Ne laissons pas les terroristes gagner leur guerre

Bernard Cazeneuve Credit Parti Socialiste (Creative Commons)

L’attaque terroriste de Saint-Quentin-Fallavier inspire l’horreur. Mais les réactions du gouvernement sont elles aussi effrayantes et pas à la hauteur.

Par le Parisien Libéral.

Bernard Cazeneuve Credit Parti Socialiste (Creative Commons)
Bernard Cazeneuve Credit Parti Socialiste (Creative Commons)

Encore une journée qui a vu notre pays touché par un acte terroriste islamiste, à Saint-Quentin-Fallavier. Cet acte terroriste inspire l’horreur. Au-delà de l’acte en lui-même, qui sera jugé par la justice puisque le possible auteur est encore en vie, les réactions des politiques, à commencer par celles du gouvernement, sont elles aussi effrayantes.

D’une part, Bernard Cazeneuve bafoue allègrement la présomption d’innocence en donnant le nom du principal suspect à un média. D’autre part, Olivier Faure, le porte-parole du Parti Socialiste (PS), pense que le parlement a bien fait de voter la Loi Renseignement.

Contrepoints611 - services secrets - loi renseignement - René Le HonzecPourtant, la loi renseignement, de l’aveu même de Jean-Jacques Urvoas et de Bernard Cazeneuve, régularise et donne un cadre légal à des pratiques qui existent déjà, non ? Autrement dit, les services secrets avaient les moyens de surveiller le suspect. Il était d’ailleurs fiché. Pourtant ces pratiques liberticides n’ont rien changé et rien permis d’éviter.

Qu’on ne vienne donc pas nous dire qu’il faille renoncer à nos libertés et aux droits de l’homme pour lutter contre le terrorisme. C’est peut-être même l’inverse. Plus nous transigeons avec les valeurs libérales (dont la séparation des pouvoirs, respect du droit et des libertés civiles), plus nous laissons les terroristes gagner des batailles.


Sur le web