Sondage BVA : nouvelle chute de popularité de Valls et Hollande !

Manuel Valls en juin 2014 (Crédits : Parti Socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.

Le dernier sondage BVA réalisé pour Orange fait état d’une baisse de la popularité de l’exécutif.

Par Contrepoints

Manuel Valls en juin 2014 (Crédits : Parti Socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.
Manuel Valls en juin 2014 (Crédits : Parti Socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.

 

Moins de trois mois avant le scrutin régional, dernière élection majeure avant les échéances électorales de 2017, la popularité du couple exécutif n’est guère prometteuse. Le rebond enregistré par le président de la République comme par le Premier ministre avant l’été n’est pas confirmé. Au contraire, la dernière vague de l’observatoire de la politique nationale réalisée par BVA pour Orange fait état d’une baisse de leur popularité. Les principaux ministres du gouvernement subissent le même sort : les cotes d’influence de Bernard Cazeneuve, Jean-Yves Le Drian ou encore Najat Vallaud-Belkacem sont orientées à la baisse. Seule exception à cette règle : Emmanuel Macron. Le ministre de l’Économie et des Finances voit même sa popularité progresser.

23% des Français seulement déclarent aujourd’hui avoir une bonne opinion de François Hollande en tant que président de la République. C’est 5 points de moins qu’au mois de juillet.

Manuel Valls enregistre lui aussi un repli de sa popularité, avec 38% de bonnes opinions, soit 3 points de moins qu’en juillet.

Ces mauvais scores enregistrés par le couple exécutif sont étroitement liés à la perception de la politique menée par François Hollande et le gouvernement : pour près de 9 Français sur 10 (86%), cette politique n’est pas efficace (+7 points par rapport au mois de juillet). Par ailleurs, une très large majorité des personnes interrogées estime que cette politique n’est pas juste (78% ; +9 points).

51% des Français souhaiteraient qu’Alain Juppé ait davantage d’influence dans la vie politique française, soit 1 point de plus qu’au mois de juillet. Le maire de Bordeaux demeure ainsi en tête des attentes des Français pour l’avenir, loin devant les autres personnalités testées.

La seconde place est désormais occupée par Christine Lagarde qui enregistre une progression de 6 points depuis juillet, à 42%. La présidente du FMI est suivie par le ministre de l’Économie et des Finances Emmanuel Macron qui perd la seconde place mais progresse de 2 points (41%).


Sur le web

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.