une branche d’Al-Qaeda. On peut donc utiliser ce que l’on sait de ce dernier pour comprendre l’État Islamique. Or, un des buts avoués d’Al-Qaeda était de créer une dichotomie binaire entre l’Occident et l’Islam.

Pour y parvenir, les attaques terroristes doivent se produire dans les pays occidentaux pour attiser un sentiment de peur et de méfiance vis-à-vis des musulmans au sens large. Mais elles doivent aussi se produire à l’encontre des pays plus modérés, comme la Turquie ou le Liban, cette fois-ci pour obtenir deux effets : déstabiliser ces pays, et intimider les musulmans qui voudraient les rejoindre.

S’il y a un terrorisme islamiste et une culture réactionnaire au sein de l’Islam qui doivent être sérieusement critiqués, mettre tout le monde dans le même panier, y compris des musulmans parfaitement innocents, ne fait que donner du crédit à l’État Islamique, qui cherche à entretenir cette confusion.

Sur le web

  1. C’est surtout qu’Assad est mal en ce moment, et il ne sait plus qu’elle carte jouer, on se rend compte au final que la Russie n’a pas réussit à détruire les rebelles, il lui faut donc encore d’avantage créer le sentiment qu’il y a besoin de lutter pour lui puisque officiellement et les médiats occidentaux valide cette thése l’Etat Islamique serait contre Assad.

    Regardez les attentats de l’EI, c’est d’abbord presque toujours sur des pays anti-Assad, les plus anti-Assad, sauf….l’avion Russe juste au debut de l’intervention qui ne frappait pas l’EI bien on au contraire et qui lui a donné beaucoup de terrain sur les rebelles, les Russes devaient bien justifier leurs interventions qui au debut était mal vu, Assad les a aidés.

    Là il s’agit donc de faire mal à la Turquie allié des Syriens, grands adversaires des Assado-Daeshiens et de chercher à provoquer un durcissement occidental pour le régime criminel du boucher coupeur de doigt d’enfant (notamment) de Damas.

    1. Sans parler des attentas récents en Arabie Saoudite, je me demande comment les bien-pensants vont expliquer cela…

  2. Je pense que l’on est obligé de prendre en compte la théologie musulmane. Celle-ci a-t-elle évoluée depuis l’apparition de l’Islam ?

  3. Encore une fois c’est une erreur totale d’analyse… comme celles que l’on entend tous les jours…
    – Quand ils ont frappés la France c’était « ils visent notre manière de vivre, notre civilisation, bataclan a des propriétaires juifs donc antisémite, café donc contre l’alcool,…) » (en oubliant que la majorité des attentats dans le monde touchent les pays musulmans)
    – Et voila que débarque la Belgique et tous les supers experts nous sortent le « les gares sont représentatif car ils visent plusieurs communautés diverses et variés » (en omettant le détail qu’aucun autre pays n’a été visé, et que la Belgique venait juste de tapper dans la fourmillière djiadiste après Paris, mais le hasard sans doute)
    – à Orlando « ba voila on vise les homosexuels car ils sont contre les homosexuels » (en faisant exprès d’oublier un léger détail, le tueur était homosexuel, fréquentait la boite de nuit,… c’était juste un refoulé, un mec qui n’acceptait pas son homosexualité, dont l’Etat Islamique a revendiqué l’attaque mais d’après le CIA et le FBI a aucun moment ils l’ont commandité, ils se sont juste glissé dessus pour profiter de l’évenement)
    – et voila qu’arrive l’attentat de Turquie et la on entend « oui mais c’est un aéroport, donc c’est les étrangers qui sont visés » (alors meme que si on suit la victimologie, ce sont des turcs a 90%)
    – et voila l’Irak « ils visent les modérés »… la les arguments commencent sérieusement a se perdre, car sur les 250 victimes, il y avait un paquet de pratiquant et de fondamentaliste
    – et les derniers en date en Arabie Saoudite, qui passe plutot innapercu dans les médias FR, ba oui a sortir une anerie par journal télé, il faudrait pas a nouveau se contredire… et la je vois dans l’article qu’ils visent « les plus modérés » ? C’est une blague ? Ils visent le lieu absolue de l’Islam, la ou tous les musulmans les plus orthodoxe se rejoignent et…. ils visent les modérés.

