COP21 : la propagande climatique continue… pour rien

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

COP21 : la propagande climatique continue… pour rien

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 16 octobre 2015
- A +

Pour François, le président des Bisous, il reste une carte à jouer pour relancer sa crédibilité, évaporée un beau matin entre son retour « victorieux » de campagne présidentielle en Falcon et son entêtement à voir des courbes qui s’inversent. C’est pourquoi il a tout misé sur la COP21, cette conférence écologiste, évidemment parisienne, déjà froufroutante et qui sera, soyons-en sûrs, époustouflante.

Et pour que cette conférence, qui doit débuter le 30 novembre prochain, se déroule sous les meilleurs auspices, tout est fait, dès à présent, pour galvaniser les troupes.

Par troupes, on entend ici différentes strates de militants de la cause, assumés ou non. Le haut des couches activistes est évidemment occupé par les politiciens qui ont bien compris l’intérêt qu’ils pouvaient retirer à instiller la peur chez leurs électeurs, s’érigeant ainsi en hommes et femmes providentiels détenant une solution opérationnelle et crédible. En dessous, on retrouve sans mal tous ces journalistes qui auront à cœur de relayer les messages pertinents, suivis des militants de l’un ou l’autre parti pour lequel la cause est entendue (et rémunératrice, soit électoralement, soit politiquement). Bien sûr, on trouvera aussi l’indispensable brouettée de scientifiques plus ou moins honnêtes qui auront fait le choix entre gamelle et conscience, cette dernière étant très surfaite lorsqu’il s’agit de rembourser ses traites.

gifa eat your vegetables

Moyennant quoi, on ne sera plus du tout étonné de découvrir, plus d’un mois avant le début des hostilités festivconférences climatiques, de nombreux appels des « zacteurs de la société civile » triés sur le volet, qui auront le bon goût d’aller dans le sens du vent et de donner la parole à ces chantres de la Vertu Verte Avertie, officiellement adoubés par les médias, comme Nicolas Hulot, habitué de ces colonnes et d’autres.

Cette fois-ci, il nous inflige une vidéo se voulant gentiment décalée et à la mode des interwebs, dans laquelle il nous propose de « break teh intertubes » ou à peu près. Las. Tentant l’autodérision et résolument tangent à l’humour drôle qui fait rire, il relève avec brio mais sans vraiment le vouloir le défi de noyer son message déjà peu clair dans une clownerie encore plus confuse (et je n’évoquerais même pas l’aspect sirupeux de la niaiserie finale où le vendeur de shampoing douteux tente d’interpeller, par le truchement de blanc-becs gravement conscientisés, des politiciens qui ne savent même pas aller sur Youtube).

Et quand ce n’est pas la taille des poissons ou des élans se réduisant à cause du climat, on vous proposera à grands renforts de petites vidéos acidulées l’une ou l’autre application mobile pour, vous aussi, devenir un vrai citoyen de Gaïa en inscrivant votre démarche de tri (devenu « sélectif » parce que le tri seul n’est pas suffisant pour sélectionner, apparemment) ou n’importe quelle autre foutaise écoloïde dans un coach électronique modérément casse-couille.

Bref : à plus d’un mois de la Grande Conférence qui doit sauver notre blob présidentiel d’une cuisante défaite en 2017, c’est l’unanimité et déjà un beau matraquage propagandiste.

Ou presque.

gifa panda eats and fall

Trop d’écologie gnangnan et de messages culpabilisants finissent par tuer l’envie d’écologie et d’auto-flagellation festive. Le bel ensemble se fissure, même dans le nid douillet que la télévision publique s’était employé à construire pour tous les tenants de la mascarade climatique : on découvre que Philippe Verdier, le monsieur météo de France2, fait de la résistance, en lieu et place d’un alarmisme retentissant pourtant ouvertement commandé par le gouvernement lui-même. Ainsi, plutôt que sombrer dans une dépression lacrymogène à base de koalas morts, notre homme a décidé, dans un livre paru récemment, de faire un bilan raisonné d’un réchauffement climatique annoncé partout, et sa conclusion est à la fois rafraîchissante et hautement toxique : pas de quoi paniquer, il y aurait même d’excellentes nouvelles à voir l’atmosphère s’échauffer.

Malheureusement, le front uni des climato-réchauffistes ne peut se contenter de nous seriner que le fond de l’air n’est plus assez frais. Il leur faut instiller la peur du lendemain, celle qui permet d’amener les mains tremblantes à piocher dans les portefeuilles pour donner, donner, et donner encore à la Grande Cause Œcuménique de Sauvegarde de Gaïa. Dans ce tableau, Philippe Verdier jure franchement. Il ne faudra pas attendre bien longtemps pour qu’il soit « mis en vacances forcées », et sans que cela ne déclenche aucune réaction de la part de tous ces bobos pourtant si prompts à crier à la censure lorsqu’elle est seulement soupçonnée dans certains organes médiatiques privés ; ne comptez pas sur Fleur Pellerin pour trépigner, là, elle a poney.

petit traité(Et tant qu’on est à parler bouquins pas franchement éco-sensibles, je signale au passage que mon Petit Traité d’Anti-Écologie à l’usage des lecteurs méchants est toujours disponible et il vous attend sagement ici)

Et lorsqu’on s’intéresse vraiment à la question climatique, qu’on fait l’effort d’aller regarder les prédictions des uns et des autres et les faits observés, collationnés et recensés, lorsqu’on se penche vraiment sur les modèles mathématiques, les impacts économiques et énergétiques des politiques décidées en aval de ces prédictions, on ne peut que constater le décalage croissant entre ces faits et ce qui était prévu, entre ces théories et la réalité, entre les bénéfices espérés et les déficits effectifs.

Ainsi, l’augmentation des cyclones et autres tornades, conséquence obligatoire d’un dérèglement climatique, n’existe pas. Il n’y a pas plus de tornades, mais moins, n’insistez pas.

(cliquez pour agrandir)
(cliquez pour agrandir)

Ainsi, les modèles mathématiques derrière les prévisions catastrophiles de nos écologistes de combat s’avèrent fort fragiles. Le Dr. Evans, mathématicien australien, n’y va pas par quatre chemins : pour lui, il n’y a aucune preuve empirique que l’augmentation des taux de CO2 entraînera l’augmentation des températures terrestres aussi vite que le GIEC le prévoit, notamment parce que l’impact du CO2 a été surestimé d’un facteur 5 à 10 dans leurs calculs. Ce n’est pas le premier scientifique, loin s’en faut, à noter les approximations, exagérations et erreurs manifestes qui entachent les travaux du GIEC. En réalité, il est même plutôt simple de trouver des douzaines d’autres scientifiques de renoms qui mettent à jour les fourvoiements (volontaires ou non) des alarmistes de tous crins, d’Harrold Lewis jusqu’au prix Nobel Ivar Giaever qui, dans une vidéo disponible ci-dessous, détruit un à un leurs arguments fallacieux.

Au passage, on ne s’étonnera pas de n’avoir jamais entendu parler des déclarations de ce physicien norvégien en France : un filtre spécial semble exister qui permet aux journalistes scientifiques de ne surtout pas évoquer ces sources anglo-saxonnes de plus en plus nombreuses qui s’élèvent contre le discours dominant pro-réchauffistes. Le filtre est si efficace qu’il fonctionne aussi lorsque la source est bien francophone, comme lorsque la Société de Calcul Mathématique SA propose un colloque et fait paraître un livre blanc sans ambiguïté sur le sujet, intitulé « La lutte contre le Réchauffement Climatique : une croisade absurde, coûteuse et inutile ».

Bref, malgré les preuves qui s’accumulent d’approximations, d’exagérations, d’alarmisme grotesque et de pure propagande basée sur du vent (et pas celui qui ferait tourner des éoliennes, en surcroît), tous les médias français semblent acquis à la cause de la COP21 : on va tous mourir de chaud. Devant cette avalanche de chaleurs médiatiques, faites comme moi, devenez climato-serein, et si vous aimez rire, souhaitez comme moi un sévère épisode neigeux début décembre à Paris.

panda
—-
Sur le web

Voir les commentaires (58)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (58)
  • Il fait froid en ce début d’Automne non ?

  • C est vrai que ça fait vraiment envie une bonne tempête de neige et du verglas qui bloque la France a ce moment la. C est d ailleurs étonnant qu une date moins sensible n ait pas été choisie. Ils auraient fait ça cet été en juillet et c était coursé gagnée.

  • Alors que le gouvernement dit vouloir lutter contre les gaz à effet de serre, il prend des mesures pour faire remplacer les diesels par des moteurs à essence qui produisent plus de gaz à effet de serre: 10 millions de tonnes de pétrole brûlés de plus produisant 30 millions de tonnes de CO2 de plus, chaque année, si tous les diesels sont ainsi remplacés.
    La politique gouvernementale et de la maire de Paris est celle de Ubu.

    • Ah, mais si cela ne tenait que des Ecolos, il n’y aurait plus ni essence, ni gazole…

      Ce qui permet à ce gouvernement de dire qu’il mène une politique pragmatique, entre les khmers verts et les co. de NKM.

      • Ne vous moquez pas de NKM, espèce de c…… (pour utiliser le langage de l’intéressée) , c’est une écolo-responsable, même qu’une fois elle a pris le métro. Étonnée par sa découverte, elle s’est exclamée que le métro était «Un lieu de charme à la fois anonyme et familier» où l’on peut vivre de véritables «moments de grâce».

    • « La politique gouvernementale et de la maire de Paris est celle de Ubu »

      Ah ça… ils maîtrisent à la perfection la pompe à phynance

  • blocage des aéroports : ce serait top !

    • Entre la CGT Air France et les syndicats de contrôleurs aériens, pas besoin de faire appel au climat et au nombre notoirement insuffisant de postes de dégivrage — et pourtant !

    • On ne se refait pas : on a hérité des gaulois l’idée que le ciel allait nous tomber sur la tête. On l’a simplement mis en équation pour faire moderne grâce au devin Jean Jouzel.

      Chômage – pardon Romains – quels Romains ?

      Contrepoints – le petit site d’irréductibles Gaulois. Dommage que Goscinny ne soit plus parmi nous pour scénariser la « chute anthropique du ciel ».

    • Après Prolix, Pédaletourix et son casque de scooter.

  • Je vous fais part de ce que je ressens confusément à propos de tout ce que l’on dit sur le réchauffement climatique. Je n’ai aucune compétence scientifique sur le sujet, mais suis un simple citoyen qui écoute les médias ressasser en boucle le même discours, sans, apparemment, le moindre esprit critique.

    Je crois qu’il n’y pas plus de « catastrophes naturelles » que part le passé. La notion de catastrophe naturelle reste suggestive, dans le sens ou cela en est une que si elle a un impact sur les hommes (victimes ou destructions matérielles). Or, l’homme occupe une surface de plus en plus important sur la terre, donc statistiquement la probabilité qu’il se trouve pris dans une catastrophe naturelle augmente. Par ailleurs, grâce aux moyens d’observations et de communications de plus en plus développés, les catastrophes sont de plus en plus connus et diffusés, d’où également cette impression qu’il y en a plus.

    Pour ce qui est du changement climatique (peu importe qu’il se réchauffe ou se refroidisse) cela est inhérent à notre planète. Il faudrait plutôt parler de variations climatiques. Il n’existe pas de climat « standard » pour la terre. Là aussi, la subjectivité joue. En effet, nous ne disposons que de relevés détaillés de la météo depuis 1 siècle ou 2. Donc notre référence se fait sur un délai extrêmement court à l’échelle de l’histoire de la terre, et même de notre civilisation, ce qui n’est pas forcément très pertinent.
    Les carottes glacières, qui donne un aperçu de ce que le climat a pu être par le passé, montre qu’au cours des derniers siècles et millénaires (donc assez récemment) il y a eut des variations de température ou de CO2 assez importantes et rapides, ce qui n’a pas empêché l’homme de vivre et d’évoluer.

    Pour ce qui est des conséquences, je crois comme Verdier (je n’ai pas lu le livre) que celle-ci peuvent être aussi bien positive que négative. La vraie contrainte c’est de s’adapter. La montée des eaux (si elle a lieu) ne se fera pas en une nuit, donc les populations auront le temps de s’organiser. L’homme a toujours parcouru la planète et s’est adapté à des conditions de vie extrêmement variées. Peut-être qu’aujourd’hui, du fait de notre mode de vie très sédentaire et matérialiste, on est plus sensibles aux variations, et avons donc plus de difficulté à nous adapter.

    Le climat de la terre est soumis à un grand nombre de paramètres dans son évolution, dont, peut-être les activités humaines. Son degré d’influence est je pense difficile à établir.
    Ce qui n’empêche pas bien sûr d’améliorer notre mode de vie qui pose d’autres problèmes certainement plus important en terme de pollution, notamment des eaux et des sols. Ce qui est un de réel problème de santé humaine et plus largement animale.

    Je crois qu’un amalgame est fait entre changement climatique et pollution. Que l’eau des océans monte, ou qu’il y ait plus de CO2 dans l’atmosphère me semble un faux problème. Par contre, boire de l’eau ou manger des aliments chargés de pesticides et substances diverses nocives, est une catastrophe pour nous et nos enfants.
    Plutôt que de s’opposer au changement climatique, ce qui me paraît complètement irréaliste et prétentieux, il faudrait faire davantage d’effort sur les pollutions, sur lesquelles nous pouvons agir directement, et qui grèvent certainement davantage notre avenir à court terme.

    • pour ma part, quand on voit ce que donne une toute bête équation de récurrence à 1 variable telle que :
      x(n+1) = r.x(n).(1-x(n)), r compris entre 0 et 4, et x(0) compris entre 0 et 1,
      les escrocs du climat qui parlent de rétroaction positive sur un système aussi complexe que le climat, avec des milliers de variables me font doucement rigoler.
      pour en savoir plus sur cette équation et son rapport avec le chaos, faire une recherche sur feigenbaum.

      • Les supers-cadors en Mathématiques, Physique, Informatique, Chimie se sont tous réunis et ont mis 48 ans pour dénicher le Boson de Higgs.
        Les troisièmes couteaux se sont occupés du climat, résultats probants dans 5 siècles?

        • Le problème, c’est qu’avec le climat il n’y a rien à trouver : les variations sont dans la gamme normale. Les journalistes ne s’occupent pas des trains qui arrivent à l’heure, les vrais scientifiques ne s’occupent pas des fluctuations qui sont parfaitement normales.

      • Ah ca y est on met des x et des n dans un commentaire et on se pense intelligent. Perdu.

        Vous faites preuve d’un aveuglement presque courageux ! Bravo ! Mais laissez donc la science a ceux qui savent. Merci.

        Pour CHATP, votre commentaire est un des plus censés, au moins il y a un raisonnement. Mais vous faites des erreurs d’échelle (en plus de l’orthographe, je veux dire), dommage.

        Je n’arrive toujours pas a comprendre comment certains peuvent penser qu’il y a moins d’interets a defendre du coté des climato sceptiques. On vous a bien dressés.

        • du coté des climato sceptiques, des climato réalistes, climato négateurs ou climato connards, appelez les comme vous voulez, il y a aussi des intérêts à défendre : d’abord mon portefeuille. pour vous c’est peut être une vision étriquée et mesquine face aux enjeux planétaires (sauver l’humanité) du climato panurgisme, mais de mon point de vue, c’est très important de sauvegarder mon niveau de vie et mes économies.

  • Merci de faire remarquer que « tri sélectif » est un pléonasme. Moi même qui suis assez pointilleux sur la langue et le sens des mots je n’y avais pas fait attention. Mais bon tant qu’il n’est pas discriminant tout baigne ?

    • « Moi même qui suis assez pointilleux sur la langue et le sens des mots »

      Votre médecin devrait vous prescrire de la morphine, car cela doit être extrêmement douloureux. En attendant, vous devez absolument cesser toute consommation de media, TV, sites d’informations et vous faire placer sous tutelle pour couper tout contact avec l’administration.

    • L’article des décodeurs (de l’Immmonde) qui vous inspire fait déjà 360 commentaires, on risque de s’éloigner du sujet si vous lancer une nouvelle joute linguistique ici …

  • Pour l’épisode neigeux, ouais on le souhaite!… 🙂

    Concernant les articles quotidiens sur le rechauffement climatique, on voit bien que les gens en ont marre : En très grosse majorité les commentaires sous articles flament les alarmistes avec grosso modo les même arguments que nous.

    Alors évidemment avec ces commentaires sous articles, il y a toujours ce « biais de sur-représentation » des plus motivés a réagir a ces foutaises; mais malgré ça, je trouve que beaucoup de gens s’y mettent, y compris des modérés qui s’interrogent.

    Les gens en ont marre de la saturation du délire écolo dans ce pays, des cosse et des duflot qui ne prennent le micro que pour nous accuser, applaudissent a chaque nouveau projet de taxe, quand ils(elles) ne viennent pas avec deux ou trois de ces nouveaux « projets » sous le bras.

  • Le livre blanc est magnifique: un exemple d’enquête scientifique. A lire dans toutes les écoles de france pour les vacciner contre la connerie et affiner leur sens critique. Et y’en a besoin !

    Perso, étant moi-même très religieux :p, je prie quotidiennement le monstre spaghetti volant pour apporter fin novembre une vague de froid incommensurable qui paralysera la COP21 et la France entière.

    Que le la licorne invisible congèle ces mécréants de son dard aquilin sous les congères !

    • peut être que le dieu spaghetti vous entendra. J’ai lu en juillet un article dans la presse américaine (celle qui ne dit pas oui-oui aux incantation d’Obama a.s. du climat) les prévisions de certains météorologistes et climatologues qui prévoyaient une vague de froid sans précédent sur le nord est des Etats Unis début décembre en concomitance avec les effets du Nino sur les cotes sud du Pacifique . Ils ironisaient aussi sur le fait que cela pouvait être inconvenant pour les organisateurs de la COP 21.
      Wait and see, nous verrons bien si les empêcheurs de tourner en rond avaient raison ou s’ils se sont fourvoyés.

    • La Licorne Invisible ROSE !!! Le tribunal se prépare pour vous, vil hérétique !!

  • Lors de la manifestation pour Charlie, combien de personnages distingués n’ont-ils pas évoqué avec des trémolos dans la voix l’inaliénable liberté d’expression propre aux journalistes ?

    Verdier aurait dû faire un livre sur le Prophète, il aurait été encensé, mais sur l’IPCC, c’est un crime.
    Un tribunal se met en place pour des gens comme lui :

    http://www.telegraph.co.uk/comment/11924776/Judges-plan-to-outlaw-climate-change-denial.html

    E.

    • De plus en plus de « réchauffistes » nous réchauffent le terme de négateur (à l’image de deux sinistres « chercheurs » du « parti » CNRS, qui n’ont d’ailleurs jamais rien trouvé sinon le chemin des studios de la TV de propagande nationale, ainsi qu’un récent article de Contrepoints le relatait) afin que tout un chacun comprenne bien que constester ledit réchauffement équivaut à soutenir le négationnisme de la Shoa, rien que ça.
      Ceci montre bien que ces pseudo-scientifiques ne font aucun distinguo entre science et croyance et se situent d’emblée dans le second domaine et non le premier, comme on aurait pu le supposer.

    • Vous avez aimé FAHRENHEIT 451, vous allez adorer COP 21 le nouveau thriller de Charles Windsor Mountbatten.

  • les mathématiciens qui se permettent de commenter les courbes de modélisations sont une sacré épine dans le pied de jhh (jouzel hulot hollande)

    • Mais non, puisqu’ils n’y connaissent rien !
      Vous savez bien que les ignares dévots du RCA expliquent toujours que bon d’accord vous dites ça, et ci mais vous n’êtes pas climatologue, alors hein, c’est du n’importe quoi.
      Ça s’applique à Rittaud, Allègre, Courtillot, et c’est génial : avec cet argument, même si vous n’y connaissez rien vous disqualifiez le débat immédiatement (bah oui, il y a très peu de « vrais climatologues » vu que cette folie est récente et qu’en vrai tout le monde s’en fout du climat : ça change tout le temps et c’est chaotique et on manque de données qu’on ne pourra pas obtenir même si on est arrosé de pognon à flux continu).

    • France 2 a eu raison de le sanctionner, Verdier aurait dû rester neutre. Comme l’a été la bonne élève sur la chaine concurrente Évelyne Dheliat qui se définit comme » une citoyenne qui observe les changements et les chiffres »  (comprendre : constate le réchauffement anthropique) et confie s’entretenir régulièrement avec les chercheurs du GIEC. Brave fille, pas comme l’autre.

  • Dans la première ligne de l’article, vous dites: « il reste au président une carte à jouer pour relancer sa crédibilité ».
    C’est drôle, pour moi c’est exactement le contraire, normal me direz vous puisque je me situe clairement du côté des vrais scientifiques et non des charlatans réchauffistes, mais j’ai l’impression d’être de moins en moins seul…
    En tout cas je ne voterai plus à une élection présidentielle ou législative tant qu’il n’y aura pas au moins un candidat qui ait le courage de dire que l’homme serait bien incapable d’influencer le climat de la terre!!! et qu’il y a d’autres priorités dans le domaine du respect de l’environnement!

  • et la dernière , vous la connaissez ?
    elle vient de Tourraine….il faut protéger les femmes du changement climatique….elle sont en première ligne avec la corvée de bois et d’eau….nah je suppose que le ‘climathon’ va la mettre en tête de gondole dans son prochain palmarès 😉

  • Le juste prix de l’électricité produite avec le vent et le soleil ne concerne pas toute leur production fatale mais uniquement la partie de la production utile, c’est-à-dire celle qui remplace réellement une production carbonée. Compte tenu de tous les enjeux, on en est à entre dix fois et vingt fois le prix du nucléaire et ce avec une production de CO2 atmosphérique plus élevée que si l’on renonce à utiliser le vent et le solaire ! L’Allemagne nous le prouve tous les jours! C’est pour cette raison que l’on subventionne la construction indispensable de centrales thermiques à proximité des parcs alternatifs pour suppléer les irrégularités du vent et du soleil et appelées à fonctionner en permanence parce qu’on ne peut les arrêter et démarrer instantanément…Il faut aussi doubler les transformateurs et lignes haute tension et tripler les couts d’entretien de matériels. Car il faut dire que les couts erronés que l’on nous communique ne concernent que la production, c’est-à-dire le tiers du prix du courant livré à votre compteur. Les deux autres tiers étant les impôts et taxes, et le cout de la distribution commerciale. C’est ainsi que la COP21 représente une prolongation de la plus énorme escroquerie politique mondiale de tous les temps: et c’est cela qu’il faut empêcher par tous les moyens, pour sauver la planète. L’affaire étant aussi nauséabonde que Daech, il convient de ne pas en être complice. La COP21 sera un énorme succès si elle conclue à l’arrêt définitif de l’éolien et du solaire dans les pays évolués. Les USA et la CHINE y sont déjà prêts et n’attendent qu’un signal.

  • Ne vous en déplaise les évènements climatiques extrêmes sont en augmentation. On pourra lire l’étude de Dim Coumou et Stefan Ramstorf, chercheurs à l’institut du climat de l’université allemande de Potsdam, publié dans Nature Climate Change. Plus globalement, on trouvera les réponses aux arguties des révisionnistes climatiques sur ce site http://23dd.fr/climat/les-climatosceptiques/climatosceptiques-objections-et-reponses

  • Très bon article.
    La COP21 va jouer la désinformation à plein.
    Je nous verrais bien revenir au temps de l’Inquisition : au lieux de brûler des sorcières, ce serait des « Co****ds » cf NKM, pardon des climato-sceptiques !!!.
    Leur faire avouer ce qu’ils n’ont rien à se reprocher.
    Ce sont ces inquisiteurs qu’ils faudraient jeter dans un feu rempli de Co2.

    • Je ne crains rien question bûcher : je ne mange pas que du bio … Et même le poisson bio contient du … mercure. Imaginez les tonnes de mercure vaporisées si on nous crame … j’en ri déjà… ❗
      Ils seront beaucoup pervers que cela …

  • « il nous inflige une vidéo (…) Tentant l’autodérision et résolument tangent à l’humour drôle qui fait rire, … »
    Si j’osais … Allez osons comme dirait l’autre : h16 à tort, quand dans 10 ans nous regarderons cette vidéo, nous serons pliés de rire. Loin devant « La grande vadrouille » ou « Les tontons flingueurs », cette vidéo sera la nouvelle référence du comique français. Je propose comme titre « Dîner de Cons » avec un grand « C » comme Citoyens.

  • Cette COP21 illustre à merveille le « tout dans l’Etat, rien en dehors de l’Etat, [et surtout] rien contre l’Etat ».

    Fachauds, hors de nos vies !!

  • pas grave, qu’il fasse chaud ou froid, les medias nous diront que c’est le rechauffement climatique le responsable, donc vous et moi !!!
    on a qu’ à s’en prendre qu’ nous même 😉 😉

    • peux ton trouver une courbe de co2 ou on verrait clairement deux pics correspondant aux deux guerres mondiales?
      comme il s’agissait de conflit mondiaux et que les millions engins fonctionnaient au charbon et au carburant, la moindre des choses aurait été de voir apparaitre deux monstrueux pics de co2 !!

      pour info, le cuirasser Iowa, mis en service en 1943, etait propulsé par 8 chaudieres pour une puissance de 212 000 ch!!! vous imaginez le co2!!
      je ne vous parle pas des tanks, des bombardiers, des bombes, et de tout l in dustrie pour fabriquer ces engins…

      que dalle, pas de pic de co2…

    • et en plus c’est vrai , tant que le CO2 n’est pas arrivé a saturation, il y a augmentation de la température du globe …il est a saturation , il réfléchit plus vers le haut que vers le bas on passe maintenant en phase refroidissement , il faut donc….diminuer nos émissions de CO2 😉

      • Hmhm. On trouve pas mal de documents montrant de façon assez claire que l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère suit l’augmentation de température et non le contraire.

        • en effet mais mais ce n’est qu’une coïncidence exploitée par les ‘connards »( il n’y a pas de lien entre les 2 , le co2 a un effet négligeable dans l’effet de serre).
          sinon, je suis certain de ce que j’avance , je l’ai lu sur un truc du CNRS , doubler le co2 n’influencerait l’effet de serre que de façon marginale car il y a saturation

      • Oui, il y a saturation. On trouve de belle courbes l’illustrant. Et effectivement, cela doit refroidir la haute atmosphère. C’est pour cela qu’il faut diminuer nos émissions de CO2. Sinon, nous finirons en cons gelés…

  • Mon cher H16, je ne cesse d’écrire sur mon blog anti-réchauffement, donc hérétique, donc je suis passible du bûcher, que cette histoire de réchauffement climatique est une vaste fumisterie organisée par Greenpeace, le WWF, le Sierra Club avec l’appui des financiers internationaux, les familles royales européennes et même, oh horreur ! des compagnies comme Pacific Gas & Electric Co (PGE) ou encore Exxon. Il y a comme un mélange des genres quand Christine Lagarde réunit les banquiers centraux lors de la dernière conférence de Lima (préparatrice du COP21) pour reconnaître qu’il y a un réel danger à exiger une réduction drastique des émissions de carbone :
    https://jacqueshenry.wordpress.com/2015/10/14/unir-tous-les-pays-dans-lhorreur-de-la-pauvrete-et-de-la-guerre/
    ou que les juristes et présidents de Cours Suprêmes décident de mettre hors la loi les contrevenants aux encycliques de l’Eglise de Scientologie Climatique :
    https://jacqueshenry.wordpress.com/2015/10/11/bienvenue-dans-un-monde-meilleur-et-sans-carbone/ et dans cette veine, la malencontreuse aventure (licenciement sans motif) de Philippe Verdier:
    https://jacqueshenry.wordpress.com/2015/10/16/l-inquisition-climatique-se-met-progressivement-en-place-le-cas-de-philippe-verdier/ on peut donc s’attendre au pire et tout est déjà organisé pour réduire à l’état d’esclaves l’ensemble de la population mondiale.
    Au sujet du climat, je suis, et je le regrette, interdit de séjour sur les lignes de Contrepoints parce que j’ai choisi la polémique argumentée et mes informations font souvent froid dans le dos.
    Cher H16, j’ai mis en ligne mon billet sur Philippe Verdier bien avant de vous avoir lu après avoir parcouru le Guardian tôt ce matin 16 octobre.
    Cette histoire me désole car il en va de la liberté d’expression de chacun d’entre nous en particulier les bloggers dont je fait partie. Un site que j’affectionnais vient d’être rayé de la toile. Il s’agissait de « climate of sophistry » rédigé par un physicien tout simplement honnête : trop dérangeant car allant dans le sens contraire des intérêts financiers des 0,01 % qui gouvernent la planète …
    Triste et inquiétante constatation.

  • Hollande a encore fait fort en Islande : « aujourd’hui un recul du glacier, demain des inondations » (vu que les rivières ne sont pas assez larges pour évacuer tout ça…).
    Hollande c’est Mac Mahon 2.0. Rappelons que Mac Mahon était un très bon chef de corps d’armée mais montra son incapacité à conduire une armée nombreuse, qu’il s’est écrié « J’y suis, j’y reste » pendant la guerre de Crimée et qu’il s’est étonné « Que d’eau, que d’eau ! » à Toulouse (et encore, a dit le préfet, le Hulot de l’époque, Monsieur le Président ne voit que le dessus).

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En cette fin d’été boréal particulièrement chaud et sec, la Chine, comme le rapporte CNN, a « employé les grands moyens », en ensemençant des nuages au-dessus du Hubei avec de l’iodure d’argent pour amorcer la pluie. Cela pose la question du danger éventuel de cette molécule chimique et bien sûr de la nécessité d’intervenir sur l’environnement, mais aussi de la possibilité que nous avons de le faire précisément sur le climat.

Pour traiter le premier point il faut d’abord dire que cette pratique de forçage de la pluie est effectivement ... Poursuivre la lecture

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

L’ensemble de notre économi... Poursuivre la lecture

12
Sauvegarder cet article

Nouvelles gesticulations gouvernementales alors que des orages assez violents ont traversé la France il y a quelques jours : pour les ministricules de la République, pas de doute, voilà un nouveau signe du réchauffement climatique forcément anthropique contre lequel il faut lutter au quotidien, de préférence avec des petits gestes inutiles mais religieusement effectués pour apaiser Gaïa.

C'est ainsi qu'Amélie de Montchalin, propulsée ministre des Trucs Verts en Transition après cinq années de succès retentissants au service de la Macro... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles