Les climato-optimistes

Un groupe de scientifiques, économistes, philosophes, résiste encore et toujours à l’envahisseur écologique et refusent les conclusions du GIEC.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les climato-optimistes

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 30 juin 2015
- A +

Par Contrepoints

réchauffement climatique rené le honzec

À la fin de 2015 se tiendra la COP 21, prochain sommet de la Terre dont la France est l’organisatrice. Il sera question des mesures à prendre pour lutter contre le réchauffement climatique. Car la messe est dite, « tous » les scientifiques en sont dorénavant convaincus, le réchauffement climatique causé par les activités humaines va engendrer des dégâts incalculables si nous ne réagissons pas. Tous ? Non ! Un groupe de scientifiques, économistes, philosophes, résiste encore et toujours à l’envahisseur écologique. Leur but ? Donner plus de visibilité aux arguments divergents de ceux du GIEC, et porter la contradiction pour redonner du sens au débat sur le réchauffement climatique.

Jeudi 17 juin se tenait la réunion de lancement de ce collectif, les « climato-optimistes », issu d’un regroupement de plusieurs associations. À cette occasion, Christopher Horner, avocat spécialiste de la question climatique, a donné une conférence dont l’objet était de montrer l’immoralité de la lutte contre le changement climatique. Son argumentaire peut être résumé ici en quelques lignes.

« La lutte contre le réchauffement climatique, dans sa forme actuelle, tue ». La subvention massive des énergies vertes, dont la productivité est moindre que les énergies fossiles et le nucléaire, provoque une élévation du coût de l’énergie. Or, l’accès à une énergie à bas prix est la condition fondamentale du développement économique et de la réduction de la pauvreté. Partout où le prix s’élève, la pauvreté revient et tout montre que cette pauvreté réduit l’espérance de vie. « C’est donc d’abord sur le plan moral qu’il faut attaquer nos adversaires ». Par ailleurs, les prévisions effectuées par le GIEC lui-même montrent que, même avec les outils mis en place actuellement, ou en phase d’élaboration, n’auront aucun effet sur la tendance au réchauffement. « It’s pain, no gain », résume Horner.

Cette conférence fait suite à celle de Drieu Godefridi, dont les idées ont été résumées dans un précédent article paru dans nos colonnes et qui démontrait de manière rigoureuse que le GIEC dans son ensemble ne peut être qualifié d’organisation scientifique.

Espérons que ce collectif, dont les membres viennent de tous horizons, parviendra à élaborer une stratégie efficace pour porter la contradiction au déluge réchauffiste qui ne manquera pas de s’abattre dans les prochains mois.

Ci-joint, la liste des principaux membres des « climato-optimistes » :

Christian GERONDEAU, Président de l’AFCO (Association Française des Climato-Optimistes )
Christian BUSON, Secrétaire générale AFCO
Pierre BOUTEILLE, Porte-parole et animateur des « Grogniarts »
Douce DE FRANCLIEU, Club Courbet
Jean-Philippe DELSOL, Président de L’IREF
Patrick SIMON, Président de l’ALEPS
Alain MATHIEU, Président honoraire de Contribuables Associés
Christophe SELTZER, Président de Students for Liberty France
Marie-France SUIVRE, Déléguée générale Institut Turgot
L’invité : Christopher HÖRNER, avocat

Voir les commentaires (134)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (134)
  • Excellente initiative.
    Enfin une bouffée d’air frais.

  • Bravo ! Pourquoi les médias n’en parlent pas ? Parce qu’ils sont la voix de son maître et qu’il ne faut pas déplaire à son maître ?

  • Comment ça le développement des éoliennes n’influent en rien sur la production de CO2? Mais… Mais… ON NOUS AURAIT MENTI?! Fichtre.

  • encore une bande de zozos qui n’a aucune qualification scientifique pour se prononcer sur le changement climatique et le réchauffement du climat(ou sur l’acidification des océans).
    Contrepoints va bientôt donner la parole aux traders de la city pour nous expliquer ces phénomènes.

    • On est pris en otages entre :
      – des scientifiques qui ne savent pas : un vrai scientifique apprend avec le temps à mesurer bien plus l’étendue de son ignorance que celle de son savoir.
      – des politiciens (élus, journalistes, ONG, GIEC, activistes …) qui veulent le pouvoir : ils ont toujours désiré et oeuvré pour obtenir le pouvoir, oubliant au passage d’acquérir la connaissance permettant de l’exercer à bon escient …
      – des sceptiques qui doutent (non sans raison) mais qui ne peuvent ni se faire entendre ni démontrer quoi que ce soit à part la bêtise généralisée : ce n’est guère difficile mais politiquement incorrect et dont irrecevable …

      Vous pouvez sans problème ajouter des traders et surtout des économistes : plus on est de fous et plus on rit …

      (23,5 °C chez moi, à l’intérieur et à l’extérieur – dans une heure et demie c’est la canicule foudroyante d’après les modèles de meteo-france. Est-ce que je dois appeler le SAMU ?)

    • ah, c’était ici que cela se passe, mon BSD ne cessait de sonner, il réagit aux trucs du genre acidification, changement climatique etc…

      bon rien de grave, je croyais que l’on annonçait que Poupou avait fait un chèque pour la Grèce

    • homevieux: encore une bande de zozos qui n’a aucune qualification scientifique pour se prononcer sur le changement climatique »

      Oui oui…

      Ivar Giaever Prix Nobel de physique : « le réchauffement climatique est devenu une nouvelle religion »

    • Vous oubliez que le problème n’est pas d’abord scientifique, mais politique. La science n’a été que subvertie à des fins politiques

    • ça tombe bien, le GIEC et nos gouvernants non pas davantage de qualification donc pourquoi se gêner pour prendre position puisque n’importe quelle abrutis du genre hollande viennent nous exposer la gueule enfariné LA vérité.

    • Cher ami, vous qui supposez que de simples citoyens, dont la plupart sont des ingénieurs et des physiciens, seraient incapables d’analyser les thèses du GIEC, de confronter les projections des modèles numériques avec les observations, de critiquer les affirmations péremptoires du résumé pour les décideurs, document qui n’a aucune valeur scientifique, compte-tenu de son processus d’élaboration, permettez-moi de vous dire que vous avez tout faux. D’autant que ces personnes ne sont pas prisonnières de l’idéologie réchauffiste qui utilise les thèses foireuses du GIEC pour nous mener vers la décroissance, la misère et la mort.

      Par exemple, trois d’entre nous ont élaboré ce document: « climat:22 vérités qui dérangent », qui a été publié, en version anglaise, sur le site WUWT d’Anthony Watts, site régulièrement primé pour la qualité de ses articles. http://dropcanvas.com/#rhm08Riccu1eF5

      Si vous en avez les capacités, étudiez-le.

      Voyez aussi cette conférence du Pr François Gervais, qui fait partie de notre groupe de GIECosceptiques :
      http://www.institutschiller.org/Francois-Gervais-L-innocence-du.html

      Voilà qui est plus sérieux que les âneries que nous sortent Nicolas Hulot, Ségolène Royal, François Hollande, et bien d’autres, dont nos médias serviles et incompétents.

      • @ jipebe29 La modelisation du climat etant tres incomplete comment proposer des conclusions certaines J’ai regardé avec interet la conference du scientifique Vincent Courtillot qui appuie son argumentation sur d’autre phenomene que le CO2 Ses conclusions sont évidemment plus pondérés que celles du GIEC puisqu’il a l’honnete de dire que la climatologie est une science recente et que beaucoup trop de paramètres echappent a la comprehension du climat Nous devrions plutot lutter contre la pollution l’extinction rapide des especes a la suite de la disparition des biotopes et de la surpopulation . Mais la évidemment pas de plan international

        • Pour la pollution, oui. Mais elle baisse à grande vitesse dans les pays « riches ».

          Pour la disparition des espèces… c’est bien moins sûr. Déjà il semble en disparaitre grosso modo autant qu’on en trouve de nouvelles, en outre, c’est une constante de la vie. 99.9% des espèces ayant existé sur cette planète sont éteintes depuis belle lurette. Préserver une espèce qui devait disparaître c’est bien souvent empêcher l’émergence d’une autre espèce, plus adaptée, plus efficace, plus belle, plus… Bref, c’est jouer à l’apprenti sorcier et pas franchement malin.

          • une espèce ne disparait JAMAIS. Ce n’est qu’un mot, comme « diplodocus », une étiquette posée sur des individus. L’existence actuelle d’individus correspondant à cette étiquette n’est pas requise pour que l’étiquette subsiste.
            Les individus composant les espèces disparaissent TOUJOURS. La mort est la condition de la vie.

    • Et les traders de la city ont certainement plus de compétences dans des analyses de statistiques qu’un militant écolo qui répète comme un perroquet la doxa vert caca…

    • Homevieux rime avec grincheux.

    • Contrepoints va bientôt donner la parole aux traders de la city pour nous expliquer ces phénomènes.

      Ça ne serait pas forcément une mauvaise idée :mrgreen:
      Surtout que vu le nombre de normaliens (science) et de polytechniciens dans la population des traders de la City, pour les français -nombreux- plus un nombre conséquent de diplômés en maths, physique etc. d’Oxford et Cambridge, il y aurait surement plus de commentaires pertinents que sur les forum ou des « bacheliers 2000 » viennent expliquer que « le GIEC sait mieux » (on croirait des « savants musulmans » sur les chaines saoudiennes).

      • Il y a autant de cons chez les polytechniciens et les normaliens que dans la population. Peut-être même plus, ou plus visible : le risque de syndrome de la grosse tête est plus élevé…

  • Merci pour le lien vers l’article de M. Godefridi. Peut-être qu’ici il répondra à la question que je lui avais posée concernant son article, à savoir :  » Bonjour M. Godefridi,
    Serait-il possible d’avoir la/les page(s) du rapport du giec où celui-ci conclut, je vous cite: » Il convient pour les pays riches de renoncer à la croissance économique, qui n’est pas durable, et de travailler à réduire les inégalités matérielles avec les pays pauvres. » et celles qui corroborent ceci : « Ainsi est-il exposé que les pays riches doivent apprendre à déconnecter les concepts de bien-être et de croissance ». »

    Je ne savais pas que SFL France s’engageait auprès des « climatosceptiques ». Vous n’aurez pas la moindre crédibilité en niant la réalité du réchauffement climatique anthropique, vous feriez mieux de nous proposer les solutions « libérales » au problème.

    Une petite liste de liens à consulter, tous en français (sauf celui de la NASA) :
    http://www.climat-en-questions.fr/
    http://climate.nasa.gov/
    https://e-campus.latmos.ipsl.fr/ipsl/changements.php
    https://www.youtube.com/watch?v=YZNc_QMfojQ
    http://www.clubdesargonautes.org/livresetpublications/breon.php (critique de FM Bréon, climatologue, concernant le livre de M. Gervais, « l’innocence du carbone »
    https://www.ipcc.ch/pdf/assessment-report/ar5/wg1/WG1AR5_SummaryVolume_FINAL_FRENCH.pdf (rapport du groupe de travail numéro 1, résumé pour les décideurs)

    • J’avais oublié la réponse de Jean Poitou et de FM Bréon à  » climat : 22 vérités qui dérangent » :
      http://www.sauvonsleclimat.org/climat-22-contre-verites-qui-exasperent/

      • vous oubliez la bible, recommandée par le Pape lui-même

      • Et vous aviez curieusement oublié notre propre démolition des critiques de Poitou et Bréon.
        http://dropcanvas.com/#rhm08Riccu1eF5

        • Aucune des ces 22 points n’est juste.

          Tenez le point 2, la littérature montre que 90% des réchauffements passés se produisent après l’élévation de température.

          Il y a réchauffement, libération de CO2 au niveau des océans, ce C02 en retour chauffe le système.

          • la littérature montre que 90% des réchauffements passés se produisent après l’élévation de température.

            mince, on a bien avancé
            quand la t° monte, c’est que ça se réchauffe

            on y aurait pas pensé à ce truc là

          • Non. Il y a d’abord des prouts de dinosaures.

          • la littérature montre que 90% des réchauffements passés se produisent après le réchauffement.

            Langage clair de scientifique chiantifique …

          • Vous me sortez une affirmation péremptoire sur les 22 vérités, mais, comme il s’agit d’une psalmodie non argumentée, elle ne vaut pas tripette.

            « Le CO2 en retour chauffe le système »: sapristi, c’est un système à auto-emballement et donc notre planète est une fournaise… ben non, en fait, selon les observations…

            • « Vous me sortez une affirmation péremptoire sur les 22 vérités, mais, comme il s’agit d’une psalmodie non argumentée, elle ne vaut pas tripette. »

              Voici l’affirmation péremptoire de la psalmodie non argumentée ne valant pas tripette de blablabla… :

              http://www.nature.com/nature/journal/v484/n7392/full/nature10915.html

              « These observations, together with transient global climate model simulations, support the conclusion that an antiphased hemispheric temperature response to ocean circulation changes superimposed on globally in-phase warming driven by increasing CO2 concentrations is an explanation for much of the temperature change at the end of the most recent ice age. »

              Bonne lecture de l’affirmation péremptoire !

              • Ha, les modèles! Plus ils sont faux, plus les réchauffistes s’y réfèrent….

                Le présumé rôle moteur du CO2 sur la température est toujours une hypothèse non prouvée.

                Par contre, les cycles climatiques (1000 ans, 230 ans et 60 ans), que le GIEC ignore du haut de sa superbe, sont bien documentés et expliquent les observations sur les variations de température.

                Voyez cette conférence du Pr François Gervais: http://www.institutschiller.org/Francois-Gervais-L-innocence-du.html

                • Bardinet,

                  Lisez avant de dire n’importe quoi. Le modèle basé est basé sur de la physique établie avec les observations. Il n’y ap lus de débat là-dessus.

                  Shakun publie et est reconnu, Gervais ne participe pas au débat car ne publie pas et n’a aucune crédibilité.