    Soyez sérieux 2 minutes, arretez de changer d’avis a chaque attentat… Perso je maintient depuis le début, exactement la meme ligne… en occident, l’Etat Islamique qui n’a(vait) qu’un seul but, de détenir un Etat Islamique justement… frappe uniquement les pays qui interviennent contre eux (France, Russie), la belgique étant une frappe en réponse à la recherche des djihadistes… Orlando n’a strictement rien a voir.
    De plus on ne peut mettre de coté l’aspect des terroristes, ils sont tous du meme univers, c’est a dire des gens perdus a un moment clé, à qui des populistes (dans ce cadre l’Etat Islamique) dit au vendeur de drogue/alcool belge va tuer a paris, au délinquant sans enfance des freres Kouachi c’est Charlie les méchants,… bref les memes qui, il y a quelques années, se faisaient recruter par l’extreme gauche et les attentats qu’a connu l’Europe par ces groupes terroristes d’extreme gauche… et les memes, mais blanc, qui ont été recruté par wagon entier pendant l’explosion des skin heads en France… des gens perdus, sans repères, qui recherchent un responsable de leur malheur, autre qu’eux-meme, ou que des accidents de la vie… (il ne faut bien évidement pas confondre, comme le fait encore l’article, Al qaida et l’Etat Islamique, qui sont 2 groupes bien différent, Al qaida recrutait du diplomé inséré pouvant posséder un permis avion, monter des attentats de grandes envergures,… a contrario de l’Etat Islamique, qui vise les perdus, a qui l’ont met une kalashnikov entre les mains et qui vont tuer le plus possible… cela ressemble beaucoup plus au GIA des années 95, ou ils utilisaient bouteille de gaz et écrous, cocotte minutes,… donc de l’artisanal a porté de tous, meme si cela fait moins de mort que les attentats réfléchis, cela touche)
    Dans le cadre des attentats commis sur sol occidental, cela n’a strictement rien a voir avec la religion, c’est « ce qu’ils considèrent » comme des réponses à des attaques et profitent juste d’une augmentation depuis 2004 de l’islamophobie en France, pour, comme tout populiste, victimiser une foulle, et donc dire « vous voyez musulmans, on ne vous aime pas en France, donc venez nous rejoindre… et SI vous ne le pouvez pas car la France vous l’interdit, frappez en France »… et cela marche, l’islamophobie augmente, et cela ne fait qu’enrichir le potentiel djihadiste et les chances de se tapper de nouveaux attentats. Reste que les derniers attentats en France, vont fragiliser cette stratégie, cari ls visaient des « innocents » contrairement à Charlie Hebdo « qui l’avaient bien chercher » (ce n’est pas ce que je pense, mais le sous-entendu que les futurs djihadistes percoivent)… dans le cadre du stade de France, Bataclan,… c’était des innocents… et le plus grave pour leur stratégie vient avec l’attaque de la Turquie, et dans els denriers jours avec l’Arabie Saoudite et le lieu le plus important de l’islam… et la… je pense que le recrutement va nettement baisser.

    1. +1 Sans oublier que notre biais ethnocentrée nous fais perdre constamment de vue que les pays ayant subis le plus d’attaque de l’Etat Islamique sont an Afrique et Moyen Orient, l’Europe et les USA compte une part infime de victimes.

      1. @Liberté chérie : il y a du vrai en vos longs propos, probablement tapés à la hâte, en y laissant trainer plus de 50 fautes d’orthographe … ce qui tend à décrédibiliser la force de certaines parties de votre « analyse » !
        Il est vrai aussi que la courte analyse de E.Bourgerie est horriblement simpliste…
        Au final, nul ne tient une analyse fiable, tant sont disparates les motivations de TOUS CES CINGLES et de ceux (ONG, collectifs, etc.) qui les soutiennent CHEZ NOUS (en Occident).

        Je trouve utile de lire les critiques fondées émises par nombre d’intervenants « musulmans intégrés » et quelques musulmans « modernistes de là-bas » (individus malheureusement épars et écrasés par la bêtise de leurs imams, ayatollahs, prosélytes divers et multiples, qui sévissent partout sur les esprits « fragiles, imbibés de croyance lobotomisée ».

        1. Tout d’abord c’est « libertée adorée » (et pas chérie) j’y tiens, comme dirais Bouddha sur la différence entre adorer et aimer, « Quand vous adorez une fleur, vous l’arrachez, mais quand vous aimez une fleur, vous l’arrosez tous les jours. Celui qui comprend ça, comprends la vie… » Je suis fou amoureux, aveugle, de la liberté… ce qui pousse les excès… bref on s’en fou.

          J’ose espérer pour vous que vous ne considérez pas comme seule personne fiable dans le raisonnement et l’analyse, quelqu’un qui fait zero faute à la dictée de Pivot, ca vous rendrait tout de suite triste. Après oui j’en fais un paquet… sans aucun doute, je ne me relis pas, et je pense que je suis compréhensible tout de meme…. enfin j’espère. J’ai toujours attaché de l’importance au fond, car si je passe 5 minutes sur la forme, j’en perds 5 sur le fond… ce qui tombe bien, je ne suis pas politique…

          Les motivations de l’Etat Islamique ne sont pas si disparate, hatez-vous de porter des jugments aussi faibles que « cinglés », c’est une solution de facilité, qui s’offre justement à ceux qui ne s’occupe que de la forme, de l’émotion,… jamais bon conseil. Si vous les classez dans « cinglés » alors vous ne chercherez pas a trouver des solutions, à l’époque les gens faisaient déja comme çà, on disait « ce mec est un sorcier, direction le cachot »… et plus tard, des gens découvrirent que ces gens, et bien on pouvait les appeler autrement « médecins,… »… l’analogie s’arrete là avec les mecs qui tuent… mais tout de meme, une qualification entraine immédiatement l’absence de reflexion… c’est ainsi. (je n’en remettrais pas une tartine, mais globalement c’est ce que j’ai mis dans mon commentaire, et meme si je ne prétend nullement détenir LA vérité, je m’attache à ne pas me fier a l’émotion)

          Citez moi une seule ONG qui défend les mecs qui tuent ? J’ose espérer que vous ne faites pas de raccourcis comme Najat ou l’UMP sur l’association Barackacity… car c’est que vosu n’avez écouter que Najat et canal+ et pas la version attaquée et par conséquent une vision étriquée, dictée par l’émotion, sans esprit de jugement réel (qui comme dans la justice, necessite les 2 avis pour poser un jugement). (en clair et ca vous évitera de chercher si c’est de barackacity que vous parlez, mais cette ONG a des humanitaires, bénévoles en Syrie et en Irak, et condamner ouvertement l’Etat Islamique, les condamnerait immédiatement, et allez dire à un jeune qui veut se rendre en Syrie « ils sont méchants l’Etat Islamique »… il vous répondra « espèce de collabo » et il partira… maintenant dites lui « ce n’est pas la bonne façon de défendre les musulmans, il faut privilégier l’aide humanitaire » et la vous avez une petite chance qu’il ne parte pas pour tuer… Si vous parlez des indigenes de la republiques, ils sont en effet gangrénés de l’interieur, mais eux ne parlent pas de la SYrie ou de l’EI, mais d’Israel Palestine…. je ne vois que ces 2 cas de figure.

          Les sectes comme l’EI est un mouvement populiste, tout comme le FN, le communisme,… c’est « le responsable de tous nos maux c’est l’Europe, les étrangers, les riches, les musulmans, les patrons,… » c’est le principe du populisme… et bien comme dit dans mon commentaire, l’EI dit « les méchants mécréants vous discriminent en France, tout le monde vous detestent, venez »…. ils profitent d’une situation économique catastrophique, un morale en berne, avec cela y placent un sentiment de victimisation… et le responsable de tout cela trouvé, et pof cocktail molotof le recrutement ce fait tout seul. C’est ce qui s’est passé en Irak post intervention Bushienne, c’est ce qui s’est passé en Libye post intervention Sarkozienne, et c’est ce qui continue à se passer dans tous les pays qui ont connus cela.

          J’avoue ils sont long mes commentaires…

  4. Je souhaite avant tout remercier l’auteur de la vidéo.

    Avant de poser une question, je voudrais souligner que je ne pense pas que la démarche soit particulièrement pertinente, non pas à cause du contenu développé par l’auteur, mais à cause de la brièveté avec laquelle le sujet est abordé.

