Sondage BVA : nouvelle chute de popularité de Valls et Hollande !

Le dernier sondage BVA réalisé pour Orange fait état d’une baisse de la popularité de l’exécutif.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Manuel Valls en juin 2014 (Crédits : Parti Socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sondage BVA : nouvelle chute de popularité de Valls et Hollande !

Publié le 27 septembre 2015
- A +

Par Contrepoints

Manuel Valls en juin 2014 (Crédits : Parti Socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.
Manuel Valls en juin 2014 (Crédits : Parti Socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.

 

Moins de trois mois avant le scrutin régional, dernière élection majeure avant les échéances électorales de 2017, la popularité du couple exécutif n’est guère prometteuse. Le rebond enregistré par le président de la République comme par le Premier ministre avant l’été n’est pas confirmé. Au contraire, la dernière vague de l’observatoire de la politique nationale réalisée par BVA pour Orange fait état d’une baisse de leur popularité. Les principaux ministres du gouvernement subissent le même sort : les cotes d’influence de Bernard Cazeneuve, Jean-Yves Le Drian ou encore Najat Vallaud-Belkacem sont orientées à la baisse. Seule exception à cette règle : Emmanuel Macron. Le ministre de l’Économie et des Finances voit même sa popularité progresser.

23% des Français seulement déclarent aujourd’hui avoir une bonne opinion de François Hollande en tant que président de la République. C’est 5 points de moins qu’au mois de juillet.

Manuel Valls enregistre lui aussi un repli de sa popularité, avec 38% de bonnes opinions, soit 3 points de moins qu’en juillet.

Ces mauvais scores enregistrés par le couple exécutif sont étroitement liés à la perception de la politique menée par François Hollande et le gouvernement : pour près de 9 Français sur 10 (86%), cette politique n’est pas efficace (+7 points par rapport au mois de juillet). Par ailleurs, une très large majorité des personnes interrogées estime que cette politique n’est pas juste (78% ; +9 points).

51% des Français souhaiteraient qu’Alain Juppé ait davantage d’influence dans la vie politique française, soit 1 point de plus qu’au mois de juillet. Le maire de Bordeaux demeure ainsi en tête des attentes des Français pour l’avenir, loin devant les autres personnalités testées.

La seconde place est désormais occupée par Christine Lagarde qui enregistre une progression de 6 points depuis juillet, à 42%. La présidente du FMI est suivie par le ministre de l’Économie et des Finances Emmanuel Macron qui perd la seconde place mais progresse de 2 points (41%).


Sur le web

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • bref toujours les mêmes profils , toujours la même politique à venir …. les français sont des veaux qu’on mène à l’abattoir , bien fait pour leur gueule !

    • Il faut croire qu’il n’existe pas en France d’autre alternative que les membres du « front républicain » qui, pendant des décennies ont fait la démonstration de leur incompétence et de leur incurie. Pourquoi ne pas rappeler aux Français le passé d’exilé judiciaire de M. Juppé ? Le passé ministériel décevant de Mme Lagarde (ministre de l’agriculture, puis au commerce, puis à l’économie et des finances sous Sarkozy/Fillon) ? Pourquoi taire les scores de Mme Le Pen et du FN qu’elle préside ? Tous ces sondages « orientés » à une encablure d’élections qui se dérouleront sur le plan national, prouvent bien la dépendance de la presse à l’égard de certains parties politiques.

    • Meme si j’ai souvent dit la meme chose, je prone meme l’abstention, car je sais que les partis libéraux n’ont aucune chance de réussir dans ce doux pays tout rouge. Mais… si on y réfléchi, et si on regarde certaines élections, prenons les dernières, il y a eu 60% d’abstention aux Européennes et ces gens arrivent a faire des élections, alors qu’avec 60% d’abstention, les élections devraient etre annulées.
      Mais ce qui me rebute le plus ,ce sont ceux qui disent « je vais voter Sarko ou Valls ou Lepen » parceque ca sera mieux que rien, et au moins iil a une vrai chance. … une chance de quoi ? de pratiquer le livre de Mao ?

  • M. Bourgin
    Tout à fait d’accord avec votre condencé!
    Mais peut-on convaincre des bourriques d’aspirer à des écuries, et qu’il faut préalablement les nettoyer !

  • Une remarque :
    Si vous regardez l’ Historique de la popularité des Présidents
    de la République, on observe que la courbe de « Mauvaises opinions » suit la même tendance en continu depuis le mi-mandat de Chirac.
    Pour moi le problème est plus grave que le simple anti hollande, mais est directement lié au fonctionnement de nos institutions et de notre pays, surtout que le même phénomène s’observe pour les premiers ministres depuis Jospin (mi-Chirac!)
    En fin de compte, il me semble que ce phénomène soit né avec les tendances sociales démocrates de nos politiques, les pics d’impopularité d’avant mi-Chirac sont aussi liés à la mise en place de politique socialiste.
    Doit-on dire, à partir de ces observations, que c’est l’application d’un certain socialisme, d’une certaine « régulation économique » qui soit très mal acceptée par nos concitoyens ce qu’amplifie l’incompétence hollandaise.

  • Aussi peu de reconnaissance pour une politique aussi magistrale avec des résultats mirobolants ….
    Quelle ingratitude !!!!

  • On croit halluciner devant le propos de « Bourgin » quant à l’orientation politique de la presse telle qu’il la ressent. Chacun sait, contrairement à ce qu’il sous tend que 95 % des médias sont de gauche. Ouvrez les yeux et faites preuve d’une once d’honnêteté même si la réalité politique du moment vous pèse. En effet devant l’indigence du pouvoir en tous domaines, il est logique que les sondages soient mauvais. J’irai plus loin en disant que je suis surpris qu’ils ne soient pas plus mauvais. Ces gouvernants nous auront précipité dans l’abîme. Nous sommes les dignes parents de la Grèce…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Après avoir analysé la période mi-août à fin septembre puis septembre à mi-novembre, voici les résultats de la progression des personnalités politiques en termes d’audience sur Twitter de mi-novembre jusqu’à la fin d’année.

Résumé de la période

Pendant les 6 dernières semaines de 2021, après des épisodes peu reluisants (sur un stand d’armes, doigt d’honneur à Marseille…), Éric Zemmour a réalisé une belle performance lors de son meeting à Villepinte.

Personnalités politiques #abonnés au 11/11/2021 #abonnés au 01/01/2022 Croissa... Poursuivre la lecture

Par la rédaction de Contrepoints.

Un ensemble de sondages réalisés par BVA, Cluster 17 et Odoxa nous permet de mettre à jour le Baromètre Contrepoints 2022 de la probabilité d'être au second tour de la présidentielle.

Cette première phase des élections présidentielles est principalement marquée par les luttes entre les différentes tendances de la droite pour l'emporter auprès de son électorat.

La position de Valérie Pécresse s'affirme

Valérie Pécresse, dont vous pouvez lire l'interview ici, est le premier candidat... Poursuivre la lecture

Par la rédaction de Contrepoints.

Les Français s’inquiètent de la dégradation de la démocratie et veulent des solutions plus participatives pour rompre avec la verticalité du pouvoir macronien. Une étude IFOP en partenariat avec Décider ensemble publiée ce mercredi fait l’état des lieux de la démocratie à quelques mois de la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Pour 54 % des personnes interrogées, la démocratie française ne fonctionne pas bien. Sans surprise, c’est du côté des partis protestataires qu’on retrouve le plus de sym... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles