Pourquoi tant de FN ?

La stratégie du FN risque d’être payante en ce moment de crise politique !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Marine Le Pen au Parlement Européen en juillet 2014 (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi tant de FN ?

Publié le 12 septembre 2015
- A +

Par Serge Federbusch.

Marine Le Pen au Parlement Européen en juillet 2014 (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.
Marine Le Pen au Parlement Européen en juillet 2014 (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.

 

Débarrassé de son encombrant géniteur, Marine Le Pen a décidé de revenir aux fondamentaux de son mouvement et, sans doute guidée par des sondages qui lui confirment l’opinion de ses électeurs potentiels, elle durcit le ton sur l’immigration, l’Europe, l’islam et le libéralisme économique.

La cohérence réactionnaire de son discours est un atout face à des partis qui déclarent tout et son contraire.

Alors que la France aurait à la fois besoin d’une politique indépendante face à l’Europe, de fermeté laïque et de réformes libérales pour soigner sa sur-administration, la frontiste ne retient que les deux premiers volets et donne l’illusion d’un retour possible à une société protégée de tout changement.

Cette stratégie est manipulatrice mais elle pourrait se révéler très payante dans le contexte d’angoisse décrit plus haut. Du reste, le PS et ses relais médiatiques font tout, comme à leur habitude, pour valoriser le FN face aux autres partis de droite. Il en faut du courage pour rester optimiste dans la France d’aujourd’hui !


Sur le web

Voir les commentaires (69)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (69)
  • quel est l’intéret du ps de chercher à valoriser le FN ? les socialistes espèrent ils renouveler ce qui s’est passé en 2002 , ? chirac / le pen ? ils prennent un gros risque , le contexte n’à rien à voir avec cette époque ; et la mollesse et l’irresponsabilité de ce gouvernement n’incite pas à se tourner vers eux ;

    • oui, c’était la stratégie de départ , se retrouver au second tour face au FN
      le problème pour eux , c’est qu’il risque de ne pas être au second tour

    • La seule chance pour Hollande d’être réélu c’est d’avoir un duel Hollande Lepen. Voilà pourquoi il fait tout pour faire monter le FN. Dans l’espoir d’avoir un duel Hollande Lepen. Les élections présidentielles 2017 auront ceci d’exceptionnelle qu’elles se joueront au premier tour. Celui qui arrivera au second tour face au FN est pratiquement sûr de gagner les élections

      • « pratiquement sûr » c’est ce qu’ils croient, ce n’est même plus vrai.
        Je n’aura jamais penser voter MLP, et pourtant ce sera mon choix de second tour, voir de premier tour.
        Tout plutôt que revoir Hollande ou Sarko.
        Et si même moi j’en suis venu à cette conclusion, je pense qu’il y en a d’autres, beaucoup d’autres
        En priant pour que ça vire à la cohabitation, puisque pour les législatives je n’ai pas de problème, ayant la chance d’avoir un député correct, aussi libéral qu’il est possible dans notre pays.

  • Ce que je trouve hallucinant est que le parti LR n’ait pas de véritable stratégie ou programme concernant l’immigration, faisant du FN le seul parti à en parler, forçant des élections pas forcément fan du FN à aller vers lui..Et en plus ils sont susceptibles de nous refourguer Sarkozy, qui aura davantage de mal à piquer des voix au FN car pas mal se sont sentis trompés par son 1er mandat. Tout ce qu’il faut au LR c’est un candidat pas appelé Sarkozy et un vrai programme sur l’immigration qui proposerait une immigration à la fois réduite et laissant uniquement entrer les diplômés, permettant de ramener des gens, proposer du neuf mais donnant gage aux centristes et à la gauche en proposant quelque chose de moins extrême que le FN dans le domaine…Avec ça ce candidat de droite pulvériserait Marine avec un score à la Chirac 2002. Mais voilà on en est loin..Mais pourquoi Sarko et Juppé ou même Fillon, y a pas de jeunes talents chez LR ? Déjà que la primaire PS 2012 était pas folichonne à ce niveau, et le FN n’est qu’une dynastie aidée par des énarques qui bouffent à tous les rateliers..

    • ça va être dur , j’imagine un deuxième tour Sakozy- lePen .. je fais quoi ? je vais à la pêche ?
      bon d’un autre côté en cas de Hollande-LePen ou de Hollande-Sarkozy , ça ne fait pas envie non plus.

    • y a pas de jeunes talents chez LR ?

      Si Le Maire.

    • « un vrai programme sur l’immigration qui proposerait une immigration à la fois réduite et laissant uniquement entrer les diplômés »

      @SweepingWave: Pouvez-vous nous expliquer en quoi c’est une bonne chose que l’Etat ne laisse entrer que les immigrés diplomés ? (c’est-à-dire interdise les immigrés non-diplomés.)

      Selon moi l’Etat est incapable de savoir mieux que des entreprises ou de simples propriétaires quels sont les « besoins en immigrés » de ces derniers. C’est pour cette raison qu’interdire l’immigration « massive » ou l’immigration « non qualifiée » me parait inefficace. L’Etat devrait plutôt se contenter de faire respecter le droit des propriétaires et des entreprises de discriminer tout ceux qu’ils jugent indésirables (qu’ils soient ou non diplomés.)