              • Kim, apparemment vous ne savez pas lire.
                alors je traduit pour vous en français « nature10915 »

                « si je fais l’hypothèse qu’il existe un forçage climatique par le CO2, je peux expliquer l’absence de réchauffement climatique depuis près de 20 ans en faisant l’hypothèse supplémentaire que des changements de circulation océaniques ont induit une réponse thermique contra-cyclique »
                « bon, évidemment, ça veux aussi dire que finalement le CO2 n’est pas LE déterminant du climat, mais tout au plus UN facteur, du niveau des variations thermiques de la circulation océanique, que jusqu’à présent on a toujours considérer comme négligeable. N’en parlons pas.
                Et ça vaut aussi dire que je peux expliquer le réchauffement des 20 ans précédent sans faire appel au concept de gaz à effet de serre, j’ai juste à faire appel aux variations naturelle de circulation océanique.
                Mais c’est pas la peine, non plus, de parler de ça. Les gens malins le verront tous seuls, et je risque de désespérer Billancourt et Kim.
                Donc, passons à autre chose. les remerciements
                Merci Ptolémée, pour l’idée de sauver ma théorie débile par un épicycle de plus.
                Merci captain Obvious pour la suggestion de chercher ce qui se passe « si ma Tante en avait ».
                Aux chiottes Ockham. Pourquoi faire appel à une seule cause, quand je peux en mobiliser deux ?
                Et aux chiottes Popper. Pourquoi chercher à vérifier la solidité de ma théorie en la testant, quand je peux chercher les moyens de la sauver à tout prix avec des modèles et des méthodes statistiques en dehors de leur champs de validité ?
                Merci mon pote le referee de Nature, sans qui cette publication stupide n’aurait pas été possible.
                Merci, enfin, merci à tous les illettrés scientifique qui disposent d’internet mais ne penseront même pas à taper « shakun debunked » avant de me citer »

          • Il y a réchauffement, libération de CO2 au niveau des océans, ce C02 en retour chauffe le système.

            Donc vu qu’il y a déjà eu des réchauffements violents avec BEAUCOUP plus de CO2 qu’aujourd’hui dans le passé et que vous nous décrivez une magnifique boucle sans fin, le soleil n’est plus le corps le plus chaud du système solaire, la terre l’a éclipsé depuis un certain temps.

            Drôle.

        • Puisque Jean-Pierre Bardinet semble avoir droit de cité sur CP, j’apprécierais énormément que les commentateurs habituels montent au créneau pour défendre ses « 22 vérités », et par exemple la N°16, selon laquelle l’effet de serre violerait la seconde loi de la thermodynamique.

          • bonjour reverb
            C’est bien vous venez tout les jours sur contrepoints pour vérifier si il y a un article sur le RCA, pour porter la bonne parole.
            Vous êtes un bon petit soldat de la cause. N. Hulot et consort vont vous donner une p’tite médaille. lol

    • Kamarade zozo verdatre, ne te rends pas tu compte à quel point tu pollues en publiant ta vérité sur ce site ?
      Éteins ton PC, détruit ta voiture, arrêtes de respirer. Et là seulement, tu agiras selon ta conviction.

  • …le Pachauri (le Sepp Blatter « warmist ») a été enfin foutu dehors. Bon débarras. D’autres suivront

  • Le GIEC est clairement un organe politique: il faut soit le réformer pour le transformer en organe scientifique soit le supprimer: https://www.youtube.com/watch?v=f8_ClrXqQD0

    • Les modèles du GIEC sont pipés : certains facteurs (le CO2) ont le droit de prendre toute l’influence statistique pour « expliquer » le résidu inexpliqué, alors que d’autres (le soleil) n’ont droit qu’à une influence prédéfinie de façon étriquée (irradiation mais pas le magnétisme) et naïve (simple « forcing » évalué directement et pas influence physico chimique multiple). Or l’influence énorme de facteurs solaires ou cosmiques plus complexes est attestée par de nombreuses observations météorologiques ou géologiques liées au climat passé et les modèles privilégiés par le GIEC font l’impasse là dessus.

  • Christian GERONDEAU le nazi de la sécurité routière, haï par tous les automobilistes.
    Comme quoi on peut, dans une vie, avoir un moment de lucidité ou d’intelligence.

  • La crise perdure depuis 30 ans , 2ème génération chômage, les règlements et impôts tombent comme à Gravelotte, nous sommes tous coupables donc surveillés (cqufd !), les attentats les plus ignobles sont banals…..
    MAIS RASSUREZ VOUS BONNES GENS : NOS POLITICIENS VONT SAUVER LE MONDE DE L’APOCALYPSE.

  • Très scientifique comme compostition. Admirablement neutre politiquement.

    Rappelez-moi l’argumentaire de Drieu ? Le GIEC une organisation non scientifique ?

    Laissez moi rire !

  • Faites des maths tas de cons. Quand les glaciers auront fini de fondre (et ils fondent à vue d’œil, osez dire le contraire) le niveau des mers aura monté de 8m. Vous n’y croyez pas?
    Et on parle de glace terrestre, pas de banquise..
    Et vous soutenez que ça n’aura pas de conséquences?
    On aura l’air bien avec la Floride et les pays bas sous l’eau!

    • Renseignez -vous sur tous ces phénomènes: http://www.pensee-uniqe.fr

    • Si on suivait les « maths » réchauffiste l’Océanie aurait disparaitre depuis longtemps et la banquise également…quand on fait des prévisions aussi fausse on va cacher au fond d’un trou pour éviter la honte.

    • Merci pour le con…

      Au passage, la surface moyenne en glace est restée stable ces jours-ci.

    • Plutôt que nous sortir des prophéties encore plus débiles que celle d’Al Gore sur la montée des océans, voyez, page 28, les mesures du Bureau Of Meteorology australien pour les îles du Pacifique: elles se portent fort bien . Aucun risque de submersion, quoiqu’en dise la propagande.

      http://www.bom.gov.au/ntc/IDO60101/IDO60101.201408.pdf

    • c’est vrai que l’on se trouve un peu con d’avoir passé ne fut(ce qu’une seconde à lire vos imbécilités

    • Tout est dans le quand qui pourrait être un si…

      mais je vous en prie donnez nous le rythme annuel de fonte des « glaces », la masse de glace…

    • « tas de cons. »

      Le niveau des réchauffistes…

      « et ils fondent à vue d’œil, osez dire le contraire »

      Et je suis sur que tu es sur place pour le constater…

      « Et on parle de glace terrestre, pas de banquise.. »

      Oui, une bonne dame blanche.

    • Amusant.
      La majorité (immense) des mathématiciens qui se soucient plus de 3 secondes de ces blagues sur le climat sont « sceptiques ».

      Ce qui est étrange puisque c’est LA position scientifique normale et que les maths ne sont pas une science (au sens classique/popperien du terme).

      Donc il semblerait que vous vous trompiez quand vous recommandez de faire des maths. Mais vous avez l’habitude de vous tromper, n’est-ce pas ?

  • Le « tas de cons » fait des maths et sait que le niveau des mers a augmenté de 20 cm environ depuis a siècle, sans accélération particulière malgré le réchauffement, qui ne connait lui même aucune accélération depuis 1 siècle. le tas de cons sait également que la somme des surfaces de l’Arctique et de l’Antarctique est remarquablement stable, modulo les variations saisonnières. Le tas de cons te conseille de modérer tes propos.

    • Je rajouterai également que le « tas de cons » est de bonne volonté mais il constate que :
      – le Giec prédisait une disparition totale de la banquise arctique avant 2014. Ce qui ne s’est pas produit.
      – dans les années 70, de nombreuses voix nous prédisait une apocalypse glaciaire.

      En conséquence de quoi, le « tas de cons » préconise une certaine modération dans les affirmations définitives et à se calmer dans les invectives.

      • Le rapport 4 du GIEC, en 2007, projetait la « disparition » (en fait la diminution sous le million de km2) de la banquise arctique pour « la fin du 21e siècle ». Le rapport 5, en 2013, était plus précis et envisageait 2050 pour le scénario d’émission RCP8.5 le plus pessimiste, 2100 pour les autres scénarios. Nulle part le GIEC ne prédit « une disparion totale de la banquise arctique avant 2014 ».

