Salafisme : le message ambigu de Manuel Valls

Le salafisme prive le PS de voix décisives pour 2017, et Manuel Valls, comme d’habitude, en perd ses nerfs.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Salafisme : le message ambigu de Manuel Valls

Publié le 6 avril 2016
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Manuel Valls et le salafisme : des propos ambigus
Manuel Valls et le salafisme : des propos ambigus (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, CC-BY 2.0)

Selon une étude du corps électoral menée par OpinionWay et Fiducial le 6 mai 2012 pour Le Figaro sur 10 000 votants, 93% des musulmans pratiquants ont glissé un bulletin « François Hollande » dans leur enveloppe. Seuls 7% d’entre eux ont voté pour Nicolas Sarkozy. Ce qui confirmait les recommandations du think Tank Terra Nova, prêt-à-penser du PS tendance : les prolos et les petits-blancs ont abandonné les rivages souriants marxistes pour les sombres côtes couleur bleu-marine-qui-nous-rappellent-les-pires-moments-etc. Il faut envoyer les remplacer par des troupes fraîchement arrivées, par exemple dans le salafisme.

D’où toutes ces Molenbeek français dénoncées, maintenant, par le ministre socialiste de la ville Kanner. Un comble, on est toujours trahis par les siens. La gestion complaisante des populations musulmanes (Jusqu’à Martine qui autorisa la non-mixité dans des piscines lilloises), les pressions pour ne pas déranger les chouffeurs (guetteurs) des cités territoires des djeunes ont abouti aux tirs de loisir en 7,62 kalachnikov qui défraient régulièrement la chronique médiatique parisienne par les cartons regrettables, par exemple, marseillais.

Si le libéral se réjouit de ces volontés forcenées de non-interventions de l’État dans l’exercice du libre-marché, le citoyen s’inquiète de certaines dérives. Ainsi des trekkings organisés dans des pays à risque où, visiblement, les djeunes se laissent aller en ne se rasant plus.

Eh bien, houlà ! Je ne suis pas le seul à m’inquiéter : Manuelito Valls Confetti -non, Galfetti, je confonds toujours- Premier Ministre, vient de déclarer « Le salafisme est en train de gagner la bataille idéologique et culturelle de l’Islam de France ». Hou !

Mais, rassurez-vous les salafistes ne représentent que 1 % des Musulmans de France. Oui, mais ils sont en train de saloper la belle mécanique mise au point pour récupérer le vote communautaire convoité en y agitant pensées et idées – 1 500 volontaires au djihad en Syrie – ce qui n’est pas le fort des socialos, parce que un socialo, ça ne sait pas- mais aussi, à l’autre bout, en confortant les discours du Front qui dénoncent, en gros, la même chose depuis des lustres. Marine Le Pen avait décidé de se faire discrète : ses ennemis politiques tonitruent pour elle. Et les fuites Pampers-Panama ne vont rien arrangé dans la dialectique « tous pourris ».

Le salafisme prive le PS de voix décisives pour 2017, et Manuelito, comme d’habitude, perd ses nerfs.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • SVP, un correcteur!

    D’où toutes ces Molenbeek français dénoncées
    on est toujours trahis par les siens
    ne vont rien arrangé
    etc…

    Sans compter le dernier paragraphe pour le moins approximatif dans sa syntaxe.

    • Je suis totalement responsable: j’écris mon texte à toute vitesse d’une seule foulée et l’expédie aussitôt car il est 6-7h. du matin.Et le correcteur orange ne fonctionne pas. Toutes mes excuses!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Contrepoints : Votre nouvel essai est une piqûre de rappel salutaire contre certaines idées reçues qui circulent dans le débat public. Pour vous, le procès contemporain intenté contre l’individualisme est une fausse piste. Au contraire, c’est le communautarisme, le grégarisme et le tribalisme qui gagnent du terrain. À quoi répond ce besoin d’identité collective ? En quoi est-il un danger mortel, psychologiquement et socialement, pour l’individu singulier ?

Thierry Aimar : J’ai distingué dans le livre deux catégories d’individus : les I... Poursuivre la lecture

Par Yves Montenay.

Parler aujourd’hui de l’utilité de l’immigration suscite souvent une réaction violente : ce serait, au mieux, de l’inconscience, une "trahison de l’identité nationale" ou, au pire, une complicité avec l’islamisme ! Pourtant l’histoire a prouvé l’utilité économique et démographique de l’immigration et une récente étude de l'OCDE vient d'en confirmer l'impact positif pour les finances publiques des pays concernés.

Les sentiments anti-immigration sont largement utilisés dans l’actuelle début de campagne président... Poursuivre la lecture

Par h16.

Il y a un an, Samuel Paty était décapité par un terroriste islamiste déclenchant une sorte de consternation de la classe politique et médiatique, la colère du peuple français et la résignation du corps enseignant qui, de PasDeVague en PasDeVague, sentait bien que cela devait arriver un jour ou l'autre.

De façon traditionnelle, des hommages furent donc rendus ce vendredi 15 octobre dans les établissement scolaires de la République. Heureuse surprise (c'est en tout cas ainsi qu'elle est présentée par le ministère de l'Édu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles