441 députés absents pour le vote sur l’état d’urgence

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Police à Paris (Crédits Mikael Marguerie, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

441 députés absents pour le vote sur l’état d’urgence

Publié le 9 février 2016
- A +

Par le Parisien libéral.

Deux catégories de personnes censées nous représenter : celles qui ont voté pour l’état d’urgence, et celles, pire peut-être, qui ne se sont même pas donné la peine de venir.

Sur le web

Voir les commentaires (17)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (17)
  • Cette honte ! Ils sont payés pour ça ! En plus de nous représenter ! C’est quoi cette fumisterie ! 441 absents sur 577 ! Comment cette loi anticonstitutionnelle peut être validée avec 76% de non présents/abstentionistes ?
    Ca vote des lois en cati mini, la nuit, et sans même la moitié des représentants élus par le Peuple ! C’est pas une tyranie/dictature ça ? Ou du moins du fout**ge de gue**le !

    • Comme il s’agit d’un projet loi de révision de la constitution elle doit être soit soumis à référendum soit votée par le parlement réuni en congrès et obtenir les 3/5ème des suffrages exprimés.
      La ou le bas blessera vraiment c’est quand les députés absents hier voteront oui lors du congrès car si le but des absents était d’infliger un désaveu cinglant au président et au gouvernement au moment du congrès on pourrait comprendre la stratégie de l’absence mais hélas il n’en sera rien.

      • Non! Être absent n’est pas voter ni oui ni non qui est « l’abstention ». La France n’a plus rien de démocratique, c’est clair, et dans l’indifférence générale! Qui a dit des « veaux »?

    • malheureusement avec de tels comportements ces cumulards dégoûtent les électeurs de la politique et avec leurs alliés des médias ils font le jeu de l’extrême droite

  • Pour Mme Quéré, élue PS de la circonscription de Saintes/St-Jean-d’Angély (Charente-Maritime), sur place, depuis hier lundi 8 février, il y a du boulot… Ce qui pourrait excuser son absence à l’Assemblée.

    http://www.sudouest.fr/2016/02/08/agriculteurs-en-colere-les-acces-a-saintes-bloques-jusqu-a-mardi-2267850-1531.php

  • Et de plus ils en ont profité pour faire passer un article interdisant de dissoudre l’assemblée pendant l’état d’urgence. Bravo les démocrates!

    • Avec leurs grosses godasses ils marchent sur la Constitution et la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen ! Un pouvoir exécutif qui légifère à tout-va et un pouvoir législatif qui fait des bulles stomachales et qui « résiste » par l’abstention ! C’te blague ! Ils comprennent pas la nôtre d’abstention !

    • Pierre Kirool (futur émigré)
      9 février 2016 at 19 h 09 min

      En même temps, c’est pas plus mal. Pendant l’état d’urgence, le Parlement est le seul contre-pouvoir théorique au gouvernement. Imaginez si en plus de pouvoir administratifs élargis, le gouvernement pouvait dissoudre l’AN.

      • Avec la loi actuelle si le Président de la République (pas le gouvernement) dissout l’AN durant l’état d’urgence celui-ci prend fin immédiatement.

        • Mais rien n’est prévu pour débouter le président et plus grand chose pour débouter le gouvernement: vos députés (les « godillots » comme disait Quelqu’un), ce n’est plus grand chose et donc la démocratie est devenue nulle. Alors la république avec un grand « R » n’est vraiment plus qu’un mythe, comme la « patrie des droits de l’homme »: des mots pour remplacer la réalité!

          • Aux oubliettes tout ça ! Droits de l’Homme, Démocracie, République !
            Titre I – DE LA SOUVERAINETÉ
            Article 2
            […]
            Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple !
            On est passé à : « Tout dans l’Etat, rien contre l’Etat, rien en dehors de l’Etat ! » (B. Mussolini)

            Y a plus qu’à voter la présidence à vie de Hollande, comme son copain Fidel ! Avec 120 pelés et 2 tondus dans l’Hémicycle, ça devrait passer crème ! Vichy est bien leur modèle !

            Aux Armes citoyens ! Ah ouais, c’est qu’une utopie antiEtat, justifiable seulement contre les monarchies !

          • La République a toujours été un mythe dans ce pays, on en a déjà eu cinq en moins deux cent ans et les 4 premières se sont effondrées comme des merdes.
            Depuis l’avènement de la première république la France a connu :
            5 républiques
            La première avec 3 formes : la Convention nationale, le Directoire, le Consulat
            2 empires
            2 monarchies (Restauration, monarchie de juillet)
            le régime de vichy
            le gouvernement provisoire

            • Un mythe ! Tout à fait ! Un concept aussi ! Un joli mot pour que des rats mous du bulbe s’engraissent au frais de la princesse comme on dit !
              Ces Républiques se sont écroulées car elles étaient mal dirigées et corrompues. Grangrénées de l’intérieur. C’est le cas encore aujourd’hui. Et comme les monarques de l’Ancien régime, ils se sont octroyés beaucoup de privilèges et ils continuent.
              En plus de ce que vous mentionnez, je rajouterai 3 guerres sur le territoire qui ont bien secoué les « maîtres » de France.
              Je précise que je pense que le système démocratique ou républicain est un bon système. Seulement il est pourri par les vers qui le rongent.

  • Cet absentéisme ne serait-ce pas une façon de cacher son désaccord sur cette loi afin de ne pas se confronter au gouvernement?car pour la suite ils auront toujours beau jeu de dire qu’ils n’ont pas voté (le citoyen lambda a tendance à oublier très vite)

    • Leur boulot c’est de voter oui ou non à ce qui leur est proposé ! S’ils sont pas d’accord ils votent non ! Et puis c’est tout ! Ils sont grassement retribués pour cette tâche !
      Admettons, que par un gros coup de pas-de-bol, une loi qui vise à mettre une catégorie de la population dans des trains pour un(e) destin(ation) inconnu(e) soit proposée au vote. Si les abstentionnistes qui protestent par leur non présence, alors la loi serait votée par 10 voies contre 3. Ou alors ils seraient tous présents et voteraient NON ! Mais c’est jamais arrivé hein !?

    • J’ai l’impression que le parlementaire justtifie son absence.

      Voilà ce que j’ai répondu : (si tant est que mon commentaire soit passé)

      Qu’ils discutent d’un texte ou d’une proposition dans les couloirs de l’Assemblée, dans leurs clubs de députés, ou au troquet du coin, on s’en moque ! C’est pas là que les lois sont votées et officialisées. L’Assemblée et le Sénat sont les endroits officiels, pour ne pas dire sacrés, où les lois sont votées. Dire que que ce qui se passe en coulisses est plus important c’est se moquer du Peuple. Et dans ce cas-là, Sénat et Assemblée sont inutiles. Vote citoyen pour toutes les lois, et économies de dépense publique. Ce qui nous choque, c’est de voir que des textes de loi sont votées avec peu de présence des nos représentants. Et en plus, c’est pareil au Sénat ! Combien seront-ils à voter ? 150 ? 120 ? 50 ?
      Le Peuple vote à telle date, de telle heure à telle heure, et pour les députés ? Lorsque nous votons, nos discussions, nos débats avant le comptage de bulletins ne sont pas pris en considération.
      C’est le vote final qui compte, pas les palabres et gesticulations qui précèdent.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ainsi, députés et sénateurs auront été jusqu’au bout ! Le texte sur le passe vaccinal a été adopté dimanche 16 janvier par nos parlementaires, enterrant encore un peu plus la démocratie libérale. Pour autant, une soixantaine de députés de toutes tendances, ainsi que les sénateurs du groupe socialiste, poursuivent le combat et ont saisi lundi le Conseil constitutionnel.

Pass vaccinal : le texte devant le Conseil constitutionnel

Essentiellement emmené par le groupe La France Insoumise (vous ne rêvez pas, c’est bien LFI qui se pose en déf... Poursuivre la lecture

En cinq ans, Emmanuel Macron aura réussi à anéantir la gauche, à enterrer la droite, à ridiculiser l’Assemblée nationale et à faire disparaître le Sénat. La France n’est plus une République reposant sur des institutions, mais le terrain de jeu d’une administration toute-puissante qui s’amuse avec des petits avatars virtuels qui ont été autrefois des individus et des citoyens.

Instinctivement, l’immense majorité des Français sent bien que quelque chose ne va pas, que quelque chose ne tourne pas rond.

Ce qui aurait dû être la repr... Poursuivre la lecture

Le déclin des organisations s’étale souvent sur de longues périodes, ce qui contribue à rendre sa perception difficile. Mais il arrive qu’un événement particulier le rende évident aux yeux de tous. Cet événement n’est pas nécessairement important, mais sans qu’on sache vraiment pourquoi, il cristallise tout ce qui était en germe depuis longtemps. Pour le Parti socialiste, alors au pouvoir, il semble bien que cet événement soit la gestion calamiteuse de la décision par le groupe ArcelorMittal d’arrêter les hauts fourneaux de Florange en 2012.<... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles