Les questions au gouvernement que vous n’entendrez pas cet après-midi

Les #QAG qu’on ne risque pas d’entendre cet après-midi à l’@AssembleeNat !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Manuel Valls en juin 2014 (Crédits : Parti Socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les questions au gouvernement que vous n’entendrez pas cet après-midi

Publié le 7 octobre 2015
- A +

Par Le Parisien Libéral.

Manuel Valls en juin 2014 (Crédits : Parti Socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.
Manuel Valls en juin 2014 (Crédits : Parti Socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.

Dialogue social serein, respect des libertés civiles, absence de guerres « antiterroriste » à l’image de celles de G. W. Bush Jr, suspension du contrôle des chômeurs, respect des conclusions des enquêtes publiques en matière de nouvelles lignes TGV

Heureusement que la gauche est au pouvoir !

C’est vrai !  Au vu de l’actualité, on finirait par oublier le fait que l’actuel président de la République a été élu en promettant de « réparer une France abîmée par le sarkozysme » et d’apaiser le pays. Quelles excuses l’exécutif va-t-il trouver pour expliquer pourquoi, dans les domaines qui dépendent de lui, il n’y a pas eu de changement positif par rapport à la majorité qu’il a remplacé il y a plus de 3 ans déjà ?

Nous sommes en octobre 2015, et c’est la discussion budgétaire qui commence. Les députés, sur ce sujet comme sur tous les autres, sauront-ils recadrer le gouvernement en lui posant les questions au gouvernement (QAG) suivantes ?

Question au premier ministre, Manuel Valls
Monsieur le Ministre, comme vous le savez, la reprise par une des responsables du Parti Les Républicains, d’une petite phrase, tronquée, prononcée par le Général de Gaulle il y a des dizaines d’années, a donné lieu à beaucoup de commentaires négatifs. En ce qui vous concerne, continuez-vous à penser que la ville d’Evry, ville dont vous êtes toujours conseiller municipal, manque de blancs, de white, de blancos ? La science et l’histoire incitent à condamner les propos de Nadine Morano. Quid des vôtres, Monsieur le Premier Ministre ?

Question au Ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius
Monsieur le Ministre, on ne vous a pas entendu au sujet du meeting que le président de Turquie, Erdogan, a tenu à Strasbourg. C’est le président du pays qui refuse de reconnaître sa responsabilité dans le génocide des Arméniens. C’est aussi le président du pays qui mène une répression sévère contre les Kurdes. Monsieur le ministre, la France a-t-elle changé d’avis ? Ne considère-t-elle plus comme pertinent le fait qu’il faille exposer les crimes contre l’humanité ? Est-ce à dire que nous allons nous sortir de cette prétention à vouloir légiférer sur l’histoire, source de concurrence mémorielle ? De plus, en ce qui concerne les Kurdes, dans l’affaire de l’assassinat de militantes kurdes à Paris (en France, donc…), la justice (française…) a souligné l’implication des services secrets turcs (en France). Puisque Erdogan était en France, pourquoi ne pas avoir profité de sa visite pour le faire arrêter par les services de la police française ? Cette dernière était-elle trop occupée ?

Question au Garde des sceaux, ministre de la Justice, Christiane Taubira 
Madame la Ministre, les citoyens ont un peu de mal, et c’est un euphémisme, à comprendre pourquoi des personnes condamnées par la justice, que ce soit la députée ex-PS Sylvie Andrieux, ou ce braqueur fiché tué en Seine-Saint-Denis, puissent être, d’une manière ou d’une autre, ailleurs que derrière les barreaux. On le sait, la France manque de places de prison, ce qui est d’ailleurs un scandale et une violation des Droits de l’Homme régulièrement dénoncés par la justice Européenne, en ce qu’ils provoquent d’effets indésirables liés à la surpopulation carcérale. Au moment où, Madame la Ministre, votre gouvernement trouve de l’argent pour payer Jack Lang 10 000 euros par mois pour pratiquer une diplomatie parallèle, ne conviendrait-il pas que l’État assure correctement au moins cette mission régalienne qu’est la justice, des tribunaux aux prisons ? Où en est le programme de constructions de nouvelles places de prison ?

Question à la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal 
Madame la Ministre, une enquête est donc lancée sur le taux réel de pollution des véhicules Volkswagen roulant au diesel. Allez-vous également tester les Renault, Peugeot et Citroën majoritairement diésélisées, ou allez-vous laisser sous-entendre que votre majorité, à l’origine de nombreux propos germanophobes, en profite pour régler ses comptes avec l’Allemagne ?

Question à la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, Najat Vallaud-Belkacem
Madame la Ministre, vous avez annoncé des objectifs chiffrés pour souligner votre ambition de booster l’enseignement de l’allemand dès la rentrée 2016 : vous fixez le nombre de 515.000 collégiens comme objectif d’élèves germanistes (en première ou deuxième langue), contre 487.000 actuellement. Les élections régionales sont dans 2 mois. Et à ce titre, personne ne souligne l’incohérence dans le fait que les régions paient l’infrastructure des lycées mais que l’État s’occupe des programmes. Pourquoi ne pas aller plus loin et confier aux régions (de « Landeriser ») le soin de proposer des programmes, comme le suggère fréquemment la spécialiste de l’éducation Nelly Guet (Parti Libéral Démocrate) ? Les Lorrains, frontaliers de l’Allemagne et du Luxembourg, ont-ils besoin des conseils d’une ministre basée dans le 7ème arrondissement pour se douter que l’allemand pourrait plus leur servir que l’italien ?

