Attention ! votre smartphone est l’oreille de Facebook

Smartphone By: Pabak Sarkar - CC BY 2.0

L’app Facebook accède au microphone activé par défaut de votre iPhone/Android pour récolter des infos et vous proposer de nouvelles pubs : vous avez dit intrusif ?

Par Charles Bwele.

Smartphone
Smartphone By: Pabak SarkarCC BY 2.0

Quelques minutes après avoir brièvement évoqué sa passion pour les safaris photo en Afrique près de son smartphone, la professeure de marketing Kelli Burns (université du Minnesota) aperçut de nombreux fils infomerciaux étroitement liés à ses récents propos (billets d’avions, locations de véhicules, retours d’expérience safaris) sur son mur Facebook d’actualités.

En effet, l’app Facebook accède au microphone activé par défaut de votre iPhone/Android et la firme de Mark Zuckerberg ne s’en cache pas : « We use your microphone to identify the things you’re listening to or watching, based on the music and TV matches we’re able to identify. »

Peu après le reportage de NBC, l’ogre du Web a nié en bloc : « Facebook does not use microphone audio to inform advertising or News Feed stories in any way. Businesses are able to serve relevant ads based on people’s interests and other demographic information, but not through audio collection.

Depuis belle lurette, Facebook a l’art et la manière des contrats de service élastiques, des dénégations vagues et des paramètres de confidentialités plus ou moins sibyllins. Cette stratégie se révèle hautement payante depuis sa création car elle grignote quotidiennement du terrain auprès de ses abonnés (email secondaire, numéro de téléphone, date d’anniversaire, carrière, géolocalisation, identification biométrique, identités du conjoint et de la famille, likes, émoticônes, etc) ; et ce, conformément à un dessein grandement partagé par l’industrie technologique qui consiste à accumuler – par tous les moyens possibles et imaginables – les profils détaillés et les données personnelles… devenus des micropaiements tacitement consentis par les utilisateurs.

Indicateur de tendances. En février 2016, la firme Samsung avait publiquement recommandé à ses clients d’éviter les sujets confidentiels ou sensibles devant leur Smart TV. Motif : « Veuillez noter que si vos paroles contiennent des informations personnelles ou sensibles, celles-ci seront capturées et transmises à un tiers. […] Si un utilisateur consent et utilise la fonctionnalité de commande vocale, les données voix sont envoyées à un service tiers lors d’une commande de recherche. […] Actuellement, les données sont envoyées à un serveur, lequel analyse le contenu demandé et renvoie ce dernier au téléviseur » (sic).

Baroud d’honneur. Bouchez les tympans de l’ogre du Web dans les paramètres de l’app Facebook (iPhone) ou dans les autorisations accordées aux apps (Android)… en attendant que la désactivation du microphone relève d’une démarche kafkaïenne.

Sur le web