    La vidéo souligne que : « Pour y parvenir, les attaques terroristes doivent se produire dans les pays occidentaux pour attiser un sentiment de peur et de méfiance vis-à-vis des musulmans au sens large. Mais elles doivent aussi se produire à l’encontre des pays plus modérés, comme la Turquie ou le Liban, cette fois-ci pour obtenir deux effets : déstabiliser ces pays, et intimider les musulmans qui voudraient les rejoindre. »

    Est-ce que l’explication avancée n’est pas de nature à être remise en doute à l’aune des attentats (pas encore revendiqués à ma connaissance) qui ont frappé l’Arabie saoudite ? En effet, l’Arabie saoudite est un pays dont les dirigeants et l’establishment religieux se distinguent, pour rester poli, par un puritanisme exacerbé. Les attentats en question ont frappé Djeddah, ville portuaire donnant sur la Mer Rouge, Médine, ville sainte pour l’ensemble des branches de l’Islam et Qatif, ville majeure de l’Est du pays qui abrite tant la minorité chiite que les principales exploitations pétrolières.

    A titre personnel, je dois avouer que le phénomène « terroriste » me laisse à la fois choqué par la brutalité et la mise en scène qu’il implique, mais également dubitatif sur les explications qui peuvent pousser des organisations/individus solitaires à agir de la sorte. Je pense qu’au-delà des raisons avancées ici et là, lesquelles, toujours, émergent à posteriori, il y a de l’irrationalité et de la folie qui peuvent être le fait de tout humain indépendamment de son obédience. A ce titre, il faut rappeler qu’avant la tragédie du 13 novembre qui a frappé Paris, l’attentat le plus sanglant ayant frappé l’Europe était le fait d’Anders Breivik (https://fr.wikipedia.org/wiki/Anders_Behring_Breivik).

    Des entretiens avec les auteur de tels actes menées par des psychologues ou autres peuvent se révéler assez intéressant pour comprendre les motivations. Est-ce que quelqu’un aurait connaissance de tels travaux en cours ou aboutis ?

    1. « Est-ce que l’explication avancée n’est pas de nature à être remise en doute à l’aune des attentats (pas encore revendiqués à ma connaissance) qui ont frappé l’Arabie saoudite ? »

      Difficile à remettre en doute sur ce point, comme le dit l’article la déstabilisation de l’occident est bien un but revendiqué par leur idéologie dans un livre sortie en 2005 écrit par un idéologue terroriste syrien :
      http://international.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/12/28/gilles-kepel-terrorisme-djihadisme-isis-ei-daesh-15371.html

      En revanche Daesh n’est ni plus ni moins qu’un mouvement totalitaire qui se sert d’une religion comme le Stalinisme et la nazisme ont pu se servir de Marx ou Nietzsche pour asseoir leur emprise idéologique. Pour ceux qui voudrait approfondir le fonctionnement d’un régime totalitaire et y trouver des similitudes la lecture du livre d’Annah Arendt sur le totalitarisme est plus qu’éclairante :
      https://www.amazon.fr/syst%C3%A8me-totalitaire-origines-totalitarisme/dp/2020798905/

      En d’autres termes, plutôt que de se baser sur le Coran pour comprendre Daesh il faudrait mieux se baser sur leur livre idéologique sortie en 2005. Parce que disserter sur « est-ce que l’islam est ceci ou cela » a très peu de sens pour comprendre Daesh et contribue à créer un clivage entre musulmans et non musulmans (les musulmans savent très bien qu’ils ne sont pas terroristes dans l’âme, tout comme les chrétien savent très bien qu’ils ne sont pas pédophiles dans l’âme).

      Donc les islamistes de Daesh ? Non, les totalitaires de Daesh, inutile de chercher plus loin au risque de les aider dans leur volonté de clivage musulmans/non musulmans en occident et se tromper d’ennemi.

      Du coup on change aussi de perspective en ce qui concerne les attentats en terre musulmane, c’est juste un régime totalitaire qui s’en prend à ceux qui ne les suivent pas.

      1. L’état islamique veut recréer l’islam originel, on peut trouver ça désolant, incongru, anachronique, mais dire que la démarche n’aurait rien à voir avec l’islam parait totalement farfelue.

        1. « mais dire que la démarche n’aurait rien à voir avec l’islam parait totalement farfelue. »
          Ce n’est pas ce que je dit, mais difficile de faire dans la nuance au sein d’un commentaire. Donc oui, Daesh se base sur (LEUR interprétation de) l’islam, pas de doute là-dessus.

          Mais l’islam, comme d’autres religions, est pluriel. On a d’ailleurs du mal à le percevoir étant donné que l’on a tendance à assimiler l’islam, et donc les musulmans, à ce que font Daesh ; dans un sens c’est humain pour peu que l’on ait une connaissance superficielle de l’islam et que l’on ait tendance à ne prendre en compte que ceux qui posent problème (rarement de publicité est faite sur ceux qui ne font pas de vague, humain là aussi de se laisser piéger). Lisez par exemple cette manière de penser l’islam qui n’a rien à voir avec l’interprétation de Daesh si vous ne connaissez pas :
          http://oumma.com/12731/luniversalisme-de-lislam-unite-multiplicite

          Le point que je soulignais est que leur interprétation de l’islam leur sert à justifier une idéologie qui s’apparente à du totalitarisme (utilisation de la terreur dans les zones qu’il contrôle et à l’extérieur, élimination physique des opposants et autres déviants, uniformité des points de vue, dévaluation de la mort pour les autres et ses affiliés, idéologie qui n’a que de prise en compte avec le réel, volonté de domination mondiale, etc). Donc c’est par le biais du totalitarisme que l’on est plus à même de les définir et de comprendre leur démarche. L’ interrogation de cet article montre bien que l’on est resté sur un point purement religieux pour interpréter leur action (en gros, pourquoi s’en prennent-ils à un pays dont la manière de voir la religion est proche de la leur ?). Si l’on avait assimilé dès le départ daesh à du totalitarisme il me semble que interrogation ne se poserait plus.

          L’autre point étant qu’en se focalisant sur l’islam pour les définir on contribue à créer un clivage au sein de nos sociétés, et donc à les aider dans leurs objectifs de déstabilisation des pays occidentaux (notamment en assimilant islam et terrorisme).

          En d’autres termes, l’islam, comme la volonté de réinstaurer « l’islam originel », est l’arbre qui cache la forêt de la véritable nature de Daesh ; des totalitaires.

          Je rappels aussi que les actes terroristes sont une technique de guérilla qui a servie plusieurs « causes » au cours de l’histoire. Cela va des mouvements politiques de tous bords en passant par les différentes religions, du racket, ou encore de la résistance française durant la seconde guerre mondiale. Parler de terrorisme islamiste n’a donc pas grand sens pour comprendre leurs objectifs et leur nature réelle, si ce n’est de faire des amalgames au sein de la population et se tromper de cible.

          L’augmentation des actes islamophobes gratuits suite aux différents attentats, tout comme les sentiments d’injustice ressentis par les musulmans suite à de tels actes et les envies de revanches qui vont en découler, étant un effet de bord regrettable et dangereux pour l’équilibre de nos sociétés ; mais prévu en amont de leur démarche. Pourquoi se laisser piéger ?

          1. C’est une vision des choses intéressante. Je dirais, plus pour la compléter que pour la contrer, que ces gens sont en grande partie des gens instables qui s’aiment à s’imaginer en victime de la société d’où ils viennent. L’interprétation de l’islam n’a que peu d’intérêt, ces gens ne veulent pas de puritanisme, ils seraient absolument incapable de se tenir à la rigueur nécessaire pour la vie dans une telle société. Ces gens sont à la recherche de chaos, de révolte, de désordre…

            1. « s’aiment à s’imaginer en victime de la société d’où ils viennent »
              Il est difficile de nier une injustice objective de certaines catégories de la population (être victime), il y a bien sûr un rapport de cause à effet dans un passage à l’acte. Le nier ne peut qu’engendrer un sentiment d’injustice supplémentaire et alimenter ce rapport de cause à effet.

              Il est possible de ne pas en avoir conscience et/ou de ne pas avoir vécu ce genre de situations qui tendent à favoriser le passage à des gestes extrêmes ou au minimum de protestation. Si les gestes extrêmes ne sont pas excusables, ils sont encore moins excusables de la part des va-t-en-guerre (guerres qui ne relèvent pas d’une nécessite défensive, mais d’une volonté de profit) issue des milieux favorisés et qui n’ont pas subit ce genre d’injustices qui ne favorisent pas la paix intérieure (ostracisme, harcèlement policier, etc).

              Pour le reste je vous rejoins.

    2. « Est-ce que quelqu’un aurait connaissance de tels travaux en cours ou aboutis ? »
      Une réflexion intéressante :
      http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160129.OBS3681/l-etat-islamique-est-une-revolution-par-scott-atran.html

Les commentaires sont fermés.