Question au ministre des Finances, Michel Sapin
Monsieur le Ministre, il parait que critiquer le coût de votre carrière pour le contribuable, c’est du populisme. Quand un journaliste note que vous pratiquez plus l’astrologie que l’économie, vous ne relevez pas non plus. Monsieur le Ministre, avez-vous oublié qu’en tant que fonctionnaire, vous êtes censé être au service des citoyens et contribuables, et non pas l’inverse ?

Question au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian
Monsieur le Ministre, la flambée de violences qui a embrasé Bangui (Centrafrique) fin septembre a fait 61 morts et 300 blessés. Pouvez-vous rappeler, Monsieur le Ministre, les tenants et aboutissants de l’intervention militaire française dans ce pays, et en évaluer l’impact ?

Question au Secrétaire d’État au Budget, Christian Eckert
Monsieur le Ministre, confirmez-vous les chiffres que le député centriste Charles de Courson révèle, à savoir le fait que le taux de prélèvement obligatoire ne baisse pas, que les 16 milliards d’économies annoncés ne sont pas là ? Comment pouvez-vous créer des emplois publics alors que, au vu des déficits, nous n’avons pas les moyens de les payer ?

 

Question pour Harlem Désir, secrétaire d’État aux affaires européennes
Monsieur le Ministre. la Ligue des Droits de l’Homme a regardé le projet de mesures de surveillance des communications électroniques internationales. La LDH est formelle : il y a une mise en péril de nos principes démocratiques. Allez-vous, Monsieur le Ministre, vous exprimer pour vous démarquer de cette majorité liberticide qui fait adopter des textes plus violents que ceux que vous combattiez quand vous étiez dans « l’opposition » ?

Les députés sont censés voter le budget, voter les lois et contrôler l’action du gouvernement. C’est ce que la Constitution prévoit. Auront-ils, non pas le courage, mais la préséance de bien vouloir faire leur travail ? En ces temps de discussion budgétaire, ce serait la moindre des choses. Quant aux autres sujets…

Sur le web

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Désir est encore ministre? Comment dire… Pourquoi on ne le vois nulle part alors qu’il y a bien une petite crise en Europe en ce moment…

  • En parlant de Ségolène…

    Je suis étonné que les grands journalistes et les grands bloggeurs spécialisés ne parlent pas des premiers résultats de la campagne anglaise…même si pour le moment, il semble que personne n’ait installé de dispositif similaire à celui utilisé par VW, les constructeurs suivants sont largement au dessus des normes autorisées :
    – Renault,
    – Nissan,
    – Hyundai,
    – Citroen,
    – Fiat,
    – Volvo,
    – Mercedes,
    – Honda,
    – Mazda,
    – Mitsubishi
    – Jeep,

    Il faut donc croire que si personne n’arrive à rester dans la norme, c’est que ces dernières sont stupides…mieux vaut émettre plus de CO2 et moins de NOx que l’inverse…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pierrik Halaven nous livre le quatrième épisode de sa série d’analyse de la campagne présidentielle sur la simple base de la progression des audiences sur Twitter et d’une comparaison d’engagements sur des tweets portant sur une thématique similaire. La période analysée - 1er janvier au 19 février - n’a pas été marquée par de nouveautés spectaculaires, si ce n’est la candidature de Christiane Taubira.

Personnalités politiques #abonnés au 01/01/2022 #abonnés au 19/02/2022 Croissance des abonnés Progression en nombre Macron 7 508 991... Poursuivre la lecture

Candidate à la primaire de la gauche, Christiane Taubira s’emploie à cocher toutes les cases du socialisme le plus éculé. Qu’il est loin le temps où elle représentait une gauche plutôt modérée !

Un parcours sinueux

Christiane Taubira semble aujourd’hui retourner à ses anciennes amours. Militante indépendantiste radicale jusqu’au début des années 1980, elle se caractérisait pourtant dans les années 1990 par un radicalisme de gauche bon teint qui était loin de verser dans l’extrémisme. En 1993, elle vote la confiance à Édouard Balladur.<... Poursuivre la lecture

Quel pataquès ! Une gauche éclatée réduite à un petit 25 % des intentions de vote ; des candidats favorables à l'union à condition qu'elle se fasse sur leur nom ; une primaire populaire spécialement organisée pour obtenir le rassemblement mais dont la plupart des "candidats", Mélenchon, Roussel, Jadot, Hidalgo, enrôlés sans leur consentement, récusent tour à tour la légitimité ; des militants en grève de la faim pour inciter les têtes de liste à se rallier à cette primaire - bref, la gauche est en pleine crise de nerfs et c'est le moment que ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles