Erdogan préfère la dictature et la guerre civile

Erdogan préfère persécuter les Kurdes et ménager l’État islamique que l’inverse.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Erdogan_Obama_White_House_1 CC Crédit photo Samantha Appleton

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Erdogan préfère la dictature et la guerre civile

Publié le 29 janvier 2016
- A +

Par Yves Montenay.

Erdogan_Obama_White_House_1 CC Crédit photo Samantha Appleton
Erdogan_Obama_White_House_1 CC Crédit photo Samantha Appleton

Cela fait maintenant plusieurs années que la Turquie traîne les pieds dans sa lutte contre l’État islamique. On se souvient de Kobané où l’armée turque a regardé se faire tuer les Kurdes de Syrie, très liés à ceux de Turquie (contrairement aux Kurdes d’Irak et d’Iran). Pas de chance pour elle, ces Kurdes de Syrie ont finalement battu l’EI. Mais peu après sont arrivées les élections législatives turques, et le président Erdogan a cherché les voix nationalistes en déclenchant une guerre civile contre « ses » Kurdes. Cela a marché, il a gagné les élections, mais pas suffisamment toutefois pour pouvoir modifier la constitution à son avantage comme il le souhaitait. Néanmoins il a suffisamment de pouvoir, par Premier ministre interposé, pour adopter un comportement de plus en plus dictatorial avec renvoi ou emprisonnement des juges, journalistes ou autres gêneurs laïques ou gülénistes (musulmans modernistes traqués depuis le tournant islamiste du régime). Et, ne riez pas, en interdisant « le flirt », même aux fiancés !

Erdogan rené le honzecL’État islamique, de son côté, commence à perpétrer des attentats en Turquie, alors qu’il l’avait ménagée jusqu’ici, en contrepartie de la liberté de circulation du pétrole, des armes et des combattants. On aurait pu s’attendre à une violente réaction de l’armée turque, mais elle est occupée à casser du Kurde. Résultat : il reste encore une frontière ouverte aux trafics entre l’État islamique et la Turquie, une bande de territoire que visent les Kurdes pour unifier leur territoire en Syrie. Mais la priorité turque est de les en empêcher, quitte à ce que cela bénéficie à l’EI.

Sur le web

Lire sur Contrepoints notre dossier spécial Proche-orient

Voir les commentaires (37)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (37)
  • « Cela fait maintenant plusieurs années que la Turquie traîne les pieds dans sa lutte contre l’État islamique. On se souvient de Kobané où l’armée turque a regardé se faire tuer les Kurdes de Syrie »

    Cela fait maintenant plusieurs années que l’on écoute pas l’avis de la Turquie sur le dossier syrien alors que ce pays accueille 4 millions de migrants. Il y aura bientôt plus de syriens qui vivent sous Erdogan que sous Bachar al-Assad.

    « très liés à ceux de Turquie (contrairement aux Kurdes d’Irak et d’Iran) »

    Vous ne racontez pas pourquoi ? Vous savez les gentils kémalistes (car un « laïque » au moyen orient est forcément gentil…) qui ont fait fuir les kurdes… La Syrie les a menacé de les renvoyer se faire fusiller en Turquie si jamais ils se plaignaient…

    « Mais peu après sont arrivées … il a gagné les élections »

    Il a gagné les élections en grande partie grâce aux kurdes qui se sont détournés du HDP et du CHP pour voter pour l’AKP. Il faut dire que Erdogan n’est pas Ataturk qui niait l’existence même du peuple kurde (les appelants « turques des montagnes »). Aujourd’hui les kurdes sont mieux intégrés dans la société turque que partout ailleurs.

    http://www.middleeasteye.net/news/why-did-most-turkey-s-lost-pro-kurdish-votes-go-ruling-ak-party-1279486418

    « L’État islamique, de son côté, commence à perpétrer des attentats en Turquie, alors qu’il l’avait ménagée jusqu’ici, en contrepartie de la liberté de circulation du pétrole, des armes et des combattants. »

    Des preuves, des preuves…

    « On aurait pu s’attendre à une violente réaction de l’armée turque, mais elle est occupée à casser du Kurde. »

    Non, elle est occupé à se battre contre le groupe terroriste du PKK, qui d’ailleurs aide l’IS a trafiquer du pétrole. Pourquoi le PKK représenterait les kurdes alors que les kurdes ont votés autrement ? La grande majorité des kurdes ne soutiennent pas le PKK, certains kurdes anti-Erdogan considèrent même le PKK comme une émanation de l’AKP tellement leurs actions sont détestables.