      Par exemple l’Etat ne devrait pas forcer un français à côtoyer 20 mathématiciens allemands si celui-ci préfère côtoyer deux danseuses espagnoles non-diplomées qu’il prend en charge. Si l’Etat interdit les deux espagnoles il privilégie injustement les danseuses nationales. D’autre part il faut veiller à ce que les mathématiciens allemands ne deviennent pas les esclaves des nationaux qui vivent de l’aide sociale. Ainsi donc, comme vous pouvez le constater, quand l’Etat n’accepte que « l’élite » parmi les immigrés, il privilégie les cancres parmi les nationaux (en leur permettant de ne pas avoir à faire face à la concurrence étrangère.)

      • Je parle de logique électorale. Les gens votant FN sont surtout issus des catégories populaires, une immigration uniquement qualifiée calmerait leurs peurs et diminuerait le racisme car les immigrés qualifiés paieront plus d’impôts qu’ils ne consomment d’aides sociales et leurs enfants ne deviendraient pas délinquants et mal éduqués.

        • @SweepingWave : Nous disons la même chose, la seule différence c’est que moi je trouve ça horrible, alors que pour vous, tout ça est parfaitement normal.

          Je trouve horrible le fait que des immigrés qualifiés se retrouvent plus ou moins esclaves de frontistes (ou autres nationaux) qui encouragent au pillage fiscal des immigrés pour que soient financées leurs aides sociales.

          J’estime que, contrairement à votre affirmation, ces frontistes resteront toujours aussi xénophobes. Pourquoi ? Parce que si l’Etat leur permet de vivre sur le dos des immigrés qualifiés, ces frontistes ne seront pas inciter à s’adapter aux évolutions de la société et du monde. Ils seront dispensés de l’obligation de survivre par leurs propres moyens, et donc de l’obligation de faire des compromis (en pensant et en se comportant différemment.)

          Afin que vous compreniez bien mon raisonnement, je vais l’appliquer aux immigrés et fils d’immigrés : Si l’Etat permet aux fils d’immigrés de vivre sur le dos des autochtones qualifiés, ces fils d’immigrés ne seront pas inciter à s’intégrer. Le racisme anti autochtones montera en flèche car ces fils d’immigrés auront été dispensé de l’obligation de survivre par leurs propres moyens, de l’obligation de faire des compromis (en pensant et en se comportant différemment.)

          D’autre part, dans le système que vous prônez, où les immigrés qualifiés se retrouvent plus ou moins esclaves de frontistes qui encouragent au pillage fiscal, vous oubliez de prendre en compte la frustration grandissante qu’éprouveront les immigrés qualifiés. Par conséquent, même en admettant que les frontistes cessent d’être xénophobes (du fait que les immigrés qualifiés paieront plus d’impôts qu’ils ne consomment d’aides sociales) le problème c’est que les immigrés qualifiés, et leur descendance, deviendront de leur côté très rancuniers à l’égard des frontistes et des nationaux en général.

    • Ce que je trouve hallucinant, c’est que dans un pays qui marche sur la tête, où des milliards de choses ne marchent pas, on se rabatte sur un sujet absolument sans conséquence pour l’économie et la vie des gens (l’immigration) pour décider du sort du pays.

      • Je ne voudrais pas mettre de l’huile sur le feu, mais trouvez vous cohérent le vivreensemble et l’exception culturelle défendus tous deux par les socialistes ?

        Et de toutes façons ce sont effectivement des problèmes secondaires par rapport à notre situation économique, industrielle, le chômage et la dette …

        • Les deux n’ont qu’un seul but : mettre les opinions sous la domination morale : culpabiliser (le racisme, le vivre ensemble, la repentance …) et exacerber la fierté (l’exception, le pays des droits de l’homme, la lumière du monde, etc…)

          Les deux sont des mensonges éhontés qui n’ont comme but que la servitude : les gens ne croient que ce qu’ils ont envie d’entendre.

  • Cette stratégie n’est pas plus manipulatrice que
    -UMP : « le karchër »
    -PS : « mon ennemi c’est la finance »

    Elle est même, dans un sens, beaucoup plus honnête…

    Bref. Le FN a un boulevard devant lui.

    Mais la propagande demeure puissante.. Aussi les lemmings voteront-ils pour Sarkozy au second tour de 2017 ! Pour faire barrage « aux heures les plus sombres de notre histoire », bien entendu.

    Et les lemmings reprendront pour 5 ans de gribouille et d’anti-politique. Mais ils auront évité le « pire ».

    Ils seront contents. Comme en 2002. Ils ont été ravis avec Chirac l’Africain.

    C’est ça la magie du système : conduire les veaux exactement là où il veut, quand il le veut.

    • Si on a Sarko vs Marine je choisirais Sarko sans hésiter. Je ne l’aime pas mais Marine est une pure anti libérale dans le plus pur style Mélenchon.

      Et puis elle a dit au Wall Street Journal qu’elle favorisait le capitalisme à la russe au capitalisme libéral à l’américaine, étant mieux pour la France. C’est juste inacceptable, surtout quand on voit l’état déplorable de l’économie russe !

      Être libéral et voter FN n’a juste aucun sens, ce serait comme être communiste et voter Reagan.
      Sarko n’est pas libéral mais il avait quand mis en place de bonnes choses comme les heures supplémentaires défiscalisées, le service minimum, non remplacement d’un départ sur deux dans le public…toujours ça de pris…

      • @Akashi , perso je n’irai pas voter . Je n’irai pas docilement aller jouer à ce jeu de société qui n’est que duperie. Allons Akashi « elle a dit » : vous n’aimez pas MLP , ne votez pas pour elle , c’est cohérent , mais vous « croyez » en ce qu’elle dit ? Je ne crois plus en rien de ce qu’ils disent .

        • Je vous rejoins Le FN n’est pas un probleme ce sont les autres partis qui le sont. Ils n’ont plus aucune vison de la france et ne sont que des coquins en foire ( franc maconnerie en autre ) dont la seule preoccupation est leur propre interet et l’elite foule le peuple du pied Comme le disait de Gaulle des partis de politichiens Mon vote sera sans etat d’ame puisque le vote blanc n’est pas reconnu

      • Etre libéral et voter Sarko n’a aucun sens non plus. Un libéral doit voter pour quelqu’un qui aura des chances d’appliquer au moins quelques mesures libérales, et donc se préoccuper de mettre quelques députés libéraux en position d’arbitres. Le président ou la présidente n’a aucune chance d’appliquer de lui-même des mesures libérales en France.

        • Effectivement , voter pour le socialiste Hollande et le socialiste Sarko ( sans parler de l’ultra socialiste Marine …) ou voter pour Sarko en le prenant pour un libéral ( la bonne blague …) , va provoquer des cas de conscience chez les penseurs libéraux ou non …

        • « Etre libéral et voter Sarko n’a aucun sens non plus. »

          Vu comme ça non , mais être libéral et voté pour et voter une chavisation du régime en France a du sens… Plus un pays est socialiste moins on a de chances de retour en arrière, sauf quelques exceptions (quand le pays en question est occupé par une puissance socialiste, car le peuple identifie le socialisme comme envahisseur).

          Bref, c’est selon moi la meilleure raison d’éviter MLP. Peut être pouvez vous me répondre avec raison que dans quelques dizaines d’années ont sera dans l’état du Venezuela même avec le PS et les républicains, toutefois je préfère ce répit et cette socialisation progressive à une socialisation violente avec le FN.

          Une chose est sure, ceux qui disent « pourquoi ne pas essayer », pensant qu’il est ensuite facile de retourner en arrière si les choses tournent mal, sontt les pires irresponsables.

      • « au capitalisme libéral à l’américaine » le capitalisme américain n’est pas libéral.
        Le capitalisme russe est un peu comme le capitalisme francais en bcp plus extrême, c’est du capitalisme de connivence. En Russie, quelques oligarques proches du pouvoir contrôle toute l’économie

        • Oui et non: on a vu ce qu’il advenait quand un grand patron voulait se mêler de politique.

          Et dans la connivence, il y a toujours un partenaire qui fait plus de concessions que l’autre: on joue a ne rien critiquer car c’est le moyen de faire un peu plus ce qu’on veut faire et comment on veut le faire, c’est à dire s’enrichir avec des moyens jugés acceptables par l’autre.

          Un prétendu libéral russe devient politiquement un opportuniste qui auto-censure ses idées politiques quand un américain tente d’influencer le pouvoir à son profit et à celui des actionnaires, en subsidiant les candidats, parfois (souvent?) des 2 côtés: on n’est jamais trop prudent.

          En France, le président libéral: ce n’est pas pour demain. Si déjà, quelle que soit sa couleur, il réforme sérieusement les habitudes dépensières du conglomérat administrativopolitique qu’est la machine d’état qui, contre toute logique des discours politiques, se garde la part du lion du PIB quand la plupart des citoyens voient la leur se réduire, ce ne sera pas si mal.

          Tout le monde est d’accord pour faire des sacrifices pour un mieux général du pays, à condition de ne pas être touché personnellement: N.Sarkozy n’est pas le meilleur pour corriger ça! L’enrichissement fait partie intégrante de ses ambitions quitte à organiser un sarkothon (très rentable) pour payer son dû à sa place!

  • Tout à fait d’accord avec l’article, mais MLP n’a besoin d’aucune stratégie actuellement, d’aucun programme, d’aucune justification, d’aucun chiffrage. Il lui suffit de surfer sur la vague : le PS travaille pour elle. Tout ce qu’elle a à faire, c’est de faire profil bas en évitant les sujets qui fâchent puisqu’elle représente déjà le premier parti de France.

  • Le problème c’est d’avoir catalogué à droite un parti qui est plutôt d’extrême gauche antilibérale et anticapitaliste.
    La position du curseur pour l’immigration(et ce n’est qu’une question de curseur), donne des oeilleres aux journalistes.
    Quand ces derniers l’attaqueront plutôt sur le reste et le désigneront clairement à l’extrême gauche, alors une bonne partie de son électorat « petit bourgeois/artisan » comprendront et il retournera à sa place: celle du NPA.
    En ce sens la dédiabolisation est une excellente chose.

    • Ce problème touche tout le spectre politique en France : comme les tabous de la démocratie (l’Etat tout puissant parce que l’émanation du peuple) et de la laïcité d’Etat (la religion radicale socialiste) sont intouchables, aucun vrai débat d’idée n’est possible.

      Le seul point positif avec le FN est que certaines personnes commencent à comprendre que le National-Marxisme est prédominent dans ce pays depuis la 3° république.

    • mouais, il y a une grande similitude entre les programmes économiques des petites formations d’extrême gauche et le FN ou d’autres partis classés à l’extrême droite mais la ressemblance s’arrête là, en France et en général en Europe de l’Ouest du moins. En caricaturant à peine, les gauchistes ratissent chez les étudiants des filières littéraires, les enseignants, les employés de la fonction publique, avec eux on est dans le camp des gentils, on va faire un monde meilleur vert, coopératif, bio, égalitaire, pro-femmes, pro-gays et hyper bisouniste, il faut une masse d’idiots utiles pour célébrer la future société égalitaire qui supposera qu’on terrasse ou qu’on extermine les capitalistes et leurs alliés, le moment venu. A part quelques excités qui s’arment de barres de fer pour casser du ‘faf’ comme ils disent, beaucoup sont quand même inoffensifs.

      A l’extrême droite c’est quand même pas pareil, le paquet de sombres brutes prêts à cogner y est quand même impressionnant. Etant noir, j’ai quand même moins de chances de me faire défoncer la tronche à un meeting d’EELV qu’à un rassemblement du GUD, non?

      Les deux sont des millénaristes qui proposent d’éliminer une partie de l’humanité pour « leur monde meilleur », les uns le font en se basant sur la notion bien vague de classe, les autres sur une vision idéalisée de la nation voire de la race. Semblables mais différents tout de même

  • La montée du FN est à mon sens liée à une frange idéologique principalement de gauche qui a clairement oublié que nous vivons dans un pays qui se dit démocratique, ou ces pseudo-libéraux, ouverts d’esprits, et prônant la tolérance passent leur temps à critiquer le FN, seul parti à n’avoir jamais gouverné face à des partis qui n’ont pas brillé par leur compétence. Je pars neutre et ouvert, considérant les oppositions comme des contre-pouvoirs nécessaires au maintien d’une démocratie ouverte et non monopolisée par une volonté oligarchique à peine cachée. Donc clairement je pense que la montée du FN est liée au tapage des politiques et des médias.

  • Ce qu’aucun parti politique ne propose :
    La priorité des priorités, c’est ôter le boulet que traîne l’économie française, et ce boulet c’est l’Etat, ses gaspillages monstrueux, ses effectifs pléthoriques, ses interventions catastrophiques dans tous les domaines de l’économie. Dans l’ordre, il faudrait :
    1. Aligner TOUS les droits du Public (et para-public, comme SNCF, EDF, Air France…) sur ceux du Privé, notamment en terme de droit du travail, de calcul des pensions et d’âge de la retraite, de congés maladie et nombre de jours de carence, des vacances, des heures travaillées, etc. Fini l’emploi à vie, la retraite à 55 ou 57 ans avec un calcul de pension ultra-favorable…
    2. Réduire le nombre de fonctionnaires d’au moins 40%, pour le mettre au niveau des pays voisins, comme l’Allemagne ou l’Angleterre, qui s’en sortent très bien avec 50 fonctionnaires pour 1000 habitants, à comparer aux 85 fonctionnaires pour 1000 habitants
    3. Evidemment donc, limiter l’Etat à ses fonctions régaliennes.

    • Ma liste, évidement, est très loin d’être exhaustive. Il faudrait aussi supprimer toutes les subventions cachées ou non aux parasites tels que les syndicats (qui devraient se contenter des cotisations de leurs adhérents), les pseudo ââârtistes (qui devraient gagner leur vie comme tout le monde : pas de spectateur = pas de sous). Là encore, la liste est longue.

      • Oui mais aucun parti audible ( = à peu près relayé dans les medias = invité dans le journal de Claire Chazal) ne propose ça.

        • parce que chaque mouvement qui vise à contrôler les marchés implique d’en faire pour des raisons tout à afait valable du point de vue de l’étatisme plusieurs autres pour contrôler les conséquence du premier, il est très difficile de se défaire d’un tel système car il est très vite …systémique; tout devient lié, la politique du logement est liée à la politique du logement qui est liee à la politique de l’emploi etc…
          le mouvement vers l’étatisation justifie et entretient le mouvement vers l’étatisation , tout mouvement de repli est « injuste », il faut donc rencontrer une forme de limite pour que le système soit prouvé inefficient.

    • @pat

      Avant d’aligner les pays européens, il est nécessaire de recenser les gaspillages en France.

  • Est-ce que le destin de la politique économique du FN est-elle aussi sûre ?
    Ce qu’on qualifie d’anti libéral, c’est d’abord une réaction nationaliste : tenter d’agir au nom et au bénéfice de la france et des français. A l’inverse, une vraie politique libérale ne s’embarasse pas d’élections et peut compliquer la vie de beaucoup d’électeurs… (Mr Federbuch, votre dernier marché à serrer des mains ?)

    Une politique anti libérale, d’ailleurs, qu’est ce que c’est ? Une politique dirigiste, mais elle exige un appareil d’état aux ordres, et même consciencieux : le sabotage est très facile dans les administrations, les « bénéficiaires » des services de l’état étant par définition captifs.

    Un FN au pouvoir n’aurait que 2 alternatives : laisser le pouvoir à la haute administration, ou, se débarasser de l’administration.

    • « tenter d’agir au nom et au bénéfice de la france et des français. »

      Je ne vois pas en quoi effrayer l’investissement étranger rend service à la France et aux Français..Dans le monde d’aujourd’hui ces investisseurs ont beaucoup plus de moyens et parier sur eux plutôt que se renfermer sur les investissements français est beaucoup plus sûr. Aujourd’hui par exemple les Chinois ouvrent de nombreuses usines aux USA, et les Allemands également, des usines qui n’auraient jamais ouvert s’il fallait juste compter sur les industriels US (qui bien sûr jouent leur rôle et en ouvrent beaucoup aussi), des gens vivant dans des zones rurales d’Alabama ou Mississipi se retrouvent avec du travail et un avenir grâce à cela.

      Alors pourquoi ne pas attirer l’investissement et libérer la France de ses carcans pour qu’enfin la France des campagnes et petite ville, qui vote FN, retrouve espoir ?

  • c’est court clair et direct. Avec son antilibéralisme primaire le FN a cependant fait le pari de vouloir tuer l’ex UMP ou le PS et de refuser la moindre alliance. Compte tenu de son rejet par une majorité de la population et de la manière dont fonctionnent les institutions surtout les scrutins à 2 tours, l’arrivée du FN au pouvoir va être retardée (je le crois hélas inéluctable face à la nullité du PS et de la « droite » classique) mais elle serait déjà effective si MLP avait fait le choix de placer le FN en capacité de nouer des alliances. Inquiétant pour 2017 et surtout 2022 à mon avis.

    • Je pense plutôt que 2017 est la dernière chance pour le FN et que c’est donc maintenant ou jamais. En effet en 2022 le nombre d’électeurs immigrés ou issus de l’immigration aura fortement augmenté et ils ne votent pas FN, cela rendra automatiquement son ascension bien plus difficile, avec près d’un million d’électeurs en plus s’y opposant, cela serait difficilement à compenser. Souvenez-vous qu’en 2012 c’est le vote musulman qui a permis la victoire d’Hollande car il a reçu 93% de leurs votes, lui permettant d’engranger 1 million de votes de plus qui l’ont fait passer légèrement devant Sarko. Hors ils seront plus nombreux en 2012 et bien plus encore en 2022.

      • sauf que de plus en plus, les musulmans ne votent plus. L’abstention des musulmans risquent de fortement augmenté. Les socialos garantissent le vote immigré grâce au clientélisme sauf que bientôt, il n’y aura plus assez d’argent pour pratiquer ce clientélisme donc le PS perdera une bonne partie du vote immigré car elle ne pourra plus pratiqué sa politique clientéliste.
        Maintenant, je ne pense pas que le FN arrivera un jour au pouvoir

        • oui mais regardez Hollande : C’est pas cher c’est l’état qui paie, tant que les taux d’emprunts sont à ce niveau la fuite en avant se poursuit, lui ou d’autre n’ont pas compris que les facilités financières accordées par la BCE sont un venin mortel. Hollande planque la poussière sous le tapis, je plains son successeur qui va devoir faire un sacré ménage s’il veut éviter l’arrivée du FN au pouvoir. De mon point de vue, ni Juppé ni Sarkozy ne le peuvent (ou veulent selon le cas) donc l’arrivée du FN au pouvoir me paraît inéluctable sauf grave erreur politique.

          • « C’est pas cher c’est l’état qui paie, tant que les taux d’emprunts sont à ce niveau la fuite en avant se poursuit, lui ou d’autre n’ont pas compris que les facilités financières accordées par la BCE sont un venin mortel » tout cela, je le sais mais comme je dis dans mon commentaire au dessus, cette situation est intenable à long terme. Il y a un moment où on ne pourra plus continuer comme cela. On sera obligé d’arrêter cette politique, d’arrêter le clientélisme. Il y a fort à parier qu’à un moment donné, l’Europe et les allemans en auront marre et obligeront la France à se réformer.
            Juppé est un gauchiste, je ne vois pas trop ce qu’il y a de droite. Avec lui, le FN va encore plus monter. Sarkozy est incompétent mais au moins, il tient un discours plutôt sur l’immigration ce qui limite la montée du FN

          • Marine au pouvoir, sans doute possible, mais avec quel parlement?
            Au final, elle serait obligé de composer et ferait sûrement aussi mal que l’actuel chancelier, pire c’est pas sûr !

            • vous ne comprenez pas la dynamique électorale. Un bloc en France devient majoritaire dès qu’il dépasse électoralement les 35/40 % or le FN est proche des 30%. Dans un système aussi clientéliste que le nôtre, un parti qui perd des élus en masse explose, le tri-partisme est donc impossible. Soit ce sont les « républicains » qui sautent soit le PS avec l’afflux de nouvelles voix. Autrement dit pour achever sa « respectabilité » et son ascension au pouvoir, le FN Doit juste atteindre les 35%.

              Point godwin bonus : Hitler a du faire genre 34% en 1933.

              • Il me semble qu’Hitler avait 44 %. En plus, c’était un régime proportionnel et non majoritaire.
                Je doute que le FN peut faire 35 %.Pour moi, son plafond est 30 %. Les francais ne sont pas idiots, ils savent que le FN au pouvoir sera un désastre. Ce n’est pas pour rien qu’ils votent plus pour le FN aux élections où ils considèrent que l’enjeu n’est pas important (européennes, départementales,….) mais à une élection où l’enjeu est très importante (présidentielle) je doute qu’ils voteront majoritairement pour le FN.
                J’ai vraiment du mal à croire que le FN puisse avoir la majorité au Parlement.
                Imaginons que MLP soit élue (ce que je pense irréaliste) que ce passera t il ?
                Très simple, jamais les gauchistes n’accepteront le résultat. Ils organiseront des gigantesques manifestations, les syndicats feront grève, ils feront tout pour bloquer MLP (y compris utiliser la force). Dans de telle condition, MLP ne pourra pas gouverner. D’après, les projections actuelles, il n’y a aucune chance pour que MLP ait une majorité au Parlement, elle sera bloquée par le Parlement.

                • « Dans de telle condition, MLP ne pourra pas gouverner. »

                  Ils peuvent toujours tirer sur la foule… C’est ce que fait actuellement Maduro.

                  • Restons dans le domaine de ce qui est réaliste en France, voulez-vous.

                    • « Restons dans le domaine de ce qui est réaliste en France, voulez-vous. »

                      Vous ne pensez pas que c’est ce que se sont justement dit tout les gens honnêtes qui ont, d’une façon ou d’une autre, facilité la mise en place de dictature socialiste ?

                      Ont pourrait longuement éplucher l’histoire du monde, mais je suis sure qu’il n’y a pas un pays ou quand quelqu’un à chercher à prévenir d’une danger potentiel, personne n’a répondu « mais voyons, pas chez nous ».

                      C’est à la foi de la naïveté et une forme de sensation de supériorité par rapport au autres peuple de cette terre. J’aimerais bien savoir ce que la France a de si exceptionnelle pour que tout risque de dictature socialiste soit à écarter… Somme nous plus sage que le reste du monde ?

                • La situation de MLP bloquée par le parlement a un grand intérêt.
                  Elle permettra une politique équilibrée entre le FN est les courants résiduels du PS et de LR.
                  C’est tout bon pour la France.

              • Pour gouverner, il faut avoir une machine derrière (qui est le parti). Or, le FN n’a pas cette machine nécessaire pour gouverner. Regarder aux municipales: le FN ne pouvait pas se permettre de gagner plus d’une dizaine de mairies car si elle en avait eu plus, elle n’aurait pas eu les moyens de les diriger. Certes, Philippot est en train de professionnaliser le FN pour lui permettre de gouverner mais il y a encore un long chemin à parcourir pour permettre au FN d’avoir les moyens de gouverner la France

              • Le FN a bcp de mal à trouver des candidats sérieux à présenter aux élections

                • J’ai lu toutes les réponses à mes commentaires : Vous surestimez gravement la dynamique électorale, ce ne sont pas de nouveaux électeurs convaincus par les thèses du FN qui feront l’appoint mais des personnalités issus de partis dits respectables mais qui échouent minablement depuis 30 ans et qui amèneront dans leurs bagages des électeurs.

                  Par ailleurs aux régionales, il y aura une prime pour celui qui vire en tête : La division des droites va immanquablement faire le lit de la gauche dans le sud et au nord. J’attends avec intérêt le résultat. Escrosi et Reynié et Bertrand sont des fusibles faciles donc en cas de défaites les ripoublicains ne devraient pas être désunis jusqu’à 2017. Moi je parle d’après surtout en cas de réélection d’Hollande quoi qu’improbable mais largement possible.

        • Je ne suis pas certain que l’électorat musulman est toujours en phase avec certaines lois sociétales proposées (et adoptées) par la gauche. Au hasard, le mariage pour tous. Le clientélisme est certes toujours bien passé, le PS étant un champion de la redistribution de l’argent gratuit des autres, l’anti-racisme baveux fonctionne toujours parfaitement, mais je doute que cette loi n’ait fait beaucoup de bien à la gauche vis-à-vis d’un électorat qui a quand même un discours assez conservateur. Je pense aussi que le vote musulman va petit à petit partir de la gauche au profit de l’abstention, et j’y crois également au centre.

          Maintenant, je pense également comme vous que le FN parviendra tôt ou tard au pouvoir, peut-être par accident, à cause de l’absentention, ou par dépit, les gens de droite finiront aussi par voter FN. Je vois bien cette situation arriver en 2022. Ce jour là, cassez-vous vite !

          • non c’est une purge nécessaire pour le débat d’idée. MLP c’est comme Tsipras, les juifs ou les autres n’ont rien à craindre, elle n’a pas écrit un livre dans lequel elle se proposait d’exterminer certaines franges de la population et d’envahir ses voisins et de détruire l’Allemagne. Faut arrêter aussi avec la paranoïa entretenue mensongèrement par les médias.

      • Le vote des français d’origine maghrébine s’était porté – possiblement aucune stat fiable sauf des indices convergents – à la même hauteur pour Royal en 2007 ce qui n’a pas empêché Sarkozy de la devancer de près de 3 millions de voix. Voilà qui signifie juste que les français mécontents de l’immigration quoiqu’on en pense peuvent encore se mobiliser en masse derrière un candidat conservateur de ce point de vue et même encore en 2022. Comme l’auteur, je pense que l’immigration n’est qu’un des facteurs, l’imbécillité de la politique européenne et l’inanité de l’euro vont imparablement renforcer le FN.

        • «  » »Voilà qui signifie juste que les français mécontents de l’immigration quoiqu’on en pense peuvent encore se mobiliser en masse derrière un candidat conservateur «  » » »

          Ils ont cru au baratin de droite de Sarkosy, baratin d’ailleurs très utilisé par les candidats de la droite molle, en fait un PS bis qui n’ose pas l’avouer, au moment des élection.
          Il leur avait promis le Karcher, ils n’ont vu qu’un pistolet à eau de plage, sans eau. Et tout le reste dont en particulier l’islamisation rampante de la société était à l’avenant.
          Et certains s’étonnent ensuite que le nouveau FN de MLP ait récupéré les électeurs de l’ancien FN et surtout qu’il morde à pleines dents dans les électorats UMP et PS, en devenant le premier parti chez les actifs et, quand le mode de scrutin lui est favorable à savoir la proportionnelle, le premier parti de France (les européennes).
          En 2012, si nous avions voté selon le mode de scrutin de 1986, il y aurait eu une centaine de députés FN à l’Assemblée Nationale et l’ensemble de la droite – Centre, UMP, FN – aurait été majoritaire. Pour gouverner, l’UMP aurait du s’allier au FN ou alors au PS ce qui aurait eu au moins le mérite d’être clair.
          Pour 2017, les « républicains » promettent encore un pistolet à eau sans eau, mais il n’est pas sur que cela marche encore – « bis repetita placent, perseverare diabolicum ».

          • oui et du coup l’élimination d’un candidat de droite au profil centriste (suivez mon regard) au premier tour par MLP est très crédible voilà comme Hollande je pense aussi qu’il est foutu d’être réélu.

  • « Alors que la France aurait à la fois besoin d’une politique indépendante face à l’Europe, de fermeté laïque et de réformes libérales pour soigner sa sur-administration »

    En voila un beau plaidoyer social démocrate ! On comprend mieux le blougi boulga politique de ce pays :

    La France n’a aucun besoin d’une politique Européenne (ni indépendante, ni dépendante), elle a surtout besoin d’être pragmatique et de tirer partie des coté positifs de l’Europe (et d’oublier ou de passer outre sur le reste) au lieu de pointer du doigt chaque dysfonctionnement en pleurnichant.

    La France a besoin de liberté et de tolérance envers les religions, avant que la cocotte minute de la religion socialiste intégriste et fondamentaliste (la laïcité) n’explose.

    La France a besoin d’une libéralisation de l’économie, c’est à dire d’un désengagement de l’Etat dans tous les secteurs qu’il occupe par la force des choses (la démocratie) et une mise en concurrence avec le privé sur l’ensemble des domaines : c’est complétement contre productif de taper sur les fonctionnaires et sur l’administration qui sont les seuls à faire tenir ce pays tant bien que mal.

    Bref … tout l’inverse de ce que propose MLP et ses amis national-soviétiques, et pas vraiment ce que vous défendez.

  • Pourquoi tant de FN ?
    La réponse est pourtant simple et tellement évidente .. parce que les autres, tous les autres depuis 1981 n’ont pas été à la hauteur et ont laissé dériver le Pays; ce qu’on appelle la politique du chien crevé au fil de l’eau.
    Tout simplement parce qu’ils avaient peur de décider et de mettre en péril leur précieuse « carrière ».
    Aujourd’hui les français font le bilan. Du moins ceux qui ne sont pas encore trop formatés à la pensée unique.
    Pour les gens âgés comme moi qui était étudiant sous De Gaulle, il est plus facile de comparer ce qu’était la France sous De Gaulle, Pompidou et Giscard et ce qu’elle est devenue après les mandats de Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande, avec en plus une ambiance délétère de Bas Empire ou de rois mérovingiens au choix.

  • 1 er paragraphe. Dire que durcir le ton sur le libéralisme économique constitue revenir sur les fondamentaux du mouvement est tout simplement inexact.

  • En même temps, vu le paysage politique, le FN ne retient que deux des trois points que vous citez alors qu’au niveau des autres partis, on n’en retient… zéro. Donc oui, c’est très con comme situation, mais c’est ça ou rien.

  • Le plus important c’est de virer le couple infernal LR-PS.
    Pour ça y a qu’une seule solution.
    Ça sera la mienne.

  • L’offre politique française est tellement nulle et désespérante… L’extrême gauche est à la ramasse et se fait littéralement siphonner par le FN… D’ici 2017 ce serait étonnant que les « républicains » parviennent à aller au-delà de leurs minables querelles. Quand bien même ils y arriveraient, si c’est Sarko il a un bilan, idem pour Fillon, quant à Juppé il est vieux. Le centre sera toujours inexistant. Et alors le PS, si on passe sur les querelles intestines avec les frondeurs, leur bilan est tellement désastreux… même si on peut adhérer à leurs « idées », avoir confiance en leur programme… Comment peut-on tolérer que de telles personnes puissent très éventuellement présider le gouvernement ?

    Combien de Français, par désespoir, profonde lassitude et défiance voteront FN ? Ajoutez ceux qui votent par conviction, abreuvés du discours général anti-libéral et anti-européen, sans parler de la manière dont on « gère » l’immigration en France, des ressentiments à son égard (et avec les réfugiés syriens ça ira en s’amplifiant)….

    Le problème de fond, c’est que le paysage politique français semble de plus en plus clivant, mais de la pire des manières :
    – d’un côté les réac’ toujours plus réac’, conservateurs, arc-boutés et puérils,
    – de l’autre les « progressistes », politiques de bons sentiments niaiseux où on repousse sans cesse les limites du politiquement correct le plus ridicule.

    Et nous au milieu… essayant d’être pragmatiques, rationnels, de nous tenir à quelques principes forts… Or ni nos idées, ni nos votes ne comptent.

  • les intérêts des électeurs du FN bourgeois de PACA et des électeurs du FN prolos du Nord sont inconciliables. ainsi les FN ne peut pas définir de tendance claire sur tous les sujets socio-économiques.
    les deux/trois seules choses sur lesquelles les militants et électeurs FN sont capables de se mettre d’accord c’est :
    – les question sécuritaires
    – l’immigration
    – et peut être vaguement les valeurs, genre anti-mariage gay, anti-islam, pro-catho, anti modernité sur certains points, et encore.

    le FN est bel et bien un parti hétéroclite composé de fachos et de beaufs dont les intérêts sont définitivement inconciliables. pourquoi les journalistes ne sont-ils pas capables de démontrer ce fait en 5 minutes ? c’est pourtant trivial. j’aurais attendu mieux de contrepoints.org

    • On pouvait également dire cela du rassemblement UNR (union pour la nouvelle république) et UDT (union démocratique du travail). L’UNR/UDT, devenue UDR (union pour la défense de la république) après juin 1968 fut le pivot de la V° république sous de Gaulle et Pompidou.
      Après avoir dégommé Chaban le dauphin naturel en 1976, l’ambitieux Chirac créa le RPR qui dégomma ensuite Giscard en 1981 avant de devenir le parti de gauche que nous avons connu, préfigurant l’UMP.PS.

      Pour les patriotes de gauche et de droite (venus de …) du FN, il n’y a pas plus de problèmes à coexister qu’il n’y en avait dans l’ancienne UNR/UDT entre gaullistes de gauche et de droite.
      Et, comme le disait le Général qui refusait de se dire « de droite », la politique de la France ne se fait pas « à la corbeille ».
      Citation du Général à quelqu’un qui l’asticotait sur son appartenance à la « droite » (d’argent dans son esprit): »De Gaulle n’est pas à gauche, ni à droite, ni au centre, de Gaulle et la voix s’enfle est au dessus ! »
      Autre citation célèbre: « en France la gauche trahit l’Etat et la droite trahit la Nation »

      Enfin votre réflexion me laisse penser que pour vous, prolo signifie forcément de gauche. Vous avez été formaté par les marxistes de l’Educnat qui vous ont inculqué qu’un prolétaire au bas salaire était par définition un marxiste.
      Et bien c’est faux, Il y a toujours eu un petit peuple de droite et c’est lui qui fait le nombre.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Conformément à la loi du 6 novembre 1962 modifiée par l’article 2 de la loi organique du 5 avril 2006 relative à l’élection du Président de la république, sont publiés au JO du 19 juillet 2022 les comptes des 12 candidats à l’élection présidentielle du 24 avril 2022.

Comme en 2017, Emmanuel Macron a été le plus dépensier lors de la campagne qui a mené à sa réélection le 24 avril dernier (16,7 millions). Et comme il y a cinq ans, la finaliste Marine Le Pen (11,5 millions) s'est montrée plus économe que certains candidats qui n'ont pas r... Poursuivre la lecture

Deux députés RN fraîchement élus à l’Assemblée nationale s'y retrouvent vice-présidents depuis mercredi, suscitant un tollé à gauche, pour qui l’extrême droite reste infréquentable.

Il n’est pas question que le #RN ait 2 vice-presidences qui leur permettent d’animer les débats de l’Assemblée. Parler depuis l’hemicycle, certes, c’est la démocratie, parler depuis la tribune et y tenir des propos comme ceux d’hier, en est une autre. #PasDeRNAuPerchoir

— Sandrine Rousseau (@sandrousseau) June 29, 2022

Poursuivre la lecture

En 2003, Julien Sanchez écrivait :

"Les partisans du libre-échange sont piégés dans une version de politique publique du Jour de la marmotte, obligés de réfuter les mêmes arguments fallacieux encore et encore, décennie après décennie."

Une autre décennie s'est écoulée depuis, et le point de vue de Sanchez est tout aussi pertinent.

Blake Masters, un homme d'affaires soutenu par Trump qui se présente maintenant au Sénat américain en Arizona, a récemment tenu une séance de questions-réponses sur sa page Instagram où il a ann... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles