Grèves à la SNCF

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Grèves à la SNCF

Publié le 5 juin 2016
- A +

dessin politique541

Le chef de gare Pépy est cocufié par Valls et Hollande qui vont « discuter » (céder) en le court-cicuitant avec la CGT eux-mêmes au motif qu’ils sont l’État actionnaire : Flanby essaye désespérément de faire avancer le train croulant de la SNCF jusqu’au km 2017. Il est prêt à acheter avec l’argent (de monopoly) n’importe qui. Avec 10% d’opinion favorable, promettre des milliards d’emprunts supplémentaires reste sa seule issue. « Après moi, le déluge » aurait dit Louis XV : la météo confirme que c’est commencé avec Pépère Ier.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Je suis sidéré de voir le pouvoir socialiste aller au bout d’une logique qui conduit inexorablement à la faillite. Mais je suis sidéré aussi par la passivité de l’opposition qui semble soit paralysée soit consentante devant cette fuite en avant. Les choses s’accélèrent mais les Français paraissent subir sans vraiment réagir. Nous voyons en temps réel un pays s’affaisser, s’effondrer sans véritable réaction, sans sursaut.

    • A titre personnel, je partage totalement votre opinion.

    • Je suis entièrement d’accord avec toi sur la passivité des Français, quand le Général de Gaulle disait « les Français sont des vaux » il avait parfaitement raison, je ne pense pas que des mélanchons, des Marine lepénes feraient avancer la France,

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Alain Mathieu.

Jean-Pierre Farandou, le pdg de la SNCF a déclaré : « C’est le moment de réinventer le modèle TGV. »

La situation de la SNCF n’est pas brillante : des grèves à répétition, 14 milliards d'euros par an de subventions payées par les contribuables, une dette gigantesque, dont 63 % repris par les contribuables (soit 2200 euros pour chaque contribuable à l’impôt sur le revenu), des retards fréquents, des TER remplis à 25 %, etc.

Pourquoi Jean-Pierre Farandou ne réinventerait-il pas la SNCF, en s’inspirant de... Poursuivre la lecture

Par Jean-François Revel. Texte présenté par Damien Theillier

Jean-François Revel prend ici l'exemple concret des trains, en France et en Grande-Bretagne, pour illustrer l'omniprésence de la mentalité antilibérale, qui jaillit comme un cri du cœur en toute occasion, notamment lors d'une catastrophe ferroviaire (Voir aussi la vidéo tout en bas). Cette mentalité persiste à l'encontre de toute l'expérience historique du XXe siècle et même de la pratique actuelle de la quasi-totalité des pays. Comme il l’écrit si joliment :

« L'antil... Poursuivre la lecture

sncf
0
Sauvegarder cet article

Par François Turenne. Un article de l'IREF Europe

Le 9 mars dernier, la commission des Finances a rendu un rapport au vitriol sur la SNCF. Les deux auteurs font le constat que le modèle du groupe ferroviaire doit se réformer en profondeur car il ne pourra pas éternellement compter sur le soutien public pour éponger ses dettes. Ils saluent la libéralisation du rail, génératrice d’un cercle financier vertueux pour l’ensemble du secteur ferroviaire. Enfin, ils dénoncent le poids financier de plus en plus important de l’opérateur historiqu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles