COP21 : le climat est-il une priorité ?

Le réchauffement climatique paraît un sujet bien futile par les temps qui courent.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Frits Ahlefeldt-Laurvig-Energy matters at high table(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

COP21 : le climat est-il une priorité ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 30 novembre 2015
- A +

Par Nathalie Elgrably

Frits Ahlefeldt-Laurvig-Energy matters at high table(CC BY-NC-ND 2.0)
Frits Ahlefeldt-Laurvig-Energy matters at high table(CC BY-NC-ND 2.0)

 

Ce dimanche s’ouvre à Paris la COP21, la 21e Conférence des parties sur les changements climatiques. Jusqu’au 11 décembre, 147 chefs d’État concocteront une riposte politique au réchauffement planétaire afin de «sauver l’humanité».

Certes, le GIEC a lui-même reconnu l’absence de réchauffement depuis 1997, et les dernières publications scientifiques concluent plutôt à un refroidissement des températures.

Mais qu’importe ! Ce genre de menus détails n’a encore jamais empêché nos leaders d’élaborer des mesures contraignantes et économiquement toxiques.

Une armée de sauvages

Mais la donne géopolitique actuelle exige une remise en contexte. Récapitulons l’année 2015.

  • Janvier : attentats terroristes contre Charlie Hebdo et un marché casher.
  • Février : attentats terroristes dans un café et dans une synagogue de Copenhague
  • Juin : attentat terroriste dans une usine de production de gaz industriels dans les Alpes.
  • Juillet : attentat terroriste contre le consulat d’Italie au Caire.
  • Août : attentat terroriste dans le train du Thalys.
  • Octobre : attentat terroriste faisant exploser le vol 9268 à destination de Saint-Pétersbourg.
  • Novembre : attentats terroristes à Paris.

Il faut que les chefs d’État s’unissent contre le terrorisme au moins autant qu’ils le sont contre le réchauffement climatique ! Ajoutons à cette liste les attentats terroristes survenus dans plusieurs autres pays : Kenya, Yémen, Nigeria, Tunisie, Pakistan, Turquie, Cameroun, Liban, Koweït et d’autres encore.

Ainsi, depuis le début de l’année et uniquement lors d’attentats, l’État islamique et ses sympathisants ont assassiné plus de 1000 personnes et en ont blessé plusieurs milliers d’autres. Si on comptabilise également les milliers de morts et les millions de réfugiés dont l’ÉI est responsable, le bilan de cette armée de sauvages est effroyable.

Vu le contexte, et dans la mesure où il importe de hiérarchiser les dangers, une question s’impose. De quoi devraient discuter pendant 12 jours les 147 chefs d’État réunis à Paris ?

Du réchauffement climatique de plus en plus contesté ou de l’incontestable et imminente menace planétaire que repré­sente la montée en puissance des djihadistes ?

Les Grands de ce monde ne pourraient-ils pas consacrer ne serait-ce que 30 % de leur temps, soit quatre petites journées, à jauger l’importance que l’ÉI présente pour l’humanité, à identifier ses sources de financement et les moyens de les enrayer, et à échanger sur les meilleures méthodes pour contrôler les frontières, partager les renseignements et coordonner leurs efforts ?

« Puissante réprimande » ?

N’y comptons pas trop ! Barack Obama, théoriquement l’homme le plus puissant au monde, a déclaré à propos de COP21: « Quelle puissante réprimande contre les terroristes ! » Quant à François Hollande, il considère que cette conférence est la « meilleure réponse » aux attaques terroristes. La «meilleure» ? Vraiment ?

On peut comprendre la métaphore. Mais les islamo-terroristes ne tremblent pas à l’idée que des conférenciers ergotent sur les avantages des éoliennes. Ils ne frémissent pas d’effroi parce que des chefs d’État discutent de la température qu’il fera dans 50 ans. Et ils ne cesseront pas de décapiter des innocents parce que l’efficacité des panneaux solaires fait consensus.

Les islamo-fascistes ont déclaré la guerre à l’Occident, à ses valeurs et à la démocratie. Les récents attentats sont une épreuve de vérité pour le monde libre et les chefs d’État devraient prendre la situation au sérieux. Au-delà du symbole qu’est la COP21, il faut de la substance. Il faut riposter et triompher afin de stopper l’escalade de la terreur. Surtout, il faut que les chefs d’État s’unissent contre le terrorisme au moins autant qu’ils le sont contre le réchauffement climatique !

Sur le web

Voir les commentaires (54)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (54)
  • « islamo-fasicste », « islamo-terroriste » : ce genre de qualification est sans interet, a part vouloir glisser le plus possible le mot « islamo » dans chaque phrase. On ne parlait pas de mussolino-fascisme, d’italiano-fascisme… Quand les protestants et les chretiens se faisaient exploser en Irlande on ne parlait pas de protestanto-terrorisme, ou de christinao-terrorisme, quand les juifs orthodoxe assasine en Israel les homosexuels, les enfants, on ne parle pas de judéo-terrorisme… bref des qualifications facile pour bien mettre ne évidence et qui font perdre à votre propos une grande partie de sa teneur, du à votre souhait de ne pas débattre deu sujet dont vous parlez « l’écologie » et le COP21, mais juste de parler de l’islam…

    « attentat terroriste » Vous connaissez des attentats non terroriste vous ? Redondance inutile, surtout dans une liste d’attentats, mais c’est un détail.

    Ensuite sur le sujet qui est le votre, il est toujours ridicule de vouloir comparer l’incomparable, et de dire « il faut mieux s’occuper du terrorisme car ca tue plus que l’écologie »… tout d’abord car vous n’avez pas les chiffres du nombre de morts lié au présumé réchauffement climatique… et surtout, je vous rappel, et je reste en France (car je ne connais que ces chiffres), mais :
    – le terrorisme c’est 200 morts cette année
    – le tabac 70.000 morts
    – l’alcool 50.000 morts
    Donc si on ne doit parler qu’en nombre de morts, alors il ne faut surtout pas parler du terrorisme, car le terrorisme tue 350 fois moins que le tabac, et 250 fois moins que l’alcool… et cette focalisation sur les attentats islamo-terroristo-attentato-méchanto est juste lié à ce courant bien haineux de la société Francaise vis a vis des communautés. Quand j’entend les politiques défendre bec et ongles une industrie (l’alcool) qui tue 250 fois plus que le terrorisme qui est devenu le seul combat de leur vie c’est juste la preuve qu’on agit pas en fonction du nombre de morts, mais juste de la politique politicienne et donc de l’idéologie à la mode.

    Donc non, il n’est pas plus prioritaire de parler d’attentats que d’écologie, pas plus qu’il est moins prioritaire de parler du fait que parfois les lacets de chaussures se coupent trop facilement… Ce qui a causé ces attentats, c’est pas l’absence de réponse de l’Etat, mais le fait que l’Etat a cru qu’il pouvait se prendre pour le gendarme du monde, ce qu’il n’est pas.

    • Stupéfiant d’imbécillité!!!
      Comparer le tabac et l’alcool au terrorisme! Le tabac et l’alcool viennent-ils vous tuer à l’improviste indépendamment de votre volonté? Non, alors vous pouvez ranger votre stupide analyse….

      • Vous avez raison, en général quand un alcoolique prend sa voiture il ne se tue que lui, vous avez raison, quand un alcoolique pousse un passager sur les rails du métro il ne tue personne d’autres, vous avez raison quand quelqu’un fume, la fumée va de sa bouche au ciel en direct, sans passer par les naseau des autres personnes autour… vous avez raison !
        Et si je vous suivais, c’est quoi le rapport entre le terrorisme et l’écologie s’il vous plait ? car si vous n’arrivez pas a l’a voir pour l’alcool et le tabac, je ne vois pas comment vous allez la voir pour l’écologie…
        Stupide imbécile…. qu’il dit…

        • Et lorsqu’un sale fumeur sort de la route parce qu’il s’est mis le feu au slip avec les cendres de nson stick à cancer hein ? C’est quoi ?

          (Ironie de rigueur pour ceux qui sont lent de la comprenette)

          Sinon le rapport entre terrorisme et écolos ?
          ça par exemple :
          https://www.google.fr/search?q=montech+faucheurs&espv=2&biw=1280&bih=653&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjoq_uElbjJAhUMHxoKHWl1CLoQ_AUIBygC#tbm=isch&q=faucheurs+volontaires

          Ou comme ça aussi :

        • « Quand un alcoolique prend sa voiture… »
          On ne sait pas exactement ce qui se passe quand une personne alcoolisée prend sa voiture. Il faudrait pouvoir connaitre le taux d’alcool de chaque individu pour chaque km parcouru. Et personne ne le mesure. On mesure parfois le taux d’alcool non nul d’automobilisme qui n’ont pas eu d’accidents. Donc alcool et accident ne sont pas forcément liés. On peut aussi imaginer un automobiliste qui a deux grammes d’alcool dans le sang et qui se fait percuter par un autre sobre qui s’est endormi. Cela sera calculé comme un accident dû à l’alcool et se sera faux.
          Il faut faire attention avec les raccourcis. L’alcool fait partie de notre culture au même titre que la baguette de pain ou le béret. Je ne dis pas que c’est super mais je constate. Je constate par ailleurs que ça ne plait pas â des tueurs qui détestent notre culture au point d’assassiner des gens aux terrasses des cafés qui exercent justement leur droit à cette culture.
          Donc ne mélangeons pas tout, svp.

          • Je suis d’accord avec toi, d’ailleurs cela s’applique a toutes les causes de mortalités au volant, on cherche des causes, donc on « en » trouve… comment connaitre les 25% de somnolence, de 25% de vitesse,… qui serait la cause des accidents mortels ? ce n’est tout simplement pas possible, mais faut « trouver » des causes. Et pour l’alcool je suis plutot d’accord avec toi, je ne faisais que répondre à mon interlocuteur précédent qui m’insultait, en me disant que le tabac et l’alcool ne tuait QUE eux-meme, ce qui est faux…

            Après pour la culture, c’est comme les racines, tout cela s’applique à la végétation, pas à l’humain. Donc la culture de l’alcool je m’en contre fou, et je ne dis pas qu’il faut interdire l’alcool non plus bien sur, chacun est (enfin devrait etre) libre de boire ce qu’il veut en quantité qu’il veut…. mais il doit en assumer les conséquences, bref c’est un autre débat.
            Et les mecs qui ont tuer dans les café ne visaient pas les buveurs d’alcool, ils ont aussi tuer des gens dans la rue, et voulait tuer des gens au stade de France, et ils ne veulent pas interdire aux gens de marcher dans la rue ou assister à un match de sport… Ils ont viser du monde et pour le bataclan c’est a priori plus complexe que juste « atteindre la culture », le groupe de rock qui est passé était du heavy metal, qui n’est pas du tout la culture de la France… Bref je m’en contre fou de notre supposé culture, notre culture a été tout et rien à la fois, n’a pas arréter de changer, on est passé de la peine de mort à la haine de la peine de mort, on est passer par les guerres entre chretiens et protestants, on est passé par l’esclavage et par la haine de l’esclavage,… bref la culture n’est pas figé, elle évolue et tout le monde a une culture différente.

            Et pour finir je parlais de tout cela pour justement faire en sorte que ceux qui veulent faire passer leur message ne mélange pas tout…. donc terrorisme et écologie qui n’ont rien a voir (alors oui il peut y avoir du terrorisme dans l’écologie, que l’auteure n’appel pas écolo-terrorisme ou écolo-fascisme d’ailleurs) mais on ne peut pas comparer les 2, comme on ne peut pas le faire pour le tabac ou l’alcool.

          • en général les statisticiens le savent ils invoquent l’alcool impliqué dans tant d’accidents, ce sont les journalistes ou les militants qui vont plus loin…
            un truc intéressant sinon absolument nécessaire c’est de connaitre le nombre de gens conduisant avec de l’alcool dans le sang…sinon savoir combien on en trouve lors des accident ne renseigne pas vraiment…si 90 % des conducteurs roulent bourrés et dans 50%des accidents des gens bourrés sont impliqué …. ..roulez bourrés!

        • Techniquement le terrorisme c’est l’instillation de la peur dans un but bien précis, dans ce cadre, l’écologie telle qu’elle est utilisée par de nombreux gouvernement instille la peur dans le réchauffement climatique et cela dans un but bien précis, à savoir limité l’accès à l’énergie peu chère à certains pays tout en vendant des nouvelles technologies pour favoriser sa propre industrie, ou bien obtenir des subsides en vue de payer son emploi au sein d’un ONG (penser à ces malheureux travaillant pour greenpeace et devant dans certains pays faire du chiffre ne dégotant un maximum de donateurs ….)

        • quand un alcoolique pousse un passager sur les rails du métro

          Sauf que, suivant qui, c’est lui qui va se retrouver vite fait sur les rails, le métro n’ayant pas le temps de freiner…

          Alors que quand la bombe se trouve dans le gilet de sauvetage, vous n’avez AUCUNE chance ❗

    • Il ne faut pas seulement prendre en compte les morts. Les actes terroristes tuent relativement peu mais ils génèrent une peur et une soumission. l’enjeu est donc la perte de liberté. En ce sens, l’état islamique est très performant ( efficacité vs nombre de morts).Ce n’est donc pas parce que le nombre de morts est faible qu’il ne faut pas se défendre et combattre pour la sauvegarde de nos valeurs et de notre liberté.

      • Je n’ai pas dit qu’il ne fallait rien faire, je dis juste que l’auteure dit qu’il ne faut rien faire pour l’écologie vu que le terrorisme est plus grave, ce qui est bete, vu qu’il y a plus grave que le terrorisme.
        Le nombre de morts est important, car dans le cas de la peur vous pouvez générer un peu de perte de liberté (choisi par le gouvernement actuellement, mais ce n’est pas une fatalité, c’est juste un choix politique, il y en a d’autres) mais dans le cas de la mort vous supprimez 100% des libertés de plus de 130.000 personnes par an… c’est pas anecdotique.

    • quand les protestants et les chretiens se faisaient exploser en Irlande on ne parlait pas de protestanto-terrorisme, ou de christinao-terrorisme

      Ce n’était pas du christiano terrorisme, c’était du terrorisme ethnique local… ils vous ont pas fait ch..r les irlandais hein ❓
      Pas comparable au Naze-isla-misme qui lui est global…

    • Ah ! bon…me voici rassuré…
      Vite un bon cigare accompagné d’un vieux rhum pour la route.

  • Si le terrorisme est un fléau qu’il faut combattre le réchauffement climatique en est un autre dont les. Conséquences frappent déjà les plus pauvres. C’est faire acte de justice, de paix et de responsabilité que négocier un accord mondial sur le respect de la planète, c’est a dire de l’humanité. Tout ne se fera que par le consensus, il faut donc que chacun s’implique positivement.

    • Ha oui pour une fois, je suis d’accord, le réchauffisme touche « les pauves », mais pas qu’eux.
      Depuis que l’on fait pousser des moulins à vent et des panneaux PV, de nouvelles taxes viennent contre-balancer toute cette « croissance verte » …
      Taxes sur factures electricité (CSPE, TCFE, CTA, TICGN) et gaz (CTA, CTSSG, taxe biométhane) et toutes sont soumises à TVA.

      C’est beau la France éscrolos !

    • Personne n’a été frappé par quoi que ce soit qui n’existe pas depuis au moins quelques milliards d’années. Ce genre de superstition tient de l’imbécilité.

  • Futile et pas urgent le climat et la COP ??
    Il suffit de regarder le calendrier électoral pour constater que les présidentielles c’est dans 18 mois.

  • Vous semblez accorder un peu trop d’importance au centralisme et surtout on a l’impression que vous considérez les politiciens comme omnipotents. Mais il faut être bien naïf pour penser qu’il suffit que quelques chefs d’Etat se réunissent quelques heures pendant quelques jours pour que miraculeusement soit réglé le problème du terrorisme islamiste ou celui du changement climatique.

    Maintenant est-il raisonnable de comparer terrorisme et changement climatique en matière de priorité ? Ces deux enjeux ne mettent pas en jeu les mêmes institutions, les mêmes administrations. A la rigueur on pourrait parler de priorité entre lutte contre le terrorisme et lutte contre le trafic de drogue puisqu’ils mobilisent les mêmes personnels, les mêmes moyens techniques, etc.

    Cependant, il faut tout de même remarquer qu’il y a deux échelles de temps différentes. Le terrorisme est un problème dont les conséquences sont immédiates. Les conséquences du changement climatique sont plus lointaines (on peut même penser que de nombreuses personnes vivant aujourd’hui seront mortes lorsque les conséquences auront lieu). Mais si on se place d’un autre point de vue qu’on pourrait appeler inertiel, ou encore qui correspond au temps de réaction du système, l’inertie relative au problème climatique est bien plus grande que celle relative au terrorisme. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que si des mesures, quelles qu’elles soient, étaient mises en place pour lutter contre le changement climatique, les effets recherchés ne seraient atteints que dans plusieurs décennies. Rien à voir avec les mesures qu’on pourrait prendre contre le terrorisme qui doivent avoir un impact bien plus rapide. Ainsi, si on raisonne en s’intéressant non pas aux conséquences mais à l’action à mener pour limiter ou empêcher ces conséquences, la priorité est la même entre terrorisme et changement climatique.

    Enfin, quelques corrections sur certains de vos propos. D’abord sur « l’absence de réchauffement depuis 1997 ». C’est un mythe tenace mais complètement faux. Tout d’abord il n’est question dans cette soi-disant « pause » uniquement de la température surfacique, lorsqu’on regarde la température des océans il n’y a aucune ombre de pause. Ensuite, cette soi-disant « pause » est due à un artifice statistique assez malhonnête, il suffit de regarder une année avant ou une année après pour que cette « pause » disparaisse. Ce qu’on observe en revanche c’est un ralentissement de l’augmentation des températures. Les chercheurs se sont intéressés à ce phénomène et ont montré qu’il provenait de plusieurs facteurs : d’abord un biais de mesure (le remplacement des mesures via des bateaux par des mesures par des bouées), le rôle sous-estimé des océans, le rôle des aérosols (volcaniques et liées aux activités humaines), l’effet El Nino. Lorsqu’on prend en compte tout cela, non seulement la pause disparaît (mais étant donné qu’elle n’existait pas sans, cela n’a pas grand mérite…) mais le ralentissement disparaît également.

    Vous dites que le réchauffement climatique est de plus en plus contesté. En réalité, c’est tout de contraire. Lorsqu’on s’intéresse à l’histoire des travaux scientifiques portant sur le climat, notamment depuis la fin des années 80, on s’aperçoit que plus les années passent, plus les travaux scientifiques convergent dans le même sens, des scientifiques qui au départ étaient partagés (sur le réchauffement, sur le rôle de l’être humain dans le réchauffement) deviennent convaincus (par exemple le regretté Pierre-Gilles de Gennes).

    • Vous faites erreur. La pause du réchauffement est bel et bien réelle et incontestable. Si on parle encore de réchauffement c’est uniquement parce que la NASA et la NOAA ont intentionnellement et sur ordre de la Maison-Blanche falsifié les données dont ils disposaient. Je laisserai dans mon blog demain un billet relatif à la bonne santé du plancton malgré la soit-disante acidification des océans pour cause d’émission de carbone, le carbone au coeur du débat de la COP21, l’inespéré alibi des banquiers pour rançonner la planète entière.
      Cette histoire de crise climatique a été montée de toute pièce et vous le savez très bien. Je compte parmi mes proches des scientifiques remarquables qui ne peuvent pas faire autrement que d’abonder dans le sens du réchauffement pour financer leurs travaux de recherche. S’ils osaient déclarer à la suite de recherches et de travaux honnêtes que ce réchauffement n’est qu’une invention ils seraient immédiatement à la rue !!!
      Voilà comment ça fonctionne dans la réalité. Je ne suis pas vraiment partisan de la théorie du complot mais j’avoue émettre de sérieux doutes au sujet de la COP21.

      • Désolé mais j’ai la courbe en question sous les yeux. http://23dd.fr/documents/illustrations/Climatosceptiques/temp_mens_depuis_1990_11092013.png

        Dites-moi où vous voyez une stabilité et encore plus un refroidissement. J’attends avec impatience. Et il manque 2014 et 2015 ! Par curiosité, n’était-ce pas vous qui prétendiez que l’effet de serre était contraire au deuxième principe de la thermodynamique ?

        • Mais alors, on va tous mourir grillés comme des poulets en broche, sinon noyés comme les ours polaires qui se sont tous noyés sur leur glaçons comme on l’a bien vu sur les images…
          Mais c’est trop horrible ❗ trophorrible 🙁

        • Désolé Quaky, mais vous avez bien regardé le graphique que vous nous donnez en lien ?
          On voit bien que c’est une construction factice destinée à tromper les gogos.
          C’est quoi cette moyenne sur dix ans en pointillés noir et rouge ?
          Pourquoi pas cinq ans ou vingt ans ? Qui est l’éditeur de ce graphique ?
          Moi aussi je peux prendre des chiffres de UAH et de NOAA dont on voit les pentes sans pointillé et décider que je faire une moyenne sur mille ans, ce qui sera une meilleure moyenne puisqu’il y aura plus de données.
          Franchement les graphes venus d’un site chauffard amateur… 23dd… Soyons sérieux.

          • il est classique pour l’individu en manque d’arguments de jouer d’attaques ad personam, c’est-à-dire remettre en question gratuitement la crédibilité du site (très bien sourcé par ailleurs) d’où est tiré le graphe dont je parle. Pourtant une rapide recherche sur le web vous confirmerait la validité de ce graphe. Pourquoi faire une moyenne sur 10 ans ? Cela s’appelle une moyenne glissante ou encore une moyenne mobile, cette méthode permet de mettre en évidence une tendance en réduisant les fluctuations. Bien entendu vous pouvez en faire une sur 5 ans, 20 ans, c’est même conseillé pour vérifier, confirmer.

      • Hahahhaa quelle folie furieuse ! Les Etats-Unis qui font tout pour éviter un accord contraignant, les Etats-Unis et leur niveau de vie non négociable etc et vous osez dire cela?
        Mais jusqu’où irez vous dans la démence populiste?

    • il n’y a aucune ombre de pause.

      Sur la Sibérie, en ce moment cela varie de -25 à -47 C. Et 2 premiers mois de 2015 les plus froids depuis longtemps…
      Alors oui, on est d’accord : pas de pause dans le froid… pour l’instant.

      • vous n’allez quand même pas tous nous envoyer au goulag ! ! !

        • Mais c’est vous qui y irez comme un grand prendre le frais…

        • . une création de registre « des climatôceptiqs » vient d’être proposée par Corinne Lepage .Vous n’en serez pas. Le risque du goulag est plutôt pour nous. Ne renversez pas les rôles.
          Quand j’étais au collège fin 60 début 70 des enseignants de gauches affolés nous enseignaient le refroidissement climatique avec en parallèle la disparition du pétrole qui nous empêcherait de nous chauffer. il y eu la fiction d’un New York pris par les glaces avec sa population morte de froid… La cause de se refroidissement était l’activité industrielle et le vilain capitalisme. Un ponte de cette alarmisme déjà scientifique devins ensuite un mentor du réchauffement causé par l’homme (surtout occidental capitaliste etc.) .
          En outre faire des moyennes qui concernent des temporalités et des espaces aussi considérables est de la fumisterie. Pas besoins d’être scientifiques pour comprendre cela . Faire « l’histoire du passé » est une gageure, pour le futur soyons humble.
          ps:L ‘auteure de l’article ne cite pas Israël qui peut être mérite « ses attentats »
          par les gentils chatons palestiniens qui eux aussi ne sont pas des musulmans et qui ne lisent pas le coran( je suis un libéral non correct)

      • au fait, vous êtes un malhonnête, la citation que vous m’attribuez concerne les océans et vous parlez de Sibérie. A moins que vous ne soyez ignorant. La malhonnêteté étant un vice plus grave que l’ignorance, par charité je vais opter pour la seconde hypothèse. Aussi, croyez le croyez le pas mais la Sibérie n’est pas un océan. Si, si, je vous assure….

        • Et vos séries continues de données de température de l’océan, elles s’étalent sur combien d’années et avec quel maillage des mers ?

          • Les mesures sont effectuées à la fois grâce à des bouées (environs 4000 je crois), mais également grâce aux satellites. Le fait d’avoir deux sources de mesures différentes qui donnent des résultats semblables est un signe de solidité. Pour le maillage des bouées, je ne pourrais pas vous dire la répartition d’autant plus que certaines de ces bouées se déplacent (bouées dérivantes). Pour plus de détail, je vous indique plusieurs études.

            « Distinctive climate signals in reanalysis of global ocean heat content » de Trenberth, Kallen, Balmaseda publié dans Geophysical Research Letters et dans laquelle ils montrent un réchauffement important des océans depuis 2004, notamment dans les profondeurs.

            « Surface warming hiatus caused by increased heat uptake across multiple oceans basins » menée par l’équipe de Sybren Drijfhout, qui met en évidence un réchauffement des oceans entre 1990-2000 et qui expliquerait le ralentissement observé.

            « Unabated planetary warming and its ocean structure since 2006 » de Dean Roemmich, John Church, John Gilson, Didier Monselesan, Philip Sutton, Susan Wijffels, publiée dans Nature Climate Change qui arrive à la meme conclusion que la précédente pour les années post-2006.

            “Recent hiatus caused by decadal shift in Indo-Pacific heating” de Veronica Nieves, Josh K. Willis, William C. Patzert dans Science qui montre un réchauffement dans les oceans indiens et pacifiques depuis 2003, en-dessous de 100m.

            « Pacific origin of the abrupt increase in Indian Ocean heat content during the warming hiatus” de Sang-Ki Lee, Wonsun Park, Molly O. Baringer, Arnold Gordon, Bruce Huber, Yanyun Liu dans Nature Geoscience qui met en evidence un réchauffement de l’océan indien depuis le début des années 2000.

            • Donc, pas de séries continues sur une longue période ? Rien non plus pour le maillage ? Et c’est avec ÇA que vous nous dites qu’il y a un réchauffement des mers continu ? Franchement…

        • Vous êtes un savant et nous des ignorants, un peu comme les salafistes traitent ceux qui ne les suivent pas…

          • Je n’affirmerai rien quant à moi, par contre vous concernant en effet, c’est à peu près ça, mais peu être faites-vous seulement semblant, dans ce cas c’est très bien imité. Mais heureusement pas le cas de tous mes contradicteurs.

      • Mais vous recommencez ! Des températures locales !

        Voulez vous bien brosser ce portrait en France tiens, en Europe et dans le monde entier ….. pas de pause du froid hein 😉

    • Bonjour quaky

      Alors tjs au poste pour porter la bonne parole réchauffiste..

      On vous a répondu x fois sur vos arguments, mais un argument faux répété cent fois reste un argument faux.

      • @quaky : et pourtant vous avez raison sur le réchauffement, d’ailleurs cette année on bat tous les records… mais apparemment c’est pas libéral de dire que ça se réchauffe… il faut dire qu’l y a un paquet de scientifiques sur ce site (qui totalisent environ 0 publication mais c’est pas grave)

      • Mais un argument vrai répété 100 fois reste vrai. Pour l’instant je n’ai jamais lu quelqu’un contredire ce que j’écris. Quand je dis contredire, cela ne signifie pas juste dire « pas d’accord » ou « j’aime pas », c’est argumenter et expliquer pourquoi. En fait, en général mes contradicteurs raisonnent « à l’envers ». Parce qu’ils ne sont pas d’accord avec les conclusions, les conséquences des travaux scientifiques, ils cherchent à les remettre en cause quitte à mentir, falsifier, faire preuve de malhonnêteté. C’est flagrant avec vous puisque vous ne vous cachez pas de craindre l’émergence d’un totalitarisme.

        • tut tut tut
          Je suis libéral et je l’assume.
          Je ne veux pas vivre dans un monde totalitaire dont rêve les étatiques.

          J’attends tjs une accéleration de la courbe de temp qui reste désespérement molle et sur un trend de 1° à 1.5°.

          Les faits sont tétus, ils sont contre vous et un monde libre le mieux à même pour protéger l’intérêt des individus.

          Le monde le plus pollué et le plus misérable est celui que vous nous proposez, un monde anti-libéral, un monde socialiste, un monde où l’individu est écrasé.

          C’est dans un monde libéral que les exigences d’environnement sains est le mieux respecté.

          Si vous croyez à ces fadaises, devenez libéral.

  • une fois sauvé du réchauffement et des terroristes , je me demande ce qu’ils nous inventeront pour nous mener a la baguette ?
    ne cherchez pas , on retrouvera les bonnes vieilles méthodes , les chaines les fers et les galères républicaines mais démocratiques .

  • Cet article m’inspire un mot: faux-dilemme.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Dora Triki, Alfredo Valentino, and Anna Dimitrova.

Bien que le nombre de décès dus au terrorisme ait diminué de 14 % en 2021, le nombre d’attentats terroristes dans les pays de la région Afrique du Nord et Moyen-Orient (MENA) reste élevé, et en conséquence, le terrorisme demeure une menace importante dans ces pays. Encore récemment, un attentat revendiqué des forces rebelles Houthis du Yémen a eu lieu à quelques kilomètres du site du Grand Prix de Formule 1 d’Arabie saoudite, qui réunissait fin mars l’élite du sport automobile inte... Poursuivre la lecture

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

L’ensemble de notre économi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles