Brexit : les clefs du débat sur le référendum (vidéo)

Un entretien avec Pieter Cleppe sur le référendum britannique sur le maintien du Royaume Uni dans l’Union Européenne (Brexit).

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Brexit : les clefs du débat sur le référendum (vidéo)

Publié le 21 juin 2016
- A +

Le Royaume-Uni doit-il quitter ou rester au sein de l’Union européenne (UE) ? Telle est la question à laquelle les Britanniques devront répondre lors d’un référendum le jeudi 23 juin 2016.

Quels sont les arguments des partisans du maintien du Royaume-Uni au sein de l’UE (Bremain) et de ceux préférant sa sortie (Brexit) ? Que disent les sondages sur l’état de l’opinion au Royaume-Uni ? Quelles pourraient être les conséquences de ces deux résultats sur le Royaume-Uni, l’Europe en général et la France en particulier ? L’UE est-elle plutôt socialiste ou libérale ?

Pour expliquer le débat en cours et ce qui est en jeu, Contrepoints s’est entretenu avec Pieter Cleppe, le chef du bureau bruxellois de Open Europe, un laboratoire d’idées neutre sur ce sujet.

 

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Après le bref passage de Liz Truss au poste de Premier ministre britannique, le Parti conservateur britannique continue de lutter, accusant un retard de 15 points de pourcentage sur l'opposition travailliste dans les sondages d'opinion. Il est intéressant de noter que Boris Johnson et Liz Truss ont lancé un défi à l'autorité du nouveau Premier ministre Rishi Sunak en rejoignant une rébellion conservatrice soutenant les parcs éoliens pour faire face à la crise énergétique.

Le journaliste britannique de GB News, Tom Harwood, a déploré la... Poursuivre la lecture

Par François-Joseph Schichan. Un article de Conflits

Qu’il s’agisse des sanctions, des livraisons d’armes ou de la rhétorique, le pays a joué un rôle central dans la mise en œuvre de l’unité occidentale face à Vladimir Poutine.

Ceci malgré un contexte interne difficile. Au début de l’année 2022, Boris Johnson est attaqué de toute part, affaibli au sein du Parti conservateur et dans le pays après des révélations sur son comportement au cours des confinements successifs. Mais par contraste avec ses atermoiements face à la pandémie... Poursuivre la lecture

Par Éric Mengus et Guillaume Plantin.

 

Le 23 septembre au Royaume-Uni, l’annonce du mini-budget et les événements qui ont suivi jusqu’à l’annonce de la démission de la Première ministre Liz Truss, le 20 octobre, ont suscité un regain d’intérêt pour le risque de « dominance budgétaire », c’est-à-dire une situation dans laquelle la banque centrale abandonne son objectif de stabilité des prix pour aider le gouvernement à financer ses déficits.

Mais dans quelle mesure cette séquence d’événements doit-elle nous pousser à... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles