Climat : Lettre ouverte à NKM

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
IGF 2010 - Vilnius credits Veni via Flickr ( (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Climat : Lettre ouverte à NKM

Publié le 7 octobre 2015
- A +

Par Drieu Godefridi.

IGF 2010 - Vilnius credits Veni via Flickr ( (CC BY 2.0)
IGF 2010 – Vilnius credits Veni via Flickr ( (CC BY 2.0)

Chère Nathalie,

Vous considérez que les climato-sceptiques sont des connards.

Que des dizaines de milliers de scientifiques de par le monde questionnent la scientificité des rapports du GIEC, ce groupe d’experts de l’ONU sur le climat, est ce que vous ne pouvez accepter.

Sans doute estimez-vous que le GIEC est une organisation scientifique, qui plus est mondiale dans son envergure, et que sa parole ne saurait être mise en doute que par des « connards » précisément.

Dans un ouvrage paru en 2010, j’ai démontré que le GIEC est une organisation politique de part en part, de type scientiste, et pas du tout une organisation scientifique. J’ai donné, sur le sujet, des dizaines de conférences, de la France aux États-Unis, ai participé à des dizaines de débats, workshops et autres, ai confronté des centaines de contradicteurs. À ce jour, personne n’est parvenu ni à réfuter mon argument, pourtant simple, ni à démontrer de façon crédible que le GIEC était une organisation scientifique.

Par sa composition, ses compétences et son fonctionnement, le GIEC est une organisation politique. Aucun rapport n’en émane, qui n’ait passé les fourches caudines de l’Assemblée générale du GIEC, composée dans son écrasante majorité, non pas de scientifiques, mais de fonctionnaires et d’experts représentants des gouvernements.

nkm giec rené le honzecMesurez-vous que deux des trois compétences du GIEC — évaluation des impacts négatifs, pour l’homme, des changements climatiques observés, et normes à mettre en œuvre pour y parer — ne peuvent être concrétisées que sur le pied de jugements de valeur ? Or, chère Nathalie, comment nier que les jugements de valeur sont la province du politique, et non de la science ?

Vous êtes-vous jamais aventurée à jeter un œil sur la troisième partie du dernier rapport en date du GIEC, l’AR5, qui est un hymne « scientifique » à l’idéologie ultra-minoritaire et authentiquement anti-humaniste de la décroissance ?

Enfin, comment nier que la nature d’une organisation influe sur la nature des rapports qui en émanent ? Si le GIEC est une organisation politique, ses rapports sont politiques.

En interroger la pertinence scientifique est donc non seulement légitime, mais une question d’hygiène intellectuelle.

Je vous adresse ce jour un exemplaire de cet ouvrage au siège des Républicains (je présume que vous y passerez à l’occasion).

Pour conclure, je ne vous traiterai pas de connasse.

Mon éducation me l’interdit.

Sentiments dévoués,

Drieu Godefridi
Docteur en philosophie (Sorbonne), juriste,
auteur de Le GIEC est mort, vive la science (Texquis, 2010).

À lire aussi : Le coup de chaud de NKM

Voir les commentaires (75)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (75)
  • Pour quelqu’un qui s’est fait battre par Anne HIDALGO dont les faits confirme qu’elle est loin d’être une lumière, NKM a une arrogance de mauvais goût. Elle ferait mieux de relire Voltaire qui faisait son combat de la liberté d’expression. NKM participe à ce mouvement dangereux de restriction des libertés d’expression et de la contestation du politiquement correct. Du temps de Galilée elle aurait été sans nul doute du côté de ceux qui l’aurait traité de connard

    • En même temps, c’est quasiment impossible d’être maire de Paris aujourd’hui si on est pas candidat du PS après tant d’années de gentrification et de clientélisme.

    • AlainCo (@alain_co)
      7 octobre 2015 at 12 h 00 min

      franchement les parisiens ont pas été bien lotis…
      deux candidats idéologiques très proches et déconnectyés des réalités…

      c’est peut être mérité…
      un connanrd de banlieusard, de cycliste, d’automobiliste, de malpenseur, et autre…

    • Elle reste une très belle femme.

  • les élus , les politiques , soit vous etes avec eux , auquel cas vous etes quelqu’un de bien , soit vous etes contre eux et vous etes des nuls en puissance , pour rester poli…..belle mentalité , bien crasse de la part de cette caste qui nous regardent de haut ;

  • Espérons qu’elle passera rapidement au siège des républicains, car elle semble en voie de se faire éjecter du comité de direction du parti: http://www.skyfall.fr/?p=1651#comment-137911

  • il me semble qu’elle est polytechnicienne et dans le corps des mines…

    • C’est bien du niveau de nos politiques actuels : LAMENTABLE…

      Quand on pense que « ça » a été ministre…pauvre Pays…

    • Et alors?j’en ai croisé dans ma vie,ceux là étaient surtout infatués d’eux mêmes
      ça ne me gêne pas que je sois un connard pour madame Morizet,j’en ai autant à son service et je vais vous faire une confidence je ne voterai jamais pour une liste avec cette personne. Elle a la tête comme un melon et les 2 femmes du peuple de l’ex UMP Dati et Morano peuvent vous en parler mieux que moi….elle devrait se présenter aux élections nationales , pour voir son score et ensuite espérer qu’elle en tire les conséquences.
      madame Morizet assez…….retournez donc pantoufler quelque part grâce au réseau auquel vous appartenez mais cessez de parler en notre nom ou allez dans le larzac (non c’est vrai Bové maintenant fait partie des nantis européens)

      • Moi aussi j’en ai croisé beaucoup. 2 ou 3 étaient exceptionnels, mais les autres : des moyens, quelques tres mauvais qui auraient ete à la ramasse s’ils n’avaient pas été à la grande école. Tous ou presque : très infatues d’eux mêmes. Ces andouilles, ils se font écraser par les énarques.

    • le corps des mines… ? NKM, sort de ce corps, qu’il n’ait pas la honte.

    • Ce n’est pas plutôt les eaux et forêts ?

      • En effet, ce qui demande bien moins de capacités et d’efforts que le corps des Mines. De mon temps, à la sortie, les 10 premiers faisaient les Mines, les suivants les Ponts, puis Télécom. Les GREFs se parsemaient dans la suite parmi l’armement en allant assez loin dans le classement.
        Le plus remarquable et significatif est que NKM soutient avoir été diplômée de l’X en 92, alors que les promos sont identifiées par l’année d’entrée et qu’elle n’a donc été diplômée qu’en septembre 95, à 22 ans et non à 20 comme elle le prétend.

    • « il me semble qu’elle est polytechnicienne et dans le corps des mines… »

      Pour votre information, elle est polytechnicienne mais pas du corps des Mines.
      Donc tout de même d’un niveau bien supérieur à celui de l’énarque moyen.

      C’est un des inconvénients de la démocratie que pour être élu il est nécessaire de ne pas voler trop haut, et je vois au fil du temps que NKM hélas s’y emploie.

    • Corps des eaux et forêts pour être exact.
      Bon, ça change pas grand chose, le passage en prépa est censé apprendre à réfléchir et à raisonner. Il semble qu’elle ait vite oublié tout cela…

  • Il faudrait lui répondre avec un zeste de malice : enchanté … ❗

  • je lance un défi a NKM et ses 99% GIEC-compatibles.
    Elle parie tout ce qu’elle possède sur la véracité de leur réchauffement.
    Et moi , avec les 1% de connards , on prends le pari inverse.
    Comme quoi se ne sont que des conneries de leur part.
    Elle gagne presque a 100% , puisque c’est « scientifique » leur « théories »(merde) .
    Chiche ?
    Puisque faire de phrases a la télévision c’est facile !!

  • Madame taxophile….
    Allez une taxe pic-nic…Taxe poids lourds.
    Taxe numériques;
    Taxe cloud.

    Et aussi madame Gabegie financière monumentales à la pelle.
    Mise ne place plan de relance Economique….50 millions..Vous l’avez vu la relance,
    Élaboration du grand emprunt de 2010 …4.5 milliards. Gabegie en séries.
    Plan d’investissement des tecnologie d’avenir….1.5 milliards comme le « cloud computing » et autres chimères…Vous savez le cloud cet échec à la Française.

    Et puis un FOR-MI-DABLE esprit d’ouverture…
    Vote de limitation des cultures OGM ….Mieux vaut laisser aux autres pays le soin de progresser dans ce domaine….
    Evidemment.
    Et puis interdiction de la fracturation hydrolique..Au cas ou cas permettrait de financer ses gabegies.

    On se demande avec son interventionnisme délirant ce qu’elle fout à droite?
    Un vraie post gauchiste.
    Culture de l’étatisme, du directivisme, du corporatisme et du favorititisme…..
    Dramatique

  • Je Suis Connard
    🙂

  • NKM est, c’est une prouesse, la caricature de la Bobo. Pour connaître la vie il faut prendreles propos de NKM dit et considérer l’excact contraire.

  • NKM est encore pire que Morano (ce qui est un exploit).

    Je sais plus qui a dit qu’on aurait l’égailté homme femme quand les femmes seront aussi incompétents que les hommes ce qui est le cas (Taubira, NVB, Pécresse, NKM, Morano,…) j’ai même l’impression qu’elles sont encore pire que les hommes

    • Oui, c’est une remarque sexiste, mais comme on s’attend naïvement à plus de probité chez une femme politique que chez leur équivalent masculin, elle passe automatiquement pour des connes.

      • Non, c’est juste un constat. Je ne m’attends pas du tout à plus de probité chez une femme politique que chez leur équivalent masculin.
        Regardez toutes les femmes politiques d’envergure (MLP, Duflot, Taubira, NVB, Pécresse, NKM, Morano,…) et vous verriez qu’elles sont encore pire que les hommes politiques

        • En tous cas, je suis très déçu par les femmes politiques car j’en attendais plus de pragmatisme, d’honnêteté et moins de carriérisme que chez les hommes. Raté ! Et le fait de nous imposer ces pitoyables caricatures pour cause de parité n’arrange pas les choses !

    • C’est Françoise G iroud. De nos jours elle serait comblée.

    • C’était Françoise Giroud, qui n’était pas conne, elle!

  • petite remarque d’ordre général : encore un mot « connard » qui va subir une mutation et prendre cette fois ci des lettres de noblesse . Le socialisme , c’est magique TM .

  • Vivement que disparaisse cette inutile bobo qui serait beaucoup mieux dans un parti de gauche

    • La droite mongaulienne et la soit disant « libérale » ont largement fait plus pour le communisme que Mitterand et Hollande réunis.

  • L’outrance de NKM est cohérente avec ses convictions (je fais l’hypothèse qu’elle est sincère) :
    convaincue que le réchauffement en cours sera fatal à l’humanité et qu’il résulte de l’activité humaine, elle ne peut considérer les « climato-sceptiques » que comme des criminels.
    C’est cette même cohérence qui pousse son (ancien ?) conseiller scientifique, Jancovici, à demander aux journalistes de refuser leurs micros aux « climato-sceptiques ».

    • Si elle avait des convictions, elle ne pourrait pas faire carrière politique en France.

      • Avoir des convictions n’interdit guère d’être manoeuvrier. Hitler par exemple.
        Tel est prêt à quelque bassesse pour servir une grande cause, et sans que cela nuise à sa bonne conscience, hélas.

      • Quand on est de gauche, on ne peut pas avoir de convictions : la vieille garde bolchevique ne l’a compris que le jour où elle s’est retrouvée devant un peloton d’exécution. .

    • « je fais l’hypothèse qu’elle est sincère »

      Avec de telles hypothèses osées , je vous démontre sans problème le RCA, l’existence des martiens, le moteur à eau et la pierre philosophale en prime …

      On ne peut pas avoir une formation scientifique (elle sort quand même de Polytechnique) et traiter de conards la longue liste de scientifique citée plus bas par Monei98. Par ailleurs, ce qui est totalement certain, c’est l’exagération du GIEC et des politiques. Et cette exagération est à elle seule suffisante pour être sceptique et considérer que NKM est foncièrement malhonnête.

      Donc NKM est malhonnête, grossière, et stupide de considérer que cela ne lui retombera pas dessus.

  • Etre climat-sceptique c’est être éclairé. Comment peut-on nous faire avaler cette mauvaise soupe !
    Oui les pollutions créées par l’homme sont néfastes, oui elles provoquent des cancers, sans aucun doute.
    En revanche, qui sommes nous pour croire que notre misérable activité puisse changer le climat !
    Le réchauffement est un argument politique et social bien ficelé et qui coûte très très cher à la collectivité (GIEC).

    Le vin gelait dans les carafes à Versailles sous Louis XIV, c’était le petit âge glaciaire qui a suivi à une période très chaude appelée l’optimum médiéval. Oui il y avait de la vigne en Angleterre.

    Les éruptions solaires ont bien plus d’impact sur la chaleur ou ou le froid que nos vieilles VW

    • oh l’homme agit certainement sur le climat, la question est plutôt quantitative.

    • Même sur les cancers, la plupart du temps, on manque de preuves.
      Les « études » sont souvent biaisées, car voulant prouver que…
      C’est un peu comme pour le climat: faute d’avoir identifié toutes les causes, il faut rester modeste dans les relations cause-effet

  • Au lieu de juste changer de nom, avec les coûts induits de quelques centaines de milliers d’euros, ils auraient mieux fait de changer celles et ceux qui sont à la tête de ce parti, en commençant par cette personne qui ne cache plus son logiciel de gauche et dont visiblement les autres « personnalités » n’ont toujours pas remarqué…

    Ces deux seuls points discréditent les capacités des leaders de ce parti à diriger la France.

  • De toute manière, la liberté d’expression (ou liberté tout court) a disparu depuis bien longtemps dans ce pays.
    Je trouve cela hallucinant la façon dont sont traités les climatosceptiques (et il n’y a pas qu’eux), c’est une vraie chasse aux sorcières, plus que de l’intolérance nous sommes quasiment dans l’hystérie et la dictature de la pensée unique.
    Que je sache rien n’a réellement prouvé que l’homme était bien l’élement majeur de ce réchauffement.
    Pourtant, j’ai le sentiment, et je dis bien sentiment, que nous sommes bien la cause de ce réchauffement…mais ce n’est qu’un sentiment, une impression et en aucun cas une preuve, donc je peux totalement me tromper.

  • Stéphane Boulots
    7 octobre 2015 at 14 h 55 min

    On nage en pleine guerre de religion … NKM pense ce qu’elle veut, dit ce qu’elle veut.

    Je suis connard et je suis NKM …1:1 match nul … sauf que :

    Le seul et IMMENSE problème est que ce sont bien les connards du GIEC qui font la pluie et le beau temps.

    Ok, on pourrait aussi y ajouter le grand journal, qui par son clientélisme bobo rajoute au réchauffement connardique qui lui risque bien de tous nous exterminer rapidement

  • La prochaine elle devra passer chez Elyse Lucet …elles pourront communier ensemble

    • Waaouh, quel spectacle et qu’elle avancée de la science. Je propose même de lui adjoindre Nicolas Hulot comme conseiller et caution technique.

  • « (…) des dizaines de milliers de scientifiques de par le monde questionnent la scientificité des rapports du GIEC »
    —————–
    Ca alors !, Des DIZAINES DE MILLIERS !?

    • tout scientifique digne de ce nom se DOIT de questionner les affirmations du giec, c’est le principe sur le quel la science se construit.

      • et vous savez qui vient d’etre nommé à la tête du giec? un économiste…. bien sûr, il est est impensable de questionner la scientificité du giec…
        à une autre époque on aurait mis Feynman pour présider un tel machin…qui aurait explosé peu de temps après …

  • « J’ouvre cette rubrique pour équilibrer le débat et vous montrer qu’il n’en est rien et que de grands experts en climatologie ou dans les sciences fondamentales de l’espace ou de la terre, se donnent beaucoup de mal pour faire entendre un tout autre discours que celui qui est propagé par le GIEC, les écologistes, relayé par la grande presse et les politiques en mal de popularité. Jusqu’au Vice-Président du GIEC, lui-même, qui n’est pas d’accord avec la Pensée Unique ! Comme vous allez le voir, les quelques contestataires que je cite ne sont pas débutants. Au contraire, ce sont tous des spécialistes chevronnés. Et ils ne mâchent pas leurs mots pour dire ce qu’ils pensent du GIEC et de ses conclusions …