        Dans les années ’70, c’est surtout la presse qui parlait de refroidissement. La plupart des climatologues se préoccupaient déjà du réchauffement.

        • Dans les années 70 les « climatologues » se comptaient sur les doigts d’une main et se foutaient comme d’une guigne de ces « réchauffements » ou « refroidissement » puisqu’ils étaient encore scientifiques et non fonctionnaires commissaires-politiques.

      • A quel moment le GIEC a t’il « prédit » une disparition totale de la banquise arctique avant 2014 ???
        cf article du « Monde » de 2012: http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/09/20/la-banquise-arctique-a-fondu-comme-jamais-cet-ete_1762769_3244.html

        « La rapidité avec laquelle se réduit la banquise arctique est très inattendue. Les modélisations menées pour le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) anticipaient une disparition complète de la banquise à la fin de l’été autour de 2080.
        « Avec une sélection des nouveaux modèles, qui seront utilisés dans le prochain rapport du GIEC, nous obtenons une disparition de la glace de mer arctique à la fin de l’été, entre 2040 et 2060, dans un scénario où les émissions de gaz à effet de serre se poursuivent au même rythme », explique M. Fichefet, dont les résultats ont été soumis à la revue The Cryosphere. »

        – Concernant l’argument de l’ère glaciaire « prédite » dans les années 70, https://www.skepticalscience.com/translation.php?a=1&l=12

        Le « tas de cons » était excessif, mais je peux comprendre son auteur, il y a de quoi sauter au plafond lorsqu’on lit les articles « climatosceptiques » de CTP…

        • T’as raison, sodomisons les diptères et soyez très précis : pas question d’utiliser »GIEC » pour désigner autre chose que le Rapport. Aucune interview de scientifique rédacteur, aucun propos d’un porte parole de la cause comme Al Gore, ne mérite l’étiquette « GIEC ».
          A ce compte les discours de Hollande n’engage pas non plus le Parti Socialiste, ça va de soi (et ça marche autant pour n’importe quel politicien dont le nom commence par H — ou une autre — et le parti dont il est membre).

          Qui a de quoi sauter au plafond, là ?

    • Tiens, concernant le niveau des mers, ce que dit le GIEC : « Il est très probable que la vitesse moyenne d’élévation du niveau des mers a été de 1,7 [1,5 à 1,9] mm an-1 entre 1901 et 2010, de 2,0 [1,7 à 2,3] mm an-1 entre 1971 et 2010, et de 3,2 [2,8 à 3,6] mm an-1 entre 1993 et 2010. Les données fournies par les marégraphes et les satellites altimétriques sont cohérentes en ce qui concerne la vitesse plus élevée caractérisant la dernière période. Il est probable que des vitesses aussi élevées se sont produites entre 1920 et 1950; {3.7} »

    •  » la somme des surfaces (de la banquise ?) de l’arctique et de l’antarctique est remarquablement stable, modulo les variations saisonnières » => faux,
      – NOAA : « Annual global sea ice extent is decreasing at an average rate of 319,000 square km (123,000 square miles) per decade with Arctic sea ice decreasing and Antarctic sea ice slightly increasing. Arctic annual sea ice extent is decreasing at an average rate of 518,000 square km (200,000 square miles) per decade, while Antarctic annual sea ice extent is increasing at an average rate of 199,000 square km (77,000 square miles) per decade. » http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/global-snow/201413

      – GIEC : L’étendue moyenne annuelle de la banquise arctique a diminué au cours de la période 1979–2012 à une vitesse qui se situait très probablement entre 3,5 et 4,1 % par décennie (entre 0,45 et 0,51 million de km2 par décennie), et très probablement entre 9,4 et 13,6 % par décennie (entre 0,73 et 1,07 million de km² par décennie) pour le minimum d’été
      (glace pluriannuelle). La diminution moyenne de l’étendue moyenne décennale de la banquise arctique a été plus rapide
      en été que pour les autres saisons (degré de confiance élevé); l’étendue spatiale a diminué en toutes saisons et à chaque
      décennie successive depuis 1979 (degré de confiance élevé) (voir figure RID.3). À partir des reconstructions, on peutaffirmer, avec un degré de confiance moyen, que, sur les trois dernières décennies, le recul de la banquise arctique en été était sans précédent et que les températures de surface de la mer en Arctique étaient anormalement élevées, au moins dans le contexte des 1 450 dernières années; {4.2, 5.5}
      • Il est très probable que l’étendue moyenne annuelle de la banquise en Antarctique a augmenté de 1,2 à 1,8 % par décennie (de 0,13 à 0,20 million de km² par décennie) entre 1979 et 2012. On estime, avec un degré de confiance élevé, que cette vitesse annuelle présente de fortes disparités régionales, avec des augmentations dans certains secteurs et des diminutions dans d’autres secteurs; {4.2}

      • il y a un très bon article ici sur le biais de compréhension dont vous nous faites une magistrale illustration

        http://wattsupwiththat.com/2015/06/30/the-conclusions-of-a-press-release-should-match-the-scientific-study-dont-ya-think/

        on est confronté en permanence avec des comportements comme le vôtre

        êtes-vous appointé par la COP21

        • Oui, je suis même payée par le lobby des énergies renouvelables, par le GIEC, par Obama et Hollande pour vous faire gober des conneries, afin d’instaurer un nouvel ordre écologiste (et communiste, cela va sans dire…) mondial !

          Vous avez donc des liens vers des études qui contredisent ce que je viens de citer du GIEC et de la NOAA?

          • Puisque vous le dites, c’est que c’est vrai 🙂

          • en voiture Simone, on est reparti pour un tour

            ne comptez pas sur moi pour jouer à ce petit jeu des références, cela en devient abscons, et c’est d’ailleurs une problématique qui devrait éveiller la méfiance car sur n’importe quel jeu de données, on ne peut rien affirmer ni dans un sens ,ni dans l’autre.
            A ce propos, vous avez une explication sur les « ajustements » de t° à Darwin, le BOM reste muet sur le sujet(et ceci se représente dans le monde entier)

            Concernant les lobbys, avoir le Pape dans l’équipe de promo, cela ferait rire ,si ce n’était tragique pour les pays pauvres.

          • « Oui, je suis même payée par le lobby des énergies renouvelables »

            >>> MESSAGE MODÉRÉ. LES INSULTES NE SONT PAS TOLÉRÉES. CECI VAUT AVERTISSEMENT

            Quant à des études, je t’envoie ici… http://i.imgur.com/yvWnZ.gif
            🙂

    • « la somme des surfaces de l’Arctique et de l’Antarctique est remarquablement stable »

      …mmmouais: « Twenty Years Of Unprecedented Melting Has Left Arctic Sea Ice Unchanged // Vingt années de fonte sans précédent ont laissé inchangée la glace de l’Arctique »,
      https://stevengoddard.wordpress.com/2015/05/08/twenty-years-of-unprecedented-melting-has-left-arctic-sea-ice-unchanged/

      tandis qu’au pôle sud, c’est carrément l’extension, sauf dans l’Antarctique ouest où des phénomènes tectoniques entrent en jeu,
      http://www.climatechangedispatch.com/west-antarctic-ice-sheet-melting-from-geothermal-heat-not-global-warming.html

  • Tiens, à propos de la COP21, la Chine vient de remettre à la France sa « contribution sur le climat » en préparation de la réunion de décembre.

    Pour sauver la planète, la Chine propose… d’augmenter ses émissions de CO2 jusqu’en 2030 ! Promis, juré, craché, après 2030, elle entamera sa réduction.

    Pas de doute, la COP21 sera le spectacle comique de l’année.

    • Les dirigeant chinois entendent bien donner à manger à la population ainsi qu’une progression du niveau de vie. Ils ne tiennent pas à finir comme les Ceausescu.

      Les dirigeants européens eux font un peu trop confiance à la démocratie à mon avis …

      • ça amène quand m^me une question; comment les dirigeants européens comptent faire durer cette politique car, si ils croient en la véracité des modèle du giec, les accords ne changeront quasiment rien à l’évolution du climat…

        Comment les gens qui auront réduit leur émissions et leur niveau de vie accepteront ils sans broncher de « continuer » dans cette voie…???
        A un moment ou un autre le climat devra être complètement remplacé par un discours de redistribution planétaire…

        j’ai tendance à croire que le bazar se fracassera quand il rencontrera le mécontentement matérialiste des gens..j’ai du mal à croire que on demande tous les ans à la population de baisser ses émissions de 20% supplémentaires..

        • À petite dose ça va passer comment dans du beurre.
          Ils ont quand même une machine a propagande à faire pleurer Goebbels de jalousie.

        • « j’ai du mal à croire que on demande tous les ans à la population de baisser ses émissions de 20% supplémentaires »

          Cela reste pourtant possible sous les contraintes réglementaires et le progrès technique, combinés aux gains industriels.

          Par contre, des cas particuliers peuvent souffrir comme la France qui déjà produit peu de CO2 comparativement à l’Allemagne.

          Le problème, c’est que cet effort d’investissement est vain. Un peu comme les emprunts grecs…

          • oui mais la technique permet de baisser l’efficacité énergétique…ça ya bon…planifier la consommation d’energie, c’est autre chose

  • Des adhérents à EELV, Greenpeace , WWF… etc semblent se lâcher ne pas supportant la contradiction même argumentée.Ils nous sortent les bouses produites par le journalderéférence », alias L’Immonde. »
    Il faut dire qu’ils sont dans le camp du bien, qu’ils détiennent LA VÉRITÉ, la preuve , le Pape sera la star de la COP 21, laissant Hulot, ex-animateur plagiste nous faire la retape surmonté d’une auréole de sainteté écologiste. AMEN.

  • RE…
    Selon la Banque Mondiale, 80 000 milliards de dollars doivent être dilapidés d’ici la fin du siècle pour imaginer contenir le réchauffement sous la barre dite fatidique des 2°C (même si rien ne se passe depuis plus de 15 ans selon les données satellitaires moins bidouillables que les données thermométriques. Bref des données factuelles très éloignées des projections issues des modélisations purement théoriques du GIEC).
    Halte au délire, il va bien falloir arrêter un jour les fous furieux Verts.

    • asésJe crois même que c’est jusqu’en 2050, d’après Gervais.
      On aura jamais vu depuis l’aube des temps une telle volonté de suicider une société, un tel maëlstrom de mensonges plus gros les uns que les autres pour nous faire avaler une telle histoire de Shadoks.
      Pourtant, Richard Feynman le disait à temps et à contre temps: « Si les observations ne confirment pas la théorie, c’est que cette théorie est FAUSSE ». Et c’est bien le cas des modèles du GIEC, basés sur une connaissance incomplète de la machine climatique (au point d’en négliger l’éléphant dans point le couloir, c’est à dire le Soleil).
      L’arrêt du réchauffement depuis bientôt 20ans, l’absence de point chaud dans la haute troposphère, la réaction négative de la vapeur d’eau dans la même zone, au contraire des prévisions, etc., ils ont tout faux, et ils continuent à nous imposer leur -coûteuse- religion !
      Le crime contre l’esprit est paraît-il celui « qui ne peut être pardonné » d’après les Écritures…

      • L’arrêt du réchauffement… ça commence à devenir caduque cette constatation. Au niveau mondial, les derniers mois et années qui viennent de s’écouler ne vont pas dans ce sens la.

        • Bonjour Djamal
          Le RCA est une vielle lubie des verts qui date de 30 ans.
          On a le recul nécessaire (30 ans) pour voir que le réchauffement est sur un trend de 1.5° au plus, ce qui n’est pas bcp plus important que le réchauffement dû à la sortie du petit glaciaire (0.7°/siècle)

          • Bonjour,
            Lubie ou pas, la « pause » commence à s’effacer. Les années et mois records au niveau mondial s’accumulent ces dernières années dans l’indifférence et cassent le faux plat observé depuis 15 ans (sélectionné soigneusement, juste après un brutale montée ).

            • faut pas voir la pause comme ..une pause…regarder les tendances…et les comparer aux modèles..

              • Cela a déjà été discuté. Comparer de manière brute aux modèles fait que l’analyse qui en est faite manque de nuance. Grossièrement, les modèles et la réalité évoluent un peu de la même manière que les températures au cours de l’année et la moyenne. Cela oscille autour de la moyenne, sans jamais vraiment se caler dessus, mais la forme générale est cohérente avec elle.

                • Et bien justement la moyenne centenaire oscille autour de 1.5° +/- 0.5° sans accélération.
                  Ce sont les faits.
                  Avec un recul de 30 ans.
                  Le reste est de la propagande.
                  J’attends tjs une mise au point du giec.
                  On peut rêver.

                  • Sans accélération ?

                    En prenant ce recul de 30 ans, et les analyses de BEST les tendances pour les intervalles suivants sont :
                    1850-2015 : 0.056 ±0.006 °C/décennie
                    1900-2015 : 0.082 ±0.008 °C/décennie
                    1950-2015 : 0.114 ±0.018 °C/décennie
                    1985-2015 : 0.179 ±0.050 °C/décennie

                    Selon toutes les définitions possibles du terme, il s’agit d’une accélération.

                    • Et pourtant la banquise ne se réduit pas. On en est à 25.27 millions de km2, plus que les 25.21 de l’année passée. Alors que cela devrait fondre à vue d’œil et votre pote Nicolas faire du kayak au pole.

                      Étrange n’est-ce pas ❓

                      Comment l’expliquez vous ❓

                    • @gillib

                      Intéressant graphique. On peut en tirer essentiellement deux enseignements :
                      1. en accord assez proche avec BEST, HadCRUT4 présente une augmentation des températures de surface de 1985 à 2015 de 0.167 ±0.050 °C/décennie, soit une accélération par rapport aux décennies précédentes, comme je le mentionnais dans mon commentaire ;
                      2. il n’y a pas, contrairement à ce que vous aimez suggérer sur ce forum, d’arrêt du réchauffement depuis 17 ans (ou 15 ans, ou 10 ans, ou depuis avant-hier à l’heure du thé). Votre graphique montre bien que les températures de surface ont augmenté de près de 0,2°C depuis 1997 … (et il convient de mentionner que le réchauffement ne concerne pas que les températures de surface. Les océans se réchauffent également, les glaces fondent, le niveau des océans monte, autant de signes que le réchauffement continue …).

                    • Ce graphisme est en accord avec ce que je disais:
                      -Augmentation de la temp globale de 1.5°/siecle.
                      -Pas d’accélération du réchauffement. 2.3°/siecle 1985-2000 (englobe 1998 qui a été une année inhabituelle) vs 0.8°/siecle 2000-2015.

                      Je vois bien que les temp augmentent (elles augmentent d’ailleurs depuis la sortie du petit age glaciere), mais les tendances sur 30 ans sont rassurantes et ne montrent pas de tendance catastrophique.

                      Nous auront au final 1.5° de plus avec des effets marginaux, positifs et négatifs.

                      Ce n’est pas ce que l’on entends dans les média.

  • je ne sais pas pour vous mais pour moi , le réchauffement je l’attendais au mois de juin pour éteindre le chauffage et paf j’ai de la canicule en juillet , obligé de basculer sur la clim…on est mal barré pour les économies d’énergie 😉

    • Vous vouliez éteindre le chauffage en juin? Pourtant le mois de juin a été beaucoup plus chaud que la normale.. (digne d’un mois de juillet), et vous vous permettez d’ironiser sur ce soit disant mois de juin froid (c’est dire l’exigence et l’habitude des mois hors normes) . J’ai lu des commentaires d’ailleurs intriguant dans la presse sur la vague de chaleur du style que c’est une vague de chaleur tout à fait banale, d’ailleurs c’est au mois de juin qu’il fait le plus chaud etc etc.. Bref, les gens ne savent pas de quoi il parle.

      • @Djamal
        Juin plus chaud que la normale ? On est à peine le premier juillet et vous avez déjà les statistiques du mois ?
        Savez vous que le mois de juin compte 30 jours et qu’avant ce 30ème jour soit-disant caniculaire, 29 jours l’ont précédé ?

        • Bien sur que j’ai les statistique du mois ! Depuis le 1er juilet à 6h UTC officiellement! Il n’est pas nécessaire d’attendre la fin du mois.. juste la fin du dernier jour du mois pour avoir les valeurs définitives.

          Je connais très exactement le temps qu’il a fait. Les températures moyennes maximales ont dépassé de 2 à 3 ° la normale sur le bassin parisien, à titre d’exemple, ce qui est assez important. Vous me prenez pour celui qui a le souvenir d’un été pluvieux juste parce qu’il a plu le jour de son mariage? Enfin..

          Et le 30 juin a été caniculaire dans sud ouest et la façade atlantique, n’ayons pas peur des mots. On a relevé des valeurs tout à fait exceptionnelles, avec de nombreux records à la clé ( 36 à 40° le long de Nantes à Hendaye).

          • d’attendre beaucoup après la fin du mois **

          • pas sérieux…il faut regarder cela sur le plan statistique regarder si la fréquence des événements dits extrêmes change…
            et comme sur le plan théorique on ne sait même pas si un réchauffement augmente ceci ou cela…ça fait une belle jambe, mais ça fait causer…et bien sur on peut toujours arguer que tout est causé par le réchauffement…
            pas forcement vrai..mais difficile à prouver faux!

            ajoutons un point..
            regarder la température d’un lieu pose question car cette température est affectée par son environnement autant que par le climat…
            donc des records sont bien des records mais ce ne sont pas forcement des records « climatiques »…
            de combien la température max est majorée du fait de l’urbanisation? du bitumage? de la modification des paysage? de l’assèchement ? vous les savez vous???

            si vous voulez regarder la température ..regardez des données satellitaires..

            • Mais vous avez raison. Par contre je ne vois pas le côté pas sérieux: vous faites du hors sujet.
              Ou a t-il été question de faire un rapprochement entre climat et la petite mise au point météorologique que j’ai eu?Vous n’avez pas pris la peine de lire correctement. Avouez que mon interlocuteur s’est enlisé comme vous en préjugeant n’importe quoi.
              Au passage, les données répondent à des normes bien précises, les météorologues connaissent leur métier. Votre question a déjà toute ses réponses.

              • je cite
                J’ai lu des commentaires d’ailleurs intriguant dans la presse sur la vague de chaleur du style que c’est une vague de chaleur tout à fait banale, d’ailleurs c’est au mois de juin qu’il fait le plus chaud etc etc.. Bref, les gens ne savent pas de quoi il parle.

                aucun événement singulier n’est banal..au pire sort il de la normale…

                il est rarissime que cela enseigne quoique ce soit…

                les météorologues connaissent certes leur métier…et alors?
                des tas de gens s’amusent à relever les bizarreries des météorologues qui essayent de relire le travail des anciens météorologues et de le corriger.
                Il est quand m^me surprenant que certaines données météo soit remplacées par des données corrigées. ce qui fait que quand vous regardez telle courbe de température de telle station vous ne savez pas si il s’agit de données brutes, soit un loustic que relève la température, ou cette courbe PLUS une tendance de fond. C’est ennuyeux. En outre, mes météorologues connaissent si bien leu affaire que jonova s’amuse à relever de curieuses anomalies comme une moyenne supérieure à ne valeur maximum dans les relevés de température suite à une suppression visiblement pas si professionnellement faite que cela d’un « pic de chaleur ».
                Je suis tout à fait OK avec le réchauffement climatique comme une hypothèse non aisément rejetable et donc comme quelque chose que certain peuvent redouter…à chaque fois que j’y voie associé une probabilité ou une certitude ma confiance tombe à zéro car je ne peux pas comprendre comme on peux pondérer des runs de modèles

                Pour résumer, les modèles ont leurs limites les données historiques sont douteuses…et là dessus on prétend établir des certitudes??? Des convictions peut être…mais la conviction est subjective…

                Et un petit exercice ou une petite question…météofrance donne sur son site des probabilités de précipitation… expliquez moi d’ou ça sort..et expliquez moi , je vous en prie…

                • « aucun événement singulier n’est banal..au pire sort il de la normale… »

                  Ai-je dit le contraire? Quel est le rapport entre climat/RCA et votre citation? Vous faites du hors sujet. Vous n’avez pas compris la phrase: la vague de chaleur n’est pas banale au contraire et non, le mois de juin n’est pas le plus chaud de l’année. Je critiquais le fait que les gens disent n’importe quoi dès qu’il s’agit de météo.

                  Pour la proba, je ne suis pas celui qui a créé les modèles de prévisions; mais ça me parait intelectuellement aisé à concevoir.

                  • Corriger les propos de amike, oh quel exploit intellectuel de couper les cheveux en 4 puis en 8 …
                    Vous aimez bien jouer le redresseur de torts. Ayatollah vert ❗

                    • On écrit n’importe quoi sur des faits simples. C’est impossible de d’avoir le dernier mot ici, même pour des choses on ne peut plus clair et net.

                    • Le problème c’est que vous redressez des banalités. D’ou le coupage de cheveux…

                    • Ca aurait pu en rester à 1 commentaire, mais non, vous ne supportez pas la moindre rectification qui ne va pas dans le bon sens.

                    • Visiblement, vous de même …

                    • Moi aussi? Personne n’est en mesure d’apporter une rectification dans la mesure où je dit des choses exactes.

                      « Juin plus chaud que la normale ? On est à peine le premier juillet et vous avez déjà les statistiques du mois ?
                      Savez vous que le mois de juin compte 30 jours et qu’avant ce 30ème jour soit-disant caniculaire, 29 jours l’ont précédé ? »

                      Pardon mais quand je lis ceci, je vois que mon interlocuteur trahit son ignorance sur le sujet (première phrase) et se croit plus malin que moi (avec sa phrase grotesque): au lieu de dire « oui en effet ».

                    • C’est ce que je pensais. Vous êtes un Ayatollah vert.
                      N’importe quel crétin sait que le mois de juin à 30 jours. Quel besoin avez vous de le relever ❓ La chaleur vous monterait-elle à la tête ❓ Overload ❓
                      Seulement vos interlocuteurs ne savent peut-être pas que les données sont transmises automatiquement.
                      Et que le calcul se fait rapidement.
                      Ce qui explique la réaction.

                      Nul besoin d’en faire un foin du tonnerre tel que vous le faites.

                    • N’importe quel crétin comprend ce qu’il voulait dire en parlant du nombre de jour de juin. Il sous entend que je me suis laissé berné par la canicule ayant débuté le 30 juin et que j’aurais alors déclaré juin chaud juste à cause de cette journée.
                      Deuxièmement, comme vous dites, il n’a jamais consulté de relevés, donc sa légitimité à me contredire est nulle.
                      C’est clair, c’est simple, c’est indiscutable.

                    • Mais entre le commentaire du bas et celui la, je me demande vraiment si vous lisez ce qu’il y a marqué. C’est à se taper la tête sur les murs tant vos commentaires sont hors propos et pas logiques.

                    • Ah, vous avez encore un crane ❓ Pour quelle raison insistez vous ❓

                      Moi aussi? Personne n’est en mesure d’apporter une rectification dans la mesure où je dit des choses exactes.

                      Pas toujours : vous n’êtes pas Dieu … Et vous l’avez bien ouverte à prétendre cela.

                      Deuxièmement, comme vous dites, il n’a jamais consulté de relevés, donc sa légitimité à me contredire est nulle.

                      Vous en savez quoi ❓

                      Savez vous que le mois de juin compte 30 jours et qu’avant ce 30ème jour soit-disant caniculaire, 29 jours l’ont précédé ?

                      Voilà ce qu’il a dit. je vous rappelle qu’il n’a pas fait chaud partout. Ce que j’ai constaté, puisque nous avons eu des température matinales presque égale à 0.

                      Quand a interpréter son propos sur les 30 jours comme une ânerie et en faire un foin comme vous le faites, c’est ahurissant. Vous aimez enfoncer les portes ouvertes vous :mrgreen:

      • avant de critiquer , demande moi où j’habite , la météo c’est très variable, quand il fait chaud quelque part , généralement , il fait froid ailleurs..putain d’anticyclone des Açores, comme el nino on ne sait jamais où il va (enfin , lui on sait mais en colère ou pas ?)et où il sera et quand !
        nota : climatologie et météo sont frères même si ils s’opposent en ce moment..m’enfin demande a Duflot elle a un diplôme en géographie et donc en climatologie

        • Alors dites moi votre lieu de résidence, mais à part le pourtour méditerranéen et quelques cap, le pays est assez petit pour avoir des variations de températures lié à la synoptique météo assez similaire sur le territoire.
          Vous avez sous entendu que le mois de juin était froid. Les gens ne savent plus ce que c’est que des températures de saison tant ils êtes habitués de manière chronique à des mois au dessus des normales.

          Nota: pourquoi parlez vous de cette Duflot?

          • .. à coté de bordeaux , climat océanique mais manque de bol , là ou je suis , l’écart de température est très important par rapport a la moyenne , creux , terrain sablonneux , forêt de pins .., quelques degrés au dessus de zéro début juin le matin et gel en mai malgré de bonnes températures l’après midi ,tout dépend de la girouette !
            pour Duflot , elle a un diplôme en géographie et il ne serait être question de géographie sans étude du climat régional..

            • Tout ça pour dire que chez vous, juin a été plus beaucoup chaud que la normale… que ça vous plaise ou non. Ca vous pose un problème d’admettre un fait? C’est quand même formidable!

      • Chacun son gros … Vous c’est menteur. J’ai ouvert 5 mn le radiateur de la SBD plusieurs fois pendant le mois de juin. Comme quoi il n’a pas fait si chaud partout, et que rien n’est homogène.

        • Vous plaisantez? Le mois de juin a été assez considérablement plus chaud que la normale que ça vous plaise ou non. Votre histoire de radiateur est grotesque. D’ailleurs, vous n’avez pas compris le sens de ma phrase sur l’homogénéité. Vous parlez sans connaitre le sujet et vous osez me traiter de menteur.

          • Et vous ❓ Vous savez lire ❓ Vous vous trouvez sérieux vous ❓ Grotesquement sérieux ❓ J’ai dit que ce n’était pas homogène. Comme à LA, ils se les gèlent alors qu’ils devrait suffoquer sous la chaleur. Des températures de 19 à 25 C sont attendues ces prochains jours.

            • C’est quoi LA?
              Je dit que le mois de juin a été plus chaud que la normale. On me rétorque ça dépend ou.
              La France est assez réduite pour avoir des écarts à la normale à peu près homogènes en moyenne sur le mois (je ne parle pas des disparités de températures entre régions sur tel ou tel jour comme vous me faites dans votre exemple, mais de l’écart moyen à la moyenne mensuelle). On est pas en Russie ou au Etats Unis. Lorsqu’un mois est plus ou moins chaud que la normale, il l’est d’une manière générale sur tout le territoire, avec quelques nuances bien sur. On peut signaler certains cap ou le pourtour méditerranéen qui échappent un peu à ce constat.
              C’est simple non ? Alors ne tombez pas dans le hors sujet comme les autres.

              • 16.5 au lieu de 16.2, mon dieu quel drame, quel record de chaleur épouvantable. On va tous cramer … 🙁

                • Vous pouvez préciser ces chiffres svp..
                  Mais la n’est pas le problème. Je signale juste que juin n’a pas été froid comme sous entendu, et cela créé un psychodrame.

                  • C’était le mois de juin.
                    Juin un peu plus chaud, mai plus frais, juillet sera peut-être nettement plus chaud.
                    On verra.

                    • La température moyennée sur la France a dépassé la normale 1981 / 2010 de 1,5°C, pas de 0.3°.. on se demande d’où vous avez sorti ces chiffres.

                    • Encore une fois, c’est de mois dont il est question pas d’année. Et de mois de cette année. Pas besoin d’attendre la fin de l’année pour avoir les moyennes :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

                      Et vu qu’un gus dit que nous sommes de gros c.. en gros tas, je déclare que vous êtes un gros menteur.
                      Ce n’est pas de 1,5 °C dont 2014 a dépassé la normale, mais de de 1,2 °C. Nuance de taille ❗
                      Mais que faites vous donc de la précision ❓

                      Pour un « scientifique », cela la pose …

                    • Mais qu’est ce vous me chantez la? Je vous parlais de la moyenne du mois juin 2015 à l’échelle nationale. Mais vous faites exprès ou quoi.

                    • Depuis le début, on parle de Juin 2015 et vous nous dites subitement (on se demande pourquoi) que je me met à parler de l’année 2014.. désolé mais la vous êtes tous des champions.

                    • Je vous parlais de la moyenne du mois juin 2015 à l’échelle nationale. Mais vous faites exprès ou quoi.

                      Mais pourquoi vous ne le précisez pas ❓ Vous êtes un « scientifique » oui ou non ❓ Vous êtes compétent ❓ Il pouvait très bien s’agir du mois de juin à l’échelle mondiale, ce qui aurait aussi du sens.

                      Quant à le faire exprès, là c’est bien vous.

                      Et pourquoi n’aurais-je pas le droit de parler de périodes annuelles plutôt que mensuelles ❓
                      L’année a bien plus de sens.

  • La concentration en gaz carbonique de l’atmosphère n’a jamais influencé sa température, et cette dernière ne cesse de baisser depuis dix ans.
    http://www.weatheraction.com/docs/WANews15no16.pdf

  • Quand on sait que 16 milliards de dollars sont quotidiennement gaspillés dans le monde pour endiguer le réchauffement climatique (89000 milliards jusqu’en 2030, c’est le programme onusien pour combattre le réchauffement climatique, vous avez bien lu, faites le calcul) on est en droit de se poser de réelles questions ! Le GIEC (ou IPCC en anglais) remplit son contrat, c’est un organisme criminel au même titre que Greenpeace, deux groupes d’activistes opposés au développement de pays comme l’Inde ou le Pakistan, d’ailleurs y a-t-il une différence entre ces deux organisations: https://jacqueshenry.wordpress.com/2015/06/30/ca-se-rechauffe-cette-fois-cest-certain/

  • Une des personnes les plus crédibles sur le (contre)sujet est Benoit Rittaud. Son blog est très intéressant : https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com

  • http://www.weatheraction.com/
    (THE MINI-ICE AGE IS COMING AND THE SUN IS CAUSING IT)
    Piers Corbyn, WeatherAction, 28 June 2015:

    Piers Corbyn criticises UK Met Office Comments on possible Mini-Ice Age, « which will not overcome Man-Made Global warming »,
    as « delusional nonsense from true charlatans »
    and warns of Papal regression against science repeating the Catholic Church and Inquisition terror meted out against Galileo in 1633.

    At WeatherAction HQ, London Bridge, UK, Piers Corbyn, Director of WeatherAction, astrophysicist and solar and climate physicist said:

    « The recent Met-Office Johnny-come-lately references to a possible coming Mini-Ice Age are the mark of true charlatans.
    « They denied predictions by ourselves in 2008 and others at various times that a mini-Ice Age was coming and now they see that ALL THE EARLY WARNINGS WE AT WEATHERACTION MADE HAVE BEEN CONFIRMED, they jump in and agree with our prediction, without acknowledgment.
    They are true charlatans. Their behavior is despicable.

    « They can neither explain nor predict the climate developments of the last 7 years yet they receive hundreds of millions of public funds to pretend to understand what is going on and put forward the deluded religious view that the extreme changes seen are driven by mankind’s CO2.
    « Their so-called long-range forecast and Climate operation should be de-funded immediately and they should be forced to fund their operation by selling long range forecasts and climate predictions based on their record – of total failure.
    « This Government claims to be into rewards for success, so why do they continue this theft from the public for even one more day?

    « The facts are:
    « WeatherAction warned in 2008 that general decreases in solar activity and timely lunar modulations of sun-earth links would lead to a general lengthening and wild changes of the jet stream,
    world cooling, especially in temperate regions,
    longer colder winters,
    late Springs
    and increasing incidence of extreme hail events.
    ALL these predictions have been confirmed.

    « The Met Office, UN Climate Committee (IPCC) and their camp-followers in various research institutions and media (e. g. BBC, AlJazeera) around the world who are funded to propagate the delusional religion of man-made climate change admit that in their models extra CO2 cannot explain the changes in the Jet-Stream which are the arbiter of modern climate change.
    « They can explain nothing. They can predict nothing. They are paid by the public for failure.

    Next,  » the MetOffice and or associates pretend that previous Mini-Ice-Ages were confined to USA / Europe and therefore not world-wide and so the coming MIA will not be world-wide either.
    « The problem is: they are lying. Previous mini-ice ages, such as the Maunder Minimum (1645-1715) and Dalton Miniumum (1785-1820) of solar activity and world temperatures were worldwide. Furthermore, recent very extreme cold has also been experienced in China, the Indian sub-continent and Australasia.

    « The claim that the relentless march of the Mini-Ice-Age will be stopped by man-made global warming is BIASED OPINION NOT BASED ON ACTUAL PEER-REVIEWED SCIENCE.
    It is delusional nonsense based on cretin physics and data fraud.
    T »he fact is: world (sea) temperatures lead and control levels of the trace-gas CO2, not the other way around;
    claims of ongoing world warming are based on surface data ‘selection’ (fraud), while satellite data shows cooling and
    Man’s 4% of the total CO2 flux, in and out of the sea and biomass is trivial compared with, and does not control, natural changes which are 25 times bigger!

    See slides 7+8, 6 and 1+3 in pdf (link):
    http://www.weatheraction.com/docs/WANews15no16.pdf

    « The onset of the Mini-Ice-Age continuing to 2035 is inevitable
    – and no amount of data fraud by the UN and camp-followers in academia, baseless propaganda by BBC and AlJazeera, inane green religious piety by politicians or anti-science diktats
    – echoing the terror the Catholic Church and Inquisition meted-out to Galileo and other ‘heretics’ by the Pope can stop it. »

    he said

    « The Pope’s Encyclical pronouncements on ClimateChange are the work of The Devil and – like the Papal Inquisition against Galileo in 1633 – place baseless and deluded belief and lies (e. g. from UN Climate Committee the IPCC) above observed scientific fact.
    « We challenge the Pope (or his agents) to public debate on the science, and we challenge all Man-made Climate Change believers to call on the Pope to debate the science or recant their regression to the anti-science days of the 1633 inquisition against Galileo. »

    said Piers
    References: http://www.dailymail.co.uk/news/article-3136780/You-need-wrap-UK-set-plunge-mini-ice-age-Met-Office-warns-one-five-chance-temperatures-drop-leaves-seen-17th-century.html

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« La vraie question que vous devriez vous poser est : aujourd’hui l’État français prélève à peu près 62% de la richesse française et rien ne marche […] Qu’est-ce qu’ils font de notre pognon ? »

 

Ces mots de Charles Gave prononcés à l’antenne de Sud Radio sonnent comme du bon sens. Si la question initiale visait le secteur régalien, elle se pose également pour la politique environnementale. Cette année, le ministère de la Transition écologique a été doté d’un budget de 45,5 milliards d’euros, soit cinq fois celui des Affair... Poursuivre la lecture

J'ai trop souvent prévenu que la richesse et la prospérité de l'Occident pouvaient disparaître en un clin d'œil à cause de politiques irrationnelles. L'Europe a pillé les dividendes de la paix de l'après-guerre froide, emprunté à la génération suivante et est maintenant confrontée à un hiver long et froid, sans autre choix que la misère. Tout cela en se pliant à une idéologie verte qu'elle ne peut plus se permettre économiquement et qu'elle semble incapable d'abandonner politiquement.

Après un départ émotionnellement brutal de ma carri... Poursuivre la lecture

La future sobriété annoncée dans les principaux médias serait contrainte par la situation générale (covid et guerre en Ukraine).

Ces privations forcées (heureuses ?) deviendraient-elles aujourd’hui l’autre nom du rationnement que les Français ont connu pendant la guerre entre 1940 et 1945 ?

La cause est-elle à rechercher dans « la conjoncture » internationale, ou est-ce le résultat de l’impéritie et de l’incompétence des gouvernements successifs depuis au moins 15 ans ?

 

La sobriété serait vertueuse ?

Il est ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles