Pourquoi tant de FN ?

Marine Le Pen au Parlement Européen en juillet 2014 (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.

La stratégie du FN risque d’être payante en ce moment de crise politique !

Par Serge Federbusch.

Marine Le Pen au Parlement Européen en juillet 2014 (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.
Marine Le Pen au Parlement Européen en juillet 2014 (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.

 

Débarrassé de son encombrant géniteur, Marine Le Pen a décidé de revenir aux fondamentaux de son mouvement et, sans doute guidée par des sondages qui lui confirment l’opinion de ses électeurs potentiels, elle durcit le ton sur l’immigration, l’Europe, l’islam et le libéralisme économique.

La cohérence réactionnaire de son discours est un atout face à des partis qui déclarent tout et son contraire.

Alors que la France aurait à la fois besoin d’une politique indépendante face à l’Europe, de fermeté laïque et de réformes libérales pour soigner sa sur-administration, la frontiste ne retient que les deux premiers volets et donne l’illusion d’un retour possible à une société protégée de tout changement.

Cette stratégie est manipulatrice mais elle pourrait se révéler très payante dans le contexte d’angoisse décrit plus haut. Du reste, le PS et ses relais médiatiques font tout, comme à leur habitude, pour valoriser le FN face aux autres partis de droite. Il en faut du courage pour rester optimiste dans la France d’aujourd’hui !


Sur le web