    Pourquoi vous ne parlez pas du fait qu’Erdogan a voulu aider les kurdes d’Irak et que l’Iran a menacé de les attaquer ? Pourquoi ne pas parler du fait que le PKK fait sauter les pipelines des kurdes du KRG ? Pourquoi vous ne faites pas remarquer que les violences en Turquie ont commencé après les menaces de Poutine ?

    • J espère que la Turquie , comme Carthage, sera détruite. Par expérience , je sais que le peuple turc est le peuple le plus haïssable du monde.

  • Le PKK combat le régime Erdoğan au Kurdistan Régional Government également. Parce que ce dictateur a investi massivement à Erbil fief des Kurdes de Barzani contre l’Irak chiite. Vous auriez pu rappeler la proximité entre le MIT turc et le KRG. C’est du néo-ottomanisme.

    C’est une constante de la politique turque tous partis politiques confondus (CHP MHP AKP).

    Rien de neuf !

    • « Le PKK combat le régime Erdoğan au Kurdistan Régional Government également. »

      En commettant des actes terroristes contre les infrastructures du KRG ? Vous saisissez que le KRG de Barzani est la meilleur chose qui soit arrivé aux kurdes récemment, leur meilleur chance d’avoir un pays indépendant ?

      « Parce que ce dictateur »

      Aux dernières nouvelles la Turquie est encore une démocratie.

      « a investi massivement à Erbil fief des Kurdes de Barzani »

      Le méchant Erdogan quand il ne combat pas les kurdes terroristes il investit chez les kurdes pacifistes ! C’est trop horrible !

      « contre l’Irak chiite. »

      L’inverse est aussi vrai, le KRG pour obtenir l’indépendance devra surement se battre contre les islamistes de l’Iran comme le Hezbollah libanais, le Hezbollah irakien, la ligue des vertueux, les milices Fatimides… D’un autre coté Erdogan a besoin d’un bouclier pour se protéger d’un axe russo-iranien hostile et vue toute la propagande pro-kurde faite par la Russie cette dernière ne pourrait pas attaquer un Kurdistan irakien indépendant.

      « Vous auriez pu rappeler la proximité entre le MIT turc et le KRG. C’est du néo-ottomanisme. »

      En gros quand la Turquie a de bonne relations avec des kurdes c’est mal ? Ou est votre logique ? La Turquie de l’AKP est le partenaire le plus logique pour les kurdes irakien et syriens (si seulement le YPG pouvait rejeter le PKK).

      « CHP MHP AKP »

      En parlant du MHP, on peut remarquer qu’Erdogan parvient à faire reculer l’extrême droite toute en gagnant des voies du HDP.

      • La Turquie une démocratie? Je me tiens les côtes!

        Avec le Cumhurbaşkanı Erdoğan à sa tête?

        Et vous me parlez de logique? Que vous êtes comique, vous devriez faire partie de l’AKP, ou y êtes-vous déjà?

        • « La Turquie une démocratie? Je me tiens les côtes! »

          Vous avez des arguments ?

          • Lire les rapports des organisations internationales quelles qu’elles soient : humanitaires européennes onusiennes OCDE etc.

            Et les commentaires ci-dessous.

            Et du reste vous le savez très bien. En outre quand ce Frère Musulman se permet de rester au pouvoir depuis 2002 par différents artifices électoraux et constitutionnels, nous avons déjà la réponse à votre pseudo question.

          • Des preuves, hum vous sacrément dans le déni la non?11 mois de prison pour un bras d’honneur, la perpetuité pour les journalistes qui avaient fait un article sur le convoit soit disant humanitaire, le kurde trainé sur la route par une voiture des forces de securité turques, les autorités qui prennent le controle de journeaux d opposition avec l aide de la turquie, l’arrestation de tous les soldats ou policiers qui avaient controlé le soit disant camion humanitaire alors qu au final il y avait des munitions de mortier et bien plus encore, le renforcement du contrôle des moeurs en public, ses déclarations sur la femme etc… fin bref un peu to much pour un pays qui est dans l’Otan et avec qui ont fait un marché de dupe pour qu il intègre l’UE et en lui versant des milliards.
            Et puis toutes les arrestations d artiste ou opposants pour des raisons bien obscure mais bon c est sur qu on peut se permettre de donner de faire la leçon à d’autres pays.

            • Et tout ceci est largement étayée par la presse internationale, articles, video etc…
              Pourquoi la trahison d’État pour les deux journaliste et la perpétuité si ces convois étaient pas à destination de l’EI ou faction pro EI, quelque chose à cacher et puis comme par hasard tous les hommes qui procédé a l arrestation du faux convoit sont tous arretés ou accusé de crime contre l’Etat louche non?

            • Je n’ai jamais dit qu’il n’y avait pas de nombreuses dérives d’Erdogan. Je demande si on a des preuves sérieuses pour dire qu’il n’a pas été élu et que les élections parlementaires étaient truqués. D’ailleurs si je n’apprécie pas particulièrement Erdogan je pense qu’il faut garder à l’esprit qu’Erdogan n’est pas l’AKP (parti bien plus présentable que Erdogan) et que malgré toutes ses tentatives pour aller dans se sens il y a une grande résistance à la personnification du pouvoir.

            • Lazarius,

              Ne vous fatiguez pas à répondre à ce provocateur, qui ne sait faire que çà. Et qui doit être encarté au parti AKP.

          • Lol la Turquie une démocratie . Tu peux me donner le numéro de ton dealer?

  • Erdogan a ordonné un bourrage des urnes lors des élections de novembre dernier de plusieurs millions de votes en faveur de l’AKP. Ce n’est pas un succès d’Erdogan mais une fraude massive contre les partis d’opposition.
    Erdogan massacre effectivement les kurdes simples civils mais aussi des féministes telles que Seve Demir, Fatma Uyar, Pakize Nayir,des defenseurs de la paix tel que Tahir Elci…

  • https://www.youtube.com/watch?v=qlq3__LPct8

    Cela ne fait pas dans la dentelle à Cizré… Tirer au canon sur les habitations, cela ne rappelle pas un pays voisin que l’on se prive pas de critiquer ❓

    • Vers 00:08 On voit un tire qu’un engin explosif autopropulsé d’un toit à un autre. On ne sait pas ce qui se passe.

      A 00:16 et 00:19 on voit que pour une raison inconnue la vidéo a été coupé.

      A 00:25 un bâtiment est heurté par une arme non identifié

      Ensuite on nous montre ce qui est visiblement des IED fabriqués par le PKK.

      On voit des tires d’une arme non identifié sur des bâtiments.

      Pour finir on nous montre des incendies de deux bâtiments différents.

      Vous avez vu quoi vous ?

        • « Si vous ne comprenez pas voyez cela, c’est un autre angle : »

          Je viens de lire votre article (j’en fait des efforts puisque vous ne donnez jamais de retour sur les miens).

          Des gens se sont visiblement fait piéger dans un sous sol, ce qui indique qu’il y a du avoir une frappe sur l’immeuble en question (je suppose). On a des gens qui sont morts de leurs blessures (civils ou combattants, on en sait rien, blessés comment, on en parle pas non plus) dans une ville qui a été évacué de la plupart de ses civils.

          « According to the pro-Kurdish People’s Democracy Party (HDP), six have now died and ambulances have been prevented from reaching the injured despite being stationed only a few hundred metres from their location. »

          Mais si ces gens sont piégés, comment auraient ils pu monter dans l’ambulance ? A moins qu’ils soient piégés par autre chose que des débris ? Qu’est ce qui est entreprit par qui pour les sortir de leur piège ? On en sait rien.

          « Three HDP members have been on hunger strike since Wednesday in protest at the failure to get aid to the wounded in the basement.

          « If there had been a sincere effort [to get them out] we would not be talking about six dead people today, » HDP deputy İdris Baluken told a news conference in Ankara with two colleagues, all on hunger strike since Wednesday. »

          Les choses commencent à se compliquer. Des gens sont visiblement piégés dans une zone tenue par les terroristes affiliés au PKK et le HDP fait une grève de la fin pour qu’ils soient évacués. Mais si ils sont piégés sous des décombres, comme cette phrase semble expliquer, alors c’est le PKK qui doit les libérer auparavant car ce sont ses positions.

          « We are talking about the problems of our citizens who for seven days cannot find food, water or drugs, who have died due to blood loss because of the lack of intervention. »

          On ne comprend pas si on parle encore des gens qui sont piégés. Si on peut communiquer avec ces gens, alors on devrait pouvoir leur donner des vivres non ? Il y a un appel à une intervention, mais une intervention de qui si c’est des zones tenues par le PKK ?

          « Cizre has been under curfew for 49 days since Kurdish militants mainly affiliated to the Patriotic Revolutionary Youth Movement (YDG-H) took up positions in the town demanding autonomy for the region.

          About 100,000 of Cizre’s 120,000 residents are thought to have fled since the curfew was declared, according to Zaman. »

          Voilà qui confirme bien que ce sont des positions du PKK (enfin de YDG-H) et que la majorité des gens ont étés évacués. C’est à partir de la que j’ai été amené à me poser les questions plus haut.

          « Turkish Prime Minister Ahmet Davutoglu placed the blame squarely on Kurdish militants on Thursday, claiming that they had fired on ambulances attempting to reach the wounded. »

          On ne sait pas si Davutoglu dit la vérité mais les deux partis semblent être d’accord pour dire que la zone est bien tenue par le PKK.

          « “We fight against terror and we would take all kinds of measures to rush any wounded person to hospital, no matter whether [he or she] is a terrorist,” Davutoglu said. “But if ambulances wish to reach there, then terror elements there should immediately get out. Sincere calls should be made to them to surrender,” he said. »

          Bon on s’en doutait qu’il allait dire ça. Ce que je me demande c’est pourquoi le PKK n’amène pas les blessé vers les turques puisque le HDP demande visiblement à ce qu’ils soient soignés dans un hôpital. Soit je loupe quelque-chose soit le PKK est sur une position plus radicale que le HDP.

          « The court cited “ambiguity over whether the people in Cizre are injured or not, whether they are in critical condition, why they were injured, whether they are armed or not and where they actually are ». »

          Bref, la même chose que je dis en tant qu’observateur distant…

          « Erdogan = Assad. »

          C’est extrêmement indécent quand on lit cela:
          « At least 160 civilians are also thought to have died during fighting in Turkey’s southeast. »

          Assad c’est la répression d’un mouvement populaire, des centaines des milliers de morts, des millions de réfugier (dont 4 millions hébergés en Turquie !), des centres de torture industriel…

  • D’après les chiffres de WIKIPEDIA, entre les élections de juin 2015 et novembre 2015, il y auraient eu
    3 678 842 de votants en plus et l’AKP aurait obtenu à lui tout seul 5 334 179 votes en plus alors que le MHP ne perd que 1 729 419 votes, le HDP ne perd que 699 049 votes et le CHP en gagne 773 131. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. La fraude est évidente, il n’y a rien de plus à démontrer. En sachant que des urnes ont été emmenées avant dépouillement au domicile de certains élus de l’AKP…

    • AKP gagné + CHP gagné :
      5 334 179 + 773 131 = 6107310

      Votants en plus + MHP perdu + HDP perdu :
      3 678 842 + 1 729 419 + 699 049 = 6107310

      • Vous voyez bien que ça ne tient pas la route! D’où viennent ces 3 678 842 nouveaux électeurs? Par quel miracle, ces nouveaux électeurs votent tous pour l’AKP?

        • A votre place je cesserai de discuter avec ce provocateur qui ne sait rien faire d’autre que vous renvoyer la balle.

          • Vous avez raison c’est de la provocation.
            Mais il faut mettre les points sur les i. Il y a eu trop de désinformation au sujet du résultat des élections de novembre en Turquie, on a commenté des pourcentages de votes sans mesurer l’ampleur de la fraude en regardant le nombre de votants et de votes. Yimaz Odabasi, poète, a même déclaré que les turcs avaient voté contre leur bourreau lors de ces élections: ce qui n’est pas le cas.

        • « D’où viennent ces 3 678 842 nouveaux électeurs? »

          Vu que vous ne me donnez pas le lien je peux que faire des suppositions non exclusives :

          – Des gens qui n’étaient pas sur les listes électorales et qui se sont inscrit
          – Des abstentionnistes qui ont décidé de voter

          « Par quel miracle, ces nouveaux électeurs votent tous pour l’AKP? »

          Je vais vous donner un exemple:

          Résultat de l’élection 1 (que nous appelleront E1):

          nombre de votants : 1000
          voix pour le parti 1 (P1) : 600 = 60%
          voix pour le parti 2 (P2) : 400 = 40 %

          Nous appelleront par la suite ce groupe de votants V1.

          Lors de la deuxième élection (E2), 200 personnes de V1 décident de ne plus voter, ce qui fait qu’à présent nous avons plus que 800 personnes (V2). Voici comment sont répartit les votes de ceux qui restent:

          V2 = 800
          V2(P1) = 550 = 68%
          V2(P2) = 250 = 32%

          Lors de la deuxième élection, un groupe V3 composé de 400 personnes décide de voter. Ce groupe suivra la même dynamique que le groupe de 200 personnes qui ont décidé de quitter V1. Comme il y a eu relativement plus de gens découragés de voter pour P2 alors il y aura plus de nouveaux arrivant soutenant P1.

          V3 = 400
          V3(P1) = 300 = 75%
          V3(P2) = 100 = 25%

          Maintenant additionnons les groupes V2 et V3 qui ont participé à E2 (ce groupe sera V4)

          V4 = V2 + V3 = 800 + 400 = 1200
          V4(P1) = V2(P1) + V3(P1) = 550 + 300 = 850 = 70%
          V4(P2) = V2(P2) + V3(P2) = 250 + 100 = 350 = 30%

          Vous voyez donc qu’il n’y a aucune raison pour que les nouveaux arrivants aient tous voté pour le parti P1 et que le parti P1 n’a pas besoin de retenir tout ses électeurs pour arriver à ce résultat. Je pourrais incorporer une mécanique ou des votants passent de P1 à P2 tout en ayant le même type de résultats.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ce mardi ont eu lieu des pourparlers entre l’Ukraine et la Russie à Istanbul. La Turquie devient de fait une médiatrice dans ce conflit européen. On peut se réjouir de voir les deux belligérants discuter et utiliser la voie diplomatique pour tenter de résoudre ce conflit qui a fait des milliers de morts militaires et civils ainsi que plus de 3,7 millions de réfugiés. Néanmoins, on peut aussi regretter la perte d’influence diplomatique de la France et des pays de l’UE.

Le double jeu turc lui offre des opportunités diplomatiques

De par s... Poursuivre la lecture

Par Jean-Yves Bouffet. Un article de Conflits

Les détroits turcs, à savoir le Bosphore et les Dardanelles, sont stratégiques pour l’accès à la mer Noire. Leur statut est régi par la convention de Montreux signée en 1936, qui reconnaît la libre circulation pour le trafic civil, tout en permettant des restrictions pour les bâtiments militaires, parmi lesquelles l’interdiction de passage pour ceux-ci en cas de conflit. Sa mise en œuvre récente par Ankara est l’occasion de revenir sur l’historique et sur les conséquences concrètes de cette... Poursuivre la lecture

Nucléaire Chine Russie taiwan
1
Sauvegarder cet article

Ce qui m’a frappé au cours de cette année 2021, ce n’est pas le virus, mais l’extension de l’autoritarisme sous sa forme dramatique comme sous sa forme rampante et bureaucratique. J’ai remarqué également la numérisation et le retour en force des marchés qui « se vengent » des dictatures notamment par l’inflation. Bien sûr, le virus a joué son rôle, mais il a plutôt été l’occasion que la raison de fond.

La violence autoritaire

Cette violence a gagné une grande partie du monde, et s’il fallait donner un premier prix, il reviendrait au My... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles