Grèves contre la loi Travail : un Anglais au milieu des manifestants

Manifestation contre l'austérité dans la fonction publique à Strasbourg (Crédits Rue89 Strasbourg, licence CC-BY-NC-ND 2.0)

Quand un jeune Anglais découvre les manifs de lycéens contre la loi travail, il entre dans une autre dimension !

Par Nicholas Scott.
Un article de l’IREF-Europe

Manifestation CFDT contre l'austérité dans la fonction publique à Strasbourg
Manifestation contre l’austérité dans la fonction publique à Strasbourg (Crédits Rue89 Strasbourg, licence CC-BY-NC-ND 2.0)

Cela fait plus de 6 mois que je suis à Paris et j’ai eu déjà droit à plusieurs grèves dans les transports, le contrôle aérien, les taxis (contre Uber) et d’autres protestations occasionnelles faites par différentes catégories professionnelles : agriculteurs, notaires, avocats, etc. Il est vrai, on m’avait mis en garde avant de venir en France : « Attention, les Français sont des râleurs, ils ne cessent de protester contre tout et n’importe quoi ». Je tiens aussi à préciser que, de plus, je suis un enfant de l’ère post-Thatcher et que je n’ai pas vraiment l’habitude de voir au Royaume-Uni ce genre de protestations…

Mais je n’aurais jamais imaginé assister à des grèves et des manifestations des lycéens et des étudiants contre une proposition de loi qui ne les concerne pas ! J’ai donc voulu en savoir davantage et je me suis mêlé ce jeudi 31 mars au cortège de manifestants partis de la place d’Italie vers la place de la Nation. Des centaines de jeunes mais aussi des personnes âgées dans la rue pour protester contre cette loi (en tout cas ce qu’il en reste car elle a été beaucoup édulcorée depuis pour faire plaisir aux syndicats).

J’ai parlé à plusieurs personnes et j’ai pu me rendre compte qu’il y avait, d’un côté, des jeunes (étudiants ou élèves) qui n’étaient que très partiellement informés du contenu de la loi et, de l’autre, des militants (professionnels ?) ou des retraités (non concernés par la loi), certains appartenant même au secteur public (EDF…) donc, là aussi, rien à voir avec les propositions du gouvernement qui ne concernent que le secteur privé.

Droit au travail

J’ai été aussi frappé par les slogans et les documents distribués par les manifestants. Le Droit au travail scandé ne veut rien dire alors que ce sont les entreprises qui créent des emplois et qu’il faut surtout les encourager à le faire. De nombreux manifestants s’en prenaient à la société capitaliste (sic !) et aux chefs d’entreprise, à l’idéologie libérale et aux gouvernants vendus au grand capital. D’autres demandaient la préservation des droits acquis (lesquels ?) et l’avènement d’une société sans classes. Il faut en finir avec le patronat et le capitalisme, scandaient les gens sous une pluie battante.

J’ai suivi le cortège jusqu’à la fin et la dispersion place de la Nation. Face à cette manifestation d’un autre âge, j’avais envie de leur dire que, pendant ce temps-là, le taux de chômage au Royaume-Uni est plus de deux fois moins élevé qu’en France et que des milliers de jeunes Français traversent la Manche pour travailler là-bas… Sans oublier les entreprises qui iront aussi s’installer à Londres en voyant ce genre de manifestation…

Sur le web