    En voici la liste qui s’allonge, jour après jour : Garth Paltridge, Pierre Darriulat, Marc Fontecave, Lennard Bengtsson, Hans Von Storch, CarterII, ChristyII, LovelockII, NASA, Fritz Vahrenholt, Istvan Marko, Henri Masson, Chercheurs du GIEC, Judy Curry (III), Ivar Giaever (II), Richard Lindzen (II), Mike Hulme II, Judith Curry I et II, William Nierenberg, Ian Giaever, Robert Jastrow, Hal Lewis, Pierre Morel, James Lovelock, Pierre-Gilles de Gennes, IOP; Andrew Lacis, Petr Chylek, Mike Hulme, Vincent Courtillot, Mojib Latif, Jan Veizer, Rapport JSER, John Theon, Roger Pielke Sr, Frank Tipler, William Happer, Ian Plimer, William R. Cotton, Harrison Schmitt, Cliff Ollier, Roy Spencer, Yury Izrael, Khabibullo Abdoussamatov, Richard Lindzen, Marcel Leroux, Bill Gray, Paul Reiter, Frederick Seitz, Vincent Gray, Antonio Zichichi, Augie Auer, Michael Griffin, Robert Carter, Reid Bryson, Nils-Axel Mörner, Tom V. Segalstad, Madhav L. Khandekar, Al Pekarek, Tim Patterson, Freeman Dyson, Tim Ball, John Coleman, Daniel Botkin, David Douglass, John Christy, Fred Singer, Syun Akasofu, Rosa Compagnucci, Juan Minetti, Eduardo Toni, Oleg Sorokhtin, Jose Joaquim Delgado Domingos, Hendrik Tennekes, Art Douglas; Howard C. Hayden, Don J. Easterbrook, Kunihiko Takeda, Garth Paltrdige, Stan Goldenberg, Arun D. Ahluwalia, Roger W. Cohen… Tous des scientifiques tout-à-fait qualifiés pour parler du fameux « réchauffement climatique ». Et ce ne sont pas les seuls. N’oubliez pas les quelques 9000 et quelques docteurs ès sciences qui ont signé la pétition ici. Et les plus de 400 spécialistes, dont on peut trouver la liste ici et qui s’étaient exprimés rien qu’en 2007…

    extrait d’ un article de pense-unique.fr
    si vous ne connaissez pas le site c’est le moment de réparer cet oubli

  • A son actif : interdiction des OGM, taxe « écologique » avec les bonnets rouges qui s’ensuivent, élections de Paris perdues…. et elle me traite de « connard » !

  • Le mot connard est d’origine germanique et signifie fier dur (kuono hard). C’est donc un qualificatif élogieux, pour un fier guerrier franc sans doute.
    NKM à bout d’argument perd son sang froid et en vient aux insultes ad personnam, en ignorant la signification du mot qu’elle lance inconsidérément.
    A moins qu’elle veuille dire cons, terme anatomique désignant en latin (cunnus le coin) le vagin féminin, dont elle exprimerait ainsi son mépris, et par là même le mépris des femmes, oubliant qu’elle en est une.
    Je vois dans ces propos l’expression d’un esprit confus, ne sachant pas très bien où il en est, et qui devrait à coup sûr se pencher plus sur les dossiers historiques du climat.
    Elle y verrait que le réchauffement actuel est le huitème depuis la dernière glaciation, qu’il loin d’être le plus fort, et qu’il a commencé à la fin du petit âge glaciaire, avant l’ère industriel, et que les « sceptiques » ne font qu’énoncer des vérités.
    Cdt

    Ce n’est pas la première sortie verbale hasardeuse de cette ministre issue pourtant ( ?!) de l’X, en effet n’a-t-elle pas déclaré que les tsunamis étaient provoqués par le CO2 ?
    Nous sommes dans une drôle de république…

  • Deux catastrophes majeures pour la France:
    – Martine Aubry et ses 35 heures
    – NKM et son principe de précaution

  • Ce qui est remarquablement magnifique dans cette affaire, si vous regardez la vidéo, c’est qu’elle traite les climato-septiques de connards mais qu’en suite elle énumère avec un sérieux de pape une suite de truc tellement faux que le GIEC n’ose même plus les sortir : le réchauffement ça crée des évènements météo extrêmes et des tornades et des… et des…

    Qu’elle dise en bonne tenante du politiquement correct « Il y a RCA catastrophique » n’est pas surprenant, c’est un truc de politiciens pour donner du pouvoir aux politiciens. Mais qu’elle reste au moins dans les trucs logiques : ça va rendre faire changer l’agriculture, l’eau va monter, la mer s’acidifier (ou au moins se dé-basifier) et les écoystèmes vont changer… Les canicules seront plus dures à supporter.

    Mais les tempêtes et tornades et autres ? On a plus de données pour ça que pour d’autres choses, et ça n’augmente pas. Les modèles les moins « pitoyables » prévoient plutôt d’ailleurs une baisse de ces trucs avec le réchauffement.

    M’enfin. Je la traiterait bien d’idiote si ça ne risquait pas de constituer un compliment pour elle… vu que moi je prends pour un « plaisir de fin gourmet » de me faire traiter de connard par cette honte vivante (sa famille a honte d’elle, sa famille politique a honte d’elle, ses anciens camarades d’école ont honte d’elle et même ses électeurs -oui, il y en a eu, pas beaucoup mais… – ont honte d’elle)

  • NKM semble un peu à court d’arguments scientifiques (malgré sa formation)
    L’insulte qu’elle profère s’explique: Sarkozy et la droite se sont laissés piéger par Hulot en 2007, et ont fait du zèle avec le Grenelle de l’environnement dont nous voyons tous les jours les conséquences idiotes et néfastes pour l’économie française.
    Le « climatosceptiscisme » remet tout ce monde à sa place: incompétence, goût immodéré pour le pouvoir

  • Oui, des dizaines de milliers de scientifiques ont signé la pétition, en fait 31487 américains, pour demander au gouvernement américain de rejeter le protocole de Kyoto et de reconnaître qu’il n’existe aucune preuve scientifique d’un effet prétendument néfaste du CO2 ou autres gaz traces (e.g. CH4, etc.) à effet de serre (le principal étant la vapeur d’eau, mais celui là personne n’en parle au GIEC).

    La pétition est en ligne à petitionproject point org

    Enfin, en allant à pensee-unique.fr slash paroles.html vous trouverez de très grands savants qui s’opposent farouchement à ces thèses fumeuses.

    Je méprise NKM pour sa suffisance infatuée de bêtise et d’ignorance. Il semblerait que depuis qu’elle soit sortie de l’X elle n’ait plus jamais fait de science et que la politique n’ait pas arrangé son esprit critique et d’analyse.

    N’oublions pas que le GIEC a dépensé 200 milliards de $, pour régler un problème qui n’existe pas. Si changement climatique il y a, il est lié aux cycles solaires (influence sur la magnétosphère et donc l’état d’ionisation par les rayons cosmiques / muons de l’atmosphère terrestre favorisant des nucléons à partir desquels se forment les nuages), aux paramètres orbitaux de Milankovitch (cycles glaciaires / interglaciaires) et aux ondulations océaniques et à la circulation thermohaline. Enfin, tout sauf les 3Gt par an que l’homme relâche dans un bilan où les interactions océan/atmosphère se comptent déjà en centaines de Gt !

    Mais la soupe est bonne et avec autant d’argent du contribuable de gaspillé, ce n’est pas NKM la socialiste qui va vous dire le contraire, d’autant qu’à part un passage éclair chez Alstom elle n’a jamais vu une entreprise privée de sa vie. Comme elle a démissionné de la fonction publique en 2015, ce dont je la félicite, elle va pouvoir ressortir ses bouquins pour apprendre à faire quelque chose d’utile pour un client, quand elle sera battue aux élections.

  • Le problème avec ce vocable ramasse-tout de « climatosceptique » est qu’il recouvre un large spectre allant du négationniste borné sans aucune compétence statistique qui nie bruyamment la réalité des observations (la tendance haussière de la température) jusqu’aux véritables scientifiques plus discrets qui savent que consensus n’est pas preuve, que l’explication anthropique certes plausible n’est nullement démontrée et que les modèles prédictifs sont numériquement instables et trop faciles à orienter vers le résultat souhaité par tel ou tel groupe de pression.
    La situation du politique est délicate justement parce qu’il doit décider et convaincre sans savoir ni comprendre. Les mesures de prudence contraignantes, coûteuses, urgentes et potentiellement a posteriori inutiles sont encore plus difficiles à imposer si le public a conscience du doute, situation qui n’est pas sans rappeler la commande de vaccins préventifs en prévision d’une éventuelle épidémie qui ne s’est pas produite.
    On est dans la situation paradoxale où le politique qui respecte les objections fondées se prive de moyens d’action. Il est obligé de s’abaisser au niveau d’incompétence du peuple pour agir, peut-être est-ce pourquoi on trouve si peu de scientifiques dans les allées du pouvoir et pourquoi les rares qui s’y risquent finissent pas sombrer dans la médiocrité.

  • Je lui i envoyé ceci sur son blog http://nk-m.fr/contact/
    Vous êtes depuis de nombreuses années dans l’espace-temps politique, et cela vous a visiblement fait perdre tout esprit scientifique et toute acceptation de la controverse en ce qui concerne le climat et l’énergie, vous poussant même à traiter les climato-sceptiques, ou plutôt les GIECosceptiques, de « connards », ce qui n’est pas à votre honneur… J’ose espérer que vous savez que les thèses du GIEC/IPCC sont de plus en plus mises à mal par les observations et par de nombreuses publications dans des revues à comité de lecture, et que les affidés du GIEC/IPCC sont sur la défensive. J’ose espérer que vous savez que les EnR intermittentes, aux faibles facteurs de charge, sont incapables de produire une énergie électrique fiable, adaptable en temps réel aux fluctuations de la demande. Ne serait-il pas temps pour vous de dénoncer les absurdes politiques climat-énergie, qui ne servent à rien , si ce n’est à un foisonnement délirant de normes et de règlements contraignants, et à procurer des avantages déraisonnables aux promoteurs des EnR, ce qui a pour conséquences néfastes de réduire le pouvoir d’achat des ménages et la compétitivité de nos entreprises. Nous demandons aux politiques de tous pays d’être lucides, compétents, capables d’orienter intelligemment les politiques énergétiques, de supprimer toutes les normes et règlements qui ne servent à rien, et de cesser de nous bassiner avec le dogme du réchauffement climatique anthropique, qui repose sur de la science fausse et une idéologie mortifère pour les citoyens du monde. Voici un petit document sur les enjeux de la COP21, élaboré par des ingénieurs gadz’arts d’Aix en Provence, et je vous assure que ce ne sont pas des connards, mais des ingénieurs lucides, objectifs, non pollués par l’idéologie réchauffiste, et qui sont catastrophés de voir que nos politiques climat-énergie nous mènent droit dans le mur : http://dropcanvas.com/2tfxv

    Allez voir les diverses contributions sur leur site: http://www.kin152.org/climatologie/contributions.htm

  • Ce dérapage est une bonne nouvelle, il indique que les chauffards commencent à perdre leur sang froid, voyant leurs conneries dévoilées au grand jour dans pas longtemps.

  • J’ai démontré, j’ai participé, j’ai donné, j’ai confronté….blablabla…

    Le GIEC est donc politique. Le but d’un politique c’est de (au moins) dire ce qu’il faut faire devant un problème non ? Y a t’il dans le rapport du GIEC une phrase disant qu’il FAUT décarboniser notre énergie par exemple ?

    Et le rapport est écrit par les scientifiques, sans être payés pour, et est scientifique à 99%. Seul le résumé pour décideur est lui forcément un peu « politique », puisque là les gouvernements sont consultés.

    Il faut bien que les 2 « camps » (politiques et scientifiques) se rejoigne quelque part…Que cela soit fait dans le résumé du rapport n’est pas forcément une mauvaise chose, au moins les scientifiques y joue un rôle aussi. C’est toujours mieux que de laisser les politiques interpréter totalement comme ils le souhaitent le rapport qui est complexe et ne cache pas les incertitudes…Hors dès qu’il y a des incertitudes, il est facile pour un politique de tout envoyer balader ou de crier à l’apocalypse suivant ses convictions et intérêts politiques du moment.
    Ce résumé est donc critiquable en soi, mais le faire est je pense mieux que l’alternative.

    • Le GIEC est clairement un organe politique: il faut soit le réformer pour le transformer en organe scientifique soit le supprimer: https://www.youtube.com/watch?v=f8_ClrXqQD0

    • « Le but d’un politique c’est de (au moins) dire ce qu’il faut faire devant un problème non ? »

      Bien, 20/20, t’as tout compris.

      Ca fait des lustres que le GIEC est démonté, et qu’on a démontré que c’est un  » machin » à la solde des politicards dont la préoccupation n’a jamais été les pâquerettes et l’eau claire ( SAUF BIEN SUR AUX ABORDS D’UNE ELECTION – je le dis haut et fort parce que ca ne semble pas clair pour tout le monde, même en 2015).

      As tu au moins compris que le GIEC a permis d’instaurer des taxes, comme la taxe Carbone par exemple, qui est une arnaque sans nom ( à moins peut etre que tu as des infos nouvelles ?…) et toutes les autres qui permettent à de grosses mains boudinées de venir te piquer ton pognon directement dans tes poches ?

      As tu au moins compris que des scientifiques payés par des politiques ne feront JAMAIS un rapport qui ne va pas dans le sens de ses employeurs ? Ils peuvent au mieux dire  » eho, siouplait, on n’a pas vraiment dit ca nous » mais dès que l’employeur leur rétorque de fermer leur gueule sinon la paie mirobolante, les avantages et le branlage de girafe 80% du temps, c’est terminé ! Direction Pole emploi ! , inutile de sortir le tableau blanc et les Velleda pour comprendre que les mecs mouchent leur nez et retournent jouer à candy cruch dans leur bureau !
      Et pour finir j’ai une question encore plus simple mais chargée de sens…..connais tu Drieu Godefridi ? As tu lu un chouia de ses production ou es tu simplement « contre » par principe ?

      • « Bien, 20/20, t’as tout compris. »

        Oh non…encore un prof à la retraite ? Décidemment, ils sont bien représentés chez les climato-sceptiques 🙂

        « Ca fait des lustres que le GIEC est démonté »

        Et blablabla…sur des sites internet sceptiques oui. Dans la vrai vie non. C’est une grosse machine qui doit compiler des milliers d’études…donc il y a des problèmes évidemment…mais rien de critique non plus faut pas exagérer. T’as lu le rapport de l’IAC ?
        Bref, le seul truc où les « politicard » mettent leur nez c’est le résumé à l’attention des politicards. Et j’explique justement pourquoi c’est pas si mauvais que ca en a l’air dans mon premier post.

        « le GIEC a permis d’instaurer des taxes »

        Si t’as un problème avec une taxe, critique la taxe. Le GIEC ne propose pas de faire une taxe carbone. Je comprend l’envie de couper le problème à la racine (pas de changement climatique du en partie au co2=pas de taxe) mais c’est intellectuellement très bas.

        « que des scientifiques payés par des politiques »

        Ça c’est un problème plus large, l’indépendance de la recherche. Mais tu sais que les auteurs du GIEC ne sont pas payés pour hein ? Que c’est juste une compile des articles scientifiques ? Donc oui les scientifiques vivent des impôts qui financent la recherche…comme partout quoi. Après, le rapport est en fait assez proche des publications scientifiques originelles donc il faudrait que tu montres un dysfonctionnement total de la climatologie…

        « connais tu Drieu Godefridi ?  »

        Non, m’intéresse pas. Je critique le contenu de cet article précis. Pas besoin de savoir qui il est. Ses autres « productions » sont peut-être très bien qui sait.

        « « contre » par principe ? »

        Comment ca « par principe » ? J’ai écrit dans mon post noir sur blanc pourquoi j’étais en désaccord sur sa critique du GIEC.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Benjamin Faucher. 

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

... Poursuivre la lecture

Par Damien Conzelmann.

Sur les ondes de France Inter, Olivier Blanchard, ex-chef économiste du FMI, déclarait qu'il n’y a pas à sacrifier la croissance pour éviter le réchauffement climatique :

https://twitter.com/franceinter/status/1407950272060694529

 

Il n’en fallait pas plus pour réveiller et indigner tous les partisans de l’idée de décroissance économique. Les insultes ont fusé. Gilles Raveaud a même parlé de « naufrage intellectuel ». Récemment, la publication d’un brouillon du GIEC a également relancé ... Poursuivre la lecture

Par Nicolas Lecaussin. Un article de l'Iref-Europe

Steve Koonin, scientifique et ancien conseiller climat d’Obama, auteur d’un essai présenté récemment par l’IREF, vient de publier un article dans le Wall Street Journal dans lequel il fait un résumé du dernier rapport du GIEC qui est beaucoup moins catastrophique que ne l’ont fait croire la plupart des médias et des politiques. C’est important car ce rapport devrait retenir toute notre attention. Il sera un élément crucial lors de la prochaine Conférence des Nations-Unies sur les chan... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles