Ne laissons pas les terroristes gagner leur guerre

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Bernard Cazeneuve Credit Parti Socialiste (Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ne laissons pas les terroristes gagner leur guerre

Publié le 27 juin 2015
- A +

Par le Parisien Libéral.

Bernard Cazeneuve Credit Parti Socialiste (Creative Commons)
Bernard Cazeneuve Credit Parti Socialiste (Creative Commons)

Encore une journée qui a vu notre pays touché par un acte terroriste islamiste, à Saint-Quentin-Fallavier. Cet acte terroriste inspire l’horreur. Au-delà de l’acte en lui-même, qui sera jugé par la justice puisque le possible auteur est encore en vie, les réactions des politiques, à commencer par celles du gouvernement, sont elles aussi effrayantes.

D’une part, Bernard Cazeneuve bafoue allègrement la présomption d’innocence en donnant le nom du principal suspect à un média. D’autre part, Olivier Faure, le porte-parole du Parti Socialiste (PS), pense que le parlement a bien fait de voter la Loi Renseignement.

Contrepoints611 - services secrets - loi renseignement - René Le HonzecPourtant, la loi renseignement, de l’aveu même de Jean-Jacques Urvoas et de Bernard Cazeneuve, régularise et donne un cadre légal à des pratiques qui existent déjà, non ? Autrement dit, les services secrets avaient les moyens de surveiller le suspect. Il était d’ailleurs fiché. Pourtant ces pratiques liberticides n’ont rien changé et rien permis d’éviter.

Qu’on ne vienne donc pas nous dire qu’il faille renoncer à nos libertés et aux droits de l’homme pour lutter contre le terrorisme. C’est peut-être même l’inverse. Plus nous transigeons avec les valeurs libérales (dont la séparation des pouvoirs, respect du droit et des libertés civiles), plus nous laissons les terroristes gagner des batailles.


Sur le web

Voir les commentaires (48)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (48)
  • Il y a clairement un changement dans la stratégie de communication du gouvernement.

    Avant, il fallait des jours pour savoir que -bien entendu- le suspect était fiché à la DGSI (il le sont tous). Il fallait attendre des heures pour avoir des détails sur la scène du crime.

    Hier, tout a changé.

    Il suffit de voir le fil du Dauphiné Libéré.

    http://www.ledauphine.com/isere-nord/2015/06/26/saint-quentin-fallavier-une-explosion-chez-air-products

    -10h07 : suite à forte explosion, pompiers arrivent
    -10h29 : attentat, « décapitation », drapeaux Daech
    -11h23 : individu arrêté, connu de la DGSI

    Voilà. En moins de 2h, tout est plié.

    Nous entrons dans la phase 2. Celle où le gouvernement va utiliser ces attaques comme des leviers légitimistes.

    La rapidité avec laquelle les autorités désignent « Daech » est proprement stupéfiante.

    Un cinglé tue son patron, et met 2 drapeaux…. hop c’est une attaque terroriste commanditée par « Daech » !

    Il y a clairement dorénavant une volonté d’instrumentaliser cet « ennemi » qui est à la fois extérieur (Mali, Syrie, Irak etc.) et intérieur (ce qui est fort pratique).

    Cette phase 2 doit mener Hollande jusqu’en 2017, et lui permettre de faire diversion, de faire oublier la catastrophe économique.

    Les Français vont devenir obsédés par « Daech »… leur attention sera focalisée sur ce point (virtuel).

    Encore une fois, les événements d’hier démontrent cette nouvelle donne politique, cette instrumentalisation obscène.

    • La même journée, l’attaque en Tunisie, permet de mettre en lumière cette instrumentalisation.

      D’un côté, un individu qui tue son patron en… Isère, dans une zone industrielle…

      De l’autre, un homme qui donne un coup fatal au tourisme tunisien, quelques mois après l’attaque du musée.

      Seule la seconde attaque a été revendiquée par Daech. Et pour cause ! Elle est réfléchie, appuie là où ça fait mal, vise un « ventre mou » évident, des symboles (touristes étrangers etc.).
      Bref, du boulot de pro.

      Mais dans le premier cas… franchement… La précipitation de Hollande est ridicule. Et démontre l’instrumentalisation.

      • Ils le disent : la loi renseignement a parfaitement fonctionné.
        Avant on connaissait l’identité des auteurs d’un « attentat » des heures, voir des jours plus tard. Maintenant, on connait l’identité des auteurs immédiatement après. Bon, je vous concède que dans les deux cas, les « attentats » se sont quand même produits.. mais, avantage, les « terroristes » n’ont plus besoin « d’oublier » leurs cartes d’identité sur les lieux de l’attentat afin d’être identifiés.
        Vous voyez, il y a de nets progrès non ?

      • L’attaque de de Sousse en Tunisie put être qualifiée d’attentat islamique.
        A St Quentin Fallavier,
        1) il y a eu le meurtre d’un homme mais la victime connaissait son agresseur. Et selon les premières investigations ce crime se serait déroulé en dehors de l’usine, le corps ayant été ensuite transporté et abandonné là.
        2) l’attentat contre l’usine elle-même est dérisoire
        les dégâts matériels sont insignifiants
        la methode de sabotage étant carrément ridicules

        Un meurtre + de tels agissements auraient ils du provoquer l’intervention de l’Elysée ?

        • il s’agit clairement d’un acte terroriste(voir sa définition). Il est quand même important de préciser que la victime a été décapité.
          En plus, cela ne change rien que l’auteur de l’acte teroriste n’ait pas réussi car il était incompétent et pas doué.
          C’est normal que le gouvernement intervienne. Ce qui serait bcp mieux c’est qu’il se pose des questions sur la lutte antiterroriste en France et qu’il comprenne que l’on ne peut pas tout miser sur la technologie (qui est un outil précieux) et qu’il faut miser sur le renseignement humain. Le gouvernement doit lancer une vraie réflexion sur la lutte antiterroriste (en s’appuyant sur des experts dans ce domaine) et décider que la lutte antiterroriste ne serait plus dicter par des considérations politiques mais par des considérations d’efficacité. Cela passe par l’aborgation de la loi sur le renseignement et la suppression du plan Vigipirate ainsi qu’une augmentation des moyens des services de renseignement. Bien sûr, jamais le gouvernement ne fera cela
          Cet attentat prouve encore une fois l’inutilité de la loi sur le renseignement.

          •  » ainsi qu’une augmentation des moyens des services de renseignement.  »

            Je ne crois pas que c’est due à un manque de moyens des services de renseignement. Il semblerait que le terroristes était bien connu des services de renseignement. A qui ça sert de vouloir leur donner plus de moyen si c’est pour rester inactif quand un type est reconnu comme dangereux?

            D.J

      • trois attaques de l’EI le même jour (France, Koweit, Tunisie) j’ai un peu du mal à croire aux concidences

    • Avant, le gouvernement faisait tout pour minimiser les attaques terroristes mais depuis janvier, cela a changé car Hollande a vu qu’il pourrait profité du terrorisme pour améliorer son image. Voilà pourquoi maintenant quand il y a une attaque terroriste, Hollande parle à la presse, il veut montrer qu’il est un vrai chef d’état

  • de toute façon, ils ne pourront pas surveiller tout ce petit monde qui nous veut du mal ; c’est trop tard, les térroristes sont chez nous , et combien d’entres eux sont inconnus des services de renseignement ? si en plus , ceux qui sont connus ne sont pas surveillés , on se demande à quoi sert leur fumeuse loi de renseignement ; ha oui , à scruter la vie du français , ses revenus , ce qu’il fait , ce qu’il dit et patati et patatin couffin….. moi je vous le dis , ne renoncez pas à votre liberté , et prenez votre sécurité en main , car malgrés les parole de hollande ( lu sur le site http://www.voxnr.com) , chapitre  » pas d’unités politiques aprés l’attentat commis en isère  » ,il ne faut pas compter sur l’état pour notre sécurité …ni pour quoi que ce soit d’ailleurs….

    • Tres bon commentaire mais quand les francais se souviendront ils enfin que 70 % des Bi nationnaux tunisiens ont votés pour le parti Islamique Enarda aux elections tunisienne ce qui nous fait eclater de rire a defaut d’autre chose quand nous vouons le commentaire de Cambadelis sur le pas d’amalgame. Nous ne sommes pas idiots et savons faire la part des choses ce que ce monsieur ignore simplement

  • Le peuple n’a qu’un seul ennemi, c’est le gouvernement. (Louis Antoine de Saint-Just)

  • Bonjour
    Notre ministre de l’intérieur donne le nom du ‘terroriste’ et hop EUROPE 1 téléphone a sa femme et lui apprends que son mari a fais sauter l’usine alors elle ne comprends plus rien et se mets a dire que cela n’est pas possible et que son mari n’est pas un terroriste.
    Plus tard les hommes du BRI viennent arrêtè la famille.!!!!!!!!!
    C’est moi ou on doit se préoccupé de l’interpellation des gens avant de donner les NOMS a la presse.
    Bonne journée
    Dudu

  • il faut noter que la tactique des idéologues qui se cachent derrière ces attentats est publique.

    en occident, ils veulent que les souchiens haïssent les musulmans sans distinction, les malmènent suffisament pour pousser un nombre significatif de musulmans vers l’extremisme..

    ils peuvent dire merci aux medias qui font la meilleure publicité qu’ils pouvaient rever, trop abrutis pour prendre de la hauteur et ne pas tomber dans le piège… ( la décapitation est à ce titre un exemple d’inconséquence journalistique)
    ils peuvent dire merci aux politiques de l’opposition, qui expriment exactement, mot pour mots ce que les idéologues islamistes voulaient qu’ils disent… a ce niveau de non maitrise de ses émotions, cela dépasse l’incompétence à diriger un pays… cela frole la complicité objective
    ils peuvent dire merci aux politiques au pouvoir : la couardise est une marque de fabrique des gouvernants, et en plus ils nous prennent pour des cons : augmenter le niveau Vigipirate, déjà au maximum et que nous ne savons payer, augmenter la surveillance généralisée des citoyens alors que les terroristes des derniers attentats étaient tous connus, observés, suivi… plutot moins que plus, plutot mal que bien… nous faire croire que l’on est en sécurité… c’est faux, et ce n’est pas vraiment grave en soi… c’est le monde ….

    il va de plus en plus mal… il va plutot très bien… ( D’ormesson)

  • Je suis prêt à abandonner une partie de mes libertés si cela peut sauver ne serait ce qu’une vie humaine.

    • Faites le serment de ne plus partir en vacance chaque année et de donner l’argent à une organisation caritative qui s’occupe des enfants.

      -Vous avez perdu une partie de votre liberté.
      -Vous avez sauvé bien plus d’une vie.

      Ne soyez pas ridicule: même vos vacances valent plus qu’une vie humaine à vos yeux et les dérives de l’état Français sont porteuse de bien plus de dangers que de sauvegarde.

    • Vous finirez donc par perdre vos libertés ET la vie des autres.

    • Et vous finirez comme Matthew Miller. Bon courage.

    • la loi du renseignement ne va pas sauver des vies huumaines, il faut repenser le renseignement (en misant sur l’humain, la technologie s’est bien mais elle ne peut pas tout faire). Il faut donner plus de moyens (budgets et hommes) aux services de renseignement et de lutte contre le terrorisme

  • N’oublions pas que le nullissime ministre de l’Intérieur souhaitait, il y a quelques jours un joyeux ramadan aux musulmans de France.
    Elle est belle la fête…

    • Elections approchant, normal qu’il lèche le cul de ses clients. En revanche, il faudra qu’il explique un jour comment il fait le grand écart avec la soit-disant laïcité prônée par l’Etat national-socialiste.

  • Est ce vraiment une attaque terroriste ? N’est ce pas un règlement de compte personnel d’un gars un peu déséquilibré, qui « maquille » ensuite son crime sous couvert d’une cause politique ?
    Comme attentat, on a vu « mieux »… Le gars ne s’est pas fait sauter (d’ailleurs, il n’y a pas eu d’explosion, mais une détonation), le site industriel n’a pas été endommagé, cela s’est passé dans une zone plutôt déserte…
    Le gouvernement s’empresse de parler d’attentat… Valls revient en urgence d’Amerique du sud (ce voyage devait être sans importance….). Tout cela aide à justifier la loi renseignement, et Hollande reprend ses postures de « petit père de la nation », tout occupé à nous protéger des gros méchants. Cette posture lui a plutôt réussi en janvier, il aurait tort de s’en priver aujourd’hui…

    Bref, ne va-t-on pas un peu vite ?

    • « N’est ce pas un règlement de compte personnel d’un gars un peu déséquilibré, qui « maquille » ensuite son crime sous couvert d’une cause politique ? » et vous expliquez comment l’attaque contre l’usine ? s’il s’agissait juste d’un règlement de compte, il n’aurait rien tenté contre l’usine et surtout, il n’aurait pas décapité le mec.
      En vérité, c’est juste que bcp de gens ont du mal à comprendre que des personnes puissent agir de cette manière qu’ils disent que ce sont des déséquilibrés. Mais ce sont des gens qui ont juste une logique complétement différente que la notre. Si ce mec était un déséquilibré, il aurait eu des antécédents psychiatriques. En plus, la description fait par l’entourage du mec ne correspond pas à un déséquilibré.
      Il faut arrêter de voir des déséquilibrés partout. C’est un peu comme les gens qui disaient que Breivik était un déséuilibré alors qu’il était parfaitement sain d’esprit, il agissait de manière rationnel et logique

      • jacques: « et vous expliquez comment l’attaque contre l’usine ? s’il s’agissait juste d’un règlement de compte, il n’aurait rien tenté contre l’usine et surtout, il n’aurait pas décapité le mec. »

        Ce qui dit Claire pourrait être parfaitement juste.
        Les suicidaire se réclament parfois de l’idée du moment qui a le plus d’impact pour ne pas partir dans le silence, pour marquer les gens. (GermanWing)

        Il existe de vrais religieux, fanatiques, convaincus, préparés, mais « l’attentat » de celui-là était quand même sacrément mal foutu et ressemblait plus à l’acte d’un revanchard un peu con.

        • c’était un un islamiste radical depuis des années ce qui réduit à néant la thèse du déséquilibré

          • Mhoui…

            Soit on suit la masse comme dans une guerre et on est dans la « norme », soit on est hors norme part rapport au milieu dans lequel on vit et dans ce cas l’idéologie sous-jacente ne pourrait bien être qu’un prétexte.

            Peu importe, quand on commet un crime au nom d’un drapeau et qu’on sait distinguer le haut du bas, c’est clair quel que soit le parcours pour en arriver là.

      •  » Il faut arrêter de voir des déséquilibrés partout  »

        Ils en voient pas partout. Quand c’est un crime raciste perpétré par un blanc occidental comme à Charlerston; on ne parle plus comme par hasard d’ un déséquilibré mentale, mais d’ un type rationnel qui savait ce qu’il faisait.

        D.J

    • en plus, l’auteur de l’attentat était un islamiste radical depuis des années ce qui réduit votre thèse du déséquilibré

    • « maquiller » un crime c’est le rendre en apparence moins grave qu’il ne l’est. On ne maquille pas un accident en meurtre…
      Maquiller un crime léger (on fait de la prison en france quand on tue son exploiteur?) en un crime sérieux ( un acte qui pourrait entrainer d’odieux amalgames), n’a aucun sens. En tout cas pas le bon.

  • Primo, s’agit il vraiment d’un attentat ou une simple affaire de droit commun ayant pour toile de fond un contentieux entre employeur et employé? Fait divers rapidement récupéré et instrumentalisé par notre voyoucratie afin de justifier l’injustifiable loi sur la surveillance généralisée.On occupe la masse sans esprit critique incapable de penser par elle même,et on occulte les véritables problèmes de société: scandales politico financiers (révélés)à répétition,corruption généralisée,hégémonie des médias subventionnés et propagandistes,pollution des esprits,de la nourriture,de l’eau,violence,totalitarisme économique, etc…fléaux qui contrairement au pseudo terrorisme(quelques morts en une décennie) se traduisent par des milliers (millions) de victimes.

    • Comme je le disais dans un précédent message, le meurtre du chef d’entreprise par un employé relève du fait divers et en aucun cas ni le président de la république ni le premier ministre ou le ministre de l’intérieur ne devraient intervenir.
      Quant au motif principal, l’attentat contre une entreprise industrielle il n’a causé pratiquement aucun dégat matériel ni fait de victime . Donc ce n’est pas un attentat. C’est un acte de malveillance contre des biens privés

    • Il est risible de voir une simple affaire de droit commun. Le mec n’aurait pas décapité la victime, il n’aurait pas eu des drapeaux islamistes, il n’aurait rien tenté contre l’usine.
      le type était connu pour être un islamiste radical.
      « ait divers rapidement récupéré et instrumentalisé par notre voyoucratie afin de justifier l’injustifiable loi sur la surveillance généralisée » cet attentat nuit plus qu’autre chose à la loi du renseignement. Cela montre plutôt son échec que sa réussite. En plus, la loi a déja été voté donc pas besoin de la justifier. A mon grand regret, cette loi laisse la plupart des francais indifférents (la plupart sont favorable à la loi), le gouvernement n’a donc pas besoin de la justifier. Elle n’a suscité presqu’aucun débat.
       » les véritables problèmes de société » pas besoin du terrorisme pour occulter ses sujets là, les médias et les politiques se débrouillent déja très bien pour ne pas devoir parler de ses sujets sans le terrorisme

  • ce qui est la cause de cet acte barbare est l’absence totale de relationnel. cela doit faire partie intégrante de la législation du travail. Apprendre à s’exprimer pour respecter l’usine et les personnes qui travaillent sur le site est une 1ere necessite.
    Pour une usine Seveso le côté sécurité était il conforme aux ?

    • pour une usine Seveso, la sécurité était elle conforme aux normes en vigueur ?

      • Ah oui, on pourrait dire que le terrorisme, c’est parce qu’il n’y a pas assez de normes, pas assez de relationnel dans la législation du travail, pas assez d’occasion d’expression pour les types pas bien dans leur tête…

        • Bonjour,

          Le relationnel n’est pas une norme.
          L’expression de soi en respectant l’autre, c’est une nécessité dans une entreprise.

  • Daniel chaudron
    27 juin 2015 at 19 h 10 min

    La décapitation est contraire aux valeurs de la République, vous ne le saviez-pas?
    Relisez-donc vos cours d’histoire…

  • Daniel chaudron
    27 juin 2015 at 19 h 12 min

    Padamalgam, …Padamalgam…Padamalgam…
    Il arrive en courant derrière moi
    Padamalgam, …Padamalgam…Padamalgam…
    Il me fait le coup du souviens-toi

  • entendre,n est pas comprendre…et quand ils vont rentrer de syrie,bonjour la dgsi….!!

  • Son mari est normal !
    Ah ! Les gens normaux décapitent leur patron qu’ils connaissent depuis moins de 2 mois.

  • Comme prévu… l’affaire tourne en eau de boudin.

    La honte. La honte sur Hollande, Valls et tous leurs complices.

    « On ne sait pas si c’est un fondamentaliste qui a pété les plombs ou si on est face à un véritable terroriste, confie une source proche de l’enquête. Les enquêteurs se demandent si ce n’est pas juste un processus criminel. »

  • Au risque d’agacer « Jacques », ca ressemble de plus en plus à un banal (bien qu’horrible) acte criminel de droit commun… Le gars avait bien un différent avec son patron.. Mais bon, ce n’est pas pour cela que je reposte, mais pour m’étonner :
    Ainsi donc, un gars pourrait faire l’objet d’un fichage par nos service secrets, et bosser sur un site Seveso sans que personne (son patron par ex. ) ne soit mis au courant de quoi que ce soit… Mais…à quoi servent donc ses services secrets, si ce n’est que pour faire des fiches sans conséquence ? N’y a-t-il pas là une grave défaillance ?
    N’est ce pas là dessus que nos médias, toujours avides de sensationnel et d’immédiat, pourraient creuser et mener de vraies enquêtes ?

  • Des études ethnographiques sérieuses, tenues soigneusement discrètes, prévoient sur la base des données de population actuelles, une islamisation des gouvernements de la France, l’Allemagne, et l’Italie vers 2050 dès lors que les musulmans y seront devenus numériquement majoritaires. La seule inconnue est de savoir si ce sera la tendance «dure» ou « molle » qui l’emportera. Les louvoiements étranges de nos politiciens vis-à-vis de la radicalisation internationale et nationale de l’islam pourraient être la traduction de cette incertitude. D’où le lancement de l’idée très théorique, pour ne pas dire fumeuse, d’un « islam de France » qui serait un schisme peu crédible en face du terrorisme islamique international ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par h16.

S'il faut bien sûr reconnaître qu'être pris en otage est une circonstance éminemment douloureuse, elle permet parfois de mettre le nom de certains dans tous les médias.

Et s'il est vrai que cette médiatisation peut être utile pour permettre un dénouement heureux de la séquestration, il ne faut pas trop se leurrer : dans le cadre de la République française, cette médiatisation permet surtout d'engendrer soutien diplomatique et financier. Eh oui : si, en général, la France se tamponne allègrement de ses ressortissants à l... Poursuivre la lecture

Par Olivier Maurice.

Elles ne sont plus très nombreuses, les personnes qui ont connu la guerre. La guerre, la vraie, celle de 1914-1918, celle de 1939-1945, celle de Corée, d’Indochine, du Vietnam, d’Algérie ou d’ailleurs. Celle qui dévore, brûle, détruit, ravage. Celle où des gens tuent des gens parce qu’ils en ont à la fois le droit et le devoir. Celle où la mort est partout.

Cette guerre, nous ne la voyons plus que dans les jeux-vidéo, les images d’archive et des fictions cinématographiques. Parfois aussi dans quelques images... Poursuivre la lecture

Par Philippe Charlez.

Vingt Ans après est surtout connu en littérature comme la suite qu'Alexandre Dumas donna aux célèbres Trois Mousquetaires.

Ce titre pourrait aujourd’hui faire la Une des principaux quotidiens puisque, presque jour pour jour vingt ans après le 11 septembre 2001, les sanguinaires Talibans ont réinvesti Kaboul et ridiculisé l’ensemble des pays occidentaux fuyant dans une débandade indescriptible la capitale afghane.

Comme toujours l’histoire se répète : cette situation est pratiquement un copié/... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles