Loi Alur : la garantie universelle des loyers est enterrée

Cécile Duflot, ministre du logement

La Garantie Universelle des Loyers (GUL) a été « discrètement enterrée » par le gouvernement.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Cécile Duflot, ministre du logement
Cécile Duflot, ministre du logement

C’était pourtant LA « mesure phare » de la loi dite « Alur ». La Garantie Universelle des Loyers (GUL) qui était censée entrer en vigueur le 1er janvier 2016 a été « discrètement enterrée » par le gouvernement. Aucun décret d’application n’a vu le jour.

La CLCV s’indigne et réclame « sa » GUL…

Pour la CLCV, il est « totalement inacceptable et anti-démocratique que l’on enterre un dispositif prévu par la loi, et qui n’a jamais été remis en cause par le législateur depuis ».

« Si des annonces au sujet d’un recentrage de la GUL ont été faites (…) rien ne semble avancer et tout montre que les pouvoirs publics cherchent à enterrer discrètement un dispositif dont ils ont été pourtant les chantres », dit-elle dans un communiqué. « L’encre de la loi était à peine sèche que déjà s’élevaient des voix dénonçant un dispositif coûteux et voué à l’échec. »

La CLCV accuse les pouvoirs publics d’enterrer cette mesure afin de « préserver les intérêts catégoriels » des assureurs privés, qui, d’après elle, étaient très remontés contre cette garantie universelle, concurrente de leurs offres. Or on sait que si les professionnels, tous les professionnels et pas seulement les compagnies d’assurance ont pris position contre ce progrès, c’est tout simplement parce qu’il n’était absolument pas finançable.

Néanmoins, pour l’association, seule une garantie universelle des loyers obligatoire rassurerait le bailleur et faciliterait l’accès au logement des ménages aux ressources modestes. Accès, bien évidemment pris en charge par la collectivité.

Rappelons que le rôle de l’État n’est pas d’assurer un logement à tous, mais d’assurer un contexte économique et social qui permette à chaque citoyen de pouvoir gagner suffisamment pour pouvoir s’assurer d’un logement.

Sur le web

Lire sur Contrepoints notre rubrique logement et immobilier